WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Base des données orientées-graphe: migration du relationnel vers le noSQL


par Lubwele Kamingu
Université de Kinshasa - Licence (Bac + 5) 2014
  

précédent sommaire suivant

0

INTRODUCTION

A

Ujourd'hui, les problèmes ayant trait au stockage des données sont très récurrents et sont dus généralement aux structures et à la masse des informations à stocker. Il faut alors reconnaitre que les bases de données sont un élément très important dans l'informatique moderne, car elles ont permis un bon stockage de données et de manière structurée. Ces dernières années, le modèle relationnel s'est imposé comme la norme. En effet ce dernier permet un respect des propriétés ACID (Atomicité, Consistance, Isolation, Durabilité) que nous expliquerons plus tard et garanti ainsi la sécurité des données.

Cependant, ces propriétés demandent des prérequis importants, ce qui peut impacter grandement les performances de la base. A terme cela peut se traduire par une difficulté de mise en échelle. Certaines entreprises ont donc décidé de se pencher sur une nouvelle technologie afin de pallier aux problèmes de performances, quitte à sacrifier la consistance des données comme tel est le cas dans les NoSQL.

Pour y arriver, les scientifiques ont utilisé la théorie des graphes, initiée par Euler avec son fameux problème de 7 ponts de la ville de Königsberg. Cette théorie bien qu'ancienne, a bien permis de trouver une application en Informatique qu'est la base de données orientées-graphe. Dans le souci de montrer une application importante de la théorie des graphes et de montrer la nécessité des bases de données orientées-graphes, nous avons pu choisir ce domaine encore en gestation.

On remarque aussi que la théorie des graphes est utilisée dans un grand nombre de disciplines (mathématiques, informatique, physique, économie, chimie, etc.). Les recherches actuelles en théorie des graphes sont essentiellement menées par des informaticiens, du fait de l'importance des aspects algorithmiques (structures de données). D'où la nécessité d'étudier ses applications.

Eu égard à tous ces qui précédent, il ressort le désir de savoir s'il n'y a toujours la solution des bases de données orientées-graphe qui peut résoudre les problèmes liés aux stockages de l'information. Peut-on trouver une approche pouvant nous permettre de migrer des bases de données relationnelle vers les bases de données orientées-graphe ?

C'est dans ce contexte que nous avons alors choisi le sujet intitulé Base de données orientées-graphe : Migration du relationnel vers le NoSQL.

Etant donné que la gestion de la masse de données est à la base même de l'Informatique de gestion, l'intérêt principal et nécessaire de ce sujet réside dans ces implications qui sont à la fois scientifique, théorique, pratique, personnelle et didactique. En effet, ce travail peut être vu selon plusieurs niveaux dont les principaux sont :

Ø Au niveau scientifique: ce travail permet de mieux appréhender les mécanismes et méthodes mis en oeuvre pour proposer une nouvelle approche de migration d'une base de données de type quelconque vers une autre de type différent du premier;

Ø Au niveau théorique: ce travail constitue un support intéressant explicitant brièvement et clairement les notions de base de données, de la théorie de graphes, des différents types des bases de données du type NoSQL et l'application de la théorie des graphes dans le domaine de base de données ;

Ø Au niveau pratique : ce travail montre clairement notre capacité à résoudre un problème tout en appliquant les concepts théoriques assimilés à l'université tout au long de nos études, ainsi notre habilité à résoudre un problème récurrent ;

Ø Au niveau personnel : ce travail nous a permis de passer en revue des notions encore récentes et encore moins traiter dans notre université. De plus il nous mis en confiance que la théorie des graphes n'a pas encore fini ses applications dans la science de l'informaticien ;

Ø Au niveau didactique : ce travail constitue un support beaucoup plus intéressant pour l'apprentissage de base de données NoSQL en général et les bases de données orientées-graphe en particulier.

Proposer une approche de migration d'une base de données relationnelle vers une base de données orientées-graphe, nous avons délimité notre travail dans un espace d'octobre 2015 à janvier 2016.

Nous avons alors eu recours à la technique documentaire consistant à consulter les ouvrages, les thèses, les mémoires d'études, les revues techniques et les articles traitant du domaine des bases de données orientées-graphe, de la théorie de graphe, de la théorie des réseaux sociaux, et du NoSQL. Nous avons également consulté un certain nombre de documents disponibles sur Internet.

Ainsi pour arriver à nos fins, nous avons subdivisé notre travail en quatre chapitres outre la présente introduction et la conclusion, nous avons :

Ø Le chapitre premier qui est intitulé Généralités sur les bases de données et les graphes ;

Ø Le deuxième chapitre parlant de NoSQL ;

Ø Le troisième chapitre intitulé Base de données orientées-graphe ;

Ø Enfin le troisième chapitre qui décrit l'Application.

CHAPITRE1

GENERALITES SUR LES BASES DE DONNEES

précédent sommaire suivant