WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Réflexion sur la formation du motard et ses limites

( Télécharger le fichier original )
par Dominique René Paul ESTANDIE
Université Aix-Marseille I - Licence III Option Sécurité Routière 2008
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

I PROBLÉMATIQUE PRATIQUE.

1. Historique du permis de conduire formation et diplômes.

.En France, le premier permis de conduire a été créé en 1899. Ce n'est qu'en 1921, remanié en 1957, que le premier code de la route fit son apparition. Le PNF2 a été mis en place en 1991. Les diplômes successifs sont les suivants :

· Le CAPP3 fin des années 50,

· Le CAPEC4 fin des années 70,

· Le BEPECASER5 « tronc commun » en 1988,

C'est à partir de ce diplôme que le moniteur d'auto-école passe au statut d'enseignant de la conduite.

À l'aube 2012, ces diplômes risquent de disparaître, et pourraient être remplacés par un diplôme universitaire ou un B.T.S suivi de stages spécialisés.

Le BEPECASER6 « Mention 2 roues » diplôme complémentaire, est la suite du « tronc commun ».

2 Programme National de Formation, (voir en annexe)

3 Certificat d'Aptitude Professionnelle et Pédagogique, institué par le décret n° 58-1217 du 15 décembre 1958.

4 Certificat d'Aptitude Professionnelle à l'Enseignement de la conduite, décret n° 79-673 du 2 août 1979

5 Brevet pour l'exercice de la profession d'enseignant de la conduite automobile, « tronc commun »

Ce diplôme permet l'enseignant de la conduite :

· Des motocyclettes.

· Former les jeunes entre 14 et 16 ans au BSR7.

· D'assurer la formation obligatoire prévue pour les titulaires du permis B de plus de deux ans (obtenu à partir du 1er janvier 2007) souhaitant obtenir l'équivalence du permis A1.

Son rôle ne se limite pas à la préparation des élèves aux épreuves théoriques et pratiques du permis de conduire ; il les forme et les sensibilise à des comportements de sécurité.

2. L'épreuve incontournable pour tous les permis.

L'E.T.G8 anciennement appelé le code, a pour but, d'une part, de vérifier par Q.C.M9- sous forme de 40 diapositives audio visuelles, les règles du code de la route, du comportement, de la mécanique, de l'automobile, etc.

Pour réussir, il faut au minimum obtenir 35 points sur les 40 proposés. Les pouvoirs publics autorisent officiellement jusqu'à 5 erreurs, pouvant être graves, comme par exemple 5 refus de priorité. Je l'ai trop souvent constaté, lorsque mes candidats font 6 fautes, le résultat est écrit dans leur dossier sous forme de lettre codée au dos du 0210- je les avertis de leurs erreurs éventuellement répétitives inadmissibles. Je les invite à revoir leurs fautes dans leur livre de code et par des tests d'évaluation. D'autre part, les cours et les tests E.T.G, en formation, apportent des connaissances théoriques selon les huit thèmes théoriques du code de la route. Ces thèmes sont des outils nécessaires pour travailler, pour tous mes élèves, auto, moto, BSR11.

6 Brevet pour l'exercice de la profession d'enseignant de la conduite automobile, « Mention 2 roues »

7 Brevet de Sécurité Routière

8 Épreuve Théorique Générale.

9 Questionnaire à choix multiple, pouvant comporter jusqu'à trois bonnes réponses par diapo.

10 Demande de permis de conduire.

11 Brevet de Sécurité Routière.

La préparation de l'épreuve du code peut se faire de différentes manières. Mes élèves motards sont souvent intégrés à une équipe préparant le permis B. Ils apprennent, soit, sur les huit ordinateurs que je mets à leur disposition, soit, sur un écran géant dans une salle réservée à la formation de groupe. Il arrive que certains élèves n'ayant pas le temps de venir au cours collectif, prennent un logiciel que je mets à leur disposition pour travailler chez eux.

Les cours de théorie et les cours pratiques permettent aux formés d'approfondir les connaissances réglementaires et pédagogiques, d'acquérir les qualités pédagogiques nécessaires pour former les futurs utilisateurs de motocyclettes, de préparer les jeunes au BSR12 et de dispenser la formation pour l'obtention de l'équivalence du A1 avec le permis B lorsque celui-ci est obtenu depuis le 1er janvier.

précédent sommaire suivant






La Quadrature du Net