WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Le traitement des données manquantes pour l'établissement des comptes économiques du Burkina Faso

( Télécharger le fichier original )
par Lassana DOUCOURE
ENSEA Abidjan - Ingénieur Statistiques 2005
  

sommaire suivant

BURKINA FASO

Unité Progrès Justice
MINISTERE DE L'ECONOMIE ET DU

REPUBLIQUE DE COTE D'IVOIRE

Union Discipline Travail
MINISTERE DE L'ENSEIGNEMENT

SUPERIEUR

DEVELOPPEMENT

ECOLE NATIONALE SUPERIEURE
DE STATISTIQUE ET D'ECONOMIE
APPLIQUEE (ENSEA)

INSTITUT NATIONAL DE LA
STATISTIQUE ET DE LA
DEMOGRAPHIE (INSD)

MEMOIRE DE FIN DE CYCLE

Maître de stage :
PARE Lassina
Ingénieur statisticien économiste
Service des Comptes Economiques
et des Analyses Macroéconomiques
(SCEAM)

Présenté et soutenu par:
DOUCOURE Lassana
Elève ingénieur des travaux
statistiques

Septembre 2005.

DEDICACE ET REMERCIEMENTS

"Rendons la grâce à Allah le Tout Puissant, le Clément le Très Miséricordieux qui a guidé nos pas depuis l'aube de notre vie, loué soit Allah. Et que la paix, la miséricorde et la bénédiction d'Allah soient sur Muhammad, celui qui nous a apporté la vérité de la part de son Seigneur ainsi que sur sa famille et ses compagnons".

Je dédie cette modeste oeuvre à la mémoire de mon oncle feu Sékou DOUCOURE (dit Sékou Bléh). Je la dédie également à ma petite soeur, Fatoumata (Maman) dont le décès est survenu au cours de ce stage. Qu'Allah aie pitié d'eux.

Qu'il me soit permis de dire ceci à mes parents qui n'ont ménagé aucun effort pour m'aider dans mes études.

"N'bâ N'mânou ka nari ar na atouga ".

Je pense en ce moment précis à tous ceux qui m'ont apporté leur aide principalement dans ce travail et pendant tout mon parcours scolaire. Je tiens à remercier particulièrement mes frères Sidiki et Mahamet. Je remercie la LIEEMA au Mali et tous ses membres.

Tout au long de la présente étude j'ai bénéficié de l'aide, du soutien et des conseils de mon enseignant d'économétrie CHITOU Bassirou, et de mon maître de stage PARE Lassina. Qu'ils trouvent l'expression de ma reconnaissance et mes remerciements les plus sincères. Je tiens à remercier le Directeur de l'ENSEA M. KOFFI N'guessan et le Directeur des études de division ITS M. KOUAKOU N'Gorang Jean Arnaud, ainsi que le corps enseignant et le personnel de l'Ecole. Je remercie aussi le Directeur Général de l'INSD, M. Bamory OUATTARA, le Directeur des études économiques M. YAGO Namaro, le chef de service des comptes économiques et des analyses macroéconomiques M. KABORE Barbi sans oublier le personnel de l'INSD. Qu'il me soit aussi permis de remercier M. Malik LANKOANDE et M. Adama TIENDREBEOGO du service de démographie de l'INSD.

Au cours de notre séjour à Abidjan et au Burkina Faso, de bonnes volontés nous ont rendu la vie facile. Pour cela je remercie MM. Boussiré et Kandé DOUCOURE ainsi que leur famille à Abidjan, la famille YAGO, M. Ahmed GUENDA et sa famille ainsi que Mme Fatoumata NOMBRE et sa famille à Ouagadougou. Qu'il me soit enfin permis de conclure par cette citation populaire :

"Etre doué n'est pas ce qui est le plus important, mais faire mieux avec ce qu'on a".

SIGLES ET ABREVIATIONS ABB : Approximate Bayesian Boostrap.

CI : Consommation Intermédiaire.

