WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Etude de la qualité de l'eau de robinet et de celle de la nappe phréatique dans les différentes Communes d'Arrondissement du département de Guédiawaye, Dakar, Sénégal

( Télécharger le fichier original )
par Cheikh Fall
Université Cheikh Anta Diop Dakar, département de Géographie - Maitrise 2007
  

sommaire suivant

UNIVERSITÉ CHEIKH ANTA DIOP DAKAR

FACULTE DES LETTRES ET SCIENCES HUMAINES

Département de Géographie

MÉMOIRE de MAITRISE

Etude de la qualité de l'eau de robinet et

celle de la nappe phréatique dans les

différentes Communes d'Arrondissement

du département de Guédiawaye

Présenté et soutenu le 30 janvier 2008 par

CHEIKH FALL
Devant un jury composé de

ALIOUNE KANE Professeur au Département de Géographie

MOUSTAPHA DIENE Maître-assistant au Département de Géologie

AWA FALL NIANG Assistante au Département de Géographie

Année académique
2006-2007

Sommaire

Liste des sigles et abréviations 3

Liste des figures 4

Liste des tableaux 5

Liste des cartes 5

Résumé 6

Avant-propos 7

Problématique 8

Objectifs de recherche 10

Hypothèses de recherche 10

Justification du choix d'un tel sujet 11

Discussion des concepts 11

Méthodologie de l'étude 13

Introduction générale 16

Première partie 18

Présentation de la zone d'étude et de ses ressources en eau 18

Chapitre 1 : Cadre physique et humain 20

Chapitre 2 : Inventaire des ressources en eau 28

Deuxième partie 31

Les caractères organoleptiques et les paramètres physiques 31

Chapitre 3 : Les caractères organoleptiques 32

Chapitre 4 : Les paramètres physiques. 51

Troisième partie 61

Les paramètres chimiques 61

Chapitre 5 : Les anions majeurs. 62

Chapitre 6 : Les cations majeurs 68

Conclusion générale 75

Bibliographie 78

Annexes 81

Liste des sigles et abréviations

AFAQ Association Française d'Assurance Qualité

CA Commune d'arrondissement

DPS Direction de la Prévision et de la Statistique

ER1 Robinet villa n°35 Golf sud

ER2 Robinet villa n°1408 Wakhinane Nimzatt

ER3 Robinet hotel de ville Ndiarème Limamoulaye

ER4 Robinet villa n°188 Médina Gounass

ER5 Robinet villa n°602 Sahm Notaire

EP1 Pompe Diambar Demba Camara (Golf)

EP2 Pompe Diambar Raby Sy Wakhinane Nimzatt

EP3 Pompe Diambar Hotel de ville Ndiarème limamoulaye

EP4 Pompe Diambar Lamine Niang Médina Gounass

EP5 Pompe Diambar Birahim Sy Sahm Notaire

FAO Organisation des Nations Unies pour l'Alimentation et l'Agriculture

FLSH Faculté des Lettres et Sciences Humaines

FST Faculté des Sciences et Techniques

ISO International Standardization Organisation

SDE Sénégalaise Des Eaux

SONES Société Nationale Des Eaux du Sénégal

OMS Organisation Mondiale de la Santé

UCAD Université Cheikh Anta Diop de Dakar

UNESCO Organisation des Nations Unies pour l'Education, la Science et la culture

Liste des figures

Figure 1: Courbe d'évolution des températures à Dakar en 2006 (station de Dakar-Yoff). 22

Figure 2: L'humidité relative de l'air à Dakar en 2006. 23

Figure 3: Moyenne pluviométrique à Dakar de 1997 à 2006. 24

Figure 4: Superficie des différentes communes d'arrondissement du département de

Guédiawaye. 25

Figure 5: Population de Guédiawaye par commune d'arrondissement 2005. 25

Figure 6: Estimation de la couleur de l'eau de robinet et celle de la nappe phréatique par les ménages dans la C.A de Sahm Notaire. 33
Figure 7: Estimation de la couleur de l'eau de robinet et celle de la nappe phréatique par les

ménages dans la C.A de Golf. 34
Figure 8: Estimation de la couleur de l'eau de robinet et celle de la nappe phréatique par les

ménages dans la C.A de Médina Gounass. 35
Figure 9: Estimation de la couleur de l'eau de robinet et celle de la nappe phréatique par les

