WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Se vouer à l'autre - L'aventure éthique avec Emmanuel Levinas

( Télécharger le fichier original )
par Grégoire Jalenques
Institut Catholique de Paris - Master 1 2006
  

sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

Grégoire Jalenques Juin 2007

Mémoire de Master 1

Sous la direction de Jean-François Petit

Se vouer à l'autre

L'aventure éthique avec Emmanuel Levinas

Institut catholique de Paris - Faculté de philosophie

Université de Poitiers - Département de philosophie

Notice:

Pour rendre plus simple la notification des ouvrages cités, nous avons utilisé particulièrement pour les oeuvres de Levinas et de Ricoeur un système de notation spécifique: les ouvrages souvent cités sont notifiés par les initiales suivantes

Écrits de Levinas

AE Autrement qu'être ou au delà de l'essence

DL Difficile Liberté

EDE En découvrant l'existence avec Husserl et Heidegger

EI Éthique et infini

EPP Éthique comme philosophie première

HAH L'humanisme d'un autre homme

NP Noms propres

RA Répondre d'autrui

TI Totalité et Infini

Écrits de Ricoeur

SA Soi-même comme un autre

Enfin, nous usons pour présenter la pensée de Husserl et de Heidegger un cours d'introduction à la phénoménologie de Jean Greisch que nous avons mis en ligne sur internet. De ce fait là découle que la notification des citations de ce cours n'est pas parfaite. Notre pagination se base sur la lecture du cours sous la forme d'un traitement de texte Works.

Remerciements:

Nous voulons remercier particulièrement Jean-François Petit d'avoir dirigé la rédaction de ce mémoire.

Sont également remerciés Antoine Assaf et Marc Grassin pour leurs réflexions qui nous ont permis d'approfondir le sujet,

Nous adressons aussi ces remerciements à Bruno Riche, Mathieu Chauvet, Aurélien Joos, qui nous ont aidé pour ce travail, ainsi qu'à Frère Évariste et Auriane d'Oysonville pour la bonté qu'ils ont eu de nous communiquer leurs travaux sur Levinas afin de nous aider dans nos recherches.

Introduction

« Ma tache ne consiste pas à construire l'éthique: j'essaie seulement d'en chercher le sens »,1(*), nous dit Levinas. C'est précisément cet aspect qui traverse toute la pensée levinassienne qui veut diriger également ce travail. Levinas a conçu toute sa philosophie comme une recherche de sens de l'existence humaine face aux multiples occasions ou celui-ci disparaît voire est bafoué. Ce fut non seulement une recherche effrénée du sens mais avec cette qualité de le maintenir comme sens éthique. L'intérêt d'Emmanuel Levinas semble revêtir une certaine pérennité au sens ou ce qu'il dit, ce sens que toute sa philosophie veut transporter aux yeux de la pensée humaine de son temps rejoint quelque chose d'une exigence qui traverse les époques et les cultures. Ce sens c'est le sens de l'autre, qui de fait est éthique.

Si la philosophie de Levinas a pris son temps pour s'édifier, comme toute philosophie, il reste que l'intuition de ce sens est demeurée croissante de ses débuts à la fin de sa vie.

Cette pérennité qui semble marqué les thèmes abordés par Levinas vient sans doute du fait que lui-même s'est construit au carrefour de multiples civilisations. La littérature russe classique du XIXème ( Pouchkine, Dostoïevski, Tolstoï, etc.) mais également le contact très jeune avec l'héritage de ses pères, la Bible ont jalonné la maturation de Levinas, préparant une carrière philosophique prodigue. Levinas rapporte lui-même que le « problème philosophique entendu comme sens de l'humain, comme la recherche du fameux sens de la vie » trouve une illustration profonde dans les interrogations de « tous les personnages des romanciers russes. »2(*)

De même la Bible, pensé comme ce livre ou «  se disent les choses premières, celles qui devraient être dites pour que la vie humaine ait un sens », a aussi sa part dans la formation d'un sens profond de la philosophie comme recherche du sens de la vie humaine.

Lorsqu'on pense à cette jeunesse de Levinas, on se dit que tout s'était passé comme si de multiples éléments littéraires et religieux convergeaient vers un individu afin de le forger dans une démarche philosophique toute particulière. Et Levinas parle lui-même de ses transitions auxquelles il a fallu du temps pour qu'elles puissent apparaître clairement à sa pensée.

Cet héritage qui contribua à la naissance de sa pensée nous conduit à cette notion majeure de sa philosophie qui constitue la trame de fond de notre étude de Levinas ainsi que d'un questionnement parallèle, à savoir, le thème éthique du se vouer à l'autre, entendu comme responsabilité. Ce thème, cette question de la responsabilité et du se vouer à l'autre qui apparaît déjà à travers la présence éthique de personnages rencontrés dans la Bible va être bouleversée par le croisement du chemin de Levinas d'abord avec la phénoménologie allemande qu'il va découvrir et introduire en France lors de ses études dans les années 1920 puis avec l'expérience de la Shoah. Ces facteurs vont conduire Levinas à développer, notamment par rapport à Heidegger, une pensée critique de l'ontologie comme totalité, ou l'altérité est niée au profit d'un privilège du Même, doublée d'une pensée éthique de grande envergure ou le sujet est pensé dans une passivité radicale recevant d'autrui cette vocation de la responsabilité comme un ordre, un commandement.

Si la majeure partie de notre travail est consacré à la présentation de ce chemin levinassien, il convient cependant de dire de prime abord que l'intérêt n'est pas uniquement d'exposer sa pensée mais aussi de la questionner. Et en réalité questionner Levinas et son éthique de la responsabilité doit nous amener à questionner cette notion de responsabilité et du se vouer à l'autre de façon directe

C'est cette volonté d'interroger la responsabilité qui nous fait également étudier la pensée de Ricoeur, qui présente sous maints aspects, nous le verrons, un apport de qualité pour comprendre cette question de la responsabilité. Nous appuyant ainsi sur la base de ses apports, nous développerons une réflexion philosophique sur la responsabilité en dialogue avec Levinas ou nous ferons également appel à des penseurs comme Karol Wojtyla et Marie-Dominique Philippe, afin de résoudre un certain nombre de questions sinon de tenter de baliser un chemin qui permette à la fin de ce mémoire des ouvertures.

* 1 Levinas, Éthique et infini, Le Livre de poche, 1986, p.85

* 2 Op.cit., p.85

sommaire suivant