WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Modélisation de l'écoulement des dépôts à  vue : cas des banques commerciales camerounaise

( Télécharger le fichier original )
par Carlos Dendi LACGNI
ISSEA - Ingénieur d'Application de la Statistique 2007
  

sommaire suivant

Communaute Economique et Ilonetaire de l'ilfrique Centrale

(CEMAC)

.

Institut Sous-régional de Statistique et d'Économie Appliquée

(ISSEA)

Organisation Internationale
BP : 294 Yaoundé CAMEROUN Tel : 222 01 34

MODÉLISATION DE L'ÉCOULEMENT DES DÉPÔTS
À VUE : CAS DES BANQUES COMMERCIALES
CAMEROUNAISES.

Ilemoire redig~ en vue de l'o6tention du dipl~me d'Ingenieur d'ilpplication de la
Statistique.
Option Gestion
Présenté par :

LACGNI Carlos Dendi
(Élève Ingénieur d'Application de la Statistique à l' ISSEA, 4ème Année)

Membres du Jury

Président du Jury : M. Patrick Serges KOUONTCHOU Encadreur : Dr Dieudonné KINKIELELE

Assesseur : Dr Célestin NENTA NDJOUKOUE

Juin 2007

ortorcAcrEs

Je dédie ce travail a

> mes parents, monsieur et madame DATCHOUA Comme des soldats pour leur patrie, vous vous etes sacrifiés pour moi ;

> Monsieur PETTAN G Jules

L'éternel est témoin de tous les efforts que vous avez consenti et que vous continuez de consentir pour ma réussite. Qu'il vous en rende au centuple ;

> mes oncles N GANFAN G André, YOUMBI Honoré et NJOMO Innocent Que ce travail soit le couronnement de tous les efforts et sacrifices consentis a mon égard ;

> Monsieur TEIFOUET Thomas Joseph

Pour tous les sacrifices et le soutien sans faille que vous avez consenti a mon égard, les mots me manquent pour exprimer ma reconnaissance. Que l'éternel soit le seul témoin de tous ces efforts ;

> Monsieur Dénis N GAN GOUM

Pour tout le soutien sans faille que vous m'avez apporté jusqu'ici, pour tous vos conseils, puissiez-vous trouver ici, un réel motif de satisfaction et de reconnaissance.

q"~"#~I"1E$%s

Ce travail est le fruit d'une somme d'efforts qui, pris individuellement, ont concouru à sa réalisation. Le soin nous étant donné d'adresser notre gratitude :

A mon Directeur de mémoire Dr Dieudonné KINKIELELE, Directeur des études des premier et second cycle à l'ISSEA : Vous avez été pour moi un bon encadreur et un bon conseiller. Vos conseils, votre rigueur dans le travail et votre magnanimité ont été pour moi une source d'inspiration. Merci de m'avoir initié à la recherche et soyez assuré de ma parfaite reconnaissance et de mon profond respect.

A Monsieur le Directeur Général de l'ISSEA, M. Leoncio OYANA NZE, ainsi que tout le personnel enseignant pour le sérieux dont ils ont toujours fait preuve pour nous donner une bonne et solide formation.

A M. Robert NGONTHE, Directeur des études du 3ième cycle qui a été d'un soutien particulier pour la IAS 4 à travers ses conseils.

A Mme Suzanne BIWOLE, M. Georges DJIMEFO KAPEN, M. LOUDINE BESSONG, M. Denis NGANGOUM, Mlle Mireille TADIE, Mlle Vicky DJEUKWI pour avoir lu et apprécié ce document.

A M. Marcel OPOUMBA, M. Célestin NENTA pour leurs remarques et leurs enseignements qui ont été d'une importance capitale pour la réalisation de ce document

A M. ONDO, M. Ignace KAMGA pour leurs remarques qui nous ont permis d'améliorer l'aspect modélisation de ce document.

A tous ceux qui ont été d'un soutien infaillible pour la réalisation de ce document. Nous citerons : Justin BEM, , Hippolite TSADJIEU, Hardy BATOUMEN, Mireille TADIE, Olivier PIEUME, Carine NZEUYANG, Eric NKAMGNIA, Doriane MATCHA, Merville KENFACK, Guy Albert KENKOUO, Larissa GAJUI, Raoul TAFFO, Justin KAMENI, Sarah DJONOCK, Dady Christiane DJONGOUE., Arnold FEUTI, Jurado MATAKIE, Simplice WANSI.

