WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Rapport de stage : Développement d'une supervision de démonstration


par Anthony MESROPIAN
Faculté des sciences et techniques de St Jérôme à  Marseille - Licence d'automatique et d'informatique industrielle 2008
  

sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

Sommaire

1. Remerciements 2/59

2. Objectif de stage

a. Réalisation de la supervision d'une maquette de démonstration 3/59

3. Présentation générale de SIMTRONICS SAS

a. Présentation globale & historique 4,5/59

b. Secteurs d'activités & clients 6/59

c. Organigramme des différents départements 7/59

4. Connaissances nécessaires d'avant projet

a. Les produits et les gaz détectables 8,9,10/59

b. La norme ATEX : (ATmosphères EXplosives) 11,12/59

c. Quelle place pour la supervision dans le domaine de la détection ? 13/59

d. Le système SYNTEL / SYNTEL XXI 14,15,16,17/59

e. Le configurateur SYNTEL 18,19/59

5. Stage 08/09 chez SIMTRONICS SAS

a. La maquette de démonstration 20/59

· PcVue : une alternative ? 21/59

· Etude des travaux antérieurs 22...27/59

· Méthodologie de développement de la supervision 28...44/59

b. Les critères importants d'une supervision industrielle 45/59

· L'aspect esthétique 46,47/59

· L'aspect pratique 48/59

c. Le protocole OPC

· OPC : OLE for Process Control 49/59

· Structures des variables OPC chez SIMTRONICS SAS 50...54/59

d. Optimisation 55/59

· Méthode de travail en mode OPC réel 56...58/59

6. Conclusion 59/59

Remerciements

Je tiens à remercier dans un premier temps, toute l'équipe pédagogique de la faculté de St Jérôme et celle du lycée du Rempart, responsables de la licence professionnelle d'automatique et d'informatique industrielle, pour avoir assuré la partie théorique de celle-ci.
Je tiens à remercier tout particulièrement et à témoigner toute ma reconnaissance aux personnes suivantes, pour l'expérience enrichissante et pleine d'intérêt qu'elles m'ont fait vivre durant ces trois mois au sein de l'entreprise Simtronics SAS :

Monsieur LA PIANA, Manager général de Simtronics SAS, pour son accueil et la confiance qu'il m'a accordé dès mon arrivée dans l'entreprise.

Monsieur CACCIAGUERRA, chef de projet et chargé d'affaires chez Simtronics SAS, mon tuteur, pour m'avoir intégré rapidement au sein de l'entreprise et m'avoir accordé toute sa confiance; pour le temps qu'il m'a consacré tout au long de cette période, sachant répondre à toutes mes interrogations ; sans oublier sa participation au cheminement de ce rapport.

Messieurs PASCOU, BOUDOUDA, DE GENNARO ainsi que l'ensemble du personnel de Simtronics SAS pour leur accueil sympathique et leur coopération professionnelle tout au long de ces trois mois.

Objectif de stage

Réalisation de la supervision d'une maquette de démonstration

L'objectif du stage de fin d'études de la licence professionnelle chez SIMTRONICS SAS

sera le développement complet de la supervision de la maquette comprenant :

Ø Trois détecteurs :

v Un explosimètre

v Un toximètre

v Un détecteur de flamme

Ø Deux éléments divers :

v Une alimentation / contrôleur réseau

v Un relais

De ce fait, les axes principaux de difficultés à appréhender seront :

v La création des modèles 

§ En effet, pour pouvoir permettre à SIMTRONICS SAS de réaliser

ses supervisions simplement après mon passage, le but sera de créer des modèles informatiques des différents produits

v Le protocole de communication utilisé

§ Pour qu'une supervision soit réussie et fonctionnelle, la partie communication doit fonctionner correctement et répondre aux attentes de l'utilisateur de l'interface homme machine.

