WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Maitrise des cycles sexuels chez les bovins: Application de traitements combinés à  base de progesterone-PGF2-PMSG et progestagene-PGF2-PMSG

( Télécharger le fichier original )
par Houmadi Ahmed
IPR / IFRA de Katibougou (Mali) - Ingénieur 2007
  

sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

Ministère des Enseignements Secondaire République du Mali

Supérieur et de la Recherche Scientifique Un peuple- Un but- Une foi

**************** ***********
Direction Nationale de L'Enseignement Supérieur

et de la Recherche Scientifique

********************

Institut Polytechnique Rural de Formation et de

Recherche Appliquée (IPR / IFRA) de Katibougou

Annexe de Bamako

MEMOIRE DE FIN DE CYCLE

TITRE :
MAITRISE DES CYCLES SEXUELS CHEZ LES BOVINS :
APPLICATION DE TRAITEMENTS COMBINES À BASE
DE PROGESTERONE-PGF2
a-PMSG
ET PROGESTAGENE-PGF2
a-PMSG.

Présenté et soutenu par : AHMED HOUMADI

Pour l'obtention du diplôme d'ingénieur de l'Institut Polytechnique
Rural de Formation et de Recherche Appliquée de katibougou

Spécialité : Zootechnie

Directeurs de mémoire : Dr Jean Baptiste KEITA (C.I.A.T.E)

Dr Siaka DIARRA Enseignant chercheur IPR/IFRA

Date de soutenance :
Décembre 2007

Table des matières

Pages

Dédicace v

Remerciements vi

Sigles et abréviations vii

Liste des tableaux viii

Liste des figures . ix

Liste des graphiques .x

Introduction 1

PREMIERE PARTIE : PRESENTATION DU LIEU DE STAGE

Présentation du lieu de stage 4

DEUXIEME PARTIE : ETUDE BIBLIOGRAPHIQUE

Chapitre I : Aperçu physiologique de l'appareil génital de la femelle 6

I.1 / Cycle sexuel de la femelle 7

I.1.1 / Apparition du cycle sexuel chez la femelle 7

I.1.2 / Différents types de cycles sexuels . ..7

I.1.3 / Cycles oestriens 8

I.1.4 / Caractère du cycle oestrien . .9

I.2 / Les composantes du cycle sexuel chez la femelle . ...9

I.2.1 / Evénements cellulaires ovariens.....

I.2.1.1 / Folliculogénèse (Croissance folliculaire)

..9

..10

I.2.1.1.1 / Initiation de la croissance folliculaire

11

I.2.1.1.2 / Développement folliculaire terminal

....11

I.2.1.1.3 / Régulation des mécanismes de la folliculogénèse terminale

12

I.2.1.2 / Ovulation .

.14

I.2.1.2.1 / Mécanisme de l'ovulation

14

I.2.1.3 / Corps jaune .

14

I.2.2 / Evénements hormonaux

.15

I.2.2.1 / Hormones ovariennes

15

I.2.2.1.1/ Phase oestrogénique ...........

15

I.2.2.1.2 / Phase lutéale

16

I.2.2.2/ Prostaglandines F2 alpha (PGF2a)

16

I.2.2.3 / Hormone hypothalamique

...17

I.2.2.4 / Hormones hypophysaires gonadotropes

.17

I.2.2.5 / Régulation du cycle hormonale

.18

I.2.3 / Comportement sexuel

..20

I.2.3.1 / Caractéristiques des chaleurs

20

I.2.3.1.1 / Chaleurs naturelles

20

I.2.3.1.2 / Chaleurs induites

20

I.2.3.1.3 / Détection des chaleurs et moment de l'insémination

21

I.2.3.1.3.1./ Méthode de détection des chaleurs

21

Chapitre II : Anoestrus chez la vache

23

II. 1 / Définition

..23

II .2 / Caractéristique de l'anoestrus post-partum chez la vache

.23

II. 3 / Croissance folliculaire pendant l'anoestrus post-partum

...24

II. 4 / Facteurs de variation de la durée de l'anoestrus post-partum.. . .24

II.4.1 / Rang de vêlage

.24

II.4.2 / Allaitement

.25

II.4.3 / Alimentation

..25

II.4.4 / Saison

.26

II.4.5 / Période de vêlage

.26

II.4.5 / Mode de stabulation .

