WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Le journal télévisé en Chine et en France


par Shengxuan MI
Université de paris 3 (Sorbonne Nouvelle) - Master 2013
  

Disponible en mode multipage

LE JOURNAL TÉLÉVISÉ EN

FRANCE ET EN CHINE

MEMOIRE DE MASTER 1 SORBONNE NOUVELLE INFORMATION -
COMMUNICATION

MI Shengxuan

N° 21304354

DIRECTEUR DE MEMOIRE :Marie-France CHAMBAT- HOUILLON

MI Shengxuan MEMOIRE M1

1

sommaire

I. Présentation générale 1

1.1 Introduction : Objet et objectifs de la recherche 1

1.2 Pertinence dans une perspective communicationnelle 2

1.3 Justification des choix (inter)disciplinaires opérés 2

1.4 Cadre théorique évoqué 3

II. synthèses bibliographiques 10

1. L'évolution du système des médias en Chine, Fang Hanqi, Zhang Zhihua 10

2. Le Journal télévisé. De l'événement à sa représentation (Chapitre 3 Compétence

informative), Thierry Lancien 13

3. Introduction à l'analyse de la télévision, (chapitre 6, Le journal télévisé), François Jost 16

4. La télévision française au jour du jour, (chapitre V) Jost François, Leblanc Gérard 19

5. L'information télévisée, Mutations professionnelles et enjeux citoyens, (chapitre III. les

voix du studio) Guy. Lochard 22

III. Problématique générale et hypothèses 25

3.1 Élaboration de la problématique 25

3.2 Hypothèses 25

IV : Terrain 26

4.1 : Critères retenus pour la constitution du corpus 26

4.2 Exposé des méthodes d'analyse et de recherche 27

4.3 Développement d'une analyse des documents 27

V. Conclusion 41

VI. Bibliographie 42

VII. Annexe 44

MI Shengxuan MEMOIRE M1

1

I. Présentation générale

1.1Introduction : Objet et objectifs de la recherche

Le journal télévisé, qui est considéré comme un oeil sur le monde, présente les événements qui viennent de se passer sur notre vie quotidienne. Son rôle est de montrer les diverses représentations et d'attirer des téléspectateurs. Tous les JT ont certaines caractéristiques communes, par exemple les qualités de délimitation temporelle, la logique de séduction, la conception de l'information etc. Mais cela ne signifie pas que tous les JT vont partager toutes ces caractéristiques. Ils vont encore être variables selon les différents pays, les différents environnements géographiques et les différents systèmes politiques.

Ce mémoire va mettre l'accent sur la différence entre le journal télévisé français et chinois. Autour de la problématique, qui est posée pour explorer quelles sont les raisons qui vont aujourd'hui les différencier, on va présupposer trois types d'hypothèses (1.différents systèmes politiques et économiques 2. différences de compétence discursive et informative. 3. Définition de JT différente entre les deux pays) et se concentrer sur les deux grandes parties pour vérifier ces hypothèses. L'une concerne les méthodologies utilisées qui sont considérées comme notre base théorique. Elle va comprendre l'introduction de systèmesmédiatiques en Chine, les compétences informatives, les dispositifs des JT et ses discours. L'autre va souligner la représentation de corpus dans le cadre de l'actualité de « Disparition de vol MH370 ». À travers la présentationet la comparaison des différents aspects de cette actualité, comme les différents contenus, les images, les interviews, les choix de l'information et les différentes compréhensions de JT, tous ceux qui vont encore correspondre aux méthodologies théoriques, on peut s'apercevoir que ces trois hypothèses vont bien répondre à la problématique. De plus, parmi ces hypothèses, on peut découvrir que la différence de système politique et économique est considérée comme la raison la plus importante en formant les différents types de JT.

MI Shengxuan MEMOIRE M1

2

1.2 Pertinence dans une perspective communicationnelle

Les études de journal télévisé s'inscrit totalement dans un cadre relatif aux sciences de l'Information et de la Communication puisque, le JT, pour les téléspectateurs, est comme un outil de communication médiatique. Très souvent, il y a des interactions entre le présentateur et les journalistes envoyés et aussi des interactions invisibles entre le présentateur et les téléspectateurs. Donc le JT est un élément fondamental de la communication. Le JT est aussi comme une petite fenêtre du monde via laquelle les téléspectateurs peuvent savoir ce qu'il se passe sans sortir de la maison. Si ce média veut satisfaire les téléspectateurs et diffuser leurs contenus, il faut se baser sur les informations récentes. Et donc le JT va encore appartenir au domaine de l'information.

1.3 Justification des choix (inter)disciplinaires opérés

Afin de traiter au cette étude, il est nécessaire de retenir et de confronter plusieurs champs disciplinaires. Pour cette étude, on retrouvera majoritairement le champ disciplinaire de l'audiovisuel, de la sociologie de la communication et des médias, et enfin celui de la sémiotique.

Dans le domaine de l'audiovisuel, les théories de l'auteur François Jost1, Guy Lochard2 et Gérard Leblanc seront à aborder. On va mettre l'accent sur les méthodes, les informations et la communication en accompagnant le son et l'image.

Pour ce qui est de la sociologie de la communication et des médias, on va se pencher vers la théorie des auteurschinois Fang Hanqi et Zhang Zhihua3 afin d'explorer les relations entre les médias et le gouvernement chinois.

Un autre champ disciplinaire qui sera utilisé dans notre recherche est la sémiotique. En effet, en faisant l'étude de forums, il semble nécessaire de s'interroger sur les différents signes utilisés par les JT. Les choix de l'information, de l'écriture comme les différenciations entre le

1 François Jost, Introduction à l'analyse de la télévision, Edition Ellipses, Paris 2007

2 Guy. Lochard, L'information télévisée, Mutations professionnelles et enjeux citoyens, De Boeck-Ina, Bruxelles Paris, 2011

3Fang Hanqi, Zhang Zhihua L'évolution du système des médias en Chine, China Renmin University Press Co. LTD, Beijing 1995

MI Shengxuan MEMOIRE M1

3

fait et l'événement doivent être privilégiés car ils jouent un rôle majeur dans le JT.

1.4 Cadre théorique évoqué

1.4.1La définition de l'actualité

L'actualité indique une information récente communiquée par les médias. La nouvelle désigne un événement récent ou un événement qui vient de se passer.4Est-ce que une actualité est une nouvelle? Est-ce que les informations sont les événements? Pour répondre à ce type de questions, il faut distinguer les trois éléments : l'information, l'événement et le fait. « Un événement est avant tout une rupture dans un ordre des choses. Rupture qui survient contre toute attente. Les événements sèment le désordre, ne peuvent être ni prévus ni anticipés. Mise en brisant un ordre des choses, l'événement oblige aussi les sujets à reconfigurer leur histoire, car il crée des possibles imprévisibles et projette un éclairage nouveau sur le passé. »5. Selon l'auteur Arquembourg, Les évènements sont des choses imprévisibles qui vont souvent bouleverser notre vie et notre projet de futur. En outre, les évènements transforment le regard que l'on porte sur le passé. C'est un éclairage nouveau sur le passé, les évènements transforment le regard que l'on porte sur le passé.

Exemple: La première exposition muséale de Picasso au Kunsthaus de Zurich en 1932. À travers le JT qui présente cette exposition, il y a un public qui commence à constituer une organisation moderne qui regarde autrement les créations artistiques, a d'autres critères d'appréciation de l'esthétique de l'art. Ce changement de regard, il est de l'ordre de l'imprévisible ou de l'impensable, tout ne se dévoile qu'avec le temps et est impossible à prédire. Et donc on peut dire que c'est un événement.

Quant au fait, « Il correspond à une transformation. Cette transformation est concevable dans le contexte dans lequel elle survient. Le fait ne remet pas le monde en question, il intervient dans le cadre de l'ordre des choses, des possibilités préexistantes.Du point de vue du temps, les faits peuvent être attendus »6

Exemple : Un orage qui aujourd'hui est connu peut être compris par les interlocuteurs

4 Dictionnaire de l'académie française, 8e édition »

5 Jocelyne Arquembourg-Moreau, le temps des événements médiatique, De Boeck-Ina, Bruxelles, 2003 P28-29)

6 Jocelyne Arquembourg-Moreau, le temps des événements médiatique, De Boeck-Ina, Bruxelles, 2003 P30-36

MI Shengxuan MEMOIRE M1

4

qui ont de bonnes connaissances des lois, des règles, cela ne pose aucune question et ne bouleverse pas grande chose. Quand on voit les nuages noirs, on sait qu'un orage va arriver. On peut toujours le prédire.

« L'information, elle construit du savoir, et comme tout savoir celui-ci dépend à la fois des champs de connaissances qu'il concerne, de la situation d'énonciation dans laquelle il s'insère et du dispositif dans lequel il est mis en oeuvre. »7

Patrick Charaudeau résume la relation entre l'information, l'événement et le fait. Il indique que « nouvelle » est un ensemble d'informations qui se réfère à un même espace thématique. Il présente une nouveauté et provient d'une certaine source, d'ailleurs, il peut être diversement traité. Un même espace thématique, c'est-à-dire l'événement qui est différent d'un fait, se situe dans un certain domaine de l'espace publicet est illustré via la forme de mini-récit. Concernant la caractéristique de nouveauté, c'est-à-dire que c'est un événement dont on ne parle jamais auparavant. « Les nouvelles du jour : des éléments d'information peuvent faire naître un nouvel espace thématique, mais ils peuvent aussi se rattacher à un espace thématique déjà circonscrit et connu, comme dans le cas d'un conflit qui de prolonge et dont les médias traitent quotidiennement.»8Une certaine source, cela veut dire qu'un événement est transformé en information par une certaine instance, et qu'il faut ainsi évaluer la crédibilité de cette information selon la nature de la source. Diversement traité indique que lorsqu'on apporte une nouvelle, on la traite en utilisant différentes formes discursives qui reviennent généralement à décrire ce qui s'est passé, rapporter des réactions, analyser les faits. 1.4.2. Les évolutions historiques du journal télévisé (JT)

La France : En juin 1949, sous l'impulsion de Pierre Sabbagh, la télévision française propose son premier journal d'information. Ce nouveau genre doit son succès à l'énergie des pionniers qui ont su créer un regard neuf sur l'actualité. D'abord en créant des sujets muets commentés en direct par un journaliste, le JT a mis une vingtaine d'années à trouver le visage qu'il a aujourd'hui. Dès janvier 1950, l'édition du soir est reprise à 12 h 45 le lendemain, ouvrant la voie au journal de 13 heures que nous connaissons. En 1954, le journal est

7 Charaudeau, Patrick. Les médias et l'information: l'impossible transparence du discours, De Boeck-Ina, Bruxelles, 2011P26

8Charaudeau, Patrick. Les médias et l'information: l'impossible transparence du discours, De Boeck-Ina, Bruxelles, 2011P106-107

MI Shengxuan MEMOIRE M1

5

programmé, pour la première fois, à 20 heures précises, et les journalistes font leur apparition à l'antenne. En 1959, le journal tel qu'on le connait s'invente définitivement puisque le présentateur, sur le plateau, lance les sujets, commentés par d'autres journalistes. En 1957, le journal télévisé commence par la météo.9

En 1963, sous l'influence des magazines d'information comme « Cinq Colonnes à la Une»10, le JT se réforme et privilégie l'image. Autre nouveauté : l'apparition de témoins et de spécialistes, qui viennent seconder le présentateur. Les années 1963-1965 sont des années de professionnalisation, de mise en ordre et de contrôle politique renforcé sur le JT et sur les journalistes qui l'animent. Après 1965, s'esquisse aussi une volonté de différenciation de l'information des deux chaînes de télévision entre lesquelles s'introduit une apparence de concurrence. Puis en 1970, les Actualités régionales sont proposées simultanément sur la première et la deuxième chaîne.11

La Chine : Il y a 3 périodes dans l'évolution du JT12

1. « Période de l'initiation »13 (1958-1972) : En 1958, la station de télévision de Beijing a été établie, c'est le début de la télévision en Chine. L'émission de cette période a la même forme qu'en France, il y a l'image et le son, sans le présentateur. Il y a seulement deux programmes de l'actualité qui durent 15 minutes au total. Le journal et la radio sont encore les outils principaux pour accéder aux informations dans la vie quotidienne du peuple.