ménages dans la C.A de Wakhinane Nimzatt. 36
Figure 10: Estimation de la couleur de l'eau de robinet et celle de la nappe phréatique par les

ménages dans la C.A de Ndiarème Limamoulaye. 37
Figure 11: Couleur de l'eau de robinet et celle de la nappe phréatique sur l'ensemble du

département de Guédiawaye selon les ménages. 38
Figure 12: Estimation de l'odeur de l'eau de robinet et celle de la nappe phréatique dans la C.A

de Sahm Notaire. 39
Figure 13: Estimation de l'odeur de l'eau de robinet et celle de la nappe phréatique dans la C.A

de Golf. 40
Figure 14: Estimation de l'odeur de l'eau de robinet et celle de la nappe phréatique dans la C.A

de Médina Gounass. 41
Figure 15: Estimation de l'odeur de l'eau de robinet et celle de la nappe phréatique dans la C.A

de Wakhinane Nimzatt. 42
Figure 16: Estimation de l'odeur de l'eau de robinet et celle de la nappe phréatique dans la C.A

de Ndiarème Limamoulaye. 43
Figure 17: Estimation de l'odeur de l'eau de robinet et celle de la nappe phréatique dans le

département de Guédiawaye. 44
Figure 18: Estimation de la saveur de l'eau de robinet et celle de la nappe phréatique par les

ménages dans la C.A de Sahm Notaire. 45
Figure 19: Estimation de la saveur de l'eau de robinet et celle de la nappe phréatique par les

ménages dans la C.A de Golf. 46
Figure 20: Estimation de l'odeur de l'eau de robinet et celle de la nappe phréatique par les

ménages dans la C.A de Médina Gounass. 47
Figure 21: Estimation de la saveur de l'eau de robinet et celle de la nappe phréatique par les

ménages dans la C.A de Wakhinane Nimzatt. 48
Figure 22: Estimation de la saveur de l'eau de robinet et celle de la nappe phréatique par les

ménages dans la C.A de Ndiarème Limamoulaye. 49
Figure 23: Récapitulatif de la saveur de l'eau de robinet et celle de la nappe phréatique dans

l'ensemble du département de Guédiawaye. 50
Figure 24: Conductivité électrique de l'eau de robinet et celle de la nappe phréatique dans le

département de Guédiawaye. 53
Figure 25: pH de l'eau de robinet et celle de la nappe phréatique dans le département de

Guédiawaye. 57
Figure 26: Température de l'eau de robinet par rapport aux température de référence et de l'air

dans les différentes C.A du département en degré Celsius. 59

Figure 27: Température de l'eau de la nappe par rapport aux température de référence et de

l'air dans les différentes C.A du département en degré Celsius. 60

Figure 28: Représentation des bicarbonates. 62

Figure 29: Représentation des chlorures. 64

Figure 30: Nitrates dans le département. 65

Figure 31: Sulfates dans le département. 67

Figure 32: Sodium dans le département. 69

Figure 33: Potassium dans le département. 70

Figure 34: Magnésium dans le département. 72

Figure 35: Calcium dans le département 73

Liste des tableaux

Tableau 1: Principales sources d'approvisionnement en eau de boisson dans les différentes C.A du département de Guédiawaye. 28
Tableau 2: références de qualité des paramètres physiques dans l'eau destinée à la

consommation humaine. 51

Tableau 3 : CE de l'eau dans les C.A de Guédiawaye 53

Tableau 4: Tableau de calcul de la minéralisation à partir de la conductivité 54

Tableau 5: tableau de calcul de la minéralisation de l'eau de robinet et celle de la nappe phréatique dans les différentes C.A de Guédiawaye. 54
Tableau 6: Tableau de calcul de la résistivité de l'eau de robinet et celle de la nappe

phréatique dans les différentes C.A de Guédiawaye à partir de la conductivité. 55

Tableau 7: Le pH au quotidien 56

Tableau 8: pH au laboratoire et pH mesuré sur place. 57

Liste des cartes

Carte 1 : Représentation des points d'échantillonnage 13

Carte 2 : Localisation de la zone d'étude 18

Carte 3 : Les densités de population dans le département de Guédiawaye ..26

Résumé

Compte tenu des nombreuses difficultés que rencontrent les consommateurs des eaux de robinet et de la nappe phréatique dans le département de Guédiawaye et leurs nombreuses contestations sur la qualité de l'eau qu'ils utilisent, nous nous sommes proposés en fonction de nos hypothèses de recherche d'apporter quelques éclaircissements, si petites soient-elles, dans l'optique de confirmer ou d'infirmer les nombreuses spéculations des populations.

