WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Communication et mobilisation sociale pour un changement de comprtement en eau, assainissement et hygiène

( Télécharger le fichier original )
par Saholinirina Joelle RAKOTOVOLOLONA
Université d'Antananarivo - Licence 2008
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

1.6 Spécificité et problèmes de la commune32(*)

La CR d'Ambalavao est promue comme étant une commune vitrine ou « kaominina mendrika » (Commune Championne), modèle des autres CR grâce aux efforts déployés par la mairie et tous ses habitants. Néanmoins, il existe encore bon nombre de contraintes, des problèmes voire même des faiblesses qui constituent un blocage pour le développement.

Ces problèmes touchent tous les secteurs de développement de la commune et se répercutent dans les domaines de la vie sociale.

Géographique : la commune est vaste alors que les hameaux sont éparpillés en petits lots. Cette situation devient une contrainte pour la mobilisation de la communauté pour les activités de développement comme par exemples, l'adduction d'eau, l'électrification et même pour la sécurité.

Leadership : mésentente entre les anciens chefs et les nouveaux : les premiers ont toujours tendance à exercer leur pouvoir sur la population et influencer les habitants sur telle ou telle décision à prendre. Ils s'imaginent être toujours les chefs.

Communication :

§ Manque de communication,

§ Trop d'absentéisme dans les réunions communautaires,

§ portée d'intérêt différent,

§ Divergences d'opinions.

Socio organisationnel : manque, voire même absence d'organisation dans tous les travaux à entreprendre, ce qui devient le plus souvent une source de tension et de conflit social. Ex : mauvaise répartition des eaux d'irrigation pour les cultures (cas de la riziculture et de l'horticulture).

Economique :

Le faible niveau de vie de la population entraîne des répercussions sur l'éducation des enfants et des jeunes. En effet, le pouvoir d'achat des parents est trop faible pour supporter la scolarisation (notamment le coût élevé des fournitures scolaires) des enfants. D'où beaucoup de jeunes ont des difficultés à s'orienter vers le monde du travail.

Mentalité et valeur morale :

§ Discrimination des étrangers, c'est-à-dire de ceux qui n'habitent pas la région. Les habitants n'aiment pas qu'on leur fasse des promesses non réalisées (ils pensent que beaucoup d'étudiants font des recherches juste pour leur propre intérêt et s'en vont après avoir obtenu ce qu'ils veulent sans tenir leur promesse)

§ Peur du changement, plus précisément de la transformation de la vie, de changer d'habitude sans être sûr des résultats d'où « laisser d'abord essayer les autres s'ils osent ».

Santé :

D'après le CSB, les maladies des habitants relèvent souvent du manque d'hygiène car les maisons d'habitation sont non hygiéniques. La population  accorde plus d'importance au bon emplacement de l'étable et à la sécurité des zébus. Ce qui pourrait s`expliquer par le problème d`insécurité.

* 32 Source : commune, nos entretiens, nos observations

précédent sommaire suivant






La Quadrature du Net