2. « Période de développement »14 (1972-1985) : En 1978, la station de télévision de Beijing est rebaptisée CCTV (« China Central Television »), devient la télévision nationale et lance le programme « Xin Wen Lian Bo » avec un présentateur. Jusqu'en 1988, il y a 417 stations de télévision qui ont été établies. La télévision CCTV divise 22 chaînes, et parmi ces chaînes, CCTV1 devient la première chaîne de télévision nationale, c'est aussi la chaîne la plus

9Evelyne Cohen, la télévision sur la scène du politique unservice public pendant les trente Glorieuses, L'harmattan-Ina, paris 2009 P51-58

10Evelyne Cohen, la télévision sur la scène du politique unservice public pendant les trente Glorieuses, L'harmattan-Ina, paris 2009 P65-66

11 Evelyne Cohen, la télévision sur la scène du politique unservice public pendant les trente Glorieuses, L'harmattan-Ina, paris 2009 P51-68

12 He Xinhua, Le fondement de théorie du journalisme, Université de la communication de Chine, Beijing 2002 P35-49

13He Xinhua, Le fondement de théorie du journalisme, Université de la communication de Chine, Beijing 2002 P36

14He Xinhua, Le fondement de théorie du journalisme, Université de la communication de Chine, Beijing 2002 P40

MI Shengxuan MEMOIRE M1

6

influente en Chine. Dans cette période, les télés couleurs apparaissent en même temps que les divers programmes des JT : les « noon news » et « Evening news », ainsi que les programmes du type de critique.

3. « Processus d'amélioration » (1986-2000) 15: Jusqu'à 1996, les journaux télévisés prennent une grande part dans les émissions totales de la télévision. Jusqu'à 1996, CCTV a possédé 32 programmes de l'actualité. Le type de JT est plus diversifié qu'avant. Beaucoup de programmes célèbres de JT chinois comme « Topics In Focus », « New1+1 » sont nés dans ces années-là. Le JT joue un rôle important dans la vie quotidienne du peuple chinois.

1.4.3. Les caractéristiques de JT en Chine et les caractéristiques de JT en France

(1) Définition de JT

Selon l'auteur G. Lochard en France, le JT, en se situant de la place au centre du système informatif, « les journalistes de télévision disposent en permanence d'un très dense matériau informatif transitant par des voies très hétérogènes. Ils peuvent donc puiser dans un stock toujours renouvelé de données factuelles qui peuvent, lorsqu'elles sont retenues, impulser la fabrication du flux des multiples sujets nécessaires pour composer les sommaires des JT. »16

À partir de la description concernant la construction de JT, on peut résumer quelques caractéristiques de JT : actualisation des informations fréquemment, flux des multiples sujets, plusieurs types de sources. Donc, en France, par exemple sur la chaîne de France 2, les journaux télévisés présentent comme « 13h » et « 20h ». Avec présentateur, chaque émission va produire entre 18 et 20 sujets d'actualité qui se sont passé aujourd'hui, comme Lochard a dit que les actualités sont les caractéristiques de flux des multiples sujets.17

Selon l'auteur He Xinhua en Chine, Adoptant la technologie électronique moderne et utilisant le son et l'image, transférer les informations récentes aux publics18 Les JT sont constitués par 3 types d'émission19 :

15He Xinhua, Le fondement de théorie du journalisme, Université de la communication de Chine, Beijing 2002 P42

16. Guy. Lochard, L'information télévisée, Mutations professionnelles et enjeux citoyens, De Boeck-Ina, Bruxelles Paris, 2011, p. 28

17Guy. Lochard, L'information télévisée, Mutations professionnelles et enjeux citoyens, De Boeck-Ina, Bruxelles Paris, 2011, p. 28

18He Xinhua, Le fondement de théorie du journalisme Université de la communication de Chine, Beijing 2002 P95

19He Xinhua, Le fondement de théorie du journalisme Université de la communication de Chine, Beijing 2002 P98

MI Shengxuan MEMOIRE M1

7

1ère type : ce type de JT est comme le JT de France et se caractérise par un flux des multiples sujets et se diffuse à la même heure. Il est encore considéré comme la principale manifestation de JT en Chine. Par exemple, sur CCTV1, « News 30' » qui est transmise chaque midi à partir de 12 heures et « Xin Wen Lian Bo », C'est un programme quotidien de transmission simultanée des journaux télévisés, chaque soir de 19 :00 à 19 :30.

2ème type : ce type d'émission va ne viser qu'une thématique chaque fois. Exemple : « Topics In Focus ». Il diffuse tous les jours après « Xin Wen Lian Bo » et dure seulement 15min. ce type de JT va analyser précisément un événement récent et son processus total de développement sous la forme d'un reportage en profondeur.

3ème type : c'est un type d'émission critique. Ce type de JT se déroule sur les critiques ou les commentaires qui concernent des événements sérieux ou importants. Exemple : « News 1+1 », c'est-à-dire un présentateur + un observateur ou un spécialiste du journalisme. Chaque fois cette émission va rapporter et commenter une ou deux événements récents qui sont considérés importants. Sa fonction est de guider les opinions publiques.

En Chine, Le 2ème type et 3ème type de JT vont traiter les actualités qui sont moins immédiates, mais plus profondes et plus précises que le 1ère type. Et donc sur la forme de JT, le JT en Chine est plus varié qu'en France.

(2) Disposition des sujets

Ici, pour le JT chinois, on va discuter du 1er type de journal télévisé. Concernant les dispositions des sujets, pour les JT chinois (1er type), il est obligatoire de mettre les actualités politiques nationales à la première place, ensuite ce sont des actualités économiques et sociales nationales, à la fin les actualités étrangères. Mais pour les JT français, les dispositions vont dépendre de l'importance et des influences des événements. Par exemple: Fance 2, 20h, le 22/01/2014, c'est l'actualité « Ukraine, assaut de la police et tirs à balles réelles » qui était mise en 1ère place. Mais le 25 /01/2014, c'est l'actualité « François Hollande et Valérie Trierweiler, c'est fini » qui était mise en 1ère place.

(3) Télévision publique et télévision d'état

En France, il y a une différence entre la télévision publique et la télévision d'Etat.

La télévision d'État : le gouvernement décide seul du programme et des heures de diffusion. La télévision publique s'attache à prendre en compte les attentes de tous les publics,

MI Shengxuan MEMOIRE M1

8

à rassembler une audience large et équilibrée sur l'ensemble des publics. Elle participe de la vie démocratique : « directement liée aux besoins démocratiques, sociaux, culturels de chaque société[...] pour informer de manière objective l'opinion publique des événements et des débats en cours, pour assurer le pluralisme, et pour fournir de manière démocratique et gratuite un divertissement de qualité » 20

Mais en Chine, toutes les télévisions sont les télévisions d'État. Les médias et les télévisions sont considérés comme les outils de diffusion pour répandre la pensée du gouvernement. Chaque actualité est strictement sélectionnée avant d'être diffusée. C'est pourquoi les actualités politiques sont toujours dans la première partie des JT en Chine.

(4) Émission en direct21

Le direct est considéré comme une promesse d'authenticité afin d'attirer les téléspectateurs. C'est pourquoi les producteurs mettent un soin particulier à montrer et évoquer que le programme est en direct ce qui vise à signifierque, sans médiation et aussi sans truquage,vous pouvez constater de ce qu'il va se passer par vous-même.

Pour Guy. Lochard, «le direct bénéficie d'un statut privilégié en vertu du régime d'actualité qui préside à l'élaboration d'un journal télévisé. L'hypothèse selon laquelle les acteurs de la vie politique et sociale font coïncider un événement d'importance avec l'heure de diffusion du JT a été mise en évidence ». « Si un événement d'importance se déroule durant le cours du journal, il aura la priorité, bouleversant les sommaires, supplantant tout autre sujet, voire donnant lieu à de sensibles débordements d'horaires » 22

En Chine, pour les JT, l'émission en direct n'est pas un élément obligatoire, mais les JT ont tendance à adopter les émissions en direct. Sur ce terme « direct », le JT en Chine et en France a le même point de vue, l'émission en direct est un moyen efficace pour attirer les téléspectateurs.

(5) Paramètre constitutif et paramètre normatif

Dans le JT, le paramètre constitutif est considéré comme les éléments basiques qui vont constituer un JT. Ce paramètre stable ne varie pas avec le temps.

20 Conseil européen des ministres de la culture, résolution,Développement du secteur audiovisuel , 5 novembre 2001.

21 Jean-Claude BONDOL « Tous les temps mènent au présent » halshs-00162663, version 1 - 15 Jul 2007

22 G. Lochard, L'information télévisée. Mutations professionnelles et enjeux citoyens, Paris, CLEMI/ INA/Vuibert, 2005, p. 28.

MI Shengxuan MEMOIRE M1

9

D'abord, les éléments « l'image », « le son » et « objet de discours de l'actualité » qui sont les éléments obligatoires, construisent un JT original en Chine et aussi en France. Avec le développement du journalisme, le témoignage verbal, qui est souvent via les interviews, joue encore un rôle important dans les JT. Ajouter les interviews va accentuer davantage l'authenticité de l'actualité. Sans ces témoignages, le JT ne peut pas convaincre les téléspectateurs et va perdre son authenticité. Donc le témoignage verbal est aussi un paramètre constitutif.

François Jost résume « les caractéristiques communes des journaux télévisés »23

1 : La délimitation temporelle : ils ont une durée limitée et régulière (par exemple 5 ou 30 minutes peu importe), qui est quotidiennement la même.

2 : Une conception de l'information : Est considéré comme information ce qui constitue une irrégularité, quelque chose qui surprend la trame relativement répétitive de la vie quotidienne. Cette irrégularité peut être d'ordre naturelle, comme une catastrophe, ou provoquée comme une conférence de presse, une manifestation publique, un fait divers etc.

3 : Une promesse d'exhaustivité : Tout présentateur ou présentatrice du journal télévisé prétend informer sur l'ensemble des événements importants de l'actualité qu'une équipe aura préalablement sélectionnée. Une formule court sur les lèvres de tous les journalistes : « pour être tout à fait complet... »

4 : Une logique de séduction : Le téléjournal doit attirer le plus grand nombre de téléspectateurs et téléspectatrices.

Ces caractéristiques communes sont aussi des paramètres constitutifs. Sinon, manquant n'importe quel paramètre entre eux, le JT n'est pas un JT complet.

Le paramètre normatif qui est basé sur le paramètre constitutif va qualifier le dispositif du JT. Ce paramètre n'est pas un paramètre fixe et il va encore varier selon les cultures et aussi varier dans le temps.

Le Présentateur : Bien que le présentateur nous paraisse aujourd'hui la figure dominante du journal télévisé, il n'en nullement la condition sine qua non. Le JT sans présentateur apparaît dans les années 1950-1960 en France, et 1960-1970 en Chine, cela ne signifie pas qu'il a disparu aujourd'hui. En France, on a encore les JT « Tout en image » sur le site

23 François Jost Introduction à l'analyse de la television, Edition Ellipses, Paris 2007 P75

MI Shengxuan MEMOIRE M1

10

internet, en Chine aussi. Donc le présentateur est considéré comme un paramètre normatif selon le différent type de JT. Selon les différentes cultures entre les différents pays, on a encore 3 paramètres normatifs.

(1)Disposition des ordres de sujet : En Chine, en raison du système politique, les actualités politiques sont toujours à la première place alors qu'en France, l'ordre repose sur les importances et les influences des actualités.

(2)Moyen de sélection des informations : en Chine, toutes les JT ont pour but de diffuser les pensées politiques, et donc sur la sélection des informations, toutes les télévisions vont enlever les informations antipolitiques. Par contre, en France, les télévisions publiquesont pour objectif d'informer de manière objective l'opinion publique des événements, donc la sélection des informations va s'établir sur le principe d'assurer le pluralisme du monde.

(3) Les heures de diffusion : La perception du temps en Chine notamment le midi est différentede la France. Selon la culture traditionnelle chinoise, le midi commence à 11h jusqu'à 13h, et 13h est la borne entre le midi et l'après-midi. Et donc « Noon News » commence par 12 :00 en Chine alors que pour les Français, « 13h » est un programme qui lance les informations du midi.