DGI : Direction Générale des Impôts.

DSF : Déclaration Statistique et Fiscale.

Entreprise non DSF : entreprise n'ayant pas déposé sa DSF ou ne produisant pas de DSF.

ERE : Equilibre Ressources Emplois. INS : Institut National de Statistique.

INSD : Institut National de la Statistique et de la Démographie du Burkina Faso. KDG : La ville de Koudougou.

MAR : Missing At Random.

MCAR: Missing Completely At Random. NMAR: Non Missing At Random.

Ouaga : La ville de Ouagadougou.

PIB : Produit Intérieur Brut.

SCN : Système de Comptabilité Nationale. SYSCOA : Système Comptable Ouest Africain. TOFE : Tableau des Opérations Financières de l'Etat.

SOMMAIRE

Dédicace et remerciement 2

Sigles et abréviations. 3

Sommaire 4

Liste des tableaux 5

Liste des graphique 5

Avant-propos 6

Présentation de la structure 7

Introduction 9

Chapitre 0. Concepts et définitions 10

I. Comptabilité nationale 10

II. Secteur moderne DSF et secteur moderne non DSF 11

III. Les sources de données 12

Chapitre 1. Généralités et problématique de l'étude 14

I. Contexte et problématique de l'étude. 14

II. Cadre théorique 14

Chapitre 2. Méthodologie d'Estimation des déclarations manquantes. 24

I. Méthode utilisée par INSD 25

II. Critique de la méthode présentée 26

III. Proposition de méthode. 27

Chapitre 3. : estimation des dsf des entreprises du secteur moderne. 39

I. Estimation de la production et de la CI 39

II. Estimation de la rémunération des salariés et de l'impôt sur production 40

Recommandations 42

Conclusion 43

Annexes 44

Références bibliographiques 55

Table des matières 56

LISTE DES TABLEAUX

Tableau 1: Etat de taux de réponse globale 28

Tableau 2: Répartition de non-réponses par localité 29

Tableau 3: Taux de non-réponse selon la structure des entreprises 30

Tableau 4: Résultat de l'estimation de probabilités de réponses. 33

Tableau 5: Les observations ayant de distance élevée 35

Tableau 6: Odds ratio des variable explicatives 37

Tableau 7: Caractéristique de groupe de réponse homogène pour la repondération 38

Tableau 8: Etat de non-réponses selon le statut des entreprises 45

Tableau 9: Répartition des entreprises selon leur vocation 46

Tableau 10: Table de prédiction du modèle 47

Tableau 11: Test de Hosmer-Lemeshow de bon calibrage du modèle 48

Tableau 12: Quintiles de probabilité de réponse 49

Tableau 13: Résultat de l'estimation de probabilité de réponse de l'année 2000. 50

Tableau 14: Table de prédiction du modèle pour la base de 2000. 50

Tableau 15: Test de Hosmer-Lemeshow de bon calibrage du modèle pour l'année 2000. 51

Tableau 16: Caractéristique de groupes (probabilité estimée) de réponse de 2000. 51

Tableau 17: Odds Ratio des variables explicatives de l'année 2000. 51

Tableau 18: Résultat de l'estimation de probabilité de réponse de l'année 1999 52

Tableau 19; Table de prédiction du modèle de la base 1999 52

Tableau 20: Test de Hosmer-Lemeshow de bon calibrage du modèle pour l'année 1999. 53

Tableau 21: Caractéristique de groupes (probabilité estimée) de réponse de 1999. 53

Tableau 22: Odds Ratio des variables explicative de l'année 1999. 53

LISTE DES GRAPHIQUE

Graphique 1: Résidu standard par entreprise 34

Graphique 2: Répartition de l'échantillon selon la résidence des entreprises 45

AVANT-PROPOS

L'Ecole Nationale Supérieure de Statistique et d'Economie Appliquée, L'ENSEA est une école nationale à vocation sous régionale. A cet effet, elle a pour mission la formation des cadres statisticiens pour les pays d'Afrique francophone. Ces cadres issus de toute l'Afrique francophone sont formés dans plusieurs domaines de la statistique et de l'économie.

