WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

La révolution scientifique dans la conception koyrienne de l'univers sans limites

( Télécharger le fichier original )
par Zephyrin KATONGOLA
institut superieur de philosophie et de théologie de Kolwezi -  2017
  

sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

INTRODUCTION

0.1 Explication du sujet

Il est sans ignorer de tous du progrès de la théorie explicative de l'univers depuis l'antiquité jusqu'à nos jours. Dans le contexte qui est le nôtre, nous voulons explorer ce dit progrès partant d'abord d'un univers fini et ordonné. Dans le monde où nous trouvons la structure spatiale qui avait en elle la perfection. Et au-dessus de la terre, elle qui est le centre de la région sublunaire du changement et toute corruption s'élevait les astres célestes incorruptibles jusqu'à un univers infini.

L'univers infini est celui qui ne comporte aucune hiérarchie de la nature, dont son unité se fait par les lois qui régissent toutes les parties de l'univers et même toutes les composantes ultimes placés même au niveau ontologique ;et ceci est très claire dans ce que dit AlexandreKOYRE: « le développement de la cosmologie nouvelle, a remplacé le monde géocentrique des grecs et le monde anthropocentrique du moyen âge »1(*).

Parlant du développement de cette nouvelle conception de l'univers qui met fin à l'ancienne explication du monde clos, cela nous ouvre àune nouvelle vision du monde qui nous laisse heurter la notion d'un univers infini, indéterminé et sans limites.Un univers qui n'a pas de point de référence. La nouvelle conception de l'univers sans limites nous montre que chaque point de l'univers constitue le centre de l'univers, par contre dans l'ancienne conception du monde clos, la terre des hommes était le point de référence de l'univers autour duquel tournaient les étoiles, les planètes et le soleil. C'est cette théorie qu'Aristote et Ptolémée ont présentée en leur temps qui sera opposée pour la toute première fois à celle de Copernic selon ce que nous dit Stephen : « le soleil était immobile au centre de l'univers et les planètes décrivaient des orbites circulaires dont il était le foyer »2(*). Puis vient Nicolas de Cues affirmant que le centre de l'univers est métaphysique, il ne contient rien si ce n'est que l'Absolu ou Dieu. Avec une telle affirmation l'homme se voit dépouillé de sa réjouissance d'être au centre de l'univers parce que le centre de l'univers est déplacé. Avec Nicolas de Cues, la terre occupe un point de l'univers comme les autres planètes dans un univers sans limites.

0.2 Problématique

La problématique de notre travail est celui de chercher à dépasser les théories explicatives antiques de l'univers selon lesquelles l'univers est géocentrique et ferme sur lui-même ou mieux infini pour une conception sans limites. Nous chercherons à démontrer la révolution qu'a effectuée Koyré par rapport à la notion de l'univers come une transformation spirituelle qui a bouleversé le contenu et la pensée de la philosophie en ayant en idée une substance d'un univers infini et homogène.

* 1 A. KOYRE, Du monde clos à l'univers infini, Gallimard, Paris, 1961, p.11.

* 2S.W. HAWKING, Une brève histoire de notre temps, Du bing bang aux trous noirs Flammarion, Paris, 1989, p.20.

sommaire suivant