WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Problématique des valeurs culturelles lega face à  la modernité. mythe ou réalité. cas de l'idego de 1996 à  2020


par SABUKAKA DEROSE SABUNI
ISP- Kalima - Graduat 2020
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

PROBLEMATIQUE DES VALEURS CULTURELLES LEGA FACE A LA MODERNITE, MYTHE OU REALITE. CAS DE L' « IDEGO » DE 2015 à 2021 ;

INTRODUCTION GENERALE

1. PRESENTATION DU SUJET

Notre sujet s'intitule « problématique des valeurs culturelles lega face a la modernité, mythe ou réalité. Cas de l' « idego » de 1980 à 2021 ». Les lega sont une population forestière bantoue d'Afrique centrale, établie principalement en République démocratique du Congo, à l'Est du Lualaba (le fleuve Congo), jusqu'en altitude dans les monts Mitumba, dans les provinces du Nord-Kivu, du Sud-Kivu et du Maniema2(*).

Le Mulega ou le peuple lega dispose des valeurs culturelles riches et variées. Par sa tradition orale, ses oeuvres d'art, ses nombreuses activités culturelles telles que le Bwali3(*), le Bwami, les chants et la danse (Mokembe), ...ect, le Mulega est détenteur d'un patrimoine culturel étendu et adapté aux différentes circonstances autant festives que dramatiques.Ainsi par exemple, à l'accouchement d'une femme mariée, le conjoint dont la femme a accouché est soumis à l'obligation de payer à sa belle-famille une redevance appelée « Misululu ». Dans la famille polygamique de l'ancienne société « Lega » régnait une hiérarchie. La première épouse appelée « Mukikolomukulu » commandait à toutes les autres et celles-ci,appelées « petites femmes » lui devaient l'obéissance d'où ce proverbe « asongwag'isongakakwekyankumbatakakulukuguli », mot à mot : celle que tu trouves au foyer conjugal peut te faire porter son petit panier même si elle n'est pas plus âgée que toi4(*).De même, lorsqu'un homme s'empare d'une fille d'autrui et en fait sa femme sans au préalable avoir été chez ses parents pour demander officiellement sa main, il doit payer le « MpenezaKabenga ». Pour les travaux champêtres, le défrichage, l'abattage d'arbres, le brûlis et le semisexigent du propriétaire du champ de préparer le « Kelale » pour ceux qui l'aideraient à la réalisation de ces lourdes corvées.Autant pour les événements malheureux tels que le décès, la famille éplorée est soumise à l'obligation de payer certaines redevances dont le « Mibulobulo » et forcement, l' « Idego ».

Cependant, le Bulega offre un paradis terrestre de paix, de bonheur, d'hospitalité et de bénédictions tant, pour ses fils et filles, que pour leurs prochains qui viendraient de l'intérieur du pays ou de l'étranger afin de se mettre ensemble pour l'exploitation et la mise en valeur de ses nombreuses richesses naturelles. Ce cosmopolitisme lega traduit par la colonisation occidentale et le mixage avec les différentes tribus congolaises et des pays voisins du Congo a entrainé une mutation culturelle lega au point de confronter la tradition à la modernité. C'est ce choc de culture qui a inspiré cette thématique dont la formulation a été révéléeprécédemment. Cette étude se fonde sur l'éternelle question du rapport dialectique entre la tradition et la modernité, sur l'apport de la modernité dans la tradition et les survivances traditionnelles dans la modernité.

Le choix de ce sujet serait également motivé par le fait que nous sommes d'abord nous-mêmes membre de la communauté lega naviguant «  entre les eaux » au sens Mudimbien5(*) du terme.

* 2 Le peuple Lega, in fr.wikipedia.org

* 3Le Bwali ou Bwale est l'initiation chez les Balega pour lesquels la circoncision de la chair n'avait aucune valeur juridique. Il crée encore une hiérarchie sociale exclusive entre le Mukuli(Maitre d'initiation chez Kimbilikiti, le Mutende(l'initié), le Mugunda(profane) et le Musuli(incirconcis ou non initié)

* 4 Charles Bilembo, Praeterrerumordinem. Regard sur ma vie, Editions du Pangolin, Kinshasa, 2013, p. 14

* 5 Dans son roman « entre les eaux », Yves Valentin Mudimbe démontre l'ambigüité de l'Africain. Un prêtre (Abbé Nlandu), un intellectuel occidentalisé découvre l'ambigüité de sa situation. Si par fidélité au message évangélique, il renie l'église, son adhésion aux thèses marxiste-léninistes n'est encore qu'une fuite, un tourment et un terrible échec.

précédent sommaire suivant






La Quadrature du Net