WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Analyse de le Rentabilité Financière des Unités de Transformation de Maïs/Sorgho Installées dans l'Arrondissement de Mirbalais

( Télécharger le fichier original )
par Elie Mélech Désir
Université d'Etat d'Haïti (UEH) - Ingénieur-Agronome 2009
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

3.5.3.- Marché

Le transport et la vente des denrées agricoles sont assurés en grande partie par les femmes, soit à d'os d'animaux, soit en véhicule dépendamment de la distance et de l'accessibilité. Les produits peuvent s'écouler sur plusieurs marchés. Le tableau suivant donne les différents marchés et leurs jours de fonctionnement.

Tableau 6.- Répartition des marchés au niveau de l'arrondissement

Commune

Marché

Jours de fonctionnement

Mirebalais

Mirebalais

Mercredi, samedi

Trianon

Lundi, jeudi

Marché Canard

Mercredi, samedi

Saut-d'Eau

Saut-d'Eau

Mercredi, samedi

Destinville

Lundi, jeudi

Boucan Carré

Domond

Mercredi, samedi

Dufailly

Lundi, jeudi

Boucan Carré

Mardi, vendredi

Source : Enquête de l'auteur, mai 2008

3.5.4.- Système de culture et végétation

La présence d'une culture dans un endroit donné dépend de la disponibilité en eau. Les principales cultures pratiquées actuellement dans les zones irriguées sont le maïs, l'arachide, le riz, le haricot, et des légumes (chou, aubergine, tomate, piment etc.). Dans les endroits non irrigués, on retrouve particulièrement le maïs et le sorgho.

La végétation de la zone est aussi caractérisée par une gamme d'espèces fruitières. Elles consistent surtout en manguiers, arbre véritable et cocotiers. Bien que le déboisement pèse encore très lourd et se fait de plus en plus à un rythme accéléré, les planteurs manifestent l'envie parallèlement de greffer davantage de manguiers surtout la variété appelée «Madam Francisque» sur d'autres variétés de manière systématique.

3.5.5.- Système d'élevage

Bien qu'on assiste à une régression du cheptel au niveau du Plateau Central considéré traditionnellement comme une zone d'élevage, celui-ci demeure toujours une activité économique importante dans l'aire de l'étude. Les personnes rencontrées lors des travaux de terrain attestent qu'aucun exploitant ne peut ne pas avoir au moins une tête de bétail pour subvenir aux besoins incompressibles des familles. Les espèces les plus répandues sont celles rencontrées un peu partout dans le pays (les volailles, les bovins, les caprins, les porcins). L'élevage est principalement de type familial, peu intégré. On remarque un plus grand avancement de ce processus d'intégration avec l'utilisation de l'attelage, la fertilisation avec le fumier et l'utilisation des résidus de récoltes pour l'alimentation des animaux.

3.5.6.- Infrastructures

3.5.6.1.- Infrastructures routières

Les voies, dans le département du Centre, sont seulement praticables en saison sèche et ont un revêtement de gravier, de sable ou de terre mal entretenu (MPCE, 1998). Il y a très peu de ponts au-dessus des rivières et ravines, ce qui rend les cours d'eau infranchissables après les pluies. La circulation est suspendue jusqu'à ce que les crues aient diminué. Cette situation est aussi vraie pour l'arrondissement de Mirebalais, sauf pour le tronçon reliant Mirebalais et Pont-sondé et la route reliant Mirebalais à Port-au-Prince qui est en construction. Il faut mentionner aussi que la distribution du réseau routier actuel ne facilite pas la libre circulation des marchandises car les routes intra-communales sont presqu'inexistantes

La défaillance des structures de transport constitue un handicap à la libre circulation des biens et des personnes. En effet, l'impraticabilité des routes existantes rend le trafic difficile et induit des coûts de transport élevés. Il s'ensuit dès lors, que les prix des produits sur les marchés deviennent prohibitifs pour les consommateurs en raison du prix de revient exorbitant de ces produits. Par ailleurs, l'isolement qui en résulte ne permet pas d'atteindre facilement les autres marchés en dehors du Centre, ce qui réduit les possibilités de créer plus de débouchés pour les produits.

précédent sommaire suivant











Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.