WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Amélioration du système d'entretien des pistes rurales: cas du projet de réhabilitation du tronçon Sotouboua-Somiéda

( Télécharger le fichier original )
par Amégah Komlan MENSAH
CERFER - BTS Génie Civil 2010
  

sommaire suivant

CHAPITRE 1 :

INTRODUCTION

1-INTRODUCTION

1.1-Contexte et problématique de l'étude

Les pistes rurales représentent la grande partie du réseau routier du Togo. Ces pistes jouent un rôle très important sur le plan économique et social du pays, dans la mesure où elles permettent aux populations rurales d'écouler leurs produits agricoles, les rapprochent des structures sociales comme les centres de santé, les écoles, les hôpitaux, les centres de loisirs etc.... Ce réseau constitue non seulement un lien entre les villages mais aussi un lien entre certains axes routiers. Malheureusement ces pistes ne sont pas régulièrement entretenues et comme premières conséquences elles sont soumises à plusieurs sortes de dégradations ce qui rend leur praticabilité difficile voire impossible à certaines périodes de l'année comme les saisons pluvieuses. Cet état de chose a un effet très négatif sur la vie de la population rurale.

Les quelques travaux d'entretien qui ont été initié par le gouvernement semblent n'avoir pas tellement réussie puisque quelques temps après ces pistes connaissent de nouveau des dégradations précoces et nécessitent de nouveau des travaux d'entretien.

Pour ce projet d'entretien qui consiste à réhabiliter 50 km de pistes par préfecture, le système d'entretien utilisé par l'entreprise pour réhabiliter le tronçon sotouboua-somiéda comporte plusieurs insuffisances aussi aucune mesure n'est prise après ces travaux pour maintenir ces pistes en bonne état.

A ces constats nous pouvons nous poser les questions de savoir :

Comment améliorer le système d'entretien utilisé par l'entreprise pour réhabiliter la piste ?

Quelles mesures faut-il mettre en place pour garder les pistes utilisables et durables une fois les travaux d'entretien et de réhabilitation terminés ?

1.2-Objectifs

1.2.1-Objectif global

L'objectif global de cette étude est d'apporter une amélioration au système d'entretien des pistes rurales en prenant comme exemple d'étude le projet de réhabilitation de la piste Sotouboua-Somiéda dans la préfecture de Sotouboua.

1.2.2-Objectifs spécifiques

Les objectifs spécifiques de notre étude consisterons à :

Ø Présenter le système d'entretien utilisé pour réhabiliter la piste et ses insuffisances ;

Ø Déterminer et analyser les causes des insuffisances de ce système d'entretien ;

Ø Proposer des approches de solutions pour réduire ces insuffisances  ;

Ø Mettre en place un système alternatif au système classique d'entretien.

1.3-Hypothèses

Pour aborder la problématique ci-dessus définie nous formulons les hypothèses de recherches suivantes :

Les insuffisances du système d'entretien de la piste sont dues à une mauvaise organisation et planification des travaux d'entretien sur le terrain, à une absence de mesures préventives pour garder la piste et à la non implication de la collectivité locale dans les travaux d'entretien.

1.4-Méthodologie de l'étude

Pour atteindre les objectifs ci-dessus cités notre démarche méthodologique va consister à puiser les éléments nécessaires pour la rédaction de notre mémoire dans notre stage pratique, à consulter les documents qui traitent des techniques d'entretien des pistes rurales, les guides d'entretien routier, les rapports des séminaires et conférences internationaux sur les routes en terre et à s'entretenir avec certaines personnes ressources à la DPR.

1.5-Organisation du mémoire

Le présent document est subdivisé en (6) six chapitres :

- Le premier chapitre qui est considéré comme introductif, présente le contexte et la problématique, les objectifs, les hypothèses et la méthodologie de l'étude ;

- Le second chapitre décrit l'ensemble du réseau routier du Togo et présente le projet ;

- Le troisième chapitre traite des dégradations des pistes rurales et leurs causes;

- Le quatrième chapitre présente le système d'entretien de la piste ;

- Le cinquième chapitre relève les insuffisances de ce système d'entretien ;

- Le sixième chapitre propose des approches de solutions pour l'amélioration de ce système.

Enfin le document se termine par une conclusion et des recommandations aux différentes parties concernées.

CHAPITRE 2 :

DESCRIPTION DU RESEAU ROUTIER DU TOGO ET PRESENTATION DU PROJET

2-DESCRIPTION DU RESEAU ROUTIER DU TOGO

ET PRESENTATION DU PROJET

Avant de passer à notre étude proprement dite, il est nécessaire de décrire l'ensemble du réseau routier du Togo,de définir quelques termes relatifs aux pistes et de présenter le projet.

2.1-Description du réseau routier du Togo

Le réseau routier du Togo se compose de réseau de routes nationales, de pistes rurales et de voirie urbaine.