Pour mener à bien sa mission, l'ENSEA a réparti la formation entre cinq divisions : deux de techniciens, deux d'ingénieurs et une division de diplôme d'étude supérieure spécialisée. La division des ingénieurs des travaux statistiques est une de ces cinq divisions. La formation y est dispensée à travers les cours théoriques couplés de ceux pratiques. Après deux années de formations théoriques, les élèves doivent effectuer un stage qui donne lieu à une rédaction d'un document qui sera soutenu devant un jury. Le stage constitue une partie du volet pratique de la formation. Il a pour objectif d'une part de familiariser les élèves avec le monde professionnel et d'autre part de leur donner l'occasion de confronter les théories acquises à l'école aux réalités pratiques de terrain. Ce présent stage d'environ trois mois s'inscrit dans ce cadre.

Par rapport aux objectifs cités dans le paragraphe précédent, nous avons été reçus à la direction de l'Institut National de la Statistique et de la Démographie (INSD) du Burkina Faso, dans sa direction des études économiques et plus précisément au service de comptabilité nationale. Il nous a été demandé de proposer une méthode de traitement des entreprises du secteur moderne non DSF (Déclarations Statistiques Fiscales) pour la comptabilité nationale du Burkina Faso.

Le présent document est la résultante d'un stage qui s'est déroulé du 13 juin au 9 septembre 2005 à l'INSD du Burkina Faso.

PRESENTATION DE LA STRUCTURE

Officiellement Burkina Faso, le Burkina est un pays situé en Afrique de l'Ouest. Il est enclavé et limité au nord et à l'ouest par le Mali, à l'est par le Niger et au sud par le Bénin, le Togo, le Ghana et la Côte d'Ivoire. Le Faso comme on le désigne par fois couvre une superficie de 275 000 km2 avec une population estimée en 2003 à plus de treize millions d'habitants. La population croît à un taux de 2,6% par an selon la même estimation de 2003. Le Burkina a pour capitale, l'ancien centre du royaume mossi, la ville de Ouagadougou. Sur le plan économique, le PIB par habitant est estimé à 220 dollars américains par an en 2001. Ce pays nous a servi d'accueil pour le déroulement de notre stage de fin de formation. Ce stage s'est déroulé à l'Institut National de la Statistique et de la Démographie.

Comme tous les INS (Institut National de la Statistique) des pays africains, l'INSD est chargé de produire régulièrement des statistiques sur les caractéristiques socioéconomiques, sur la situation démographique et sur bien d'autres domaines. D'une façon générale les attributions de la direction générale de l'INSD peuvent être résumées en un certain nombre de points. Ces points sont:

y' La réalisation d'enquêtes, de recensement et d'études dans le domaine social, économique et démographique, et réalisation des études statistiques au compte des autres utilisateurs;

y' La collecte, la centralisation, le traitement, l'analyse et l'organisation des statistiques provenant de sources diverses dans des banques de données;

y' Le développement et promotion du système national statistique.

Conscient que le regroupement des hommes requiert un minimum d'organisation, l'INSD s'est subdivisé en directions techniques : une Direction de la Coordination et de la Coopération statistiques, une Direction de la Démographie, une Direction des Statistiques générales et une Direction des Etudes Economiques. C'est dans cette dernière que nous avons été accueillis en tant que stagiaire. Elle est structurée en trois services : le Service de la Prévision et de l'Analyse conjoncturelle, le Service des Statistiques d'Entreprise et du Commerce et le Service des Comptes Economiques et des Analyses Macroéconomiques. C'est ce dernier service qui nous a offert un environnement de travail. Cet environnement nous a permis d'effectuer notre stage avec les moyens de bord. Ce service est chargé essentiellement de l'élaboration et de la publication des comptes nationaux du Burkina.