.26

II.4.6 / Conditions de vêlage et ses suites

26

Chapitre III : Maîtrise des cycles sexuels

.27

III.1/ Définition ..

27

III.2 / Objectif de la maîtrise des cycles

27

III.2.1 / Pour l'éleveur

..27

III.2.2 / Pour les centres inséminations artificielles

...28

III.3 / Principes et choix des méthodes à utiliser

28

III.4 / Traitements, état physiologique des femelles et types de troupeaux

29

III.4.1 / Traitements et état physiologique des femelles.

29

III.4.2 / Traitements et types de troupeaux

29

III.5 / Mécanismes physiologiques des traitements

31

III.5.1 / Femelles cyclées 31

III.5.1.1 / Utilisation d'analogues des prostaglandines F2 alpha (PGF2a) .31

III.5.1 .2/Utilisation de la progestérone ou de ses analogues, les progestagène .33

III.5.2 / Femelles non cyclées

34

III.6 / Résultats de fertilité

35

III.7 / Facteurs de variation de la fertilité à l'oestrus induit

35

III.7.1 / Stade physiologique de l'animal en début de traitement

35

III.7.1.1 / Cyclicité avant traitement

.35

III.7.1.2 / Stade du cycle en début de traitement

..35

III.7.2 / Facteurs de variation liés à l'animal

36

III.7.2.1 / Age

36

III.7.2.2 / Conditions du vêlage précédent

37

III.7.3 / Facteurs de variation liés à la conduite d'élevage

37

III.7.3.1 / Saison/période de vêlage

37

III.7.3.2 / Intervalle vêlage -traitement

..38

III.7.3.3 / Alimentation

.38

III.7.3.4 / Sevrage temporaire du veau

41

III.7.3.5 / Taureau utilisé pour les Inséminations Artificielles

42

III.7.4 / Effet cumulatif des facteurs

42

TROISIEME PARTIE: ETUDE EXPERIMENTALE

IV / Méthodologie..

44

IV. 1 / Matériel

44

IV.2 / Traitements

..44

IV.3 / Evaluation de la fertilité

..46

IV.4 / Analyse statistique

46

V / Résultats

47

V.1 / Taux de rétention des dispositifs

47

V.2 / Taux d'induction / synchronisation des chaleurs

...48

V.3 / Taux de retour en chaleurs

.49

V.4 / Taux de fertilité à l'oestrus induit et synchronisé

...50

V.5 / Taux de fertilité sur retour en chaleurs. .

51

V.6 / Taux de fertilité selon les localités

52

V.7 / Taux de fertilité selon la nature du traitement

53

VI / Discussion

54

VI. 1 / Rétention des dispositifs

. 54

VI.2 / Induction / synchronisation et qualité des chaleurs

.54

VI.3 / Fertilité globale à l'oestrus induit et synchronisé

.54

VI.4 / Fertilité selon les localités

55

VI.5 / Fertilité selon la nature de traitement

...56

VII / Conclusions et recommandations

56

VIII / Références bibliographiques

58

IX / Annexes

.60

Dédicace

Je dédie ce mémoire à ma très regrettée chère mère feue Djaouria HOUMADI. Que le bon Dieu lui pardonne.

Que la terre lui soit légère.

Et que son âme repose en paix.

Amen!

Remerciements

Je remercie Allah qui m'a accordé des moments libres pour passer mon stage et rédiger ce mémoire qui pourra, je l'espère, contribuer au développement de l'élevage.

Mes remerciements s'adressent également à ma famille pour la bonne éducation qu'elle a prodigué à mon égard, pour le soutien financier pendant plusieurs années afin que je puisse poursuivre mes études de zootechnie.