II. synthèses bibliographiques

1. L'évolution du système des médias en Chine, Fang Hanqi, Zhang Zhihua

Selon les deux auteurs, la politique et les médias s'influencent et dépendent l'un de l'autre. La relation entre les deux évolue selon le contexte historique et le temps. La Chine était encore une société très fermée il y a trente ans, une société « totalité » qui est représentée par une totalité de pouvoir. Dans ce contexte, tout le pays, le gouvernement, les médias même la vie des gens sont strictement contrôlés. Le gouvernement monopole toutes les ressources et manipule tout le système politique, incluant tous les médias. Cette société centralisée prend un grand risque de blocus de l'information. Étant donné qu'une institution est mise en place pour émettre et transmettre des informations, le système de média est hautement politisée. La

MI Shengxuan MEMOIRE M1

11

révolution culturelle lancée par l'extrême politique a rendu la situation pire.24

La politique de « la réforme et l'ouverture » a changé la situation. Toute réforme en Chine est de haut en bas ce qui s'agit que la réforme doit partir de la politique elle-même. Le but de la réforme de 1978 en vue de décentraliser tout pouvoir et toutes les ressources dominés par le gouvernement et le parti était de promouvoir directement le développement de la Chine en économie, culture et société. 25

Les médias sont les premiers bénéficiers de cette politique, ils sont possédés de plus en plus de façon autonome depuis la réforme. A cause de la particularité du système politique chinois, nous n'arrivons pas comprendre l'influence profonde de cette réforme sur le système média en Chine sans comprendre deux termes : « Shi ye » et « Qi ye ».26 Le premier terme fait référence aux services ou oeuvres établis sous une grande responsabilité et contrôle de l'Etat au profit collectif de l'État. Le deuxième terme s'agit de « entreprise » qui assure elle-même la responsabilité des gains et des pertes. La réforme consiste à diminuer le support financier de l'État, les médias sont passés de l'identité unique de « shi ye » à l'identité de « qi ye » en plus.27

Cette politique financière, avec l'objectif de diviser le stress financier de l'État, divise également dans la réalité le droit de décision, ce qui permet de céder un grand espace libre au développement, dans une certaine mesure évidement, aux médias. Les droit de chercher l'intérêt dynamisent vivement le marché des médias et libère leurs forces productrices.

Même si les médias sous le système politique chinois ne peuvent jamais être reformés complètement à cause de sa fonction idéologique, ils sont capables de profiter de leur mieux de cette identité « entreprise ».28 Cet élargissement de la liberté des médias entraine aussi le changement de la relation entre les médias et le gouvernement. Il passe d'une manipulation totale à une manipulation partielle des médias ce qui relève aussi le passage d'un

24 Fang Hanqi, Zhang Zhihua L'évolution du système des médias en Chine, China Renmin University Press Co. LTD, Beijing 1995 P40-80

25 Fang Hanqi, Zhang Zhihua L'évolution du système des médias en Chine, China Renmin University Press Co. LTD, Beijing 1995 P63

26Fang Hanqi, Zhang Zhihua L'évolution du système des médias en Chine, China Renmin University Press Co. LTD, Beijing 1995 P68

27 Fang Hanqi, Zhang Zhihua L'évolution du système des médias en Chine, China Renmin University Press Co. LTD, Beijing 1995 P63.

28Fang Hanqi, Zhang Zhihua L'évolution du système des médias en Chine, China Renmin University Press Co. LTD, Beijing 1995 P63

MI Shengxuan MEMOIRE M1

12

gouvernement omnipotent au gouvernement d'autorité, cela représente la rupture du monopole des ressources par l'État. 29

Avant presque 80 % des informations sont sous le contrôle de gouvernement et ne peuvent pas être publiées. Au cours de ces dernières années, rendre l'information au public et la partager est un des processus sociaux les plus importants en Chine.30Les médias jouent un rôle clés dans ce processus. Ils jouent un rôle d'intermédiaire qui établit un canal entre le gouvernement et le public. Les médias profitent de leurs droits limités même au-delà de ces limites pour creuser plus d'informations à publier au public. Le système de porte-parole est développé à grande vitesse après le SARS en 2003 ce qui améliore la relation entre les médias et le gouvernement.31 Les médias ne sont plus seulement des instruments manipulés par l'Etat et ils peuvent favoriser l'image de gouvernement face aux affaires publiques.

Le nouveau système confère aux médias une pluralité de rôles avec un espace ouvert pour s'exprimer. Les medias sont en charge de la supervision de l'opinion publique. Nous prenons d'ici deux exemples de reportages par Southern Newspaper Media Group et par CCTV (Chinese television network).32

Southern Weekly est considérée comme la presse le plus franche en Chine. Elle est fortement recommandée par la liberté intellectuelle. Il contribue à offrir au public des débats démocratiques et aide à la formation de la société civile. The New York Time le décrit comme Le journal libéral qui a l'influence la plus forte.33 Parmi les émissions dans une de dizaine chaines de CCTV, les reportages politiques ne sont pas de formes différentes. Tous les reportages de « Xin Wen Lian Bo » reposent sur l'idéologie du gouvernement, tout le contenu du reportage promeut l'état.

29Fang Hanqi, Zhang Zhihua L'évolution du système des médias en Chine, China Renmin University Press Co. LTD, Beijing 1995 P64

30Fang Hanqi, Zhang Zhihua L'évolution du système des médias en Chine, China Renmin University Press Co. LTD, Beijing 1995 P65-69

31Fang Hanqi, Zhang Zhihua L'évolution du système des médias en Chine, China Renmin University Press Co. LTD, Beijing 1995 P68-69

32Fang Hanqi, Zhang Zhihua L'évolution du système des médias en Chine, China Renmin University Press Co. LTD, Beijing 1995 P70-89

33Fang Hanqi, Zhang Zhihua L'évolution du système des médias en Chine, China Renmin University Press Co. LTD, Beijing 1995 P92

MI Shengxuan MEMOIRE M1

13

2.Le Journal télévisé. De l'événement à sa représentation (Chapitre 3 Compétence informative), Thierry Lancien

En présentant la compétence informative, l'auteur veut désigner la capacité que doit avoir un téléspectateur à identifier, comprendre et saisir le niveau informatif d'un JT. Dans cet ouvrage, on peut voir les traitements communs des informations des JT mais d'un autre côté, se basant sur ces caractéristiques communes, les JT vont encore être variés selon les différentes cultures de chaque pays.

Ce chapitre 3 se déroule en 3 trois parties : les choix de l'information, le découpage de l'information, les questions concernant les faits ou les événements et les informations.34

Dans la première partie, l'auteur introduit principalement d'abord les différentes manières des sources de l'information. Il y a essentiellement trois sortes de source.35 1. L'agence : les grandes agences qui sont seulement quatre ou cinq délivrent à presque 80% des informations dans les médias du monde. Ils appartiennent à des pays riches occidentaux. (Tandis que la Chine, pour les JT chinois privilégie Xinhua News Agency dominé par l'État, la plus grande presse nationale chinoise comme) 2. Les journalistes de la chaîne : les différentes chaînes de télévision vont envoyer des correspondants dans des pays étrangers pour suivre des événements importants, à la fois dans leur instantanéité et dans leur processus. 3. L'environnement médiatique immédiat : les informations sont dans la plupart des cas les mêmes d'un journal à un autre, les similitudes sont d'autant plus fortes quand il s'agit de la politique nationale ou étrangère ou l'économie, mais concernant les actualités jugées moins importantes, les choix des rédactions peuvent être différents.

Pour les critères de choix, l'auteur suit les analyses de Gérard Leblanc36 : si un fait va se transformer en information, il faut avoir besoin de quelque chose qui est considéré comme anormal. Il faut aussi qu'il ait un ordre présenté comme normal par rapport au monde qui est bouleversé. L'actualité doit être liée à l' « infraction » qui présuppose un ordre du monde.

34Thierry Lancien, Le Journal télévisé. De l'événement à sa représentation, Presses universitaires de Bordeaux, coll. Parcours universitaires, 2011 P31-40

35Thierry Lancien, Le Journal télévisé. De l'événement à sa représentation, Presses universitaires de Bordeaux, coll. Parcours universitaires, 2011 32-34

36 Gérard Leblanc, le monde en suspens, Treize heures, vingt heures, Paris, Hizeroth, 1987, p7-53

MI Shengxuan MEMOIRE M1

14

L'idée de l'auteur est que les informations télévisées se caractérisent par « la répétition, le retour du même»37, on va passer un processus de normal à anormal et enfin retourner au normal. En même temps, il faut encore suivre le critère selon lequel donner le maximum d'informations en un minimum de temps, va influencer les choix opérés par l'information télévisée.

Enfin, en parlant du public cible, l'auteur explique que le JT français, par exemple «20h »,va toujours chercher à attirer de plus en plus de téléspectateurs. Via la comparaison le JT de « 20h » de France 2 et Soir 3 pour voir comment les choix d'information montrent que les journaux du début de soirée ne visent pas les mêmes publics que ceux programmés plus tard.38

Dans la deuxième partie, l'auteur va expliquer le découpage de l'information. Premièrement, la description des rubriques, selon les pays différents, les différents JT peuvent adopter les différentes façons dont cella peut être annoncé. Selon l'auteur, « Il peut s'agir de vignettes apparaissant à l'écran, de bandeaux que l'on fait clignoter. Lorsque ces moyens technologiques ne sont pas convoqués, le rubricage peut être signalé par le présentateur dans une transition ou dans le lancement d'un reportage »39

Deuxièmement les hiérarchisations, pour l'auteur, celui concerne des titres du JT,40 des modes de traitement retenus et de l'ordre du sommaire. Le rôle des titres au début de JT (leur nombre est variable selon les différents types de JT et les éditions) est considéré comme une première hiérarchisation. Dans une autre perspective, pour l'auteur les modes de traitement utilisés peuvent aussi correspondre à une hiérarchisation des informations. L'auteur illustre les critères de mode de traitement que les JT peuvent probablement adopter quand on traite de la compétence discursive. 41 A : l'exposition de l'information brève sans image par le présentateur. B : l'information illustrée avec des images commentées par le présentateur ou le

37Thierry Lancien, Le Journal télévisé. De l'événement à sa représentation, Presses universitaires de Bordeaux, coll. Parcours universitaires, 2011 p37

38Thierry Lancien, Le Journal télévisé. De l'événement à sa représentation, Presses universitaires de Bordeaux, coll. Parcours universitaires, 2011 p38-40

39Thierry Lancien, Le Journal télévisé. De l'événement à sa représentation, Presses universitaires de Bordeaux, coll. Parcours universitaires, 2011 p40-41

40Thierry Lancien, Le Journal télévisé. De l'événement à sa représentation, Presses universitaires de Bordeaux, coll. Parcours universitaires, 2011 p 41-43

41Thierry Lancien, Le Journal télévisé. De l'événement à sa représentation, Presses universitaires de Bordeaux, coll. Parcours universitaires, 2011 p42

MI Shengxuan MEMOIRE M1

15

journaliste spécialisé. C : l'information présentée via le reportage, la correspondance, le duplex ou direct, et le commentaire.

Dans la troisième partie, l'auteur va mettre l'accent sur la relation entre l'événement et l'information.42 Il prend les points de vue de Maurice Mouillard en considérant que l'événement et l'information comme « deux modalités de la même instance signifiante »43. Encore selon l'analyse de Maurice, l'auteur pose la question de l'interdépendance et de la complication des rapports entre l'événement et l'information.

Premier point : c'est l'information qui détermine en partie les événements. Pour Maurice, il existe le « standard du fait » qui désigne qu'afin de devenir une information, l'événement doit obéir un « paradigme factuel » et les règles canoniques de mise en forme (Qui, quoi, où etc.) qui a tendance à présenter une forme d'interprétation de toute expérience. Un autre aspect est le « cadrage » qui effectue une transformation de l'événement.44

Deuxième point : il s'agit de la catégorisation de l'événement selon son degré de préconstruction. Les événements qui prennent des formes vont faciliter leurs représentations médiatiques. Les événements vont présenter des caractéristiques qui vont conclure à des traitements informatifs et former des scripts. Dans la pluparts des cas, les événements, se présentent soit comme une crise de la sécurité sociale qu'on appelle « une situation de problème », soit comme une « réforme »45 (nouvelle régime, nouvelle règles), la présence médiatique s'installe en principe autour de la dénomination des changements, la comparaison entre les éléments anciens et les éléments nouveaux.

Dans ce chapitre, les auteurs nous expliquent les diverses sources de l'information et donne les différentes manières de traitement de l'information, les différents critères de choix, certaines formes de rubriques, les relations de l'événement et les informations. Toutes ces méthodologies vont participer à ce mémoire de la comparaison entre les JT de différents pays parce que le JT va selon leurs différentes situationset leurs propres cultures, adopter les différentes manières pour présenter les informations.

42Thierry Lancien, Le Journal télévisé. De l'événement à sa représentation, Presses universitaires de Bordeaux, coll. Parcours universitaires, 2011 p45-46

43Mouillaud M., Tétu J-F,. Le journal quptidien, op.cit

44Thierry Lancien, Le Journal télévisé. De l'événement à sa représentation, Presses universitaires de Bordeaux, coll. Parcours universitaires, 2011 p46

45Thierry Lancien, Le Journal télévisé. De l'événement à sa représentation, Presses universitaires de Bordeaux, coll. Parcours universitaires, 2011 p47

MI Shengxuan MEMOIRE M1

16

3. Introduction à l'analyse de la télévision, (chapitre 6, Le journal télévisé),

François Jost

L'idée centrale du chapitre 6 de cet ouvrage reposerait sur le fait qu'en se basant sur le concept que la télévision est la première source d'information sur les actualités pour la très grande majorité des gens, selon l'auteur, les images, les constructions des sujets, les interviews, les témoignages verbaux, les commentaires du présentateur ou de la présentatrice, le studio ou encore un grand reportage contribuent à nous donner l'impression de saisir facilement et rapidement l'essentiel des informations.