Guédiawaye est l'un des quatre départements de la région de Dakar et représente avec Pikine sa banlieue. Les problèmes liés à l'utilisation de l'eau de robinet ainsi que celle de la nappe phréatique via les « Pompes Diambar » et quelques rares puits, sont, chaque jour au menu des discussions de sa population.

Si les problèmes d'accès à l'eau « potable » sont minimes, ceux liés à sa qualité restent préoccupants.

Les résultats des enquêtes de terrains (questionnaire sur les paramètres organoleptiques) montrent sans faille, on peut dire, la peur ou la grande crainte des populations pour ce qui est de la consommation des eaux à leur disposition.

Les résultats des analyses du laboratoire montrent une pollution des eaux de la nappe par les nitrates (496,3 mg/L à Sahm Notaire) alors que l'eau de robinet présente partout des teneurs en nitrates relativement faibles et conformes à la valeur limite recommandée par l'OMS qui est de 50 mg/L.

Cependant, les résultats concernant les paramètres physiques (conductivité électrique, pH et température des eaux) montrent partout des dépassements pour ce qui concerne les références internationales pour en matière d'eau potable.

Avant-propos

Les études sur la qualité des eaux sont réalisées le plus souvent dans les pays développés soit par la société qui a en charge la distribution de l'eau (contrôle interne) soit chaque année par l'Etat qui a l'obligation morale de veiller sur la qualité de l'eau de robinet distribuée à la collectivité (contrôle officiel).

Au Sénégal, comme dans la majeure partie des pays sous développés, le contrôle de la qualité des eaux de consommation humaine reste précaire et occasionnel.

Même si des études sur la qualité de l'eau des nappes peuvent se retrouver dans la littérature, celles qui ont trait à l'eau de la SDE restent peu nombreuses et rendent ainsi particulièrement difficile une collecte de données relative à une étude sur l'eau de robinet.

C'est pourquoi sans l'aide de toutes les personnes que j 'ai rencontré durant ces derniers mois, la réalisation de ce mémoire serait largement hypothéquée. Donc, au terme de ce travail, il m'est très agréable d'exprimer ma reconnaissance à :

+ M. Moustapha Diène, professeur à la FST d'avoir bien voulu co-encadrer ce mémoire car son soutien technique et psychologique me sont d'un grand apport pour la réalisation de ce travail ;

+ M. Aliou Kane, professeur titulaire au département de géographie et responsable de la Chaire UNESCO qui a accepter de co-encadrer ce travail et n'a ménagé aucun effort pour sa réalisation et sa bonne marche;

+ Madame Fall, née Awa Niang, chargée de cours au département de géographie, d'avoir suivi le mémoire du début à la fin et ceci malgré ses contraintes de temps

+ Tous les professeurs, maîtres de conférences et maîtres assistant du département de géographie (le corps professoral), en particulier M. Ndiacé Diop et M. Mame Demba Thiam pour les conseils et orientations qui me sont d'une aide précieuse;

+ Tous les stagiaires du laboratoire de morphologie en particulier M. Mamadou Coréa et mon ami Pierre Gningue pour leur soutient technique ;

+ Tous les stagiaires du LERG et en particulier M. Guiro qui m'a tant aidé dans la réalisation des cartes avec Arcview 3.2a ;

+ Et enfin tous mes camarades de promotion en particulier M. Mor Kane, M. Moussa Diallo Diop, M. Amadou Ba, M. Serigne A. Seck pour leur soutien sur la documentation.

Problématique

La terre ou « planète bleue » est constituée à plus de 70% de terres immergées, mais cette eau est salée (eaux marines, eaux océaniques et eaux des lacs salés) donc non potable.

Ainsi, l'eau des cours d'eau (fleuves, lacs d'eau douce, rivières, ruisseaux, etc.) ne représente que moins de 0,1% des réserves d'eau de la planète.