2.1.1- Réseau des routes nationales

Elles comprennent les routes nationales revêtues et les routes nationales non revêtues.

Ø Les routes nationales revêtues ont une longueur totale d'environ 1724 km soit 14,77% de l'ensemble du réseau routier du Togo.

Ø Les routes nationales non revêtues ont une longueur totale d'environ 1355 km soit 11,6% de l'ensemble du réseau routier du Togo.

2.1.2- Réseau des pistes rurales

Le réseau des pistes rurales se répartie comme suit :

Ø réseau des pistes rurales classées : 892 km soit 8,65% de l'ensemble du réseau routier du Togo.

Ø réseau des pistes rurales non classées : 5910 km soit 57,33% de l'ensemble du réseau routier du Togo.

2.1.3- Réseau de la voirie urbaine

La longueur totale de la voirie urbaine est estimée à environ 434 km de routes dont celle de la commune de Lomé représente à elle seule 60%.

Tableau 2-1 : Répartition régionale du réseau routier du Togo

Longueur (km) par nature du réseau

REGIONS ADMINISTRATIVES

Total

Région

Maritime

Région

Plateaux

Région

Centrale

Région

Kara

Région

Savanes

 

Routes nationales revêtues (RNR)

373,7

527,7

249

300

183

1633,4

Routes nationales non revêtues (RNNR)

267,6

337,6

173

375,9

285,6

1439,7

Pistes rurales classées (PRC)

209

180

171,8

309,3

22

892,1

Pistes rurales non classées (PRNC)

645

2930,8

721,85

884,4

727,95

5910

Voirie urbaine (VU)

256,7

65,8

36,5

48,9

25,5

433,4

Total

1752

4041,9

1352,15

1918,5

1244,05

10308,6

Superficie (km2)

5668

16920

13590

11749

8673

56600

Source : DGTP, Diagnostic sur l'état des infrastructures routières au Togo, octobre 2006

2.1.4- Etat du réseau routier du Togo

L'état du réseau routier du Togo par région administrative se présente comme suit :

Nature de routes

Etat du réseau par région administrative

Maritime

Plateaux

Centrale

Kara

Savanes

Bon

Moyen

Mauvais

Bon

Moyen

Mauvais

Bon

Moyen

Mauvais

Bon

Moyen

Mauvais

Bon

Moyen

Mauvais

Routes nationales revêtues (RNR)

56%

20%

24%

22%

57%

21%

25%

63%

12%

0%

72%

28%

62%

38%

0%

Routes nationales non revêtues (RNNR)

13%

76%

11%

0%

84%

16%

52%

48%

0%

0%

65%

35%

0%

65%

35%

Pistes rurales classées (PRC)

0%

0%

100%

0%

17%

83%

24%

39%

37%

0%

62%

38%

0%

69%

31%

Voirie urbaine (VU)

0%

42%

58%

12%

54%

34%

0%

32%

68%

0%

72%

28%

0%

14%

86%

Tableau 2-2 : Etat du réseau routier du Togo par région administrative

Source : DGTP, Diagnostic sur l'état des infrastructures routières au Togo, octobre 2006

L'état du réseau routier sur le plan national se présente comme suit :

Tableau 2-3 : Etat du réseau routier sur le plan national

Etat du réseau par nature de routes

Bon

Moyen

Mauvais

Routes nationales revêtues (RNR)

33%

50%

17%

Routes nationales non revêtues (RNNR)

13%

68%

19%

Pistes rurales classées (PRC)

5%

37%

58%

Voirie urbaine (VU)

2%

43%

55%

Moyenne Générale

13%

50%

37%

Source : DGTP, Diagnostic sur l'état des infrastructures routières au Togo, octobre 2006

2.2-Terminologie des pistes

Ø La Piste

C'est une voie suffisamment large pour laisser passer au moins un véhicule. Elle permet essentiellement de transporter les produits agricoles, mais aussi de désenclaver certaines localités.

Ø L'emprise 

Surface de terrain affectée à la piste et à ses dépendances et appartenant à la collectivité.

Ø L'assiette 

Partie de piste située entre les limites extérieure des fossés latéraux et concernée par les travaux de déblais et ou de remblais.

Ø Plate-forme

Surface de piste qui comprend la chaussée, les accotements, sans les fossés et talus

ØChaussée

Surface aménagée qui supporte la circulation des véhicules. Elle transmet au sol de fondation les efforts résultant de la circulation.

ØAccotement

Zone latérale de la plate-forme qui borde extérieurement la chaussée. Il peut être constitué par un trottoir et peut être aménagé en piste cyclable.

Ø Fossé

Dépression creusée dans le terrain pour l'écoulement des eaux.

Ø Rampe

Section de piste qui monte

Ø Pente

sommaire suivant







9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.



BOSKELYWOOD from Ona Luambo on Vimeo.