WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Impact des ouvrages de génie civil sur l'environnement: cas de la décharge finale des déchets de la ville de Bangui


par Stephane KODYBELET
Universite de Bangui - DIT 2011
  

précédent sommaire suivant

CHAPITRE 4 : DESCRIPTION DU SOUS PROJET DE LA DECHARGE FINALE DE KOLONG

4.1- CONTEXTE GENERAL DU SOUS PROJET

4.1.1- Promoteurs du sous projet

Le maître d'ouvrage du PURISU est la mairie de Bangui. Cette dernière a délégué la maîtrise d'ouvrage à l'AGETIP-CAF.

L'Agence d'Exécution des Travaux d'Intérêt Publics-République Centrafricaine (AGETIP - CAF) est une association d'intérêt public, à but non lucratif, créée par le gouvernement avec l'appui de la Banque Mondiale. Cette agence a été créée en 1994 à Bangui. L'AGETIP-CAF a pour objectif l'exécution des projets de développement financés par les partenaires au développement (Union Européenne, Agence Française de Développement, Banque Mondiale, Banque Africaine de Développement ...), de faciliter, notamment aux petites et moyennes entreprises (PME) locales, l'accès aux marchés publics et de contribuer à la réduction du chômage.

Adresse : Rue du Stade B. BOGANDA

B.P. : 895 Bangui (République Centrafricaine)

Tel : (+236) 21 61 82 95

Fax : (+236) 21 61 51 77

E-mail : agetipcaf@africatip.net / mnganassem@yahoo.fr

Site web : www.agetipcaf.org

4.1.2- Historique sous projet, problèmes à résoudre et besoins à combler

La ville de Bangui est confrontée actuellement à un sérieux problème de collecte des ordures ménagères. Cette situation se traduit par la prolifération des maladies diarrhéiques qui touchent essentiellement les enfants et les jeunes adolescents.

Le projet de construction d'une décharge contrôlée à Bangui permettra de mettre en place un système transitoire de collecte des ordures ménagères et de l'évacuation des ordures vers cette nouvelle décharge.

Le site de la décharge finale de Kolongo a été sélectionné pour abriter une décharge contrôlée car le terrain était utilisé par la Mairie, le propriétaire, comme décharge sauvage de déchets solides.

4.1.3- Objectifs liés au sous projet

Le sous projet relatif à la gestion des déchets solides permettra de mettre en place un système durable de collecte des ordures ménagères basé sur le renforcement de la pré-collecte des ordures au niveau des quartiers et de leur évacuation vers une décharge contrôlée.

Erreur ! Liaison incorrecte.La République Centrafricaine couvre une superficie de 623 000 km² avec une population de 3 895 139 habitants. La capitale est Bangui. Elle est subdivisée en 8 arrondissements et compte 622 773 habitants.

Le site de décharge finale est situé dans le 6è arrondissement sur la route du Port Pétrolier à environ 3 km du carrefour principal de Pétévo et en moyenne à 5 km des arrondissements. C'est un domaine immatriculé sous TF N° 2398 appartenant à la ville de Bangui qui avait anciennement servi à abriter le garage municipal dit Kolongo. Sa superficie totale est de 36 980 m2 soit environ 3,7 ha.

Erreur ! Liaison incorrecte.Situé au sud, périphérie de la ville de Bangui, sur la route de MBaiki, le 6ème arrondissement, qui comprend 22 quartiers pour une superficie de 6,70 Ha, est habité par une population majoritairement jeune (64,30%), estimée à environ 85 404 habitants (11 710 ménages) soit 13,7% de la population de Bangui. Cet arrondissement dispose sur le plan social d'un nombre important d'organisations sociales qui assurent son dynamisme socioéconomique.

Alimentation en eau potable

En plus des difficultés économiques des ménages, la population accède à l'eau potable mais d'une qualité salubre, l'eau traitée dans le 6 ème est de 9,7%. Les sources d'alimentation en eau sont pour la plupart des puits de surface utilisés essentiellement pour les travaux domestiques (cuisine et lessive). En effet chaque famille dispose de son propre puits de surface. Toutefois certaine de ces familles, éloignées des forages (aménagés et gérés par COGES-eau) ou du réseau SODECA, utilisent comme eau de boisson l'eau de puits non traitée.

Accès et voiries

Le problème d'accès des ménages aux infrastructures routières a souvent été posé par la population consultée. Les habitants évoquent surtout la dégradation des voiries par l'effet de l'usage abusif et les pluies.

Bien que l'infrastructure routière au 6 ème arrondissement est de 83,1%, une bonne frange de la population locale revendique l'urbanisation de certains quartiers (Gbani-Kola2, cité Kolongo) et l'aménagement de quelques rues.

Caractéristiques des logements

Les caractéristiques des logements dans le 6 ème arrondissement, et plus particulièrement la zone de l'intervention, nous montrent bien la situation précaire de la population.

La majorité des logements (54,70 %) sont en parpaing (brique en terre non cuite), 19,40 % en terre battue, 12,40 % en Agglo, 12 % en brique cuite.

Par conséquent, les habitations sont souvent exposées aux inondations qui font écrouler les cases.

précédent sommaire suivant