WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Gestion des ressources radios dans les réseaux sans fils : cas d'un reseau wimax

( Télécharger le fichier original )
par Eric BOSASI DOYI
Université de Kinshasa - Gradué en Sciences Appliquées 2010
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

CONCLUSION

L'utilisation efficace et optimale des ressources spectrales disponibles a toujours été une question de profond souci pour les ingénieurs dans la conception et la mise en place des réseaux cellulaires. Tout en gardant dans la considération, la disponibilité limitée des ressources spectrales, la gestion des ressources radios émerge comme un facteur extrêmement important dans la mise en place et le fonctionnement efficace des réseaux cellulaires. Dans la gestion des ressources radios, nous sommes censés faire un choix approprié de la bande de fréquence ou utiliser la bande disponible de façon optimale. Cette gestion est spécifiquement concernée par les paramètres comme la planification de fréquence radio, la planification des cellules, le bilan de liaison, les techniques de modulation et les techniques d'accès au canal. Une technique appropriée de gestion des ressources radios améliore non seulement l'efficacité globale du réseau en augmentant la couverture, la capacité et la qualité de service mais elle réduit également les coûts d'installation et d'exécution de ce réseau.

Nous pouvons réaliser une bonne gestion des ressources radios en suggérant et en mettant en application une solution optimale pour n'importe lequel des facteurs mentionnés ci-dessus. Par exemple dans un réseau de WiMAX, nous employons l'OFDM comme technique de transmission avec BPSK, QPSK, 16- QAM et 64-QAM comme techniques de modulation dans une cellule particulière.

Le processus de planification de cellules présente beaucoup de soucis. Le choix du modèle de, le choix de la taille de cellules, la fixation de la taille de l'antenne, peuvent être placés parmi ceux les soucis principaux. Dans ce travail, nous avons comparé deux modèles de propagation différents pour le réseau WiMAX. Sur la base des résultats numériques obtenus, nous avons constaté que le modèle SUI avait moins d'affaiblissement par rapport au modèle Okumura. Le modèle Okumura ne peut être utilisé que dans la bande de 2500 MHz. Mais le modèle SUI est employé pour des fréquences allant jusqu'à 3500 MHz. En employant ce modèle, nous pouvons calculer l'affaiblissement du parcours, la taille de l'antenne et la couverture de la cellule.

Dans ce travail, nous avons abordé la notion de la gestion des ressources radios d'un réseau WiMAX en nous basant uniquement sur le paramètre de la planification des cellules. Cette planification implique également l'aspect couverture des cellules et l'aspect capacité des cellules. Mais nous nous sommes contentés seulement de l'aspect couverture des cellules.

Ainsi dans l'avenir, nous aimerions que les autres paramètres de la gestion des ressources radios d'un réseau cellulaire puissent être pris en compte dans le contexte d'un réseau. Nous suggérons également que les résultats de nos calculs théoriques dans les deux modèles de propagation puissent être examinés et vérifiés dans un environnement pratique. Davantage d'études peuvent également être effectuées pour un modèle de propagation plus approprié et plus optimal.

En outre, l'on peut également concevoir un logiciel destiné à la planification des cellules dans un réseau WiMAX en employant les modèles de propagation décrits dans ce travail.

précédent sommaire suivant