Je tiens à exprimer mes remerciements et ma gratitude à:

X Mme CAMARA Fatoumata SAMAKE, Promotrice et Directrice du Centre d'Insémination et de Transplantation Embryonnaire (C.I.A.T.E), pour m'avoir accorder d'y passer mon stage;

X Dr Jean Baptiste KEITA, mon Directeur de mémoire, Directeur technique du

C.I.A.T.E, pour sa meilleure collaboration et son soutien matériel sans lequel la rédaction de ce mémoire ne serait possible;

X Mr Makandian SIDIBE, inséminateur du C.I.A.T.E, pour sa sagesse, sa largesse d'esprit, sa rigueur dans l'encadrement, son soutien matériel, ses conseils techniques, son expérience professionnelle qu'il n'a pas hésité à me léguer;

X Dr Siaka DIARRA, co-directeur de mémoire (responsable pédagogique du stage), pour sa meilleure collaboration, sa largesse d'esprit et son soutien matériel;

X Mes co-stagiaires: Mlle GADO GARBA Balkissa, Alhassane COULIBALY, Dieudonné DEMBELE, HAMIDOU SANGARE et Ousmane NIAFO (secrétaire du C.I.A.T.E);

X Mes compatriotes avec qui nous avons séjourné au Mali: Dr Ahamad MOUHIDINE, Dr Abdouroihamane TADJIDINE, Dr Abdoul Madjid SOILIHI, Dr Mougni Saïdou SABAOUMA, Dr Ben Abou BACAR, Dr Saïd HASSANE, Mme Laly MOHAMED,

Mme Laïlat MOHAMED, Mme Zaïnaba ; Mr Souleïmane BACAR, Mr Moussa M'MADI, Mr Djounaïde MOHAMED, Mr Issouf Attoumani MOUSSA, Mr Mohamed FAKIH, Mr Radjab AL HADHUIROU, Mr Mouhamadi ISSOUF, Mr Radjab

AHAMADA, Mr Imrane HASSANE, Mr Habraji MOHAMADI, Mr Adinane YOUSSOUF, Mlle Nouria SAID, pour leur soutien financière, matériel, et moral;

X Mes amis maliens avec qui nous avons passé des moments de joie, pour leur soutien moral et leur hospitalité;

X Toutes les étudiantes et étudiants de ma promotion pour leur bonne collaboration.

Sigles et Abréviations

FSH : Follicle Stimulating Hormone ou Hormone de stimulation folliculaire GnRH : Gonadotropin Releasing Hormone ou Gonadolibérine

IA : Insémination Artificielle

LH : Luteinising Hormone ou hormone de lutéinisation

PGF2a: Prostaglandine F2 Alpha

PRID : Progesteron Intravaginal Devices

PMSG: Pregnant Mare Serum Gonadotropin

CIATE : Centre d'Insémination Artificielle et de Transfert Embryonnaire

Liste des tableaux

Tableau 1 : Caractéristiques chronologiques des cycles sexuels de quelques mammifères Tableau 2 : Principaux signes des chaleurs

Tableau 3 : Nombre et durée d'observation des chaleurs

Tableau 4 : Influence de la fréquence sur la détection des chaleurs

Liste des figures

Figure 1 : Régulation de la croissance folliculaire

Figure N° 2 : Evolution des concentrations hormonales au cours du cycle sexuel chez la vache Figure 3 : Fonctionnement hormonal du cycle sexuel

Figure 4 : Traitements de maîtrise des cycles proposés pour les femelles des troupeaux laitiers

Figure 5 : Traitements de maîtrise des cycles proposés pour les femelles des troupeaux allaitants

Figure 6 : Mode d'action des prostaglandines F2 alpha

Figure : Mode d'action d'un traitement associant un progestagène (Norgestomet en implant pendant 8 -10 jours) au valérate d'oestradiol (IM)

Figure 8 : Principe du traitement des femelles non cyclées

Liste des graphiques

Graphique 1 : Variation des taux de rétention des dispositifs Graphique 2 : Taux d'induction / synchronisation des chaleurs

Graphique 3 : Taux de retour en chaleurs

Graphique 4 : Taux de fertilité à l'oestrus induit et synchronisé

Graphique : Taux de fertilité sur retour en chaleurs

Graphique 6 : Variation des taux de fertilité selon les localités

Graphique 7 : Variation du taux de fertilité selon la nature du traitement utilisé

Introduction

La productivité du cheptel bovin tropical est médiocre. Cela s'explique par un potentiel génétique faible partiellement exprimé dans des conditions souvent difficiles de l'élevage tropical.

La sécurité alimentaire en produits laitiers et carnés pour nos pays d'Afrique nous impose l'amélioration de nos conditions d'élevages, de la qualité génétique du cheptel et des performances de reproduction et de croissance. Cela est une voie efficace pour augmenter la productivité des troupeaux bovins tropicaux.

En effet, pour assurer le développement du cheptel national afin qu'il puise subvenir aux besoins de la population, le Mali a exécuté plusieurs programmes visant à améliorer la qualité génétique du cheptel, les conditions d'élevage et des productions animales. Il a procédé en parallèle à l'introduction de nouvelles biotechnologies de la reproduction parmi lesquelles : l'insémination artificielle sur chaleurs naturelles, par induction et synchronisation des chaleurs. Cette biotechnologie utilise la voie mâle pour la création et la diffusion du progrès génétique.

Des programmes d'amélioration de la productivité des bovins tropicaux ont été institués dans plusieurs pays en faisant appel à l'insémination artificielle avec des semences de géniteurs améliorés. Un préalable pour cela reste une bonne connaissance des mécanismes physiologiques régissant le comportement reproductif de ces races locales.

Parmi les caractéristiques signalées par certains auteurs (Chicoteau, 1991), chez les taurins et les zébus tropicaux, nous avons la discrétion et la courte durée des chaleurs, l'anoestrus post- partum long.

La détection des chaleurs des femelles bovines est souvent aléatoire en Afrique. Cela constitue un frein à la réalisation des programmes d'amélioration génétique par l'insémination artificielle avec des semences de races exotiques de hautes performances de production.

La Maîtrise des cycles sexuels se présente comme un outil extrêmement précieux voir indispensable.

Cependant, l'application pratique des méthodes de la maîtrise des cycles sexuels nécessite de

connaître les principaux facteurs qui sont susceptibles d'en faire varier l'efficacité.

Selon (Rubinson, 1975) cité par (Konta, 1996), l'essentiel réside dans l'état physiologique de l'animal qui est soumis au traitement non seulement au niveau de l'individu mais également à celui du troupeau afin de permettre de proposer un traitement adéquat.

C'est dans cette optique que s'inscrit notre présente étude intitulée: «Maîtrise des cycles sexuels chez les bovins : application de traitements combinés à base de progestérone - PGF2á -P MSG et progestagène -PGF2a -PMSG». Cette étude a pour objectifs :

X d'induire et synchroniser des chaleurs par la mise en place de spirales vaginales

(progestérone) ou d'implants sous -cutanés (progestagènes) en association avec

la PGF2a (substance lutéolytique) et la PMSG (substance folliculo-stimulante);

X d'évaluer la fertilité obtenue après insémination artificielle systématique.

Les résultats ainsi obtenus nous ont permis de faire des recommandations sur la fertilité à l'oestrus induit.

PREMIERE PARTIE:
PRESENTATION DU LIEU DE STAGE

Présentation du lieu de stage

Le Centre d'Insémination Artificielle et de Transplantation Embryonnaire(C.I.A.T.E) est une structure privée, localisé à Bamako, dans l'enceinte du Centre de Recherche Agronomique de Sotuba (IER), dans les locaux de l'ex Centre d'Insémination Artificielle de Sotuba , en commune I.

Il a été crée par l'arrêtée d'agreement N° 98-2167/ MICASG du 31 décembre 1998.

Les activités Du C.I.A.T.E sont : l'Insémination Artificielle, le Transfert Embryonnaire, la vente des semences de races exotiques de haute performance, la vente des produits synchronisants et du matériels de biotechnologies, le suivi zootechnique et le formation des inséminateurs.

LE C.I.A.T.E est dirigé par une Directrice Générale, Mme Fatoumata Mohamed SAMAKE, promotrice du projet. Elle est aidée dans ses fonctions par un secrétaire comptable et un manoeuvre gardien.

