WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Notes d'écologie générale

( Télécharger le fichier original )
par Désiré KHASIRIKANI MBAKWIRAVYO
Université de conservation de la nature et de développement de Kasugho -  2009
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

2.3.4. Hygrométrie des sols 

Chaque sol contient de l'eau. La capacité de rétention de l'eau d'un sol varie beaucoup en fonction de la porosité. L'eau se retrouve généralement dans les pores. Elle y est retenue par des forces physiques qui sont d'autant plus grandes que les pores sont plus petits. Selon la façon dont l'eau est retenue dans le sol on peut distinguer 4 types d'eau :

- L'eau hygroscopique : c'est une eau qui provient de l'humidité atmosphérique et qui forme une mince couche autour des particules du sol. Elle est très énergétiquement retenue et ne peut être utilisée ni par la faune ni par la flore du sol.

- L'eau capillaire non absorbable : c'est une eau qui occupe les pores d'un diamètre inférieur à 0,2u. Les racines des plantes ne peuvent l'extraire.

- L'eau capillaire absorbable : elle occupe les pores de 0,2 à 8 u de diamètre. Elle peut être extraite et utilisée par les plantes grâce à leurs racines.

- L'eau de gravité : c'est une eau qui occupe temporairement les pores les plus gros du sol et qui s'écoule après sous l'action de la pesanteur vers les nappes aquifères.

2.3.5. Le pH du sol 

Selon le pH de l'eau contenue dans les pores, le sol peut être acide, neutre ou alcalin. Le pH du sol dépend du CO2, des sels minéraux, des molécules organiques dissous dans l'eau de rétention et de la composition du complexe argilo-humique formé par l'association des colloïdes minéraux et des composés humiques. Il conditionne la répartition des organismes dans le sol. Selon la plus ou moins grande amplitude de pH toléré, on distingue des organismes euryioniques (qui tolèrent plusieurs valeurs de pH) et des organismes sténoioniques (qui se développent dans des conditions de pH plus ou moins fixes). Parmi les organismes sténoioniques, il existe des acidiphiles qui recherchent des sols acides, des neutrophiles qui vivent dans des sols neutres et les basiphiles qui préfèrent des sols alcalins riches en Calcium.

2.3.6. Les éléments minéraux :

Dans le sol, on retrouve beaucoup d'éléments chimiques dont les plus importants sont : l'azote, le phosphore, le potassium. De ces trois éléments dépend la survie de végétaux. Le phosphore se trouve dans le sol sous forme de phosphates ou d'acide phosphorique. Il représente un facteur limitant à cause de sa faible teneur dans le sol. L'azote est un autre facteur limitant qu'on retrouve dans le sol surtout sous forme de nitrates. Le Potassium constitue un élément nutritif essentiel pour les végétaux et surtout pour les plantes cultivées. A part ces 3 éléments, on peut encore signaler le calcium, le magnésium, le silicium et beaucoup d'autres éléments indispensables mais qui se trouvent dans le sol à l'état de traces (oligo-éléments).

précédent sommaire suivant






La Quadrature du Net