Pour exploiter profondément le JT, la première étape, l'auteur illustre un certain nombre de traits communs : «la délimitation temporelle, une conception de l'information, une promesse d'exhaustivité et une logique de séduction.»46

Mais si on veut analyser tel ou tel JT particulier, il n'est pas suffisant de présenter seulement quelques règles communes parce qu'il existe encore beaucoup des différences entre les journaux télévisés différents.

Ensuite, à travers la description de l'organisation de JT qui est manifestée par trois parties (la présentation générale, le sujet et la structuration), l'auteur va préciser les différents traitements de l'information, les diverses fonctions de JT d'un jour ordinaire selon les différentes chaînes, aussi comme les questions du type des différentes formes qui sont présentées par les journaux télévisés.

Pour l'auteur, l'explication d'une manière plus approfondie du JT se déploie en trois parties. D'abord il s'agit de la présentation du JT. L'auteur l'introduit à partir de deux aspects: les promesses de l'information et le présentateur.

Le premier aspect «les promesses de l'information»47 vise à différencier les différents genres et les différents fonctionnements des journaux télévisés. Ici, l'auteur illustre d'abord les questions de génériques : Premières images et premiers sons qui nous sont donnés, le générique est le moment d'ouverture du JT. On y met l'accent sur le monde (par exemple, le globe terrestre) pour nous présenter le JT comme une fenêtre. Les formules varient d'une

46François Jost, Introduction à l'analyse de la télévision, Edition Ellipses, Paris 2007 p75 47François Jost, Introduction à l'analyse de la télévision, Edition Ellipses, Paris 2007 p76-80

MI Shengxuan MEMOIRE M1

17

chaîne à l'autre, elles peuvent être aussi manifestées par des images en succession d'événements significatifs ou un grand titre sur fond de musique qui nous introduit rapidement sur des images illustrant les gros titres du jour puis au studio et au présentateur. Ensuite concernant le studio, Le décor témoigne lui aussi de cette emphase mise sur le monde et sur l'idée qu'on est là pour servir d'intermédiaire en nous le présentant et en nous l'expliquant. Le studio est considéré comme le coeur de réseaux locaux, régionaux, nationaux et internationaux d'information. Aujourd'hui, il y a des cas pour plusieurs chaînes, le décor nous montre la capacité de la chaîne à faire entrer le monde chez nous par une technologie avancée.

Le deuxième aspect concerne le présentateur : il est comme le maître du temps de l'émission : celui qui a le pouvoir de nous mettre en lien direct avec le monde et qui est responsable de l'ordre des sujets.48 Mais, en réalité, plusieurs voix nous parlent à travers cette personne sans que nous en ayons bien conscience. S'il y a bien sûr la personnalité, la subjectivité, l'émotion, l'implication et le style du présentateur, il y a aussi les personnes qui ont rédigé les textes et les propos, voire comme le mot à mot du texte d'une agence. D'ailleurs, l'expression du visage du présentateur (sourire, optimisme, moue sceptique...) est souvent une indication de l'attitude que « le téléspectateur devrait avoir pour épouser la position du ou de la journaliste par rapport à un événement rapporté dans le téléjournal. »49

Il y a quelques années, le présentateur manifestait un visage impassible, tenant entre ses mains les feuillets sur lesquels était inscrit le contenu du JT. Le style de ces présentateurs est montré par un ton de neutralité, de solennité et d'objectivité au JT. Aujourd'hui, il existe d'autres formes de présentation. Le présentateur se permet de s'exprimer de façon plus variable : « humaniser l'information, vivre et d'y réagir avec plus ou moins de modération : sourires, mimiques pour appuyer des propos, regards interrogateurs, etc.50

Dans le deuxième aspect, celui-ci se déroule principalement sur l'image, témoignage verbal. Dans la part de l'image : en principe, les images vidéo captent le singulier et l'unique qui est advenu à un moment donné devant la caméra. Pourtant les usages de l'image par le JT montrent que ce n'est pas toujours le cas. Il recourt régulièrement à un " mixte" d'images. « Les images-témoignages » où la réalité factuelle semble s'offrir sans médiations; « l'image

48François Jost, Introduction à l'analyse de la télévision, Edition Ellipses, Paris 2007 p80-85 49François Jost, Introduction à l'analyse de la télévision, Edition Ellipses, Paris 2007 p82 50François Jost, Introduction à l'analyse de la télévision, Edition Ellipses, Paris 2007 p84-85

MI Shengxuan MEMOIRE M1

18

d'archives » qui permet d'ajouter l'image de reportage dans une continuité interprétative de type historique; « Les images-symboles », en vertu du choix qu'on en fait, transformer l'image elle-même en commentaire. Cela peut être l'isolement d'une expression ou d'un geste particulier que pose un chef politique pour résumer le point de vue sur lequel le journaliste qui en fait le reportage veut attirer l'attention. Il y a aussi le fait que les images soient présentées comme témoignage ne prouve pas qu'elles ont été nécessairement prises sur le vif.51Elles peuvent avoir été répétées ou, même inventées à des fins d'illustration ou d'explication.

Dans les reportages, on ajoute aussi de nombreux témoignages verbaux dont les fonctions sont diverses. La plupart de ces entrevues arrivent dans les reportages après un résumé du journaliste qui opère comme un lancement. « Du point de vue informatif, le témoin n'ajoute rien à ce qu'a dit le commentaire. Il n'informe pas, il confirme. »52 La confirmation ainsi donnée à la parole du reporter ne repose pas seulement sur le fait qu'il a fait ces entrevues avant d'écrire son commentaire, elle résulte souvent à l'inverse. Le journaliste demande à la personne interviewéede dire quelque chose ou bien il pose des questions dans un cadre défini de telle façon à ce que les réponses soient connues préalablement. Enfin, la pluralité des témoins ne garantit pas la pluralité des points de vue et il faut être attentif à la vision du monde que véhiculent les entrevues. Plusieurs témoins différents peuvent dire la même chose en des termes différents et nous laisser l'impression qu'il n'y aurait pas autre chose à dire ou à entendre.53

Concernant le troisième aspect « structuration du JT », l'auteur introduit principalement la Hiérarchisation de l'information dans laquelle l'auteur dit que les titres témoigne de la part de subjectivité de celui qui organise le JT. Ensuite le choix des sujets qui fonctionne suivant la « loi de proximité ». Enfin l'ordre des sujets qui repose sur la différente disposition de chaque actualité pour les différents JT.54 Ici, l'auteur présente encore les questions de continuité entre toutes les informations. Afin de renforcer la fluidité de l'information, l'auteur cite quelques principes pour comprendre comment le présentateur classe ses informations et construit ses enchaînements : construction d'une simultanéité, construction d'une (fausse)

51François Jost, Introduction à l'analyse de la télévision, Edition Ellipses, Paris 2007 p85-88 52François Jost, Introduction à l'analyse de la télévision, Edition Ellipses, Paris 2007 p90

53 François Jost, Introduction à l'analyse de la télévision, Edition Ellipses, Paris 2007 p90-93

54 François Jost, Introduction à l'analyse de la télévision, Edition Ellipses, Paris 2007 p92-93

MI Shengxuan MEMOIRE M1

19

causalité, construction d'un énonciateur, l'association d'idées etc.55

4. La télévision française au jour du jour, (chapitre V) Jost François, Leblanc Gérard

Ce chapitre V va mettre l'accent sur la signification de studio, la valeur de JT, les fonctions des images, la scénarisation du factuel par rapport aux autres ouvrages qui penchent plutôt vers la construction ou les traitements de l'information de JT, ce chapitre va souligner en quelque sorte une cognition entière de JT.

Pour les deux auteurs François Jost et Gérard Leblanc, le studio est comme un petit miroir du monde. Dans de nombreux pays, c'est l'image du globe terrestre tournant sur lui-même qui précède le journal télévisé. Généralement, c'est le premier indice qui peutmettre le monde en lien avec le studio. À travers cette petite fenêtre, les téléspectateurs peuvent bien savoir ce qui se passe sans quitter le domicile. De plus, le JT se réfère comme un savoir moyen, comme les auteurs disent « il sait avant nous ce dont il nous informe, définissant pour nous le moindre mot, nous expliquant par avance ce que pensent les Français ou la France, sortes d'entités que nous ne sommes pas censés connaître très bien. »56

Concernant les images, la sensation visuelle dans l'information concerne d'abord le réel avec lequel il est supposé entrer en contact par transparence. Ici, en plus de la description de différents types d'images (l'image de reportage, l'image d'archives, l'image d'analyse etc.), les auteurs vont encore expliquer la relation entre ces différents type d'images.57 Le discours de l'information uniformise et homogénéise les images. Le discours de l'information est apporté souvent par les commentateurs qui présentent d'une manière narrative et non pas d'une manière descriptive. Et c'est encore le discours de l'information qui indique une place à chaque type d'image et « non la relation particulière que chaque type d'image est supposé entretenir avec la réalité factuelle qui lui extérieure »58. À partir de cette relation entre ces différents types d'images, les auteurs vont encore illustrer les valeurs de ces images dans les

55 François Jost, Introduction à l'analyse de la télévision, Edition Ellipses, Paris 2007 p99

56 Jost François, Leblanc Gérard, La Télévision française au jour le jour, INA/Anthropos, 1994 P68

57Jost (François), Leblanc (Gérard), La Télévision française au jour le jour, INA/Anthropos, 1994 P67-69 58Jost (François), Leblanc (Gérard), La Télévision française au jour le jour, INA/Anthropos, 1994 P70-73

MI Shengxuan MEMOIRE M1

20

JT du point de vue de la science humaine. En se basant sur le concept que l'image est d'autant plus nécessaire au discours de l'information, l'image va présenter les deux types de valeur. D'abord, « Seuil de visibilité »59 : celui-ci dit que toutes les images doivent obéir à la règle de l'hégémonie du visible. C'est dans l'illusion que la réalité factuelle peut se présenter lorsqu'on la voit à première vue. Ensuite, c'est la valeur de « Seuil émotionnel »60 : elle souligne qu'à un moment donné, il ne suffit pas que les images relèvent la réalité factuelle qui est identifiée au visible, il a besoin encore des images qui abondent d'émotion, qui émerge à l'instant même de la réalité factuelle.

Les deux auteurs rappellent ensuite la scénarisation du factuel qui est présentée par deux caractéristiques. L'une concerne l'enchaînement particulier de situations-stéréotypes (exemple des actions consécutives qui effectuent dans le restaurant : commander, manger, payer etc.) qui nous permet de nous repérer dans notre vie quotidienne. En présentant une image où rien ne bouge, « l'attente » apporte « un scénario convenable qui permet de reprendre l'avantage cognitif »61. L'autre se réfère au fait que le domaine du scénarisable recouvre tout le domaine du factuel susceptible qui se transforme en événementiel. Celui concerne l'économie, les sciences humaines, science de la vie et « les lois récit constituent le modèle privilégié de l'appréhension du réel. »62 De plus, les auteurs distinguent les différents types de scénarios du factuel, parmi lesquels on a par exemple, « les scénarios du présent » qui indiquent que l'événement est en train de se passer et est marqué par l'imprévisibilité. « Les scénarios du futur »63 : dans le conditionnement que l'événement programmé soit précédé d'une scénarisation préparatoire, par exemple on ne connait pas préalablement le résultat d'un match. « Les scénarios de l'hypothétique »64 qui se réalisent dans les deux cas, soit l'événement peut bien se produire (en direct devant la caméra), soit on ne sait pas si l'événement va avoir lieu, si oui, on ne sait pas encore quelle forme qu'il va adopter etc.

