WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Développement des larves de moustiques dans un écosystème particulier : milieu sous jacinthe d'eau Eichhornia crassipes (Mart) Solms-Laubauch


par Nadine Maryse KPONDJO
Ecole polytechnique d'Abomey Calavi - Licence Professionnelle 2008
  

sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE

REPU BLIQUE DU BENIN

MINISTERE DE L'ENSEIGNEMENT SUPERIEUR

Présenté et soutenu par:
Nadine Maryse KPONDJO

Sous la supervision de:

Professeur Emile D. FIOGBE
Maître de conférences (CAMES)
Enseignant chercheur à la FAST/UAC

Responsable de l'Unité de Recherche sur les
Zones Humides

1ère promotion

Année académique 2007-2008

UNIVERSITE D'ABOMEY-CALAVI

ECOLE POLYTECHNIQUE D'ABOMEY - CALAVI

DEPARTEMENT DE GENIE DE L'ENVIRONNEMENT

Option : Aménagement et Protection de l'Environnement

Pour l'obtention de la Licence Professionnelle
Sujet:

Développement des larves de moustiques dans un écosystème
particulier : milieu sous jacinthe d'eau Eichhornia crassipes (Mart)

Solms-Laubauch

DEDICACE

A
Clotilde AHOLOU KPONDJO
&
Michel KPONDJO,
Pour les nombreux sacrifices consentis pour mon éducation.

HOMMAGES

Nous tenons à rendre hommage au:

Professeur Emile FIOGBE de la FAST, responsable de l'URZH, notre superviseur pour ses conseils et son engagement;

Professeur Martin AKOGBETO de la FAST, directeur du CREC, pour avoir mis à notre disposition, tout le matériel entomologique nécessaire;

Corps professoral de l'EPAC, en particulier celui du département Génie de l'Environnement, pour la qualité des cours dispensés durant les trois années de formation;

Jury pour avoir accepté d'apprécier ce modeste travail.

REMERCIEMENTS

Merci à:

Monsieur Benoît N'BESSA, professeur à la FLASH pour tous ses sages conseils;

Monsieur Guy Appollinaire MENSAH, maître de recherche au CAMES et chercheur enseignant à l'INRAB et à la FSA pour la lecture du manuscrit;

Tout le personnel du CREC en particulier Messieurs Herbert NOUKPO, Saka ALABI, Gilles PADONOU et Lazard HOUNKANRI pour l'accueil et les multiples conseils;

Messieurs Magloire GBAGUIDI et Léonce DOVONOU pour leurs aides et conseils;

Ma tante Valentine et son époux Georges Dénis QUENUM pour leur amour et soutien; La famille AKPITY pour l'accueil et l'attention très particuliers dont elle m'a gratifiée; Ma tante Marthe TOSSAVI pour toute son attention;

Monsieur Edouard SEHLIN pour sa générosité;

Vous mes frères, soeurs et cousines pour vos remarques et conseils;

Mes amis Alexandre, Gabin, Médard, Virgile, Renaud, Robert, Jean-Marie, Yolande, Willy, Fabrice, Kokou, Judos et Evariste pour leur soutien moral et intellectuel;

1ere

Mes camarades de la promotion de la Licence Professionnelle Génie de

l'Environnement;

Tous ceux qui de près ou de loin ont contribué à la réalisation de ce document.

LISTE DES FIGURES

Titres Pages

Figure 1.1 : Principales parties d'un moustique adulte 8

Figure 1.2 : Cycle biologique du moustique 9

Figure 1.3: Différences entre Anopheles et Culex 12

Figure 1.4: Envahissement de la jacinthe d'eau à Gangban 16

Figure 2.1 : Situation géographique des sites prospectés 22

Figure 2.2: Développement de la jacinthe d'eau à Louho et ses environs 24

Figure 2.3 : Parcellaire à Gangban 25

Figure 2.4: Insectariums des larves de moustiques et leurs adultes 28

Figure 2.5: Décompte des larves ou nymphes de moustiques et Identification des genres de moustiques 32
Figure 3.1 : Moyenne des températures en eau libre et en eau sous jacinthe sur les

différentes stations d'échantillonnage 34
Figure 3.2: Moyenne des potentiels d'hydrogène (pH) en eau libre et en eau sous

jacinthe sur les différentes stations d'échantillonnage 35
Figure 3.3 : Moyenne des conductivités électriques en eau libre et en eau sous

jacinthe sur les différentes stations d'échantillonnage 36
Figure 3.4: Moyenne du Total Solides Dissous en eau libre et en eau sous jacinthe

sur les différentes stations d'échantillonnage 37

Figure 3.5 : Moyenne des sels nutritifs dissous sur les deux sites d'échantillonnage 38