L'eau que consomme la majeure partie des hommes provient pour l'essentiel des nappes aquifères ou souterraines et pose des problèmes d'accessibilité (en raison sa profondeur) et de leur exploitation.

L'eau, en tant que ressource cardinale pour la vie de l'humanité est aujourd'hui au centre des préoccupations des pouvoirs publics pour sa gestion durable.

Cependant, cette ressource, bien qu'étant indispensable à la vie et à l'épanouissement de l'homme sur terre, pose partout et surtout dans les pays du Tiers monde un problème d'exploitation, de gestion et de qualité.

Avec le développement technologique, les pouvoirs publics se sont proposé d'assurer à la collectivité une distribution optimale des ressources en eau moyennant une contribution financière des consommateurs.

C'est ainsi que surgissent dans presque toutes les localités des réseaux d'adduction d'eau pour une distribution privée ou publique de l'eau potable.

C'est fort de ce constat que plusieurs sociétés spécialistes de la distribution de cette ressource stratégique fleurissent à travers le monde.

Au Sénégal, la distribution, la gestion, le contrôle et le suivi de l'eau potable ont été pendant longtemps sous la direction de la SONEES, une société étatique d'exploitation des eaux naturelles destinées à la consommation humaine.

Après plusieurs tentatives d'amélioration de la distribution suite à une demande sans cesse croissante résultant de l'augmentation de la population, le secteur a subit de nombreux réaménagements.

La SDE est liée à l'Etat du Sénégal par un contrat d'affermage. Après une première période de 10 ans (23 avril 1996-22 avril 2006), le contrat d'affermage a été prolongé de 5 ans. L'Etat assure la tutelle du secteur par l'intermédiaire des ministères de l'Hydraulique et des Finances.

La SONES est chargée de la gestion du patrimoine et du contrôle de la qualité de l'exploitation et du service.1

Depuis la mise en place de ce contrat d'affermage, la Sénégalaise Des Eaux, de par ses aménagements faits ça et là à travers le réseau, tente de circonscrire cette demande, une demande qui s'accroît d'année en année du fait des nouvelles implantations menant à la prolifération de quartiers périphériques issus de cette évolution démographique plus ou moins incontrôlée que connaît la capitale Sénégalaise.

Cependant, si pour certains Dakarois le problème de l'accès à l'eau potable ne se pose que sommairement, pour d'autres (les habitants de la banlieue de Pikine et de Guédiawaye par exemple) en revanche, le problème de la qualité de l'eau s'ajoute aux difficultés d'approvisionnement en eau potable qu'on y rencontre.

Le département de Guédiawaye (région de Dakar) s'alimente en eau potable pour l'essentiel grâce au réseau de distribution de la SDE.

Par ailleurs, depuis quelque temps, les populations installent devant leurs maisons des pompes à eau (« Pompes Diambar ») pour puiser de la nappe de l'eau que certains n'hésitent pas à consommer sans aucuns traitements ou avec un traitement sommaire avec de l'eau javellisée.

La problématique de l'eau potable à Guédiawaye peut se résumer à travers le questionnement suivant :

· Est-ce que l'eau que boivent les habitants du département et qui est distribuée par la SDE, répond-elle aux valeurs limites et valeurs guides de l'OMS?

· Est-ce-que l'eau tirée des pompes à eau que consomme une partie de sa population n'est pas chimiquement polluée ?

· Une eau potable de bonne qualité se limite t-elle à une eau limpide, sans saveur et inodore ?

· Quelle est l'importance des paramètres physico-chimiques, organoleptiques et microbiologiques dans une eau destinée à la consommation humaine ?

1 http://www.sde.sn/entcontrat.htm

· Compte tenu de la macrocéphalie de Dakar sur le reste du territoire Sénégalais, est-il possible de fournir une eau potable de quantité satisfaisante et de bonne qualité à cette population sans cesse croissante?

Objectifs de recherche

A- Objectifs généraux :

· Faire des analyses de laboratoire et des mesures in situ de l'eau de robinet et celle de la nappe phréatique pour en évaluer la qualité totale dans les différentes communes d'arrondissement du département.

· Donner la parole aux populations de Guédiawaye via un guide d'entretien pour recueillir leurs impressions sur la qualité des eaux qu'elles consomment.

sommaire suivant











9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.



Bitcoin - Magic internet money - Join us !