WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Dynamique des paysages végétaux autour d'une ville moyenne et sa périphérie. Cas de Meiganga (de 1987 à  2015)


par Issouhou MOUHAMAN
Université de Ngaoundéré - Master 2015
  

précédent sommaire suivant

2.2.3. Une végétation préservée pour ses multiples fonctions

Bien que la végétation ait fortement été dévastée en présence de l'homme pour laisser place à ses multiples installations, on note tout de même que pour des raisons de santé, d'alimentation, d'esthétique et d'ombrage, une panoplie d'espèces est préservée dans les domiciles ainsi que dans les lieux publics. Outre les raisons sus évoquées, la présence de cette végétation dite urbaine est d'une importance capitale pour le maintien de la vie.

Au-delà donc de l'aspect qualitatif de la végétation, il importe d'analyser le volet quantitatif et d'entrer davantage en profondeur sur les autres espèces rencontrées en dehors du centre urbain.

2.3. Une cartographie de l'occupation du sol basée sur l'imagerie satellite

Afin de ressortir les éléments de l'occupation du sol avec pour thème principal la végétation, nous avons choisi d'utiliser une image Landsat 8 de 2015. Cette scène récente a été prise avant la saison pluvieuse. Ainsi, les surfaces cultivées, les feux de brousse, de même que les types de savane entre autres y sont facilement détectables. En outre, avec une résolution de 30m, cette image possède 11 bandes qui, une fois agencée convenablement via la composition colorée28(*), permet d'identifier plusieurs éléments à l'aide de méthodes préalablement définies. Par ailleurs, la scène choisie correspond à la période pendant laquelle nous avons effectué la troisième descente sur le terrain. En plus de ces raisons, l'association de cette scène avec une image Google Earth de haute résolution (15 mètres pour toute la surface de la Terre, 6 pouces, soit 15,24 cm pour certaines ville29(*)) dont la plus récente est celle datant de 2014, permet de vérifier et compléter les informations recherchées.

2.3.1. La visu-interprétation pour l'identification des types d'occupation de sol

La visu-interprétation est réalisée à l'aide des informations collectées sur le terrain, couplées à deux types de compositions colorées à savoir la composition en vraies couleurs 6-5-3(figure 14à droite) et la composition en fausses couleurs 5-4-3 (figure 14à gauche). Notons que le résultat de la combinaison des bandes spectrales a été amélioré via le rehaussement linéaire afin d'uniformiser l'éclairage sur toute l'image et obtenir un meilleur rendu (figure 13, image de droite).

Figure 13. Amélioration de la qualité de l'image satellite par rehaussement linéaire (ville de Meiganga)

La combinaison des deux types de compositions colorées s'est avérée indispensable dans la mesure où la végétation est beaucoup plus perceptible dans l'infrarouge. De même, les autres faits tels que l'habitat, les champs sont nettement mieux identifiables dans la composition dite en vraies couleurs.

La superficie couverte par l'image (185/ 185 km) étant largement supérieure à celle de notre zone d'étude (30 /30 km), le découpage de celle-ci en vue de l'extraction de la zone d'intérêt, est un préalable très important (figure 14).

Figure 14. Prétraitement de l'image satellite

* 28 Le principe des compositions colorées consiste à affecter aux trois couleurs primaires (rouge, vert, bleu) trois images acquises au-dessus d'une même région, au même moment, mais dans des longueurs d'onde différentes. En fonction de l'affectation des couleurs primaires aux trois bandes spectrales, on obtient soit une composition colorée dite naturelle ou 'vraie couleur', soit une composition en 'fausses couleurs'. (UVED - Suivi de l'environnement par télédétection, 2008)

* 29Las Vegas,au Nevada, Cambridge dans le Massachusetts et le comté de Fulton (New York). (https://fr.wikipedia.org/wiki/google_earth).

précédent sommaire suivant