Enfin, à tous nos camarades de promotion et tous ceux qui de près ou de loin ont oeuvré d'une façon ou d'une autre pour la réalisation de ce travail.

TABLE DES WATIERES

ortamators i~

TaalEWCIEME.N13' i~~

TABLE orEs avvirtus i~

sI Les ETABgevvvriaws

 
 
 
 

vi

 
 
 
 

LISIE DES TABLE,AlUX ET TI %WES

 
 

vii

 
 

ifirrlifiN7WcYPOS

 
 
 
 
 
 
 

.

 
 
 
 
 
 
 

esVad

 
 
 
 
 
 
 

.~

 
 
 
 
 
 
 

INM(13%1070N

 
 
 
 
 

10

 
 
 
 
 

PREMIÈRE PARTIE : REVUE DE LA LITTÉRATURE

CHAPITRE PREMIER : GESTION DES RISQUES BANCAIRES ET CONCEPT D'ÉCOULEMENT..17

SECTION I : La firme bancaire et ses principaux risques 17

I.1 LA FIRME BANCAIRE 17

I.1.1 L'activité de la banque 17

I.1.2 Les différents types de banques 18

I.1.3 Les principaux postes du bilan et hors-bilan d'une banque 19

I.1.3.1 Les principaux postes du bilan 19

I.1.3.2 Le hors-bilan 20

I.1.4 Le compte de résultats 20

I.1.4.1 Principaux postes du compte de résultat 20

I.1.4.2 Les soldes intermédiaires de gestion 21

I.2 LES RISQUES BANCAIRES 22

I.2.1 Les principaux risques bancaires 22

I.2.2 La gestion des risques de taux et de liquidité 23

I.2.2.1 Les Méthodes classiques de gestion des risques de taux et de liquidité 24

I.2.2.1.1 Méthode des gaps 25

I.2.1.1.2 Méthode de la duration 25

I.2.2.2 Les recommandations du Comité de Bâle 27

SECTION II : Le Concept d'écoulement 28

II.1 LA NOTION D'ÉCOULEMENT EN LIQUIDITÉ 28

II.1.1 L'écoulement de production 29

II.1.2 La vitesse d'écoulement 30

II.1.3 L'écoulement du stock 31

II.1.4 Impasse en liquidité 32

II.2 LA NOTION D'ÉCOULEMENT EN TAUX 33

II.2.1 La marge d'intérêt 33

II.2.2 L'impasse en taux 34

CHAPITRE DEUXIÈME : LES MODÈLES DE DÉPÔTS À VUE 35

SECTION I : Généralités sur la modélisation des écoulements 35

I.1 LES VARIABLES EXPLICATIVES DE L'ÉCOULEMENT SELON DEMEY, FRACHOT, RIBOULET 35

I.2 LES PRODUITS ÉCHÉANCÉS ET NON ÉCHÉANCÉS 36

SECTION II : L'écoulement des dépôts à vue 38

II.1 LES DISCUSSIONS AUTOUR DE L'ÉCOULEMENT DES DÉPÔTS À VUE 38

II.2 MÉTHODOLOGIE POUR LA MODÉLISATION DES DÉPÔTS À VUE SELON FRACHOT 40

II.3 LES PREMIERS MODÈLES DE DÉPÔTS À VUE 41

II.3.1 Le modèle de Selvaggio [1996] 41

II.3.2 Le modèle de Dupré [1996] 42

II.3.3 Le modèle de Jarrow et Van Deventer [1998] 42

II.4 LES MODÈLES RÉCENTS DE DÉPÔTS À VUE 43

II.4.1 Le modèle du premier régulateur fédéral aux Etats-Unis : L'Office of Thrift Supervision

[2000] 43

II.4.2 Le modèle de Frachot [2001] 43

DEUXIÈME PARTIE : APPLICATION AUX BANQUES
COMMERCIALES CAMEROUNAISES

sommaire suivant