Ce chapitre souligne aussi que le journalisme télévisuel comprend deux modes de

59Jost (François), Leblanc (Gérard), La Télévision française au jour le jour, INA/Anthropos, 1994 P72 60Jost (François), Leblanc (Gérard), La Télévision française au jour le jour, INA/Anthropos, 1994 P73 61Jost (François), Leblanc (Gérard), La Télévision française au jour le jour, INA/Anthropos, 1994 P75-77 62Jost (François), Leblanc (Gérard), La Télévision française au jour le jour, INA/Anthropos, 1994 P75-77 63Jost (François), Leblanc (Gérard), La Télévision française au jour le jour, INA/Anthropos, 1994 P77 64Jost (François), Leblanc (Gérard), La Télévision française au jour le jour, INA/Anthropos, 1994 P77

MI Shengxuan MEMOIRE M1

21

transformation du visible de l'événement : «la narrativisation et l'exemplification.»65

Le premier, c'est la narrativisation dans laquelle les deux auteurs distinguent deux modèles de narrativisation. Premier modèle : il est effectué par l'image qui est considérée comme un simple témoignage sur une réalité singulière limitée qu'on a vu, donne vie à un moment du récit rapporté par les journalistes. Dans ce modèle, la narrativisation va suivre la logique chronologique qui est encore contrainte par le développement des événements rapportés. En voix off, on entend souvent que les présentateurs donnent des indications temporelles multiples comme ce matin, avant midi, cet après-midi. Deuxième modèle : les auteurs décrivent le début d'un processus qui est manifesté, en s'appuyant sur le modèle du scénario classique, par « la quintessence des faits du jour »66, c'est-à-dire au début, le récit se trouve dans une situation de d'équilibre. Ensuite, il est bouleversé par un certain élément extérieur afin d'arriver à une situation nouvelle. Dans cette modèle, la narrativisation va ne suivre plus la logique de chronologie. La scénarisation met accent sur la description anormale, du désordre, aussi sur l'enregistrement des conflits entre un côté de l'ordre et un autre côté du désordre. Enfin, on retourne encore à un état de retour.

Le deuxième : l'exemplification67. Contrairement à la narrativisation qui se concentre sur la réalité par la médiation du récit, il va se pencher vers la confirmation des paroles du présentateur dont le reportage a une qualité exemplaire. Les auteurs donnent un exemple simple pour l'expliquer. Dans les JT français, c'est encore une logique qui permet d'attribuer aux français ce qui est dit par deux ou trois personnes interviewées sur un trottoir.

Bien que tous ces critères soient caractéristiques des télévisions françaises, ils vont aussi correspondre aux télévisions chinoises. Mais il existe encore des petites nuances, par exemple concernant l'exemplification, Interviewer trois ou quatre chinois dans la rue, mais parfois ces interviews vont avoir lieu dans les différentes villes. C'est-à-dire qu'on va faire des interviews aux chinois qui viennent de différentes villes. Étant donné que la Chine est un pays qui est énormément grand. Il possède 34 régions administratives au niveau provincial. Chaque région a sa propre culture et ses propres moeurs. Et donc c'est pourquoi les journalistes font souvent

65Jost (François), Leblanc (Gérard), La Télévision française au jour le jour, INA/Anthropos, 1994 P78-79 66Jost (François), Leblanc (Gérard), La Télévision française au jour le jour, INA/Anthropos, 1994 P78 67Jost (François), Leblanc (Gérard), La Télévision française au jour le jour, INA/Anthropos, 1994 P79

MI Shengxuan MEMOIRE M1

22

les interviews dans différentes villes. Les gens qui proviennent des différents endroits ont leurs propres points de vue. Cela va permettre de rassurer les téléspectateurs afin de pouvoir bien saisir les différentes situations en Chine, en même temps, cela va aussi assurer la variabilité des points de vue.

5. L'information télévisée, Mutations professionnelles et enjeux citoyens, (chapitre III. les voix du studio) Guy. Lochard

Dans le chapitre 3, l'auteur décritd'abord une période de transition d'un héritage radiophonique et cinématographique à un nouveau « régime de vérité »68. En France, au début, le JT se caractérise par certains éléments des bulletins radiophoniques dans la première décennie (1945-1955).69 Il est difficile d'indiquer précisément une idée de contenu des résumés de ces premières présentations du JT français. Au milieu des années 1960, le nouveau régime qui arrive manifeste surtout pour les journalistes expertisés. D'abord ceux-ci concernent des prestations de spécialiste avec l'apparition de second présentateur, les journalistes de sédentaires. Ici, il s'agit de pénétrer les causes potentielles et de trouver les possibles conséquences, au lieu de savoir ce qui se passe. Secondement, la production de « dossier » 70 : on se concentre sur les thèmes communs d'approches variables et complémentaires, y compris des discussions entre les spécialistes et experts.

L'auteur résume aussi le fonctionnement et la caractéristique du présentateur qui se manifeste comme « centre de gestion du dispositif où convergent les différents espaces et les différentes temporalités du JT »71L'auteur utilise l'expression « les yeux dans les yeux » pour décrire le présentateur, face au téléspectateur, qui regarde à la caméra et qui s'exprime en utilisant un prompteur. Afin d'assurer la continuité entre les différentes parties du sommaire, le présentateur est considéré comme le garant de la bonne communication avec les

68G. Lochard, « L'information télévisée » Mutations professionnelles et enjeux citoyens, Paris, CLEMI/ INA/Vuibert, 2005 P49

69G. Lochard, « L'information télévisée » Mutations professionnelles et enjeux citoyens, Paris, CLEMI/ INA/Vuibert, 2005 P49

70G. Lochard, « L'information télévisée » Mutations professionnelles et enjeux citoyens, Paris, CLEMI/ INA/Vuibert, 2005 P50

71G. Lochard, « L'information télévisée » Mutations professionnelles et enjeux citoyens, Paris, CLEMI/ INA/Vuibert, 2005 P50

MI Shengxuan MEMOIRE M1

23

téléspectateurs. En même temps, Il joue aussi un rôle qui se situe dans un état égal et pas une position supérieure par rapport au téléspectateur parce que très souvent, le présentateur manifeste aussi avec certains l'émotivité (surprise, colère, joie etc.) quand ils découvrent les images simultanément. Par conséquent, Celui-ci peut raccourcir les distances entre les téléspectateurs et le présentateur en trouvant certaines émotions qui sont également partagées entre les deux. Donc le présentateur est comme une image identificatrice, selon cette qualité particulière, du point de vue de l'auteur, il y a deux grands registres d'interprétation du JT qui dépassent le simple paramètre de la voix 72:

Celui de « la personnalisation »73: Grâce aux journalistes historiques qui ont poussé à l'extrême les télévisions françaises, ce phénomène de la personnalisation est encore très présent dans le JT français. Quelques fois, il est bien manifesté par une marque évidente du programme (« Le journal télévisé de ... »). Le présentateur se caractérise par une subjectivité très forte de son propos, par exemple son propre style de paroles, l'emploi de « je ». L'auteur illustre encore les effets de vocaux en accompagnant les signes manifestes afin d'exprimer ses émotions : le présentateur va utiliser un ton plus léger quand il annonce les nouvelles sportives ou culturelles, mais il va encore utiliser un ton solennel et dramatisant à l'annonce des principaux titres.

Celui de « la distanciation » 74: Contrairement au premier type de personnalisation, ce registre se manifeste par une neutralisation de toute trace de subjectivité en s'exprimant d'une manière impersonnelle (généralement, remplaçant je par il), ainsi avec l'accompagnement de voix non émotionnelle (élocution rapide, prosodie monocorde). Ce type de parole de l'impersonnalité est arrivé assez tardivement en France, c'est dans les pays anglo-saxon qu'il est présent le plus souvent, surtout dans les chaînes d'information, les émissions d'information se caractérisent par la qualité énonciative.

Quant au JT chinois, il existe aussi les deux types de registre de l'interprétation. Mais en Chine, jusqu'à la fin des années 1990, il y a le type de « personnalisation ». Auparavant tous

72G. Lochard, « L'information télévisée » Mutations professionnelles et enjeux citoyens, Paris, CLEMI/ INA/Vuibert, 2005 P52

73G. Lochard, « L'information télévisée » Mutations professionnelles et enjeux citoyens, Paris, CLEMI/ INA/Vuibert, 2005 P52

74G. Lochard, « L'information télévisée » Mutations professionnelles et enjeux citoyens, Paris, CLEMI/ INA/Vuibert, 2005 P52

MI Shengxuan MEMOIRE M1

24

les JT chinois suivent la « distanciation ». Depuis l'apparition du registre « personnalisation », par rapport au stéréotype de JT qui veutseulement diffuser les informations et le propos de

présentateur qui est purement impersonnel et avec aucune émotivité, aujourd'hui les présentateurs peuvent ajouter une petite partie de leurs points de vue personnels et les idées subjectives.

Encore dans l'ouvrage de l'auteur GUY LOCHARD, il synthétise d'abord quelque caractéristique linguistique. Les caractéristiques linguistiques de JT sont différentes par

rapport à celles de journaux de presse écrite (quotidien ou hebdomadaire). « En raison de

« ciblage » sociologique ou de positionnements idéologiques plus affirmés, ce type de support d'information emprunte des langues plus spécialisées, tout en ayant recours à des jeux

d'implicites (allusions, clin d'oeil) renvoyant à des valeurs et des savoirs partagés. »75Ceux-ci vont favoriser les phrases simples et les phrases nominales et en même temps rejeter les phrases complexes. Le journal télévisé en ajoutant les sons et les vidéos est considéré comme une façon de comprendre les informations plus facilement qu'avant.

Il y a encore les différents rôles communicationnels qui permettent d'assurer le bon déroulement dans le JT français. Selon les différentes séquences en composant le JT76 : 1. « rôle annonçant, présentant » : Présenter les titres de l'édition ou énoncer les nouvelles. 2. « Rôles narrant, décrivant » : Expliquer et préciser celle-ci via la forme d'un récit descriptif reposé ou non sur des images. 3. « rôle questionnant » : Demander un invité présent sur le studio. 4. Commenter et critiquer un événement sous la forme d'une analyse, d'un commentaire, un expert ou une évaluation « rôle évaluant ».

« L'emploi de ces rôles communicationnels est fondamentalement conditionné par le moment d'énonciation, autrement dit la place dans le déroulement du journal : en ouverture ou en

clôture, avant un sujet pour un lancement ou après pour réaliser un « pied ». Il dépend la personnalisation ou la distanciation. »En France, le JT est monopolisé par un présentateur unique et peut être réparti entre deux ou trois présentateur

75G. Lochard, « L'information télévisée » Mutations professionnelles et enjeux citoyens, Paris, CLEMI/ INA/Vuibert, 2005 P53-54

76G. Lochard, « L'information télévisée » Mutations professionnelles et enjeux citoyens, Paris, CLEMI/ INA/Vuibert, 2005 P53-54

MI Shengxuan MEMOIRE M1

25

III. Problématique générale et hypothèses

3.1 Élaboration de la problématique

La Chine appartient au monde oriental et la France appartient au monde occidental. Même si le JT aujourd'hui, dans les deux pays, devient un moyen important de savoir et connaitre les événements mondiaux pour les peuples dans la vie quotidienne, il y a encore beaucoup de facteurs divers qui vont l'influencer. Via la comparaison de ces différences de JT, on peut aussi constater les différentes cultures de ces deux pays et les différentes fonctions de JT dans chaque pays.

On peut dès lors se demander : pourquoi y a-t-il des différences de JT entre ces deux pays et quelles sont les raisons qui vont aboutir aujourd'hui aux différentes hiérarchisations de l'information, aux différents types des interviews, différentes styles de studio etc

3.2 Hypothèses

La première hypothèse concerne le différent système politique et économique. Les différents systèmes politiques et économiques de ces deux pays décident les différentes qualités de JT. Par exemple en Chine, toutes les chaînes sont des chaînes d'État, et « Xin Wen Lian Bo » de CCTV1 est considéré comme l'outil de propagande du gouvernement. Le gouvernement joue un rôle très important dans les médias chinois. Mais en France, il y a aussi des chaînes publiques, comme France 2. Encore, concernant les sélections de l'information, le JT en France a plus de liberté que le JT en Chine.

La deuxième hypothèse concerne les différences de compétence discursive et informative. En France, le JT se concentre plutôt vers le présentateur qui a souvent son propre style et est considéré comme « centre de gestion du dispositif où convergent les différents espaces et les différentes temporalités du JT »77. En Chine, Le présentateur est seulement une personne qui va présenter et donc pour un présentateur de JT chinois, on fait souvent attention

77G. Lochard, « L'information télévisée » Mutations professionnelles et enjeux citoyens, Paris, CLEMI/ INA/Vuibert, 2005 P50

MI Shengxuan MEMOIRE M1

26

à leur prononciation qui va conduire à un phénomène de monotonie. De plus, ces différences vont encore être manifestées par les différents traitements des images, les interviews et les sources de l'information.

La troisième hypothèse se base sur la compréhension des différentes définitions de JT entre les deux pays. En Chine, le JT se divise très clairement de la présentation des flux d'informations, de type de thématique et de commentaire. Mais en France, le JT présente uniquement une forme qui comprend souvent des flux des informations, les reportages profonds et les commentaires, Par exemple au « 20h » de France2, on invite souvent un commentateur ou expert à expliquer certain événement important aux téléspectateurs dans le studio.

