WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Enquêtes ethnomellisologiques et études des différents produits de la ruche de l'àŪle d'Idjwi, sud Kivu en RDC

( Télécharger le fichier original )
par Patrick HABAKARAMO MACUMU
Université officielle de Bukavu - Licence 2008
  

sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

UNIVERSITE OFFICIELLE DE BUKAVU

FACULTE DES SCIENCES
DEPARTEMENT DE BIOLOGIE

ENQUETES ETHNOMELLISOLOGIQUES ET ETUDES DES DIFFERENTS
PRODUITS DE LA RUCHE DE L'ILE D'IDJWI
(TERRITOIRE D'IDJWI, SUD KIVU/R.D.CONGO

Mém oire présenté en vue de l' obtenti on du diplôme de licence par : PATRICK HABAKARAMO MACUMU

Encadré par Ass. CHANTAL KABONYI NZ.

Dirigé par le professeur HONNORINE NTAHOBAVUKA

RESUME

Ce travail a porté sur les enquêtes mellisologiques et études des différents produits de la ruche dans le territoire d'Idjwi (collectivité chefferie Ntambuka) L'étude de la flore concerne uniquement les plantes mellifères ; nous avons recensé 38 espèces ligneuses et 20 espèces herbacées.

A chaque espèce, nous avons joint les types morphologiques, biologiques, d'habitats, la substance récoltée (nectar ou pollen) par les abeilles et la couleur de la fleur.

L'étude des différents produits de la ruche a porté sur le miel, la cire et la gelée royale.

Ces produits sont utilisés dans l'alimentation et renferment de nombreuses vertues thérapeutiques.

Les ruches placées dans des endroits élevés ; les montagnes et espaces boisés étaient les milieux préférés pour les abeilles qui se nourrissent du nectar, du pollen et du miellat.

La majorité des plantes mellifères sont des plantes cultivées.

Les résultats de ce travail ont été comparés avec ceux de nos prédécesseurs.

Abstract

INTRODUCTION

1. PROBLEMATIQUE DE LA BIODIVERSITE D'IDJWI

L'île d'Idjwi, la plus grande île de la République Démocratique du Congo regorgeait jadis une flore riche en espèces tant végétales qu'animales (KABONYI 2004).

En 1997, HERI KAZI, a souligné que la végétation de l'île idjwi était formée des brousses avec des bambous rabougris, des surfaces boisées des Eucalyptus, Grevillea, Cupressus aménagés par les colons Belges .Ce dernier ajoute que cette végétation est en pleine disparition avec la forte croissance démographique qui s'observe dans cette île.

KABONYI (Op.cit), de son côté, a montré que l'île Idjwi logeait un grand massif forestier, qui est la foret de Nyamusisi avec les essences comme Symphonia globulifera (espèce caractéristique) , Macaranga monanda, Harungana arborea Harungana montana , Parinari excelsa, etc.

Avant la dégradation de cette forêt les apiculteurs produisaient une une grande quantité des miels grâce à une floraison abondante.

Depuis 2005, on assiste à une rareté des espaces boisées suite à la destruction de la forêt de Nyamusisi par la population locale à la recherche des champs de cultures, de bois de chauffe et des matières premières. Avec cette situation l'apiculture a perdu sa valeur avec un taux de productivité trop faible des miels.

Une attention particulière devrait être accordée à des îlots forestiers et surfaces boisées de l'île Idjwi afin d'inventorier les différentes espèces peuplant cette région dans le but de proposer des mesures de conservation et la valorisation de son couvert végétal et de son biotope.

L'apiculteur étant à la recherche des plantes mellifères ne peut en aucun cas se passer de la végétation forestière et des surfaces boisées des contrées qu'il habite.

En abordant ce sujet notre souci est de recenser les différents biotopes se trouvant à Idjwi susceptibles d'abriter les ruches afin d'inventorier les diverses espèces végétales visitées par les abeilles. Nous pourrons contribuer à leur vulgarisation en vue de leur conservation et de la protection des différents biotopes qui les abritent. Nous sommes également intéressé, à travers cette étude, à

apprécier la valeur des différents produits apicoles (de la ruche) livrés par l'apiculteur.

sommaire suivant






La Quadrature du Net