WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Jean zay, ministre des beaux arts 1936-1939, étude de cas sur sa politique cinématographique

( Télécharger le fichier original )
par Lisa Saboulard
Université de Toulouse II Le Mirail - Master 1 Histoire Contemporaine 2010
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

Benghozi J-P, Delage C., « Regards croisés sur l'histoire économique du cinéma français », Vingtième siècle revue d'histoire n°51, 1996, p144 à 146.

Choukroun J., « Pour une histoire économique du cinéma français », vingtième siècle, revue d'histoire, n°46, 1995, p 176 à 182.

Cet article détaille l'évolution de l'intérêt des chercheurs historiens envers l'histoire économique du cinéma. à cause d'un manque certains de sources, les études sont assez faibles sur ce thème. On retrouve des fragments de cette histoire économique dans certaines thèses ou travaux retraçant la vie économique de certains studios, ou encore l'exploitation économique d'un film accompagné par une focalisation excessive sur un secteur de l'industrie : la production de films. L'auteur termine en soutenant que l'étude de l'histoire du cinéma est un chantier à peine ouvert pour les historiens.

Lagny M., De l'histoire du cinéma, méthode historique et histoire du cinéma, éditions Armand Colin, Paris, 1992.

Pithon R., « Cinéma et histoire : bilan historiographique », Vingtième siècle revue d'histoire n°46, 1995, p 5 à 13.

2) Ouvrages sur le droit cinématographique

Douin J-L, Dictionnaire de la censure, éditions PUF, Paris, 1998.

Forest C., Les dernières séances : cent ans d'exploitation des salles de cinéma, édition du CNRS, Paris, 1995.

Afin d'essayer de comprendre la place que pourrait continuer à occuper dans nos cités le cinéma, le présent ouvrage fait le point sur les forces et les faiblesses de l'exploitation des salles en France après nous en avoir présenté le panorama historique, avec à l'appui témoignage face à la crise des années trente et les statistiques de l'exploitation des films de l'époque.

Gilles P-L, la contribution du régime de Vichy au statut juridique contemporain du cinéma français, Thèse imprimée, université des sciences sociales, Toulouse, 2003.

Lyon-Caen G., Traité théorique et pratique du droit du cinéma français, Librairie général du

Droit et de la jurisprudence, Paris, 1950.

Ces deux tomes constituent une base juridique essentielle, même si ce travail semble dater. L'auteur fait le point sur un contenu juridique devenu assez vite très riche entre les années 1940 et 1950. Le droit cinématographique s'est construit sur tous les terrains : droit commercial pour l'exploitation d'un film, droit public et administratif pour l'intérêt que porte nécessairement l'Etat au 7ème art, droit fiscal pour les taxes face aux spectacles ou encore droit international, illustrant la facilité de transport et d'exploitation du film au delà des frontières où il est nait.

MAAREK P-J., La censure cinématographique, Librairies Techniques, Paris, 1982.

Montagne A., Histoire juridique des interdits cinématographiques en France (1909-2001), éditions l'Harmattan, Paris, 2007.

Censures économiques, politiques, religieuses, groupe de pression privés et publics, toute cette montagne d'interdit écrasant les films est détaillée dans cet ouvrage permettant d'éclaircir les textes juridiques et jurisprudentiels produits par les institutions et qui ne cessent de frapper le film, en partant de la circulaire de 1909 jusqu'à l'aube du XXI e siècle. Pour ce qui est de la période des années 1930, et notamment la période du Front populaire, la censure est présente mais peu active...

Raynal J., Le droit du cinéma, Colin, Paris, 1962.

Valter G, Le régime de l'organisation professionnelle de la cinématographie : du corporatisme au régime administratif, Librairie générale de droit et de jurisprudence, Paris, 1969.

précédent sommaire suivant






La Quadrature du Net