IV : Terrain

4.1 : Critères retenus pour la constitution du corpus

Afin de répondre à la problématique posée, on va s'intéresser aux deux chaînes France 2 et CCTV1. Toutes les deux sont des chaînes généralistes en France et aussi en Chine sur lesquelles on va faire la comparaison entre le JT de « 20h » et « Xin Wen Lian Bo » à 19h. J'ai choisi un événement international récent comme notre corpus---« la disparition de vol MH370 » qui s'est passé le 08/03 2014

Comme je pose trois hypothèses dans la partie III et pour répondre à la problématique, concernant notre corpus, je vais me dérouler sur trois parts afin d'illustrer les différences de JT entre ces deux chaînes.

Le premier part, correspondant à la première hypothèse de la troisième partie, il faut d'abord faire la comparaison qui concerne la relation entre les médias et la politique et l'économie entre la France et la Chine. Autrement dit, c'est parce que il existe différentes relations entre ces deux pays que l'on va aboutir à différents type de JT. Sur notre corpus « la disparition de vol MH370 », ces différentes relations vont être représentées indirectement par les contenus de cet événement. À travers l'analyse du contenu de cette actualité, on va voir par exemple comment la politique chinoise va intervenir dans les médias chinois et je vais

MI Shengxuan MEMOIRE M1

27

aussi expliquer comment les deux types de JT vont présenter cette actualité de leur propre manière. De plus, étant donné que le développement de cette actualité est toujours variable chaque jour, on va voir encore s'il existe aussi la différence sur son déroulement et son évolution sous la présentation de ces deux types de JT du 08/03 et également leur suivi jusqu'au 04/04.

Dans la deuxième partie, on va voir les mesures que les deux types de JT vont utiliser pour présenter cet événement, par exemple les images, les interviews etc. En même temps on va faire la comparaison entre les différents types d'énoncés qui sont produits par les présentateurs et les journalistes.

En troisième point, on va voir les modèles de l'émission entre les deux types de JT. Face à ce grave accident, est-ce que les JT vont seulement faire une simple présentation ou bien est-ce qu'ils vont inviter les experts ou ajouter certains commentaires ? Et si oui, comment ils vont les manifester, quelles sont des formes de manifestations qu'ils vont adopter?

On peut constater que les trois parties vont correspondre à nos hypothèses, ils vont encore soulever des réponses qui vont répondre indirectement à la problématique

4.2 Exposé des méthodes d'analyse et de recherche

Pour explorer les trois parties que nous venons de définir afin de répondre à nos hypothèses, nous avons retenu une méthode qui semble tout à fait pertinente. Il s'agit de l'analyse audiovisuelle. Nous avons analysé le contenu, l'énoncé, les éléments visuels, le rapport entre texte et image, les différentes formes de manifestations de JT.

Afin de pouvoir procéder à une mise en parallèle des Journaux Télévisés français et chinois, et afin d'aller au-delà des aspects généraux, le choix s'intéresse à un même événement international. Les deux types de JT vont encore reposer sur les deux chaînes généralistes en Chine et aussi en France.

4.3 Développement d'une analyse des documents

Introduction de l'actualité « la disparition de vol MH370 » :

Le vol MH370 est un vol de la compagnie aérienne Malaysia Airlines effectué par un

MI Shengxuan MEMOIRE M1

28

Boeing 777-200ER entre Kuala Lumpur et Pékin, disparu au-dessus du golfe de Thaïlande le 8 mars 2014. L'appareil transportait deux cent trente-neuf personnes, portées disparues jusqu'au 23 mars.

La recherche de l'appareil, soit écrasé soit détourné, mobilise de grands efforts internationaux. Ce travail de recherche devient être la plus coûteuse de l'histoire de l'aviation avec une dépense de l'ordre de la centaine de millions de dollars depuis sa disparition. En prenant en compte des travails de recherches à partir du 8 mars et même si l'épave de l'avion est encore introuvable, le Premier ministre malaisien Najib Razak annonce le 24 mars 2014 que l'avion s'est abîmé dans l'océan Indien et que personne ne survécu dans cet accident.

A : Comparaison de la relation entre les médias et le système politique et économique, et ses représentations

Suivant l'introduction de la méthodologie de « les systèmes des médias en Chine »78 dans la deuxième partie, accordant à la première hypothèse qui pose le problème de la différence de système politique et économique et répondant à notre problématique dans la troisième partie, je vais avant tout illustrer la relation entre les deux pays.

1. Les systèmes politiques sont différents

La plus grande différence est l'idéologie. En France, le gouvernement et l'état sont séparés, les médias peuvent être considérés comme le quatrième pouvoir à part des pouvoirs législatifs, judiciaires et administratifs. Les médias peuvent avoir des opinions différentes et critiquer la politique gouvernementale. En Chine, le communisme est le seul parti légal, le gouvernement et l'état se lient étroitement. Le système juridique des médias n'est pas encore complet, ce qui fait quela plupart de médias conforment leurs points de vues à la politique gouvernementale. C'est interdit pour les médias de publier des opinions contre la politique générale.

2. Les niveaux de développements économiques sont différents

Les industries culturelles doivent s'appuyer sur un certain niveau du développement matériel. Par rapport aux pays développés comme la France où les médias reposent sur une base économique assez solide, les médias en Chine ont encore besoin des supports financiers

78Fang Hanqi, Zhang Zhihua L'évolution du système des médias en Chine, China Renmin University Press Co. LTD, Beijing 1995 P40-80

MI Shengxuan MEMOIRE M1

29

MI Shengxuan MEMOIRE M1

de l'état, ils ne peuvent pas être aussi indépendants que les médias en France. A l'époque où les médias français étaient dans la période de la commercialisation, la Chine étant encore dans la période de guerre civile où les médias ne servent que l'idéologie dominante. A l'époque de la nouvelle Chine, l'État se concentre toujours au développement économique, et aujourd'hui le développement des médias est donc très en retard par rapport à la France et il dépend de l'aide du gouvernement.

Ces deux types de relations vont être représentés précisément par le même reportage de l'événement « la disparition de vol MH370 » sur la chaîne CCTV1 (chaîne d'État) et la chaîne France 2 (chaîne publique). Sur la chaîne CCTV 1, on va se concentrer sur l'émission « Xin Wen Lian Bo » qui est diffusée chaque soir à 19 :00. Sur la chaîne de France 2, on va explorer l'émission « 20h » qui est diffusée chaque soir à 20 :00.

CCTV1 : « Xin Wen Lian Bo »

Comme on a déjà illustré le rôle du gouvernement qui est très important dans le JT chinois, dans la représentation de cette actualité, on va mettre accent sur le contenu de l'événement « la disparition de vol MH370 » afin de voir comment ses contenus vont présenter les positions du gouvernement chinois.

Concernant le contenu dans le « Xin Wen Lian Bo », notamment dans les premiers deux jours (08/03 et 09/03), presque toutes les informations concernant cette actualité relèvent des instructions du gouvernement, par exemple les indications du chef de l'État pour disposer les équipes de sauvetages et prendre les décisions concernant l'envoi de navires et d'avions afin de trouver l'avion, y compris la décision du premier ministre de contacter le ministre de Malaysia pour rechercher les causes, exhorter et développer le travail de sauvetage.

Les jours suivants, à partir de 10 Mars et jusqu'à 4 Avril, le JT va reporter ce sujet quotidiennement dont le contenu s'oriente principalement vers le travail de sauvetages. Les reportages vont contenir essentiellement les trois aspects ci-dessous :

1. le Ministère des Affaires étrangères est considéré comme le représentant du gouvernement, leur mission est de contacter le gouvernement Malaysia en vue d'obtenir les informations de sauvetages le plus vite, en outre, il a exhorté la Malaisie à fournir une information détaillée et précise sur le vol MH370, afin d'étayer ses conclusions. En même temps, il organise les conférences de presse pour déclarer l'attitude du gouvernement chinois

30

et aussi assure au peuple chinois que le gouvernement chinois va exécuter les travaux de recherche immédiatement. Il envoie encore des groupes de sauvetages qui représentent le gouvernement chinois pour dérouler les travaux.

2. Les travaux d'enquêtes qui sont effectués par le groupe gouvernemental occupent une grande partie dans le contenu de reportage. Généralement, le JT « Xin Wen Lian Bo » présente comment ce groupe va développer les travaux de recherche, c'est à dire d'introduire leur moyens de recherche, élargir les zones de recherche et accroître les nombres des avions et des navires, vérifier si les débris découverts vont correspondre au vol MH370. Selon les différentes situations, faire plusieurs rectifications dans le plan des enquêtes.

3. Le JT adopte une manière positive pour rapporter cet événement. D'un côté, le contenu va aussi mettre l'accent sur la coopération de plusieurs pays qui participent aux travaux de recherche. La Chine, le Viêt Nam, Singapour et les États-Unis ont rapidement rejoint les opérations dès que le Malaysia Airlines a annoncé que le vol MH370 a perdu tout contact. Jusqu'au 24 Mars, il y a 26 pays qui ont participé aux travaux de recherche et ils envoient aussi leurs équipements avancés pour aider la compagnie aérienne Malaysia Airlines. D'un autre côté, même s'il y a beaucoup de difficultés qui ont empêché les recherches, comme le mauvais temps, les fausses pistes retrouvées, malgré la déclaration de gouvernement Malaysia qui a informé que le vol MH370 s'est écrasé en tombant dans l'océan Indien, le gouvernement chinois et les autre pays, ils vont encore continuer à développer les travaux de recherches. Ils n'abandonnent pas toutes les possibilités de sauvetages. Le gouvernement chinois est perçu comme une figure de sauvegarde pour le peuple chinois.

Ce sont des contenus principaux de l'événement « la disparition de vol MH370 » que le JT chinois rapporte dans lesquels les opérations de gouvernement vont guider l'orientation de contenu de JT. Le rôle du gouvernement chinois ici maintient toujours une représentation positive et protecteur, ce qui va donner l'impression que le gouvernement va faire tous les efforts afin de sauver les passagers. Du côté du JT français, le contenu va le présenter d'une autre manière.

France 2 : « 20h »

Le suivi de l'actualité « Disparition de vol » est un peu moins long que le JT chinois en le présentant à partir du 9 Mars jusqu'au 29 mars. Mais le JT français va rapporter de

MI Shengxuan MEMOIRE M1

31

nombreux aspects et illustrer les informations plus précisément que le JT chinois. Ce type de JT va relever les contenus de manière suivante :

1. Le reportage sur les familles des passagers. Après une introduction générale de cet événement, « 20h » présente tout d'abord les situations des passagers, y compris leurs sentiments manifestés quand ils ont entendu que le vol MH370 avait disparu. Le contenu de cet événement raconte un processus de changement psychologique de ces familles: de l'angoisse à la tristesse et de la colère à une situation désespérée. La description de leurs activités concrètes suit une logique chronologique : tout d'abord présenter la résolution des problèmes de nourriture et de logement des victimes, ensuite décrire leur impatience quand ils ont attendu les résultats de sauvetage, en même temps rapporter leurs activités de prière. Enfin, face à la déclaration de la mort de passagers qui est annoncée par le Malaysia Airlines, raconter le fait qu'ils crient douloureusement et désespérément, voire qu'il y a quelques personnes qui sont tombées en syncope.

2. En vue de laisser le contenu plus complet, Le JT français pose essentiellement deux hypothèses sur ce phénomène de la disparition de vol MH370. Le contenu souligne ici l'analyse des hypothèses possibles qui vont aboutir à ce résultat inconcevable. Ce type de reportage va prendre une grande partie dans le JT. La première hypothèse évoque un acte de terrorisme. Envisageant cette hypothèse, le JT va se concentrer sur les pilotes et les passagers. Sur cette liste de 239 passagers, figure un Autrichien et un Italien qui n'ont jamais embarqué. L'italien, en vacances en Thaïlande, là où il s'est fait voler son passeport l'été dernier. Mais le problème est que les vols ont eu lieu en deux temps et les billets ont été achetés simultanément la veille du départ, l'un pour Copenhague, l'autre pour Francfort. La deuxième hypothèse : le JT indique que les enquêteurs évoquent la thèse d'une désintégration en plein vol, c'est-à-dire la désintégration à haute altitude : L'absence aussi d'alerte automatique. L'hypothèse d'une explosion de l'appareil est renforcée. Et puis, il n'y a toujours aucune trace de débris. Cela laisse penser à un accident à très haute altitude.