Dans tous les cas, le système fonctionnant déjà correctement, l'enjeu sera de proposer une interface de qualité permettant d'exploiter en profondeur le système complexe SYNTEL.

Présentation générale de SIMTRONICS SAS

Présentation globale

SIMTRONICS SAS

ZI Les Paluds

792, avenue de la Fleuride

BP 11 061

13781 Aubagne Cedex

France

Date de création : 1948

Forme juridique : société par actions simplifiée

Capital social : 1.000.000,00 €

Chiffre d'affaires : 4.500.000 €

Effectif : 30 à 35 personnes

SIMTRONICS SAS est une société spécialisée dans la conception, la fabrication, la commercialisation et la maintenance de produits de détection de gaz et de flammes.

Afin de renforcer sa position sur le marché mondial et de répondre de façon globale aux marchés du monde de l'offshore, l'entreprise a intégré le groupe Norvégien SIMRAD Optronics.

Sur ses sites de production situés à Aubagne et à Oslo, en Norvège, SIMTRONICS conçoit et réalise une gamme complète de produits destinés à couvrir l'ensemble des risques gaz et flamme.

Autour de son métier, la détection et l'analyse des gaz explosifs et toxiques, la supervision et les systèmes intégrés apportent une offre globale qui assure performances et homogénéité. Grâce à la qualité de ses produits et à son savoir-faire, SIMTRONICS réalise des projets importants, en France et à l'export, qui a contribué à son expansion et à l'évolution de sa structure.

Présentation générale de SIMTRONICS SAS

Historique

1948 : Fondation de la Société ICARE (Industrie de Construction d'Appareils Radio Electriques) pour répondre à une demande de la Marine Nationale.

1954 : Homologation OTAN et jusqu'à aujourd'hui équipement de tous les sous-marins construits sous code OTAN et des sous-marins nucléaires Français.

1960 : ICARE équipe toutes les installations militaires ou paramilitaires.

1969 : Ouverture des produits ICARE vers le monde industriel (maritime, pétrole, chimie...)

1971 : ICARE commence à fournir des ensembles de détection / analyse
de Gaz au travers des Sociétés d'Ingénieries.

1978 : ICARE commence à fournir des ensembles de détection / analyse de Gaz dans les centrales nucléaires civiles.

1980 : Création du concept Compact Capteur avec électronique embarquée : Explosimètres, Oxygénomètres et Toximètres.

1993 : Création du Concept Télécapteur.

1994 : L'actionnaire principal de la Société ICARE devient le Groupe CS (Compagnie des Signaux).

1995 : Création du Concept d'Intelligence Distribuée (Réseau SYNTEL)
dans la détection de gaz et de flamme.
Introduction du Microprocesseur dans chaque capteur.

2000 : ICARE innove encore avec la sortie d'un détecteur optique de flamme triple spectre, une détection dans l'ultra violet combinée à une double détection dans l'infra rouge.

2002 : ICARE intègre le groupe français TAURUS Invest.

Sortie de la ligne de produits ECHO destinée prioritairement aux sites semi industriels et tertiaires.

2004 : Evolution du Système Syntel avec la sortie de la version Syntel 21.

Afin de renforcer sa position sur le marché mondial et de répondre de façon globale aux marchés du monde de l'offshore, l'entreprise intègre le groupe Norvégien SIMRAD Optronics.

2007 : Séparation des deux départements du groupe SIMRAD Optronics : Militaire et Fire & Gas.

La division Fire&Gas devient Simtronics Fire & Gas.

Présentation générale de SIMTRONICS SAS

Secteurs d'activités et clients

SIMTRONICS SAS travaille aujourd'hui sur plusieurs secteurs d'activités et avec des clients tels que :

v NUCLEAIRE

v CHIMIE

v PETROCHIMIE

v AERONAUTIQUE - SPATIAL

v MILITAIRE

v COSMETIQUE

v AGRO-ALIMENTAIRE

v AUTOMOBILE

v TRANSPORTS

v PHARMACEUTIQUE

v PLATEFORMES PETROLIERES des sites de forage et d'exploitation tels que North Alwyn (Mer du Nord), ou Frigg (Norvège)...

