WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Etude comparative de la prestation collective et individuelle de l'équipe nationale tunisienne masculine de basketball au cours des deux championnats arabes: Egypte 2007 et Tunisie 2008

( Télécharger le fichier original )
par Eya Soltani
ISSEP Ksar-SaàŽd - Maitrise en STAPS 2009
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

INTRODUCTION

Peu après sa création, le basketball s'étend progressivement en-dehors des États-Unis et du Canada, Il a rapidement concurrencé les disciplines les plus anciennes et devenir l'un des premiers sport mondiaux possèdent une exposition culturelle et médiatique très forte.

En Afrique et dans les pays arabes ; le basketball trouve sa première place (centre Afrique, Sénégal, Cote d'ivoire) et occupe la deuxième ou la troisième place dans d'autre pays (Tunisie, Algérie, Maroc etc.)

Et sachant que les statistiques jouent un rôle crucial tant, pour les théoriciens que pour les praticiens. Elles constituent un outil indispensable dans l'orientation de la préparation d'une équipe, en outre, elles permettent également après exploitation des données d'expliquer les causes et de tirer des enseignements sur le niveau des joueurs afin de prendre des décisions sur la formation de ces derniers. C'est pourquoi il nous semble impératif d'avancer que les statistiques sont devenues un instrument de travail incontournable pour l'amélioration du niveau pratique des basketteurs.

Pour cela, nous avons tenté a travers cette présente étude de superviser et quantifier les performances individuelles et collectives de notre équipe nationale tunisienne masculine de basketball, au cours du championnat arabe Egypte 2007 et les comparer avec celui qui s'est déroulé en Tunisie en 2008, afin de déceler les points positifs et négatifs permettant a l'entraîneur de choisir une stratégie pour gérer le profil des joueurs et pour définir et créer des réponses tactiques pourront servir pour l'amélioration du rendement dans les prochaines échéances internationales.

Alors comment peut-on analyser la prestation offensive et défensive de l'équipe nationale masculine afin de résoudre les problèmes rencontrés auparavant, rectifier et introduire des améliorations dans le futur ?

SOZTAA~ (VA

problematique

Il est évident qu'une meilleure analyse de la prestation permet de bien étudier les fautes et les éviter dans les compétitions futures. Cette analyse se représente au niveau de la technique individuelle et collective des joueurs de l`équipe nationale masculine tunisienne.

Suite à l'observation effectuée, nous procédons à l'identification des résultats afin de relever les insuffisances, en dégageant les actions offensives et défensives. La question qui se pose et s'impose, c'est de savoir s'il y a eu des améliorations ou le contraire au niveau de la technique.

HYPOTHESES

Apres avoir remporté le championnat arabe en Tunisie en 2008 et en le comparant avec celui de l'Egypte en 2007, il est évident pour notre équipe nationale qu'il y a eu :

H1 : Une amélioration de la prestation des joueurs sujets de la comparaison.

H2 : une amélioration de la prestation collective.

6

SOZTAA~ (VA

7

SOZTAA~ (VA

1- Définition des éléments utilisés dans les fiches d'observation :

1-1- LE TIR :

C'est, sans aucun doute, le fondamental le plus important pour les entraîneurs et surtout pour les joueurs. Le tir est l'élément qui agit directement sur le résultat d'une rencontre, puisque c'est en grande partie l'habilité dans les tirs qui permettra de prendre le meilleur sur l'équipe adverse.

La répétition pure de la gestuelle théorique du tir est un passage obligatoire pour la maîtrise technique du tir; cependant, l'entraînement au tir doit pousser les situations pédagogiques à la réalité même de la compétition : le tir avec opposition. L'entraînement doit donc avoir comme objectif principal le développement des facultés d'adaptation aux différents degrés d'opposition. Le tir n'est pas une action isolée dans le jeu. C'est le dernier stade d'une série d'actions et de comportements, avec ou sans ballon, qui s'emboîtent logiquement (lecture de jeu) et s'influencent de proche en proche : on dit qu'ils s'autodéterminent (une mauvaise passe entraîne un mauvais tir ou un tir plus lent). L'entraînement au tir doit également intégrer les actions et comportements qui précèdent le tir.

Les différents types de tir : Le lancer-franc :

Ce tir doit être enseigné et perfectionné en premier lieu, car il possède des éléments moteurs communs aux autres tirs, en particulier le tir en suspension. Le lancer-franc, qui peut également prendre le nom de tir de pieds fermes, reprend toutes les caractéristiques générales du tir énoncées précédemment (orientation des appuis, équilibre, prise de balle, visée, etc.). L'une des premières caractéristiques de ce tir réside dans sa préparation, car il s'agit d'un tir statique, le jeu est arrêté et il n'y a pas, à proprement parlé, d'actions préalables (dribble ou réception de passe).

Le tir à trois points :

C'est le tir dont les caractéristiques gestuelles se situent entre celles du lancer-franc et celles du tir en suspension. Son originalité réside dans l'extension des bras et le déclenchement du tir avant d'atteindre le sommet du saut. La précision de ce tir ne permet pas des tirs forcés en suspension.

précédent sommaire suivant