3. Revenir sur le passé : « 20h » remonte dans l'histoire où il y a eu quelques disparitions d'avions. Certaines ont été des disparitions temporaires. Parmi ces catastrophes aériennes, le JT donne les deux exemples les plus connus au monde : l'un est l'accident de l'avion AF 447 Rio-Paris en 2009 qui disparaît au milieu de l'Atlantique. Personne n'avait compris comment

MI Shengxuan MEMOIRE M1

32

l'avion s'est écrasé en mer. Il a fallu deux ans pour récupérer les boites noires et mettre un terme au mystère. L'autre est l'accident du vol 522 d'Helios Airways au nord de la Grèce le 14 août 2005: 121 morts, aucun rescapé. Par rapport à ces catastrophes dans le passé, la disparition de vol MH370 est considérée comme une des catastrophes aériennes les plus incroyables de ces dernières années. Ce contenu exprime la gravité de cet événement en comparant les catastrophes dans le passé.

4. Les travaux d'enquêtes : plus de 25 pays participent aux travails de recherche, ici, la présentation des recherches vont ressembler au contenu de JT chinois, par exemple rechercher les possibles débris, élargir les zones etc. Mais le JT met l'accent plutôt sur le fait que les recherches se sont poursuivies en mer, sans aucun résultat.

A travers des comparaisons de ces deux types de JT, on peut concevoir que le contenu de reportage qui est imposé par le gouvernement chinois du JT chinois est plus positif que le JT français.

D'abord, pour le JT chinois, dans la présentation des déclarations et des efforts du gouvernement qui symbolise le support de l'esprit du peuple chinois, le gouvernement est considéré comme leur garant et leur permet d'avoir l'esprit tranquille. Mais pour le JT français, il ne mentionne aucune ingérence du gouvernement.

Secondement, les travaux d'enquêtes. Le JT chinois souligne le processus de recherches, élargir les zones ou modifier les stratégies selon la différente situation géographique, cela présuppose que la Chine n'abandonne aucun espoir de sauvetage alors que le JT français exprime plusieurs fois des doutes sur des résultats encore introuvables.

Troisième point, le JT « 20h » présente de cette actualité environ tous les aspects, non seulement les travaux de recherche, notamment les familles, les histoires et les hypothèses, mais tout ceux-ci vont en quelque sorte apporter des influences négatives, comme les cris douloureux de familles de victimes, l'hypothèse des terroristes et de la désintégration, les scénarios catastrophes. Pour le JT chinois qui va suivre les principes élaborés par le gouvernement chinois, il faut, dans la mesure du possible, éviter les informations négatives qui peut-être apportent des émotions négatives aux peuples chinois. Et donc « Xin Wen Lian Bo » va mettre l'accent sur le sauvetage.

B : Compétence discursive et informative

MI Shengxuan MEMOIRE M1

33

Dans cette partie, correspondant à la deuxième hypothèse et en vue de répondre à la problématique, je vais me concentrer plutôt sur l'illustration des différents dispositifs des JT et les discours de l'information télévisée en comparant les choix de l'information, les styles de présentateurs, les traitements des images et les interviews.

(a) Les choix de l'information

En se basant sur la méthodologie de l'auteur Thierry Lancien « Le journal télévisé De l'événement à sa représentation» 79 qui introduit les différentes manières de source l'information, je vais illustrer ici, les différentes sources de l'information pour les deux chaînes CCTV1 et France 2 quand ils rapportent cet événement « la disparition de vol MH370

».

Sur la chaîne France 2 « 20h », les sources de l'information proviennent principalement de France télévision info (groupe français de télévision et de radio), AFP (Agence France-Presse) et les journalistes de la chaîne France 2 (les correspondants).

Sur la chaîne CCTV1 « Xin Wen Lian Bo », les sources de l'information proviennent principalement de Xinhua News Agency dominé par l'État (la plus grande presse nationale chinoise comme source.) et les journalistes de la chaîne CCTV1 (les correspondants). Xinhua News Agency et les télévisions CCTV ont la même caractéristique d'être contrôlés par le gouvernement, qui pèse sur les choix de l'information, il faut prendre en considération les points de vue de l'État.

(b) Le présentateur et ses énoncés

Selon la méthodologie de l'auteur Guy Lochard « l'information télévisée » et l'auteur François Jost « l'introduction à l'analyse de la télévision »80 qui introduisent les différents types de présentateur, ici, on va explorer les présentateurs de ces deux chaînes et leurs énoncés.

« Xin Wen Lian Bo » : le présentateur présente exclusivement en utilisant la distanciation : Ce genre se manifeste par une neutralisation de toute trace de subjectivité en reposant sur des modalités impersonnelles, aussi avec des tonalités de voix non marquées affectivement

79 Thierry Lancien, Le Journal télévisé. De l'événement à sa représentation, Presses universitaires de Bordeaux, coll. Parcours universitaires, 2011 P31-40

80 François Jost, Introduction à l'analyse de la télévision, Edition Ellipses, Paris 2007 P75 et Guy. Lochard, L'information télévisée, Mutations professionnelles et enjeux citoyens, De Boeck-Ina, Bruxelles Paris, 2011, p. 28-53

MI Shengxuan MEMOIRE M1

34

(élocution rapide, prosodie monocorde). L'énoncé de JT chinois est extrêmement officiel sans aucun indice personnel et seulement décrit le fait.

« 20h » : le présentateur se penche plutôt pour le type de la personnalisation : Contrairement au premier type de distanciation, il est vraiment subjectif. En même temps, ce type d'énoncé va encore exprimer les émotions de l'énonciateur.

L'exemple: sur le même sujet de la description des familles des passagers :

« Xin Wen Lian Bo » (c'est l'unique description des familles des passagers sur cette émission) : « Le groupe gouvernemental des enquêteurs est arrivé à Kuala Lumpur hier soir. Aujourd'hui le matin, ils ont rencontré d'abord les familles des passagers qui sont arrivées à l'aéroport de Kuala Lumpur ensuite les responsables en charge de Malaysia Airlines. Ce groupe qui représente le gouvernement chinois demande aux responsables de Malaysia Airlines de prendre soin des familles de victimes. » Présentateur : LI Ruiying (11/03/2014)

« 20h » : « Beaucoup de questions mais aucune réponse. Pour les familles des 239 passagers, l'attente est de plus en plus difficile à supporter [...] Ce soir, c'est toujours le grand flou pour les proches des 239 disparus » Présentateur : Laurent Delahousse (09/03/2014)

En comparant ces deux énoncés du présentateur, on peut concevoir facilement que le présentateur de JT français « 20h » présente le statut de familles de passagers en exprimant une émotion compatissante et triste. Au contraire, dans le JT « Xin Wen Lian Bo », le présentateur manifeste aucune indice d'émotion, il présente seulement le fait. Afin d'éviter les contenus plutôt négatifs, par exemple la détresse des familles, son propos se penche vers une manière de permettre aux familles de calmer et tranquilliser, ici, par exemple le groupe gouvernemental rencontre les familles et demande à Malaysia Airlines de prendre soin d'eux. (c) Les images

Dans cette partie, en se référant aux méthodologies de l'auteur François « l'introduction à l'analyse de la télévision » et l'auteur Gérard Leblanc « La télévision française au jour du jour »81, on va faire la comparaison des images entre ces deux JT. Généralement, les images vont correspondre aux contenus de JT.

Les caractéristiques communes : la plupart des images reposent sur l'image du type «

81François Jost, Introduction à l'analyse de la télévision, Edition Ellipses, Paris 2007 P75 et Jost François, Leblanc Gérard, La Télévision française au jour le jour, INA/Anthropos, 1994 P 68-80

MI Shengxuan MEMOIRE M1

35

Les images-témoignages » où la réalité factuelle semble s'offrir sans médiation. Ce sont des véritables indices, surtout dans la présentation des travaux de recherches.

Se basant sur les caractéristiques communes, il y a encore beaucoup de différences. Pour le JT chinois, les images ont une valeur « seuil de visibilité » (C'est dans l'illusion que la réalité factuelle peut se présenter lorsqu'on la voit à première vue) :

Suivant la règle d'éviter les images négatives (par exemple la détresse des familles), le JT présente l'image vidéo comme : le Ministère des Affaires étrangères (représentant du gouvernement chinois) qui organise les conférences de presse, et les scènes de sauvetage, comme les scènes des navires qui sont en train de chercher sur la mer de Chine, les pilotes qui déploie les recherches au vol, concernant les familles des victimes, il présente seulement une petite scène qui indique que ce sont des familles. (Annexe, photo 1, 2, 3).

Pour le JT « 20h », en plus de la valeur de « seuil de visibilité », ces images vont encore manifester une autre valeur « Seuil émotionnel ». Celle-ci insiste principalement sur le côté humain, la famille des passagers. Ces images manifestent directement leurs tristesses, leurs douleurs et leurs colères quand ils ont entendu la nouvelle de la mort de passagers. Ici, ces images vidéo ne rapportent pas uniquement le fait de la mort des passagers, ils illustrent que cette nouvelle est considérée comme une grande catastrophe pour ces familles, toutes ces images sont remplies de désespoir. Toutes ces manifestations sont vraiment négatives.

Correspondant à ces contenus, le JT « 20h » ajoute encore les images concernant l'analyse des hypothèses (les terroristes, les désintégrations etc.) Parmi ces images, il y a une petite scène sur les interviews de l'italien qui s'est fait voler son passeport l'été dernier, il a une expression heureuse pour discuter de l'événement de la disparition de vol. C'est totalement interdit pour le JT chinois qui envers ce sujet concernant le catastrophe est toujours sérieux et officiel sur lequel il est impossible de mettre des scènes joyeuses. (Annexe, photo 4, 5)

(d) Les interviews

Si on va explorer les différents dispositifs des JT, il faut encore prendre en compte les interviews dans le reportage sur lesquels on va mettre accent sur leurs différentes formes. Par rapport à la forme des interviews de JT chinois « Xin Wen Lian Bo », la forme de JT français « 20h » est plus variable en ajoutant les échanges entre le présentateur et les journalistes ou

MI Shengxuan MEMOIRE M1

36

les correspondants.

D'abord, on va voir les manifestations des interviews du JT « Xin Wen Lian Bo » :

Dans cet événement « Disparition de vol MH370 », les interviews de JT chinois sont souvent effectuées par les journalistes de la chaîne qui vont, selon les différentes demandes, faire des interviews avec les enquêteurs, les experts et encore quelques officiels gouvernementaux. Ici, on suit encore les principes établis par le gouvernement chinois et donc d'un côté, toutes ces interviews ont pour but de demander et préciser les démarches sur les travails de recherches, aussi donner un plan clair de travaux de sauvetage aux téléspectateurs. D'un autre côté, cette façon d'interviewer peut permettre en quelque sorte aux téléspectateurs d'accroître leur confiance sur leur État.

Concernant le JT « Xin Wen Lian Bo », il existe seulement une forme d'interview, il s'agit de l'échange entre les correspondants et les interviews (enquêteurs, les experts etc.) Mais pour le JT « 20h », en plus de ce type d'échange, il présente encore une autre forme d'interview qui concerne l'interaction entre les correspondants et le présentateur.

« 20h » : concernant les interviews des JT français, il y a deux types d'interviews qui sont manifestés. Le premier type : les interactions entre le présentateur et les journalistes envoyés de la chaîne. C'est l'interview de distance qui va se réaliser à travers les dialogues entre le studio et la scène du reportage live. C'est le grand écran qui lie le présentateur et les reporters afin de présenter plus directement les situations et les statuts actuels. Souvent, les présentateurs vont poser quelques questions pour avoir des informations plus précises et cette manière d'interviewer va nous permettre de saisir les dernières nouvelles immédiatement. (Photo 6)

Le deuxième type : il est similaire à l'interview de JT chinois. Celui-ci procède via les interactions mutuelles, notamment entre les reporters et les experts. Correspondant aux contenus rapportés qui se concentrent sur les analyses des hypothèses, leur but est donc d'expliquer les diverses causes possibles aux téléspectateurs et enfin de pouvoir réussir à découvrir tous les mystères étape par étape.

Via cette comparaison des différentes formes de l'interview entre les deux JT, on peut constater que, en dehors de la forme qui est plus variable pour le JT français, même si les deux types de JT ont aussi la même forme d'interview (l'échange entre les journalistes et les

MI Shengxuan MEMOIRE M1

37

interviewés), ils ont encore des buts différents.

En conclusion, dans ces quatre parties, les choix de l'information, les énoncés, les images et les interviews, tous ces éléments sont déterminés encore par le contrôle du gouvernement pour le JT chinois. En matière de compétence discursive et informative, à l'égard du JT français dont la manière de reportage et le dispositif sont plus libres et ouverts, ceux du JT chinois sont encore plus limités et conservatifs.

C. Les modèles de JT différents

Selon l'auteur chinois He Xinhua et l'auteur Guy Lochard, concernant la définition de JT, le JT chinois et le JT français ont une compréhension différente. Les modèles de JT en Chine sont plus variables que le JT en France qui manifeste seulement une forme.