Présentation générale de SIMTRONICS SAS

Organigramme des différents départements

Connaissances nécessaires d'avant projet

Les produits et les gaz détectables

Tous les produits fabriqués par SIMTRONICS SAS sont certifiés ATEX, ils sont donc

parfaitement adaptés aux atmosphères dangereuses.

Avant même de penser à l'étude du développement de l'interface homme machine,

la logique m'a poussé à m'imprégner des différents gaz détectables par les différents

détecteurs.

Dans le cas spécifique de mon travail, j'ai étudié les explosimètres, les toximètres et les détecteurs de flamme.

L'explosimètre :

Les explosimètres et catharomètres sont des appareils destinés à la mesure du risque d'explosion engendré par la présence de gaz ou de vapeurs inflammables.

v Explosimètre

o Détecte les hydrocarbures saturés (Méthane, propane, Heptane..)

o Les hydrocarbures cycliques (Cyclohexane...)

o Hydrogène

o Les alcènes, aromatiques, cétone, aldéhydes...

o Les acides, alcools....

Le toximètre :

Les toximètres sont destinés à la mesure du risque toxique engendré par la présence de gaz ou vapeurs toxiques.

v Toximètre

o Permet d'établir une surveillance constante et stable du risque d'asphyxie par manque d'oxygène.

o Permet d'assurer d'autre part la sécurité des personnes en contrôlant la déficience du taux d'oxygène entraînée par des fuites de gaz tel que l l'azote(N2) par exemple

Le détecteur de flamme :

Les détecteurs optiques de flamme sont équipés d'une cartouche intelligente et débrochable assurant la détection et le traitement du signal.

Afin de mieux répondre aux exigences du marché, le détecteur fonctionne sur les différents principes suivants :

V00 : UV / IR² La triple détection est basée sur le rayonnement de flamme dans l'Ultra Violet et dans deux bandes infra rouges.

W00 : UV configuration Ultra violet seul.

D00 : IR² configuration voies infra rouges seuls.

T00 : IR3 La triple détection est basée sur le rayonnement de flamme dans trois bandes infra rouges distinctes.

Le V00 :

Conçu pour atteindre une grande portée de détection tout en garantissant une excellente immunité contre les fausses alarmes, il est le détecteur le plus performant de sa catégorie. Du point de vue des fausses alarmes, l'exploitation de deux mesures en infra rouge par un algorithme original rend le V00, insensible aux conditions environnementales difficiles telles que pluie et vent combinés, les variations rapides d'ensoleillement, ainsi que les sources chaudes modulées, les éclairages industriels, ... L'utilisation d'une confirmation de détection au travers d'une voie de mesure en Ultraviolet permet de réduire encore le risque résiduel de fausses alarmes tout en disposant d'une information de mesure très rapide.

Le W00 :

Cette configuration en UV seul de la cartouche de détection permet, principalement, d'exploiter l'appareil sur des feux non hydrocarbonés, du type feux d'hydrogène, d'ammoniac, ... Elle permet, par ailleurs, d'obtenir des temps de réponse extrêmement intéressants.

Le D00 :

Cette déclinaison de la cartouche V00 en IR² seul permet de fonctionner dans des environnements pénalisant la propagation du rayonnement UV, du fait d'émanation de très fortes fumées en milieu confiné, par exemple.

Le T00 :

La version de cartouche IR est la dernière née de cette gamme d'appareil. Un effort particulier a été fait sur l'algorithme de traitement du signal de manière à donner à cette version des performances uniques tout en maintenant un taux de fausses alarmes extrêmement faible. Pour parvenir à ce résultat, l'appareil exploite trois bandes infrarouges distinctes et un traitement mathématique complexe.

sommaire suivant






Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy