WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

La peinture du conflit politque dans Allah n'est pas obligé d'Ahmadou Kourouma

( Télécharger le fichier original )
par Onyinyechi Nene ANANABA
Covenant University -  2003
  

sommaire suivant

INTRODUCTION

0.1 À propos du sujet

C'est un fait connu que l'Homme ne peut pas vivre isolément. Donc, dès le début, des hommes se rassemblent et vivent en commun sous des lois, formant aussi une société. Celle-ci est un assemblage d'individus ayant une histoire, un but et une culture en commun. En outre, dans cette même société, il y a souvent des conflits entre les hommes car ils différent dans leurs caractéristiques. Ceci aboutit à la compétition pour la survie. Par conséquent, le besoin d'assurer l'unité et d'éviter des conflits dans la société fait appel à la politique. Celle-ci se réfère à la pratique du pouvoir : la science et l'art de gouverner un état, voire l'ensemble des affaires d'une nation et les manières de les diriger. Dès lors, s'il y a des changements constants qui entraînent le chaos et l'anarchie dans la vie politique d'un pays, on parle de l'instabilité politique.

De nombreux pays africains éprouvent toujours de grandes difficultés à amorcer leur développement. La plupart d'entre eux font face aux problèmes engendrés par la transition d'un gouvernement à un autre. Par conséquent, l'Afrique, qui occupe la deuxième place parmi les continents les plus grands est considérée comme un continent en voie de développement. À l'aube des indépendances, au cours des années soixante, beaucoup de pays africains avaient de grands espoirs pour leur avenir post-indépendant. Mais, malheureusement, le contraire est ce qu'on voit dans maint pays aujourd'hui. On affronte des problèmes tels que la corruption, la mauvaise gouvernance, entre autres. Mais au fur et à mesure que ces problèmes augmentent, ils engendrent de mauvaises conséquences comme des coups d'état, des régimes militaires, des guerres tribales parmi d'autres. Par exemple, en 2010, la Côte d'Ivoire a connu une situation inédite : Laurent Gbagbo, d'une part, « président » controversé de la Côte d'Ivoire depuis 2002 face à Alassane Ouattara ``elu president'' d'autre part. Le premier a refusé de livrer le pouvoir à ce dernier (déclaré vainqueur dans l'élection présidentielle de 2010). Tout cela a causé des morts.

Allah n'est pas obligé est un roman-documentaire écrit par Ahmadou Kourouma. Ce dernier est un romancier ivoirien qui était victime des maux et des déchirures dont souffre son pays. Par la suite, les oeuvres d'Ahmadou Kourouma sont des oeuvres engagées. À travers ses écrits, il porte un regard très critique sur les gouvernements africains, issus des indépendances. Ainsi par exemple, dans Allah n'est pas obligé, Ahmadou Kourouma met en scène un enfant d'une dizaine d'années, Birahima, qui va à la recherche de sa tante et qui devient enfant-soldat. Celui-ci est instrumentalisé comme tant d'autres dans les guerres du Libéria et de la Sierra Leone. L'auteur aborde de nombreux thèmes, dont un est le conflit politique. Donc, ce mémoire dont le titre est « La peinture du conflit politique en Afrique dans Allah n'est pas obligé », tente d'examiner les différents problèmes politiques qu'éprouvent des pays africains de la région sous-saharienne, après l'indépendance, en l'occurrence, le Libéria et la Sierra Leone, tels qu'ils sont présentés par notre auteur. 

Justification du choix du sujet et plan du travail.

Ce memoire part de l'hypothèse que la littérature africaine entreprend de faire apprendre et de réapprendre au monde les réalités du continent en aidant le lecteur à faire un voyage historique à travers le roman pour en assimiler mieux. Par exemple, Les bouts de bois de Dieu de Sembene Ousmane et Une vie de boy de Ferdinand Oyono, portent attention sur l'Afrique coloniale.

D'abord, Allah n'est pas obligé d'Ahmadou Kourouma est choisi comme objet d'étude. La raison est que nous voulons faire un travail qui se rapporte à la société africaine contemporaine. Comme nous l'avons dit ci-dessus, ce roman est une confirmation des faits véridiques en Afrique. En effet, ce qui nous attire le plus est que l'attention de l'auteur est portée sur les guerres civiles en Afrique et leurs conséquences néfastes. Selon Laditan (2001 :234), dans le roman « Kourouma résume l'absurdité des guerres en une formule encore inouïe et cynique».

Ainsi, avec la recherche, on note qu'il y a beaucoup de travaux faits sur Allah n'est pas obligé. Mais la plupart des travaux parlent du thème de l'enfant-soldat. Par conséquent, ce thème est choisi pour contribuer au discours du conflit politique dans le roman. Ceci fait partie des réalités existentielles de l'Afrique Noire des décennies récentes. Ensuite, en abordant ce thème, il nous renvoie aux autres thèmes du roman comme la violence, l'anarchie et l'enfant-soldat. En même temps, ce thème est choisi pour approfondir les connaissances du conflit politique qu'ont connu le Libéria et la Sierra Leone. À cet effet nous appliquerons des théories du conflit politique dans l'analyse des cas, consciente aussi qu'un mémoire comme le nôtre qui pourra faire passer aux générations futures, nos modestes pensées. Ensuite, nous voulons connaître les causes et les conséquences internes et globales du phénomène du conflit politique, à travers Allah n'est pas obligé.

De surcroît, ce mémoire vise à exposer la culture de violence et de corruption, qui est caractéristique des leaders des pays africains qui se sont succédés après les indépendances. Ceci est impliqué dans la guerre des deux pays, comme le roman le dépeint. De plus, ce qui nous occupe principalement dans le roman est la description méticuleuse de l'origine des guerres au Libéria et en Sierra Leone. À cet effet, notre tâche est de présenter au lecteur, surtout aux jeunes, ces faits, jusque-là inconnus et négligés.

Ce travail est réparti en quatre chapitres. Ceux-ci a des sous-chapitres abordant des aspects pertinents, qui nous ouvrent à une connaissance indispensable de notre thème. Pour comprendre la vision du monde du romancier, nous présenterons dans le premier chapitre la vie et les oeuvres d'Ahmadou Kourouma. De plus, dans le deuxième chapitre, nous allons présenter le roman en question : son contexte historique et le résumé. Ensuite, le troisième et le quatrième chapitres seront consacrés à la raison d'être de ce mémoire. Le troisième chapitre aura affaire à des réflexions sur le conflit : les différentes définitions du conflit politique selon des théoriciens de la politique et le conflit politique en Afrique. Puis, le quatrième chapitre traitera des causes et conséquences de ce conflit dans les deux pays : le Libéria et la Sierra Leone, comme le roman les présente. Nous terminerons ce travail avec une conclusion. Celle-ci nous permettra de faire un bilan de tout ce que nous aurions discuté. A ce stade, nous ferons des réflexions personnelles en tirant des leçons du travail et en donnant des contributions et solutions personnelles.

Nous pensons que cette étude sera un outil indispensable qui aidera d'autres chercheurs et lecteurs à approfondir leurs connaissances et à agiter leurs opinions sur les actualités politiques en Afrique. Par rapport aux contributions que nous pensons apporter à la littérature, nous espérons également que le présent travail suscitera l'intérêt des générations subséquentes et de là elles pourront y voir que le conflit politique a suscité la curiosité de leurs prédécesseurs et elles pourront y voir les approches adoptées pour résoudre de telles situations.

Références bibliographiques

Laditan, O. Affin.2001. Allah n'est pas obligé ou la romance de la vérité In Neohelicon 28/2, Dordrecht/Boston/London : Kluwer Academic Publishers; p. 233

sommaire suivant






Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy