WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Le projet de politique de la migration de l'ONM: contraintes et perspectives.


par Carline JOSEPH
FASCH-UEH - Post gradué en population et Développement 2004
  

précédent sommaire suivant

4.3.4.-Champ d'action

Les zones touchées par le phénomène migratoire sont les villes envahies par les migrants et les zones rurales délaissées. Les citoyens du pays se déplacent d'un coin du territoire à un autre sans le contrôle des instances concernées. On enregistre une répartition géographique inégale et un développement inégal au niveau national. L'émigration haïtienne vers les pays étrangers, malgré les contraintes, est massive et souvent clandestine et illégale. Le phénomène migratoire haïtien représente un problème tant au niveau national qu'international. La non application de plusieurs lois relatives aux déplacements inter - départementaux, l'absence de registres de déplacement, la faiblesse des instances de contrôle, l'impossibilité des pays d'accueil de dénombrer correctement les migrants haïtiens sont autant de problèmes qui façonnent le caractère de la migration en Haïti. Ensuite, les programmes de résidence sélective s'effectuent sans la moindre intervention de l'État pendant que les rapatriements, les refoulements n'ont pas cessé d'augmenter. Donc, il est nécessaire de réduire les flux migratoires vers les villes et de contrôler ceux qui tendent vers l'extérieur puisque toute politique migratoire a un impact direct sur les migrants et un impact indirect à moyen et long termes sur la population.

précédent sommaire suivant