Les études que le SCEAM entreprend, sont axées sur la publication des résultats des collectes entreprises par l'institut. Ces publications portent sur les comptes nationaux du pays, la situation de la pauvreté, la situation économique... Elle procède aussi à des études de prévision de certaine caractéristique de la vie économique du Faso (Prévision de production des entreprises, des loyers fictifs,...).

C'est donc ce service qui est chargé de la collecte et de suivi des DSF des entreprises opérant sur le territoire économique du Burkina. A cet effet, il se doit de veiller non seulement à la bonne marche de la collecte mais aussi à l'utilisation judicieuse des informations pour une bonne estimation des grandeurs nécessaires à l'élaboration des comptes nationaux.

La tâche qui incombe à la structure statistique nationale devenant de plus en plus importante, le besoin d'une décentralisation des forces d'intervention se fait sentir. C'est dans ce cadre que dans le futur l'INSD entend se rapprocher davantage de la population pour mener à bien la mission qui lui incombe. Cette volonté se manifeste par la mise en place des directions régionales. Ces directions représenteront l'appareil statistique dans leur région

d'intervention. Pour l'instant il s'agit de Bobo et de Fada. Cette décentralisation concernera plus tard les autres régions du Faso.

INTRODUCTION

Dans un contexte de mondialisation où le suivi des projets, des programmes et des politiques économiques se fait de plus en plus sentir, l'information statistique et économique a une importance majeure aussi bien pour les entreprises, la population que pour les décideurs politiques. Il importe de chercher non seulement à comprendre l'évolution de ces informations mais aussi à maîtriser les évolutions de ces dernières par les méthodes statistiques. La comptabilité nationale occupe une place de choix dans un tel contexte. Car elle comprend non seulement toutes les données économiques de la nation, mais aussi elle prend en compte toutes ces informations économiques dans le but de les synthétiser dans un cadre cohérent. Ce cadre cohérant permettrai de mieux rendre compte les performances économique de la nation. Nul ne doute de l'abondance et de la complexité d'un tel travail. Aussi il demande d'être exécuté dans un délai important en dépit des pressions pour avoir les informations le plutôt possible.

Par ailleurs les difficultés de collecte à laquelle se heurtent les instituts de statistiques des pays africains ne sont pas de nature à résoudre le problème. A l'issue des enquêtes organisées pour la collecte, il n'est pas rare que l'INSD du Burkina Faso se retrouve avec un nombre important d'entreprises du secteur moderne qui ne font pas des déclarations statistiques et fiscales. Ces déclarations servent comme pierre angulaire dans la constitution et l'élaboration des comptes nationaux. Les publications sur les agrégats économiques sont donc fortement influencées par ces Déclarations Statistiques et Fiscales (DSF) "manquantes". Car c'est à partir des comptabilités des entreprises que l'on procède à une agrégation des données pour obtenir les indicateurs de dimension globale (Produit Intérieur Brut, revenu national, niveau de consommation, ...).

Consciente de l'importance de ces DSF dans l'économie nationale, la direction de l'INSD du Burkina Faso à travers son service de comptabilité a accordé un stage à l'Ecole Nationale Supérieure de Statistique et d'Economie Appliquée. Ce stage avait pour thème les traitements des entreprises du secteur moderne non DSF (Déclarations Statistiques Fiscales) pour la comptabilité nationale du Burkina Faso. Ce thème répond à un besoin de réduire au minimum la sous estimation des grandeurs économiques que le service en charge d'élaboration des comptes économiques met à la disposition des décideurs.

Le présent document comportera quatre chapitres : le premier a pour but de faire une présentation générale de concepts et de sources de données de la comptabilité nationale, le second traitera de problématique et de cadre théorique de l'étude. Avant de procéder aux estimations des ces statistiques (Production, Consommation intermédiaire, rémunération des salariés et les impôts liés à la production), on présentera la méthodologie d'estimations des déclarations manquantes que le service utilise et on proposera une autre méthode.

sommaire suivant