WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Analyse des paramètres morphométriques, climatologiques et hydrométriques du bassin du Kasaà dans sa partie congolaise


par Modeste KISANGALA MUKE
Université de Kinshasa - Troisième Cycle (MSc) 2009
  

précédent sommaire suivant

II. HYPOTHESES DU TRAVAIL

Nous axons cette étude autour de trois hypothèses fondamentales :

- La variabilité climatique serait persistante mais aussi de plus en plus tendancielle pour les pluies, l'évaporation et la température ;

- La fréquence des unités flottantes est ralentie par la crise économique généralisée du pays ;

- Les obstacles les plus accentués contre la navigabilité seraient d'origine anthropique à cause des activités diverses mettant en péril l'équilibre du bassin.

III. INTERET DU SUJET

Le basin hydrographique du Congo draine d'immenses étendues de forêt à la fois équatoriale et tropicale, et ce, sur une superficie de 3.822.000km2 couverte par un réseau fluvial de plus de 15.000 km des biefs navigables. Le fleuve Congo, gonflé par plusieurs affluents, permet une communication facile entre les populations locales de la R. D. Congo en particulier, et de l'Afrique Centrale en général.

En dépit de l'état de délabrement fort avancé de l'infrastructure routière, du mauvais entretien d'un réseau ferroviaire aussi obsolète, et compte tenu du coût exorbitant du transport aérien, le réseau fluvial du bassin du Congo qui offre à la population le moyen de transport le moins cher, n'a jamais fait objet de préoccupation des scientifiques dans le domaine d'hydrologie pour faire valoir notamment son importance économique.

Par ailleurs, vers les années 80 et 90, on assistait à une fréquence élevée du trafic sur cette voie, mais actuellement, les bateaux n'y circulent que rarement la nuit - ou presque pas - et parfois sporadiquement le jour.

Encore en 1992, nous avions personnellement été victime d'un accident à la passe rocheuse de KANDOLO à bord du M/B LOKOLO. Cet incident a sans doute suscité davantage en nous le besoin d'entreprendre une étude approfondie autour de ce bassin versant.

C'est dans ce contexte que nous avions entamé, cette étude d'abord à la fin de cycle de licence, et que nous la poursuivons à présent avec l'espoir de peaufiner des solutions à proposer notamment aux gouvernants.

IV. OBJECTIFS SPECIFIQUES

Cette étude a comme objectifs spécifiques :

- Arriver à bien cerner les aspects morphométriques du bassin versant, ce qui permettrait sa meilleure gestion ou protection vis - à - vis de la dégradation spécifique du fait que le bassin versant est de soubassement sablonneux ;

- Démontrer qu'on n'est pas à l'abri de la zone climatique AW6 laquelle zone est entièrement basée dans le Katanga ;

- Circonscrire l'évolution de principales variables climatologiques, en l'occurrence la pluie et l'évaporation avec comme point de chute la dynamique hydrométrique, à savoir l'évolution de la limnimétrie de la rivière.

précédent sommaire suivant