Un Directeur technique (Docteur vétérinaire), chargé des Insémination, des Transferts Embryonnaires, du suivi zootechnique, de la formation des inséminateurs, est aidé par trois inséminateurs.

DEUXIEME PARTIE:
ETUDE BIBLIOGRAPHIQUE

Chapitre I : Aperçu physiologique de l'appareil génital de
la femelle

Aucune partie de la physiologie ne présente un plus grand intérêt pratique et scientifique que celle relative aux phénomènes de la reproduction.

La reproduction comporte une série d'actions coordonnées entre elles dans le temps, et son délicat mécanisme requiert la coopération parfaite du reste du corps. Il y a répercutions de l'ensemble du corps sur l'activité sexuelle, et réciproquement de la sexualité sur l'organisme comme le montrent la gestation, la lactation et la castration.

Les gonades ont pour but de remplir ce rôle, de produire des gamètes dont la réunion donne l'oeuf, qui après la période de la gestation sera mis au monde un individu par la parturition. A cet effet, les gonades ont une double fonction : la gamétogenèse et l'hormonogenèse. L'hormonogenèse est la production des substances biochimiques : les hormones qui déclencheront les divers mécanismes nécessaires à la procréation, à la vie, à l'expulsion de l'oeuf arrivé à terme (oestrus, éjaculation, gestation, parturition, lactation).

La pratique sexologique doit être basée sur des connaissances physiologiques, car celles-ci permettent une compréhension claire et par conséquent le contrôle de la fécondation, la gestation et de la parturition. Ces phénomènes, de par leurs aspects inéluctables ont pendant longtemps défiés la domination de l'homme. Ainsi la reproduction fut jadis entourée d'une foule de mythes et de tabous. Mais il faut répéter aux éleveurs qu'il n'y a pas de mythes défiant la compréhension humaine, et que même la création de la vie résulte simplement de forces physico-chimiques accessibles à une modification de l'homme. Lorsque ces connaissances seront suffisantes le contrôle sera absolu.

Si aujourd'hui nous réalisons des traitements de maîtrise du cycle sexuel, c'est grâce aux succès pratiques tirés des études effectuées dans ce domaine. C'est pourquoi, nous trouvons ici la nécessité de passer en revue quelques notions de physiologie afin de mieux comprendre ce qui suit.

I.1 / Cycle sexuel de la femelle

On appelle cycle sexuel, l'ensemble des modifications structurales et fonctionnelles de l'appareil génital femelle, revenant à intervalles périodiques suivant un rythme bien défini et interrompu seulement pendant la gestation et la période qui suit le vêlage.

I.1.1 / Apparition du cycle sexuel chez la femelle

Les cycles sexuels apparaissent à la puberté. L'ovaire est un organe plus ou moins mature à la naissance de l'individu. Chez la femme, la vache et la brebis, l'ovogenèse est terminé à la naissance et l'ovaire contient des follicules allant jusqu'au stade antral.

Chez la ratte, la souris et la truie, la croissance folliculaire, ne commence qu'après la naissance et chez la lapine et le hamster, même l'ovogenèse est postnatale.

Il existe trois périodes dans la sécrétion des gonadotrophines :

v Mise en fonctionnement des cellules gonadotropes (foetus) ;

v Régression de leur activité (enfance) ;

v Puis reprise de leur activité à la puberté.

A la puberté, la sécrétion de la GnRH devient pulsatile et elle stimule la synthèse et la libération des hormones gonadotropes, induisant l'apparution des cycles sexuels (Forest et Levasseur, 1991) cité par (Kheriddine, 1994)

La plupart des génisses des races améliorées (allaitantes et laitières) sont pubères à l'age de 18 mois. L'age à la puberté varie suivant la race et la vitesse de croissance pré-pubertaire. Les génisses maintenues à un niveau alimentaire élevé sont lourdes et plus jeunes à la puberté que celles maintenues à un niveau alimentaire plus bas.

sommaire suivant






La Quadrature du Net