WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Gestion des ressources radios dans les réseaux sans fils : cas d'un reseau wimax

( Télécharger le fichier original )
par Eric BOSASI DOYI
Université de Kinshasa - Gradué en Sciences Appliquées 2010
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

I.3. LE CANAL DE RADIO TRANSMISSION

Le canal de transmission est le support physique qui transporte les signaux de données de l'émetteur vers le récepteur. A ce titre, c'est de sa nature et de son modèle que dépendent la plupart des mécanismes mis en place pour la transmission des données. Dans les réseaux sans fil, le canal de transmission, est modélisé sur base de son comportement vis-à-vis des signaux qui y parcourent.

I.3.1. La sélection

Le canal est typifié par la bande des fréquences de fréquence centrale de telle sorte que tout signal véhiculé par ce canal doit avoir sa fréquence située dans cette bande. On dit alors que le canal a un caractère sélectif et il se comporte comme un filtre passe bande de fréquence centrale.

I.3.2. L'atténuation et les trajets multiples

La puissance d'un signal à la réception se trouve être réduite par rapport à celle avec laquelle il a été émis du fait des pertes dues aux principaux facteurs suivant tels que la réflexion et la diffraction lorsque le signal percute un obstacle, la réfraction lorsqu'il traverse plusieurs milieux d'indices de réfraction différents, l'absorption lorsque le signal en traversant un corps, lui cède une partie de son énergie, etc.

Ces phénomènes entraînent deux conséquences majeures : l'atténuation du signal et la création des échos qui engendrent des trajets multiples.

I.3.3. Le bruit

La transmission radioélectrique est toujours accompagnée des bruits d'origines diverses : le bruit cosmique dû aux rayonnements et aux mouvements des astres, le bruit atmosphérique dû aux éclairs, tonnerres et vents et les bruits internes des machines. Le bruit a toujours un caractère aléatoire, donc imprévisible et il affecte les bits des messages transmis, entraînant ainsi des erreurs de transmission.

précédent sommaire suivant