WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

La réorganisation du secteur agricole et son impact dans l'économie congolaise (cas de la province du Katanga)

( Télécharger le fichier original )
par Léandre KABULO KABENGELE
Université de lubumbashi - Graduat 2010
  

sommaire suivant

REMERCIEMENT

La réalisation de ce travail n'eût été possible sans la collaboration de plusieurs personnes et organismes qui nous ont soutenus au cours de cette grande aventure.

Nous désirons les remercier et souligner leur précieuse contribution. Tout d'abord, nous remercions notre Directeur, CT MUGANZA, qui nous a accompagné à chacune des étapes de notre travail de fin de cycle son appui et ses conseils ont su nous guider sur la bonne voie au moment d'incertitude.

En suite, nous tenons à remercier notre encadreur, Ass Jean Claude KABULO pour avoir su nous conseiller habillement aux différents moments-clés du processus de recherche. Il importe également de souligner la participation de Mr Paul BUSAMBO de la F.A.O, Mr Anicet NZOLAMESO, chacun d'eux a apporté son expertise et son soutien compléments essentiels à la réalisation de cette recherche. Merci de votre collaboration.

Nous désirons remercier toutes les personnes qui ont offert de leur temps afin de participer à cette recherche. Leur implication constitue l'assise de ce travail et nous souhaitons que ses retombées leur soient profitables.

Un remerciement tout spécial à la famille KABENGELE ;  nos parents : Pierre KABENGELE et Claudine BIBOLE, nos frères et Amis : MVIBUDULU CEDOU, FWAMBA FRANCK, OMENA TOUTOU, TSHIBWILA FRANCK, SANGWA EMMANUEL, MALUMBI BENOIT, TSHIMANGA GRACIA, MERISE AZAMA, ANCY KISOKA JEAN KABULU, BAMBILE DORCAS, LYNA KITENGE. Qui n'ont jamais cédé à la tentation de se boucher les oreilles lors de nos innombrables récits sur les hauts et les bas d'un travail de fin de cycle.

Nous avons également eu la chance de pouvoir comptés sur le soutien de plusieurs étudiants qui ont aidés dans différentes tâches reliées à cette recherche.

De même que les professeurs, chefs des travaux et assistants insufflés à ce travail.

Nous tenons aussi à remercier, Mr Pierre KABENGELE, Mr SIMON MVIBUDULU d'avoir permis la réalisation de ce travail de fin de cycle grâce à leurs soutiens matériels et financiers.

En fin surtout, au DIEU tout puissant qui m'a toujours soutenu.

A vous tous, Je vous dédie ce travail !

LEANDRE Banks KABULO

INTRODUCTION

1. PRESENTATION

L'économie Katangaise est fortement dépendante des entreprises minières, alors que la conjoncture actuelle fait que cette économie soit en dépression. Or le Katanga regorge autres ressources qui sont négligées que des minerais pour une relance de son économie pendant cette période de la crise financière mondiale.

Raison pour laquelle, nous avons fait recours au secteur agricole qui est négliger, car avec se secteur nous pourrions accroître le revenu par tête d'habitant.

L'agriculture est la clé de la croissance, mais comment produire d'avantage tout en assurant la pérennité des ressources ! Seulement deux Katangais sur dix vivent en milieu urbain, plus de 40% des revenus de l'Etat et 60% des ressources doivent maintenant provenir de l'agriculture.

Cela veut dire l'importance du secteur agricole dans la province de 496.945 km où vivent près de huit millions d'habitants dont la plus grande partie de la population vivent avec moins d'un dollars américain par jour.

La réduction de cette pauvreté passe immédiatement par une dynamisation du secteur agricole qui doit employer plus de 60% de la population active. Les autorités Katangaises réaffirment leur volonté de miser sur l'agriculture pour réduire la pauvreté et développer l'économie Katangaise.

Les objectifs est faire de ce secteur la locomotive de la relance économique de la province, pour y parvenir une amélioration de la productivité s'impose.

Cette forme s'inscrit dans la lutte contre la pauvreté, le développement de l'agriculture Katangaise bénéficiera en outre de l'attention des bailleurs de fonds.

Bref, le développement de l'agriculture est devenu l'affaire de tous.

2. ETAT DE LA QUESTION

Celui-ci pour nous est une redéfinition de notre travail en rapport à ce que d'autres chercheurs ont fait dans notre domaine. Car des réalités vécu sous d'autre forme, peut nous aider à faire les analyses, c'est par cette raison nous citerons les titres de ces deux travaux d'un étudiant camerounais et un étudiant congolais qui cadrent avec notre sujet.

Bien que ces auteurs se sont penchés sur : la politique d'innovation dans le secteur agricole dans un PPTE et la modernisation et la performance du secteur agricole au Katanga, est également le fondement de notre travail, il se démarque de notre étude par l'orientation que nous avons choisi. Il donne l'importance au secteur agricole dans un PPTE (pays pauvres très endettés).

Alors que nous nous inscrivons cette question dans le cadre du régime privilégie sur la réorganisation du secteur agricole et son impact sur l'économie congolaise, qui du reste est d'actualité dans notre pays (RDC).

3. PROBLEMATIQUE

Rappelons que la problématique est l'ensemble des questions que le chercheur se pose d'un phénomène qu'il se propose d'étudier. Elle peut être formulée affirmativement ou interrogativement.1(*)

Dans le cadre de notre étude, il y a lieu de poser les questions qui constitueront l'ossature de notre travail.

1. Quelle est la place de l'agriculture dans la stratégie de développement arrêté par le gouvernement provincial ?

2. Quel est l'impact de l'agriculture traditionnelle sur l'auto suffisance alimentaire ?

3. Sachant bien que l'économie Katangaise dépend en grande partie du secteur minier. Quel type de produit qu'envisage développer le gouvernement provincial pour diversifier ses revenus ?

4. HYPOTHESES

L'hypothèse est définie comme proposition des réponses que l'on se pose à propos de la recherche formulée en des termes tels que l'observation et l'analyse que puisse fournir une réponse.2(*)

Voici les hypothèses émises :

1. Il semble que l'agriculture pourrait avoir une place stratégique pour le développement de la province du Katanga. Nous ne pourrions pas envisager un véritable développement économique sans une mutation de notre agriculture. Ce secteur devrait occuper une grande partie de la population active et doit constituer la moitié de notre produit intérieur brut (PIB).

Il serait donc normal qu'une vision de 2025 place l'activité l'agricole en tête des priorités. Il s'agit de passer de substance à l'accumulation et à l'encaissement des paysans.

D'où ces derniers devront quitter le secteur informel, mettre leur épargne dans le circuit bancaire et mécaniser leur activité.

En bref, notre agriculture traditionnelle doit se moderniser avec une approche pragmatique du marché.

2. Nous osons croire que l'agriculture traditionnelle à un impact négatif sur l'auto suffisance alimentaire vu le taux démographique que la province du Katanga présente actuellement. Pour y parvenir le gouvernement provincial devrait décider de regrouper les activités agricoles.

3. Il se pourrait que la production envisager par le gouvernement provincial, pourrait contribuer à l'essor de l'économie Katangaise. La culture de maïs et du Riz a déjà fait ses preuves, nous pourrions tenter de spécialiser les quatre districts si possibles dans différentes cultures et selon la fertilité de leur terre à l'aide d'un prêt des bailleurs de fonds.

* 1 IPO, cours d'initiation à la recherche scientifique, inédit G1 ECO/ UNILU, 2006-2007

* 2 MBAYO.M. cours des méthodes de recherche en science sociales, inédit G2 ECO/UNILU, 2008- 2009

sommaire suivant











9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.