WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Exploitation des EDS de Madagascar pour l'analyse de la transition de la fécondité

( Télécharger le fichier original )
par Harouna WASSONGMA
Ecole Nationale d'Economie Appliquée - 3ème année ITS 2007
  

précédent sommaire suivant

INTRODUCTION

La série des trois ENDS (Enquête Nationale Démographique et Sanitaire) de Madagascar (ENDES-1992, ENDES1997 et ENDES2003) a révélé une baisse progressive de la fécondité dans le pays. Initialement égal à 6,1 en 1992, l'Indice Synthétique de Fécondité (ISF) est passé à 6 en 1997 puis à 5,2 en 2003. La transition de la fécondité est alors amorcée à Madagascar, mais selon les résultats des ENDS elle ne suit pas le même rythme ni les mêmes voies suivant le milieu d'habitation de la femme à cause de certaines variables socio- économiques et culturelles comme la prévalence contraceptive, l'infécondité post-partum, le niveau d'éducation de la femme, la nuptialité...

Les déterminants de cette baisse différentielle de la fécondité demeurent peu connus malgré l'abondance des données produites par les ENDS.

Par ailleurs, en tant que pays en développement, la maîtrise des facteurs de la dynamique démographique pourrait mieux orienter les décideurs politiques dans leurs prises de décision et permettre aux acteurs économiques du pays de mieux cibler leurs domaines d'investissement. La maîtrise des facteurs de la dynamique démographique passe inexorablement par une maîtrise des déterminants de la dynamique de fécondité car cette dernière en est sa composante essentielle.

Il convient alors de s'interroger sur les déterminants de la baisse différentielle de la fécondité dans le pays afin de permettre son meilleur contrôle et d'apporter des éléments de solutions à la majorité des programmes portant sur la dynamique de population.

La présente étude a pour objectif de dégager les déterminants de la baisse différentielle de la fécondité à partir des trois ENDS qu'à connu Madagascar. Elle s'articulera sur deux parties : La première présentera la problématique par une analyse approfondie des variations des ISF de Madagascar par région et par milieu de résidence. La problématique sera suivie par une revue de littérature où seront présentées les approches théoriques et empiriques déjà formulées sur les déterminants de la fécondité. Nous finirons la première partie par une présentation de la méthode qui sera utilisée pour dégager les déterminants de la fécondité.

La deuxième partie consistera en une modélisation sur les déterminants proches de la fécondité (modèle de Bongaarts) afin de dégager ses variables explicatives. Dans cette partie nous allons dans un premier temps mener une étude exploratoire sur les résultats de la modélisation et dans un second lieu nous expliquerons la baisse différentielle de la fécondité par leur interprétation.

Première partie : Problématique et approche

méthodologique

I - Problématique

précédent sommaire suivant











9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.