Figure 3.6: Densité larvaire sous la jacinthe d'eau après les prospections sur les différentes stations d'échantillonnage 39
Figure 3.7: Genres de moustiques obtenus après émergence des larves récoltées

sous la jacinthe d'eau sur les différentes stations 40
Figure 3.8: Exemple de deux espèces de moustiques se développant sous la jacinthe

d'eau 41
Figure 3.9: Courbe de tendance entre la température sous la jacinthe d'eau et la

densité larvaire 43
Figure 3.10: Corrélation entre la température sous la jacinthe d'eau et la densité

larvaire 43

Figure 3.11 : Courbe de tendance entre la conductivité électrique sous la jacinthe

d'eau et la densité larvaire 44
Figure 3.12 : Corrélation entre la conductivité électrique sous la jacinthe d'eau et la

densité larvaire 45

LISTE DES TABLEAUX

Titres Pages

Tableau 1.1 : Systématique de moustiques 7

Tableau 3.1 : Corrélations entre les paramètres physico-chimiques sous la jacinthe

d'eau et la densité larvaire 42

SIGLES ET ABREVIATIONS

ABM : Analyses Biomédicales

APE : Aménagement et Protection de l'Environnement

CAME : Centrale d'Achats des Médicaments Essentiels

CDMS : Centre de Documentation du Ministère de Santé

CENATEL : Centre National de Télédétection

CPU : Collège Polytechnique Universitaire

CREC : Centre de Recherche Entomologie de Cotonou

EPAC : Ecole Polytechnique d'Abomey- Calavi

FAST : Faculté des Sciences et Techniques

FSA : Faculté des Sciences Agronomiques

GEn : Génie de l'Environnement

GPS : Global Postitionning System

IRD : Institut de Recherche pour le Développement

INRAB : Institut National des Recherches Agricoles du Bénin

lv : Larve

LSHTM : London School of Hygien and Tropical Medecine

mS/cm : Millisimens par centimètre

OEPP : Organisation Européenne Méditerranéenne pour la Protection des Plantes

OMS : Organisation Mondiale de la santé

SOBEPEC : Société Béninoise des Peintures et Colorants

TDS : Total Solides Dissous

UAC : Université d'Abomey-Calavi

URZH : Unité de Recherche sur les Zones Humides

TABLE DES MATIERES

Titres Pages

DEDICACE i

HOMMAGES ii

REMERCIEMENTS iii

LISTE DES FIGURES iv

LISTE DES TABLEAUX vi

SIGLES ET ABREVIATIONS vii

TABLE DES MATIERES viii

RESUME xii

ABSTRACT xiii

INTRODUCTION 1

1. SYNTHESE BIBLIOGRAPHIQUE 4

1.1 Moustiques 5

1.1.1 Systématique 5

1.1.2 Morphologie externe d'un moustique 7

1.1.3 Cycle de développement du moustique 8

1.1.3.1 Phase aérienne 8

1.1.3.2 Phase aquatique 10

1.1.4 Différence entre mâle et femelle 10

1.1.5 Caractères distinctifs des genres Anophelinae et culicinae 11

1.2 Jacinthe d'eau : Eichhornia crassipes 13

1.2.1 Systématique 13

1.2.2 Historique 13

1.2.3 Dispersion de la jacinthe d'eau en Afrique et au Benin 14

1.2.4 Description de la plante 14

1.2.5 Ecologie de la plante 14

1.2.5.1 Multiplication asexuée ou végétative 15

1.2.5.2 Multiplication sexuée 15

1.2.6 Conditions de développement de la jacinthe d'eau 15

1.2.7 Impacts de la prolifération de la jacinthe d'eau 16

1.2.7.1 Problèmes écologiques 16

1.2.7.2 Problèmes de navigation et de pêche 16

1.2.7.3 Problèmes sanitaires 17

1.2.8 Lutte contre la prolifération de E. crassipes 17

2. MATE RIEL ET METHODES 19

2.1 Matériel 20

2.1.1 Milieux d'étude 20

2.1.1.1 Lagune de Porto-Novo 20

2.1.1.2 Fleuve Ouémé 21

2.1.2 Stations d'étude 21

2.1.2.1 Station de Louho 21

2.1.2.2 Site de Gangban 23

