WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Notes d'écologie générale

( Télécharger le fichier original )
par Désiré KHASIRIKANI MBAKWIRAVYO
Université de conservation de la nature et de développement de Kasugho -  2009
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

2.2.2. Facteurs chimiques en milieu aquatique

-Les gaz dissous :

L'eau dissout de grandes quantités des gaz dont les plus importants sont le Dioxyde de Carbone (CO2) et le Dioxygène (O2). L'océan renferme 40 à 50 cm3 / l de CO2 principalement sous forme de bicarbonate. Lorsqu'on fait une comparaison avec l'atmosphère, on remarque que l'eau de mer renferme par unité de volume une concentration de CO2 150 fois supérieure à celle de ce gaz dans l'atmosphère.

Quant à la teneur en O2, elle est particulièrement élevée dans les eaux de surface. Ce gaz provient directement de l'atmosphère et de l'activité photosynthétique des plantes aquatiques. Dans les eaux animées d'un intense courant, la teneur de l'oxygène est favorisée par l'agitation de l'eau. La quantité d'oxygène décroît avec la température et la concentration de l'eau en sel et en matières organiques mortes.

Tableau II : Concentrations comparées de l'eau en oxygène

Température

Concentration en cm3 d'02 /l d'eau

Eau de mer

Eau pure ou distillée

0°C

7,87

10,1

15°C

5,66

7,07

30°C

4,33

5,28

-Le pH (potentiel en hydrogène) :

Le CO2, les ions alcalins et alcalinoterreux jouent un rôle important dans la détermination du pH dans le milieu aquatique. Le Dioxyde de Carbone présent dans l'eau s'y trouve sous forme de CO2 libre, d'ions Bicarbonate HCO3- et d'ion Carbonate CO32- Les ions carbonates et bicarbonates agissent ensemble comme un tampon qui s'oppose aux variations du pH de l'eau. Le pH des eaux marines varie ainsi de 8 à 8,4 à la surface et de 7,4 à 7,8 en profondeur. Pour les eaux continentales il dépend de l'acidité ou de l'alcalinité des roches sur lesquelles se trouvent les eaux considérées. Il varie de 3 pour les lacs ou fleuves situés sur des sols très acides à 10 pour ceux qui se trouvent sur des sols calcaires ou très durs. Les eaux douces se trouvant sur des terrains très anciens sont faiblement tamponnées c'est-à-dire résistent moins à la variation du pH. Elles sont très sensibles à l'acidification due aux phénomènes des pluies acides provoquées par la pollution de l'air.

- La salinité :

La salinité c'est-à-dire la concentration du sel dans l'eau varie horizontalement et verticalement dans l'eau. Les eaux des sources, des rivières et des lacs contiennent généralement peu de sel. Elles sont dites douces. Dans les mers, la salinité moyenne superficielle est de 35 ou 36 %o correspondant à 35 ou 36 gr de sel par litre d'eau. Ce sont des eaux salées. Les sels minéraux nutritifs plus particulièrement les phosphates et les nitrates ne se rencontrent jamais à des fortes concentrations dans les milieux aquatiques mais la survie des algues en dépend beaucoup. Ils constituent le principal facteur limitant de la production primaire océanique. Dans les eaux marines, on retrouve également des ions chlorures, sulfates, sodium, potassium, magnésium, calcium. Certains lacs et cours d'eaux situés sur des terrains granitiques, ont une concentration saline atteignant plus de 200 g / l. Dans les lagunes saumâtres ou certains lacs continentaux en voie d'assèchement la concentration en sel atteint même 300 gr /l. Seulement quelques espèces hautement spécialisées vivent dans ces eaux salées ou sursalées. Sur le plan écologique on peut subdiviser les eaux en eaux douces (faible concentration en sels) en eaux salées (eaux de mer) et en eaux sursalées (saumâtres).

précédent sommaire suivant






La Quadrature du Net