Si on va parler de la présentation de cet événement « la disparition de vol MH370 », on peut utiliser une formule pour exprimer la différente compréhension sur la définition de JT en France et en Chine : le premier type de JT chinois (flux des informations) + le deuxième type de JT chinois (se concentrer sur cet événement en présentant les informations plus précises et le reportage profond) + le troisième type de JT chinois (inviter un commentateur ou expert dans le studio) = le JT français (ici, on parle seulement des formes de JT, sans parler de leurs contenus et les dispositifs etc.)

Cette formule s'explique par la différente définition de JT pour ces deux pays. A propos de l'événement important, le JT chinois préfère choisir le deuxième et le troisième type de JT pour préciser les informations ou bien inviter les commentateurs pour expliquer les raisons ou les résultats possibles. Ici, à travers le corpus « la disparition de vol MH370 », on va introduire les trois types de JT chinois afin d'explorer les différentes fonctions de ces trois types.

Le premier type de JT : « Xin Wen Lian Bo »

En considérant la propagande du gouvernement, la mission de cette émission, conformément à l'orientation de la politique du gouernement, a pour but de mener l'opinion publique. Il n'est pas difficile d'apercevoir que dans chaque émission, la durée du reportage sur ce vol se déroule généralement environ trois ou quatre minutes alors que pour le JT français « 20h », le reportage de cet événement va durer presque à chaque émission une dizaine de minutes. Et donc, pour l'émission « Xin Wen Lian Bo », présenter précisement et

MI Shengxuan MEMOIRE M1

38

profondément un certain événement important n'est jamais l'objectif. Dans ce reportage sur le vol, en l'illustrant de manière positive, « Xin Wen Lian Bo » met l'accent sur les travaux de recherches, les attitudes et les opinions de gouvernement, sans précisément poser les hypothèses de terrorisme et de désintégration. Par conséquent, sa mission principale est de fournir au peuple chinois un soutien spirituel.

Le deuxième type : Émission thématique -- « Topics In Focus »

« Topics In Focus » est une émission thématique qui va rapporter les événements plus profondément par rapport au premier type de JT chinois. Les caractéristiques de cette émission consistent en des informations abondantes, au reportage profond et encore sur la longue durée (généralement 16-17 minutes).

Dans l'actualité de la « disparition de vol », ce type de JT va mettre accent sur les travaux de recherches mais plus détaillés, plus concrets que « Xin Wen Lian Bo », comme les introductions des débris probables et les traces qui sont précisées jusqu'à la forme et la couleur concrète. De plus, cette émission va encore ajouter les interviews avec les experts qui sont effectuées via téléphone. On se concentre aussi sur les deux passeports volés, les pilotes, les possibilités de désintégration. Dans ce type de JT, il y a un grand écran qui se situe derrière les présentateurs, très souvent, les images animées et les petites vidéos vont simultanément être émises quand le présentateur rapporte les actualités concernées. Contrairement au JT chinois du premier type et le JT français qui présente cet événement tous les jours, ce type de JT rapporte cet événement souvent plusieurs fois par jour. Étant donné que toutes les télévisions sont dominées par l'État, cette émission suit aussi le principe que la présentation se dirige vers une orientation positive (faire tous les efforts pour les sauvetages, ne pas abandonner les espoirs etc.) La durée de cette émission qui est environ de 16mins contient deux événements importants chaque jour. En outre, à l'égard du JT français qui diffuse chaque jour sur 20h,, cette émission est souvent diffusée à 19 :45 avec cinq minutes de nuances.

Le troisième type : Émission critique -- « News 1+1 »

Ce type d'émission se caractérise par l'invitation des commentateurs dans le studio pour expliquer et déduire les hypothèses et les raisons professionnelles, contrairement au JT français en adoptant seulement une manière, c'est-à-dire inviter le commentateur au studio, le

MI Shengxuan MEMOIRE M1

39

JT chinois « News 1+1 » va appliquer deux manières particulières pour rapporter les actualités : l'une est similaire de JT français en présentant le commentateur ou l'expert au studio, l'une autre est d'interviewer les commentateurs à travers le grand écran à distance utilisant la haute technologie. (Photo 7)

Ce type d'émission va se concentrer sur les critiques et les commentaires d'un certain événement via lesquels le peuple chinois va avoir une pensée et une connaissance plus profonde et plus raisonnable de ces événements. Pour l'actualité« disparition de vol MH370», il est différent dans l'émission « Xin Wen Lian Bo » et « Topics In Focus », tout d'abord au début de la présentation de cette actualité, il montre un schéma qui indique la comparaison de degré de préoccupation des différentes parties de cette actualité, par exemple : premièrement, ce sont les travaux de sauvetages, deuxièmement, les familles des passagers, troisièmement, les différentes hypothèses, quatrièmes, les autres.

Bien évidemment, cette émission va mettre l'accent sur les travaux de recherches, mais il va aussi mettre l'accent sur la zone ou l'endroit où on peut déployer notre recherche et aussi sur l'analyse et l'exploration de la ligne aérienne possible que le vol va adopter au lieu de « Xin Wen Lian Bo » et « Topics In Focus » qui vont introduire simplement leur moyens de recherche, élargir les zones de recherche etc. De plus, cette émission dit aux téléspectateurs de ne pas croire facilement aux rumeurs (les débris possibles etc.) parce qu'ils vont apporter des obstacles aux travaux de recherches. D'ailleurs, par rapport aux deux autres types de JT qui ne présentent précisément pas les familles, ici, via un correspondant on peut aussi bien connaitre leurs statuts, actuellement qu'ils souhaitent seulement de trouver le vol le plus vite.

Par rapport au JT français « 20h » dont la forme va contenir complètement tous les dispositifs et les modèles de JT chinois, cette classification va présenter les événements plus clairement parce que pour chaque type de JT, il possède leur propre fonction pour le reportage de l'actualité« disparition de vol MH370».

En conclusion, envers la définition du JT, le JT français considère les reportages de journalistes envoyés, les hypothèses de l'actualité importante, ses critiques, ses commentateurs, ses interviews comme un ensemble qui ne peut pas être séparé. Mais le JT chinois du premier type qui se caractérise par les flux d'informations présente les informations globales qui sont brèves mais bien résumées, si on veut savoir précisément plus

MI Shengxuan MEMOIRE M1

40

d'informations sur cette actualité importante, il faut cibler le deuxième et le troisième type de JT qui se concentrent seulement sur une ou deux thématiques majeures, et les trois types de JT ont encore leurs fonctions particulières en présentant les différentes formes. Les 2ème type et 3ème type de JT vont traiter les actualités qui sont moins immédiates, mais plus profondes et plus précises que le 1er type. Mais encore une fois, tous ces types doivent aussi servir le gouvernement chinois en vue de la propagande de politique générale et leur pensée.

MI Shengxuan MEMOIRE M1

41

V. Conclusion

Au terme de cette étude, l'élaboration d'un premier cadre théorique et l'analyse des résultats obtenus d'après un terrain représentatif, nous a permis de mieux envisager et constater la différence de JT entre la Chine et la France afin de facilement découvrir et trouver les raisons qui vont aboutir à ces différences.

Toutes les méthodologies utilisées et les représentations illustrées qui sont en vue de présenter les différences entre les deux types de JT vont servir, en effet, à explorer les réponses de la problématique. Ici, on poser les trois différentes hypothèses (1. différent système politique et économique, 2. différences de compétence discursive et informative, 3. compréhension des différentes définitions de JT entre les deux pays), mais si on observe et étudie profondément notre corpus « la disparition de vol MH370 », on peut encore facilement de voir que l'hypothèse 2 et l'hypothèse 3 sont basées sur l'hypothèse 1 qui est considéré comme la raison la plus importante en formant les différentes types de JT. Toutes les différences entre les deux types de JT, au fond, sont attribuées au système politique particulière de Chine qui est totalement distinct du système de France: en Chine, L'État et la politique sont comme un ensemble qui ne peut pas être séparés et sur cette idéologie, les télévisions comme CCTV sont complètement contrôlées par le gouvernement c'est-à-dire que la plupart de médias conforment leurs points de vues à la politique gouvernementale. D'ailleurs, les medias dépendent encore de l'aide financière du gouvernement. Cette particularité va décider directement ensuite les autres régimes et les systèmes de télévisions chinoises, comme la caractéristique de la télévision d'État, les choix de l'information, les contenus, les compétences informatives et discursives, y compris les manières de reportages et de présentation, aussi les différentes formes de JT, etc. Tous sont plus limités et conservatifs par rapport aux JT français qui sont plus ouverts et libérés.

MI Shengxuan MEMOIRE M1

42

VI. Bibliographie

A. Ouvrages :

1. Charaudeau, Patrick. Les médias et l'information: l'impossible transparence du discours, De Boeck-Ina, Bruxelles, 2011 P23-27

2. Dictionnaire de l'académie française, 8e édition

3. Evelyne Cohen, La télévision sur la scène du politique un service public pendant les trente Glorieuses, Le harmattan-Ina, paris 2009 P51-68

4. Fang Hanqi, Zhang Zhihua L'évolution du système des médias en Chine, China Renmin

University Press Co. LTD, Beijing 1995 P40-89

5. François Jost, Introduction à l'analyse de la télévision, Edition Ellipses, Paris 2007 P75-99

6. Gérard Leblanc, le monde en suspens, Treize heures, vingt heures, Paris, Hizeroth, 1987, p7-53

7. Guy. Lochard, L'information télévisée, Mutations professionnelles et enjeux citoyens, De

Boeck-Ina, Bruxelles Paris, 2011, p. 28-54

8. He Xinhua, Le fondement de théorie du journalisme, Université de la communication de Chine, Beijing 2002 P35-98

9. Mouillaud M., Tétu J-F,. Le journal quptidien, op.cit

10. Jocelyne Arquembourg-Moreau, Le temps des événements médiatique, De Boeck-Ina, Bruxelles, 2003 P28-29

11. Jost François, Leblanc Gérard, La Télévision française au jour le jour, INA/Anthropos, 1994 P67-79

12. Patricia Von Münchow, Les journaux télévisés en France et en Allemagne. Plaisir de voir ou devoir de s'informer. Paris, Presses Sorbonne Nouvelle, 2004P60

13. Thierry Lancien, Le Journal télévisé. De l'événement à sa représentation, Presses universitaires de Bordeaux, coll. Parcours universitaires, 2011 P31-43

B. Articles

1. Conseil européen des ministres de la culture, résolution«Développement du secteur audiovisuel», 5 novembre 2001

2.

MI Shengxuan MEMOIRE M1

43

Jacques Gerstlé, «La persuasion de l'actualité télévisée »,In: Politix. Vol. 10, N°37. Premier trimestre 1997. pp. 81-96.

3. Jean-François Tétu, « L'actualité, ou l'impasse du temps », publié dans Sciences de l'information et de la communication, Larousse (Ed.) (1993) 713-722

4. Jean-Claude BONDOL « Tous les temps mènent au présent » halshs-00162663, version 1 - 15 Jul 2007

MI Shengxuan MEMOIRE M1

44

VII. Annexe

Remarque : L'émission quotidienne «Xin Wen Lian Bo» est diffusée simultanément sur la chaîne CCTV1 et CCTV13. En raison de la limite des sources sur le site d'internet chinois, je ne trouve que les photos de cette émission sur la chaîne CCTV13.

Photo1 : Le porte-parole du Ministère des Affaires étrangères du gouvernement chinois. (11/03/2014 «Xin Wen Lian Bo»)

Photo 2 : La scène des travails de sauvetage qui est le plus présent sur le JT «Xin Wen Lian Bo» (27/03/2014)

MI Shengxuan MEMOIRE M1

45

Photo 3 : la seule scène dans JT «Xin Wen Lian Bo» qui présente les activités des familles (11/03/2014)

Photo 4 : la scène de la présentation des familles des passagers qui manifeste leurs situations désespérées. (09/03/2014,«20h»)

MI Shengxuan MEMOIRE M1

46

Photo 5 : C'est l'italien qui explique que son passeport était volé et qu'il n'a jamais embarqué. Ici, la scène montre une atmosphère facétieuse. (09/03/2014,«20h»)

Photo 6 : C'est une interview de distance qui va se réaliser à travers les dialogues entre le studio et la scène du reportage live. (09/03/2014,«20h»). Concernant le premier type de JT chinois, on n'adopte pas généralement ce type d'interview.

MI Shengxuan MEMOIRE M1

47

Photo 7 : « News 1+1 » utilise la manière d'interviewer les experts à travers le grand écran en distance utilisant la haute technologie.(09/03/2014,«Xin Wen Lian Bo»).