WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

L'organisation des nations unies face aux conflits armes en afrique: Contribution a une culture de prevention

( Télécharger le fichier original )
par Jean-Désiré Harerimana-Kimararungu
Université de Liège - DEA en relations internationales et intégration européenne 2007
  

sommaire suivant

L'ORGANISATION DES NATIONS UNIES FACE AUX CONFLITS ARMES EN AFRIQUE : CONTRIBUTION A UNE CULTURE DE PREVENTION

Réalisé et soutenu par : Jean-Désiré HARERIMANA KIMARARUNGU

Sous la direction de :

Michel HERMANS

Professeur d'Enjeux et sociétés des communications

Juin 2007

AG : Assemblée Générale des Nations Unies

BIRFA : Brigade d'Intervention Rapide des Forces en Attente

CEDEAO : Communauté Economique des Etats de l'Afrique de l'Ouest

DDR : Désarmement, Démobilisation, Réinsertion

DHA: Department of Humanitarian Affairs

DPA: Department of Political Affairs

DPKO: Department of Peace-Keeping Operations

FORDEPRENU: Force de Déploiement Préventif des Nations Unies

FUNU : Force d'Urgence des Nations Unies

HCR : Haut Commissariat des Nations Unies aux Réfugiés

MINUAR : Mission des Nations Unies pour l'Assistance au Rwanda

MINUL : Mission des Nations Unies au Libéria

MINURCA : Mission des Nations Unies en République Centrafricaine

OMP : Opération de Maintien de la Paix

ONG : Organisation Non Gouvernementale

ONU : Organisation des Nations Unies

ONUC : Opération des Nations Unies au Congo

ONUSOM : Opération des Nations Unies en Somalie

OUA : Organisation de l'Unité Africaine

PNUD : Programme des Nations Unies pour le Développement

UE : Union Européenne

UNICEF : Fonds des Nations Unies pour l'Enfance

UNITAF : United Nations International Task Force

INTRODUCTION GENERALE ................................................... 1

PREMIERE PARTIE : DE LA NECESSITE DE PREVENIR LES CONFLITS ARMES EN AFRIQUE ............................................... 5

CHAPITRE I : LES CONSEQUENCES DES CONFLITS ARMES EN AFRIQUE ................................................................................ 7

Section I : Les conséquences sur les plans humain et politique ..... 7

Section II : Les conséquences socio-économiques ..................... 14

CHAPITRE II : LE MAINTIEN DE LA PAIX A L'EPREUVE DES REALITES AFRICAINES ............................................................ 21

Section I : Historique des OMP ............................................ 21

Section II : Analyse des OMP au regard des conflits africains .... 26

DEUXIEME PARTIE : VERS UNE CULTURE DE PREVENTION

DES CONFLITS ARMES ......................................................... 32

CHAPITRE I : LES MECANISMES DE PREVENTION

DES CONFLITS ARMES ........................................................... 34

Section I : La diplomatie préventive ..................................... 34

Section II : La consolidation de la paix .................................. 40

CHAPITRE II : APPROCHES POUR UNE MEILLEURE

PREVENTION ........................................................................ 46

Section I : Le passage de la réaction à la proaction ................... 46

Section II : Vers une paix durable : s'attaquer aux causes

profondes des conflits armés................................................ 54

CONCLUSION GENERALE ...................................................... 63

 
 
 
 

Introduction générale

Ces dernières années, l'Afrique a été ébranlée par les conflits les plus meurtriers et les plus dévastateurs de toute son histoire contemporaine. Aujourd'hui, de nombreuses guerres usent encore en permanence le continent et ne cessent de livrer au monde un spectacle d'horreurs, d'atrocités et de barbarie que la communauté internationale observe médusée. Les conflits du Libéria, de la République Démocratique du Congo (RDC), de la Somalie, du Soudan, de la Sierra Léone, de la Côte d'Ivoire, et... surtout les sommets de l'horreur atteints avec le génocide des Tutsis au Rwanda en furent des illustrations poignantes.

A ce point, les problèmes de sécurité continuent d'être vivement préoccupants en Afrique. Le continent semble marqué de plus en plus du sceau de la violence armée au point d'apparaître comme son propre bourreau après son affranchissement des tutelles diplomatiques étrangères1( *). La guerre, les coups d'Etat ou les rébellions semblent être le mode de règlement des différends auquel les protagonistes des crises africaines ont le plus souvent recouru.

La multiplication des conflits en Afrique constitue aujourd'hui l'un des principaux défis auxquels doit faire face la communauté internationale. Au premier rang de celle-ci se retrouve l'Organisation des Nations Unies (ONU). Elle a été créée lors de la conférence de San Francisco tenue au lendemain de la seconde guerre mondiale. Son rôle principal est de maintenir la paix et la sécurité internationales. Après l'immobilisme de la période de la guerre froide, l'ONU a sensiblement accru ses activités dans ce domaine. De nombreuses opérations de maintien de la paix (OMP) ont été projetées dans le monde et surtout en Afrique pour faire face à toute une série de guerres qui ont éclaté à l'intérieur même des Etats.