2.1.3 Présentation des laboratoires d'accueil 26

2.1.3.1 URZH 26

2.1.3.2 CREC 26

2.2 Méthodologie 28

2.2.1 Collecte des données 29

2.2.1.1 Visite exploratoire des stations d'étude 29

2.2.1.2 Echantillonnages et mesures des paramètres physico-chimiques 29

2.2.1.3 Elevage et dénombrement des larves et nymphes 31

2.2.1.4 Identification des genres de moustiques 31

2.2.2 Traitement des données 32

3. RESULTATS ET DISCUSSION 33

3.1 Résultats 34

3.1.1 Température 34

3.1.2. Potentiel d'hydrogène (PH) 35

3.1.3 Conductivité électrique 36

3.1.4 Total solides dissous 37

3.1.5 Sels nutritifs 38

3.1.6 Développement des larves de moustiques sous la jacinthe d'eau 38

3.1.6.1 Densité des larves de moustiques sous la jacinthe d'eau 39

3.1.6.2 Genres de moustiques identifiés sous la jacinthe d'eau 40

3.1.7 Corrélations possibles entre la densité larvaire et certains paramètres du milieu

sous la jacinthe d'eau 41
3.1.7.1 Corrélation entre la température sous la jacinthe d'eau et la densité

larvaire 41
3.1.7.2 Corrélation entre la conductivité électrique de l'eau sous jacinthe et la

densité larvaire 44

3.2 DISCUSSION 46

4. CONCLUSION ET SUGGESTIONS 49

Références bibliographiques 52

Annexes xiv

RESUME

Plante originaire d'Amérique du sud, la jacinthe d'eau s'est bien acclimatée dans la zone intertropicale. Au Bénin, elle se multiplie dans des plans d'eau douce. Dotée d'un pouvoir phénoménal de reproduction, elle envahit les berges du fleuve Ouémé durant la période d'avril à mai. La lagune de Porto-Novo en est infestée en période de crues. Les plants de la jacinthe d'eau se multiplient et forment des tapis denses. Sous ces tapis, sont réunies des conditions favorables au développement des larves de moustiques (richesse du milieu en éléments nutritifs, température ...). La présente étude a consisté à rechercher des larves de moustiques sous les tapis denses de jacinthe dans les eaux du fleuve Ouémé et de la lagune de Porto-Novo. A cet effet, des échantillons d'eau ont été prélevés au niveau de quatre (4) stations identifiées à savoir: Louho, Ayidégbé, Mandja et Akloukpa. Après les échantillonnages de l'eau recueillie sous les touffes de cette plante aquatique, les larves de moustiques qu'ils contiennent, ont été élevées à l'insectarium du CREC, dénombrés et puis densifiés. Il s'en est suivi l'identification des genres de moustiques après l'émergence des adultes. Les données qualitatives et quantitatives obtenues montrent que cet écosystème est infesté par les genres de moustiques Anopheles, Culex et Mansonia qui se développent sous la jacinthe d'eau. Elles montrent aussi d'une part une corrélation positive significative entre la conductivité électrique de l'eau sous jacinthe et la densité larvaire et d'autre part une corrélation négative entre la température de l'eau sous jacinthe et la densité larvaire. De même, il a été observé de l'analyse de ces données que la période n'a aucune influence sur l'activité larvaire.

De cette étude, il apparaît une concordance entre les résultats obtenus et l'hypothèse émise par l'OEPP (2006) selon laquelle, la jacinthe d'eau favoriserait le développement des moustiques vecteurs de maladies comme le paludisme.

Mots clés : Jacinthe d'eau, moustiques, développement, larves, Bénin.

sommaire suivant






Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy