WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Analyse de l'organisation de l'étuvage du riz au centre Songhaà de Porto-Novo

( Télécharger le fichier original )
par C. Gérard ZOUNDJI
Université d'Abomey-Calavi (Faculté des Sciences Agronomiques) - Licence Professionnelle en Sciences et Techniques Agricoles 2009
  

sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

 

UNIVERSITE D'ABOMEY-CALAVI
(UAC)

 

FACULTE DES SCIENCES AGRONOMIQUES
(FSA)

DEPARTEMENT D'ECONOMIE, DE SOCIO-ANTHROPOLOGIE ET DE
COMMUNICATION POUR LE DEVELOPPEMENT RURAL
(DE SAC)

ANALYSE DE L'ORGANISATION DE L'ETUVAGE DU

RIZ AU CENTRE SONGHAI DE PORTO-NOVO

THEME

Mémoire pour l'obtention du Diplôme de Licence Professionnelle

Option : VULGARISATION ET CONSEIL AGRICOLE

Présenté et soutenu par :
Gérard C. ZOUNDJI

Superviseurs : Composition du Jury

Dr. Simplice D. VODOUHE (FSA) Président : Prof. Dansou K. KOSSOU (FSA)

Dr. Paul VAN MELE (ADRAO) Rapporteur : Dr. Paul VAN MELE (ADRAO)

Examinateur : Dr. Rigobert K. TOSSOU (FSA)

18 Janvier 2008

UNIVERSITY OF ABOMEY-CALAVI (BENIN)
(UAC)

DEPARTMENT OF ECONOMY, SOCIO-ANTHROPOLOGY AND
COMMUNICATION FOR RURAL DEVELOPMENT
(DESAC)

TOPIC

ANALYSIS OF PARBOILING RICE ORGANIZATION

AT SONGHAI CENTER OF PORTO NOVO

Submitted in partial fulfillment of the degree of ` ' Licence

Professionnelle»

Option: EXTENSION AND AGRICULTURAL ADVICE

Submitted by
Gérard C. ZOUNDJI

Supervisors Jury

Dr. Simplice D. VODOUHE (FSA)

Dr. Paul VAN MELE (WARDA)

President: Prof. Dansou K. KOSSOU (FSA) Reporter: Dr. Paul VAN MELE (WARDA) Examina tor: Dr. Rigobert K. TOSSOU (FSA)

On 18th January 2008

CERTIFICATION

Nous certifions que ce travail intitulé « Analyse de l'organisation de l'étuvage du riz au Centre Songhaï de Porto-Novo » a été entièrement réalisé par Gérard C. ZOUNDJI sous la supervision conjointe du Dr. Ir. Simplice Davo VODOUHE de la Faculté des Sciences Agronomiques (FSA) de l'Université d'Abomey Calavi (UAC) et du Dr. Paul VAN MELE de Centre du riz pour l'Afrique (ADRAO/WARDA) pour l'obtention du Diplôme de Licence Professionnelle en Agronomie option Vulgarisation et Conseil Agricole.

Superviseurs

Dr. Ir. Simplice Davo VODOUHE Enseignant Chercheur à la FSA/UAC Chef Département ESAC FSA/UAC

Dr. Paul VAN MELE
Chercheur à ADRAO/WARDA
Responsable de Partenariats,
d'Apprentissage et de Système
d'Innovation

Nous tenons à exprimer notre profonde gratitude aux

Responsables de Sasakawa Global 2000 pour avoir soutenu cette

formation à travers son programme du Fond Sasakawa pour la

Vulgarisation (SAFE).

DEDICACE

A Dieu le Père, le Fils et le Saint-Esprit pour avoir guidé mes pas sur le chemin de la vie et pour les nombreuses grâces dont il ne cesse de me combler !

A mes parents : Rosine Lissassi AKODANDE et Akomagnon ZOU NDJI. Vous qui avez mis en terre la graine, avez arrosé et entretenu le plant qui en est issu avec tant d'amour, de tendresse et de patience ; recevez par ces lignes, le témoignage de ma filiale reconnaissance. Puisse l'Eternel vous accorder une longue vie pour bénéficier des fruits de vos efforts !

A mon frère aîné Joseph S. Z OU N D JI pour tous les efforts consentis pour mon instruction, recevez ce travail comme le début des fruits de vos efforts et trouvez-y l'expression de ma profonde affection pour vous !

A madame ZOUNDJI D. Marcelline pour votre contribution morale et vos sages conseils !

A tous mes frères et soeurs, cousins et cousines, neveux et nièces Thérèse, Charlotte, Alexandrine, Christian, Bernis, Arsène, Marvin etc., ce travail est le fruit de votre soutien !

A mon amie Gillette BOGN ON KPE pour son attachement indéfectible et son dévouement !

REMERCIEMENT

L'accomplissement du présent mémoire n'a été possible que grâce à la participation active de plusieurs personnes à qui nous exprimons notre profonde gratitude. Ainsi, nos remerciements vont particulièrement à l'endroit de :

Dr Simplice Davo VODOUHE, qui en dépit de ses multiples occupations, n'a ménagé aucun effort pour superviser nos travaux. Avec patience, il a guidé nos pas dans notre aventure de jeune chercheur et cultivé en nous le goût de la démarche itérative dans la conduite des travaux de recherche. Qu'il trouve ici le symbole de notre reconnaissance !

Dr Papa A. SECK, Directeur Général de Centre du riz pour l'Afrique (ADRAO) pour nous avoir donné la possibilité d'effectuer notre stage au sein de sa structure !

Dr Paul VAN MELE, Responsable de Partenariats, d'Apprentissage et de Systèmes d'Innovation au Centre du riz pour l'Afrique (ADRAO), qui a co-supervisé ce travail. En aucun moment il ne nous a marchandé son assistance, en dépit de ces lourdes tâches professionnelles. Nous ne saurions le remercier assez. Seul Dieu le lui rendra !

Ir Jonas WANVOEKE (MSc) assistant de recherche dans l'Unité Transfert de Technologies au Centre du riz pour l'Afrique. Votre disponibilité permanente malgré vos occupations fait de vous celui chez qui nous avons beaucoup appris au cours de ce stage ! Enseignants et personnel administratif de la Faculté des Sciences Agronomiques de l'Université d'Abomey Calavi pour avoir contribuer à notre formation. Qu'ils trouvent ici l'expression de nos profondes gratitudes !

Docteurs Bernard AHAMIDE, Pascal HOUNGNANDAN et Barnabé ZOKPODO qui ont toujours répondu favorablement à nos diverses sollicitations. Leur sage conseil ne nous a jamais fait défaut. Nous nous en souviendrons toujours. Qu'ils reçoivent notre profonde gratitude !

Monsieur Jean-Marie E. TOSSA, Conseiller Technique à l'Agriculture du Président de la République pour ses précieux conseils !

Aux Ingénieurs Laurent GLIN, Florent OKRY, Mathieu HOUNSOU, Augustin KOUEVI, Fifanou VODOUHE, Gervais ASSOGBA, Espérance ZOSSOU, Gabriel LAWIN et Arnaud DAGAN pour leur précieux apport scientifique et moral !

A toute la famille ZOUNDJI, AKODANDE, DANSOU, KOUTHON, ANATO, GBEFFE, TOLLI, N'TCHA M'PO, DANTON etc. !

A tout le personnel du Centre Songhaï pour votre participation au bon déroulement de la présente étude !

Aux agents du CeRPA Ouémé-Plateau et les riziculteurs de la vallée de l'Ouémé pour l'accueil et la disponibilité dont ils ont fait montre lors de nos investigations !

A tous nos amis de la 1ère promotion de LPVC/FSA pour les moments merveilleux que nous avons passés ensemble. Je pense également à Léon AKPATCHO, Guy AGONSE et Didier HOUESSOU pour votre contribution à ce travail !

A tous nos camarades stagiaires au Centre du riz pour l'Afrique (ADRAO) pour leur franche collaboration !

Enfin, nous invitons tous ceux qui, de près ou de loin, ont contribué, d'une manière ou d'une autre à la réalisation de ce document, de trouver le témoignage de notre estime et de notre gratitude.

RESUME

La transformation du riz apparaît comme une opération importante et stratégique composante dans le développement de secteur rizicole. L'étuvage qui est une forme particulière de transformation du riz consiste à la pré-cuisson du paddy et améliore la qualité et le rendement du riz après décorticage. A part le rendement élevé qui a une implication directe sur l'économie paysanne, la valeur nutritionnelle et l'apparence du riz étuvé deviennent meilleures pour le riz. Au Bénin, la technique d'étuvage traditionnelle qui est la plus répandue ne permet pas d'obtenir du riz à haut rendement et de bonne qualité répondant au goût des consommateurs. En conséquence, le développement et l'introduction de nouvelles technologies d'étuvage constituent la meilleure option pour améliorer la qualité du riz local et le rendre plus compétitif par rapport au riz importé sur le marché local et international. Afin d'améliorer la technique d'étuvage pour obtenir un riz de meilleure qualité après décorticage, il a été développé et introduit un dispositif amélioré d'étuvage à la vapeur. Les performances techniques de ce récent dispositif d'étuvage amélioré ont été testées à travers plusieurs études. Ce nouvel équipement à la vapeur est composé d'une marmite en fonte d'aluminium pour contenir l'eau et d'un bac d'étuvage et est également celui utilisé par le Centre Songhaï pour l'étuvage du riz.

Cette étude qui analyse l'organisation de l'étuvage du riz au Centre Songhaï est une contribution pour une meilleure connaissance des stratégies et mécanismes mis en place par Songhaï pour le renforcement des capacités locales et la promotion du riz étuvé au Bénin. Elle identifie le rôle de Songhaï et de ses partenaires dans le système post- récolte du riz et dégage les facteurs organisationnels qui limitent la dissémination et l'adoption du dispositif amélioré d'étuvage du riz au sein des producteurs de la vallée de l'Ouémé, partenaire du Centre Songhaï. Les données ont été essentiellement collectées à travers une phase d'étude documentaire et une phase de terrain, Au de la phase de terrain, des données qualitatives sont essentiellement collectées. Par contre le diagramme d'Enterprise Web est développé pour avoir un aperçu détaillé de l'organisation liée à l'étuvage. Cet outil résume les activités essentielles relatives aux aspects organisationnels pour une utilisation efficace de la technologie

Cette étude montre que plusieurs acteurs interviennent dans la promotion et collaborent
avec le Centre Songhaï. Au nombre de ces acteurs, on distingue le groupe des
organisations internationales (Oxfam- Québec, ADRAO, VECO Bénin), les organisations

paysannes (Groupe Riz de la Vallée de l'Ouémé, Union des Riziculteurs des Collines), les organisations non gouvernementales locales (RABEMAR), les transformatrices et enfin les consommateurs. Malgré l'implication de ces acteurs dans la promotion du riz étuvé avec le Centre Songhaï, il existe très peu d'interaction entre eux pouvant favoriser une bonne synergie d'action. Le Centre Songhaï dispose d'assez de moyens techniques et matériels et bénéficierait plus de la bonne interaction entre les acteurs. L'utilisation de l'outil Enterprise Web a révélé que des activités comme la formation des femmes transformatrices, la formation des artisans, l'offre du paddy et l'apport de financement sont déterminantes pour un bon fonctionnement du système d'étuvage.

Présentement, la formation sur l'étuvage au Centre Songhaï est `mécanique' et est basée sur la routine. Les transformatrices sont seulement recrutées comme des agents journaliers mais pas comme des apprenants. Aucun curriculum de formation n'existe au niveau du Centre. L'étude a montré que dans le secteur de la transformation du riz, le Centre Songhaï ne joue pas encore un rôle dans la formation des transformatrices. Aussi la vidéo réalisée par l'ADRAO en collaboration avec le Centre Songhaï comme un outil de formation des femmes transformatrices, n'a jamais été utilisée pour une formation.

Les résultats obtenus montrent aussi que la pratique d'étuvage du riz n'est pas encore une activité bien connue de tous les riziculteurs de la vallée de l'Ouémé qui sont les principaux fournisseurs du paddy au Centre Songhaï. Ceci s'explique par la vente du paddy au Centre Songhaï alors qu'ils pouvaient eux-mêmes se consacrer à l'étuvage qui augmenterait leur revenu économique. Plusieurs producteurs ont exprimés le besoin de se former sur le processus d'étuvage du riz.

De cette étude, des suggestions /recommandations sont faites pour améliorer l'étuvage du riz au Centre Songhaï. Il s'agit notamment de :

o Créer une unité de formation des femmes transformatrices ;

o Organiser des séances officielles de projection des vidéos sur l'étuvage amélioré du riz ;

o Susciter une synergie à travers une plateforme d'échange entre les divers acteurs.

o Etablir une nouvelle stratégie de marketing et de formation au niveau de l'unité de mécanisation du Centre pour la fabrication d'équipements améliorés d'étuvage et de foyer amélioré.

sommaire suivant






La Quadrature du Net