La mise en place de ces opérations a permis d'atténuer, dans bien de cas, les tensions et d'éviter des escalades violentes. A l'inverse, elles ont également révélé leurs limites.

Les difficultés et insuccès enregistrés dans le maintien et la défense de la paix ont mis en évidence cette vieille leçon de sagesse selon laquelle "il vaut mieux prévenir que guérir". Aujourd'hui, non seulement l'ONU, mais également toute la communauté internationale prennent timidement conscience de cette affligeante leçon et de la nécessité d'agir dans ce sens.

Dans cette perspective, le Secrétaire général de l'ONU, M. Kofi A. ANNAN, a affirmé que « L'Organisation des Nations Unies n'a pas d'objectif plus élevé, d'engagement plus profond, ni d'ambition plus grande que la prévention des conflits armés2( *) ».

C'est à cette idée de prévention des conflits armés que nous voudrions bien nous intéresser. Aujourd'hui plus que jamais, elle apparaît en Afrique comme un impératif catégorique au regard des conséquences désastreuses des conflits pour ce continent. Le choix de l'ONU est dicté par la responsabilité première qui lui incombe de « ...préserver les générations futures du fléau de la guerre3( *) ». Elle a été mandatée dès sa création pour maintenir la paix et la sécurité internationales en prenant des mesures collectives efficaces en vue de prévenir et d'écarter les menaces à la paix4.

La notion de prévention des conflits armés n'est pas des moindres à cerner. En effet, le mot prévention vient du latin "praeventio" qui signifie "action de devancer". Quant au conflit armé, c'est toute situation dans laquelle il y a eu un « Recours à la force armée entre Etats ou, au sein d'un Etat, soit entre les forces gouvernementales et un ou des groupes armés organisés, soit entre des groupes armés échappant au contrôle du Gouvernement5( *) ». La prévention des conflits armés est alors l'action de prendre des précautions nécessaires pour empêcher la transformation des tensions en affrontements violents. « ... Son but n'est pas tellement d'éviter le conflit, mais plutôt son approche destructive. La prévention de conflit a deux caractéristiques : aplanir les litiges et diminuer les risques de guerres 6( *) ».

Les statistiques de ces dernières années ont révélé une nette diminution des conflits entre Etats. Désormais les conflits sont pour la plupart intra-étatiques. C'est pourquoi, un intérêt particulier sera porté aux conflits armés internes dont les formes les plus récurrentes sont : guerres civiles, rébellions, conflits ethniques, claniques, tribaux...

Le présent travail se propose d'apporter une modeste contribution à la prévention des conflits en Afrique en mettant un accent particulier sur le rôle de l'ONU. Notre réflexion part du constat que cette Organisation avait pour vocation originelle de prévenir les conflits pour maintenir la paix et la sécurité internationales. Or, l'ONU a été plus active à déployer des activités en matière de lutte contre les conflits plutôt qu'en matière de prévention des conflits. Cela est surtout valable pour le continent africain qui, ces dernières années, accueille la plupart des OMP sans être épargné par les conflits armés. Les rêves de paix semblent encore plus utopiques que jamais pour des millions d'Africains. Il est donc nécessaire aujourd'hui de (re)penser une véritable culture de prévention.

Les OMP sont-elles adaptées aux conflits armés internes qui caractérisent l'Afrique aujourd'hui ? Quelle place l'ONU accorde-t-elle à la prévention des conflits en Afrique ? Par quels mécanismes peut-on réussir à atteindre cet objectif ? Telles sont entre autres les questions auxquelles nous essayerons de répondre.

Pour y parvenir, il conviendra de mettre en évidence la nécessité pour les Nations Unies de prévenir les conflits armés en Afrique (Première partie). Cette nécessité nous conduira à mettre un accent particulier sur une culture de prévention des conflits armés (Deuxième partie).

* 1 Philippe LEYMARIE : Espoirs de renaissance, dérive d'un continent : Ces guerres qui usent l'Afrique in Le Monde Diplomatique, avril 1999 [en ligne]. Disponible sur http://www.monde-diplomatique.fr

* 2 Kofi A. ANNAN : Eviter la guerre, prévenir les catastrophes : le monde mis au défi. Rapport annuel sur l'activité de l'organisation, New York : Nations Unies, 1999, p.13

* 3 Charte des Nations Unies, préambule.

* 4 Ibidem, article premier, paragraphe1

* 5 Jean SALMON (dir.) : Dictionnaire de droit international public. Bruxelles : Bruylant / AUF, 2001, p.233

* 6 Luc REYCHLER : Les crises et leurs fondements : La prévention de conflits violents in Conflits en Afrique : Analyse des crises et pistes pour une prévention. Bruxelles : GRIP, 1997, pp.61-62

sommaire suivant











9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.



Visitez Arcy sur Cure

Camping du Saucil a(Villeneuve sur Yonne)