WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Du mode de traitement des ordures ménagères dans la cité d'Uvira, cas des fractions biodégradables et non biodégradables

( Télécharger le fichier original )
par Christine AMINA KABIRABA
Institut Supérieur de Développement Durable - Licence 2012
  

précédent sommaire suivant

CONCLUSION GENERALE ET RECOMMANDATIONS

Nous voici au terme de notre travail intitulé « Du mode de traitement des ordures ménagères dans la cité d'Uvira, cas des fractions biodégradables et non biodégradable » un travail constitué de partie introductive, premier chapitre portant sur la revue de la littérature et définition de quelques concepts clés, deuxième chapitre qui porte sur la présentation du milieu et méthodologie, le troisième se base sur la présentation des résultats d'enquête et le quatrième est consacré sur les axes stratégiques d'intervention. Ce travail était fondé sur quatre questionnements, lesquels ont été objet d'une vérification à travers les hypothèses, desquelles il faille mettre en place des stratégies d'action pour l'amélioration de la situation ci-haut citée,

Ces questionnements sont :

1. Quels sont les modes de gestion des ordures ménagères (déchets) utilisés par les populations de la cité d'Uvira ?

2. Quelles sont les modes de traitement des ordures ménagères adaptés pour un bon assainissement de la cité d'Uvira  ?

3. Quelles les stratégies appropriées à mettre en place pour amener les populations à une bonne gestion et un bon traitement des ordures ménagères ?

En réponse à ces questions nous avons proposé des hypothèses suivantes :

1. les populations de la cité d'Uvira n'auraient jusque là pas des bons modes de gestion des ordures ménagères car certains les jettent dans les grandes rues de la cité, d'autres encore les jettent sans les trier ni les recycler, et d'autres enfin les jettent au lac ou dans les rivières,

2. les modes adaptés pour le traitement des ordures ménagère seraient le recyclage, la réutilisation, l'incinération, ...

3. les stratégies seraient : l'initiation à une bonne éducation en matière des règles d'hygiène et de santé publique, installation des stations de traitement des ordures ménagères.

Dans la vérification des nos hypothèses, tout comme réalisation de notre recherche, nous avons poursuivis les objectifs suivants :

5. Inventorier les pratiques de gestion et traitement des ordures ménagères (déchets), usuellement utilisées par les populations de la cité d'Uvira,

6. D'analyser les bons modes de gestion et de traitement des ordures ménagères utilisables pour un bon assainissement de la cité d'Uvira,

7. D'analyser les modes de revalorisation des ordures ménagères les plus adaptés pour un bon assainissement de la cité d'Uvira,

8. Proposer les stratégies pour une bonne éducation sur la gestion, le traitement des déchets permettant l'assainissement du milieu et l'accroissement de la productivité des activités agropastorales des habitants de la cité d'Uvira.

Ces hypothèses étant des réponses provisoirement établies, nous sommes passées à la descente sur terrain afin de vérifier leur véracité et plus loin à chercher l'atteinte d'objectifs fixés pour ce travail.

Nos enquêtes et investigations faites sur le terrain prouvent que : les ménages de la cité d'Uvira n'ont jusque là pas de modes de gestion des ordures ménagères car 56% des ménages jettent leurs ordures dans les grandes rues de la cité sans les trier ni les recycler, et 86% les déversent au lac, dans les caniveaux et dans les rivières ce qui polluent l'environnement, 100% des ménages confirment que les modes adaptés au traitement des ordures ménagères sont le compostage, la réutilisation, l'enfouissement et l'incinération vu l'importance dans le domaine agricole et l'utilisation domestique. Suite au danger lié à l'insalubrité, 62% des ménages confirment que, il faut renforcer une bonne éducation en matière des règles d'hygiène et de santé publique, et installer le poste de traitement des ordures ménagères pour pallier au problème d'insalubrité dans la cité d'Uvira.

De ce fait, nous avons proposons une esquisse de quelques stratégies « l'initiation à une bonne éducation en matière des règles d'hygiène et de santé publique, et l'installation des stations de traitement des ordures ménagères ».

Les objectifs étant bien repris en marge, nous supposons les avoir atteint, bien que l'on ne puisse pas se prétendre avoir tout dit de ce thème.

Enfin à vous tous qui lirez ce travail, nous sommes d'avance très reconnaissante pour toutes les critiques et suggestions constructives que vous pourrez émettre sur l'un ou l'autre point de cette oeuvre pour les chercheurs ayant choisi ce domaine de recherche comme le leur.

précédent sommaire suivant