WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Du mode de traitement des ordures ménagères dans la cité d'Uvira, cas des fractions biodégradables et non biodégradables

( Télécharger le fichier original )
par Christine AMINA KABIRABA
Institut Supérieur de Développement Durable - Licence 2012
  

précédent sommaire suivant

4.3.1. LES ACTEURS IMPLIQUES

Trois acteurs sont déterminants dans la mise en oeuvre de ces stratégies ; il s'agit du pouvoir public (ministère de l'environnement et conservation de la nature), la population locale, les acteurs ou associations de développement de ces milieux.

4.3.2. ROLES DES ACTEURS

Ces rôles sont présentés d'une manière systématique et se traduisent par une certaine modélisation comme un processus technique qui permet de représenter dans un but de connaissance et d'action ; un objet ou une situation voire un événement réputé complexe. La dite modélisation est aussi un art ; tel que le même auteur continue à dire ; par lequel le modélisateur exprime sa vision de la réalité.19(*)

La matrice ci-dessus présente ce que sera la responsabilité de ces derniers ;

1° LES MENAGES

POPULATION

Mise en pratique des acquis de l'éducation à la santé publique,

Adhésion au bon fonctionnement des stations de traitement des déchets

Changement de comportement sur la gestion des déchets et de l'assainissement, respect des règles de la santé publique

La réalisation de l'éducation à santé publique sera un résultat d'une bonne collaboration entre tous les acteurs, il faut donc que ses premiers bénéficiaires puissent être à même de mettre en pratique les acquis de l'éducation à la santé publique afin d'espérer à un changement de comportement à travers le respect des règles de la santé publique, être capable de limiter au maximum que possible la nuisance des déchets et des risques environnementaux pouvant surgir de la mauvaise gestion des déchets (ordures) bio dégradables et/ou non bio dégradables

POUVOIR PUBLIC

Mobiliser les fonds pour le fonctionnement des stations de traitement des ordures

Accompagner la mise en place des stations de traitement des ordures

Faire respecter les règles de la santé publique et accompagner le processus d'éducation en la matière

2° LE POUVOIR PUBLIC

L'absence du pouvoir public dans les actions de tout genre se fait remarquée par la petitesse de leurs assises et de leur durabilité sur terrain, aussi bien que l'impact de ces dernières n'est souvent pas visible au sein des communautés bénéficiaires.

Il est détenteur des tous les moyens nécessaires pour la réussite des actions, il détient la clé d'ouverture pour les autres acteurs, et donc, il détient toute la politique du pays.

Pour la réussite de notre stratégie, le pouvoir public devra :

- Mobiliser les moyens tant financiers que matériels nécessaires à l'installation des stations de traitement des ordures, des déchets (ordures) bio dégradables et/ou non bio dégradables

- Accompagner la mise en oeuvre de ces stations (informer la population sur l'utilisation des poubelles mobiles et leur vidange, assurer un accès facile à l'information sur la gestion des déchets, etc.)

- Faire respecter les règles de santé publique et accompagner le processus d'éducation à la bonne gestion des ordures et de respect des règles de la santé publique

3° LES ASSOCIATIONS ET ONG

ONG ET ASSOCIATIONS

Drainer les moyens financiers

Renforcer les stratégies d'action

Redynamiser l'expertise

Collaborer avec d'autres acteurs

Entant qu'autres acteurs de développement celles-ci auront la tâche de :

- Redynamiser l'expertise d'élaboration du manuel étant donné les réalités vécues dans d'autres milieux et l'expérience en la matière ;

- Etant donné que diverses contraintes peuvent se mêler dans l'exécution de la stratégie, celles-ci (associations) pourront essayer de renforcer les stratégies d'action pour la réussite du processus ;

- Constituer un courtier pour le financement en provenance des autres bailleurs ;

- Mettre en place un mécanisme de collaboration entre les différents intervenants.

* 19 Emmery MUSHAGALUSA MUDINA, analyse contextuelle des facteurs limitant la gestion efficace des déchets dans la ville de BUKAVU, MEMOIRE, ISDR/BUKAVU, 2007-2008, p93

précédent sommaire suivant