WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Une Institution de Micro Finance (IMF) dans la lutte durable contre la pauvreté, cas de la CAMEC/LUKALA

( Télécharger le fichier original )
par Rigaud LUSAKU
ISTC/MBANZA-NGUNGU - GRADUE EN GESTION FINANCIERE 2008
  

sommaire suivant

INTRODUCTION

01. PROBLEMATIQUE

Jusqu'à ce jour, la pauvreté dans le monde reste encore un problème préoccupant pour les pays ainsi que les Organismes Internationaux (PNUD, ONU, UE, UA,...).

Etant l'un des pays les plus pauvres d'Afrique, la République Démocratique du Congo est aussi frappée par une pauvreté absolue, généralisée et multisectorielle.

A sa situation déjà précaire sont venus s'ajouter les pillages de 1991 et 1993, ainsi que les conflits armés de 1998 - 2002, aggravant d'un coup la pauvreté et la dégradation sociale.

Notons cependant que la lutte contre la pauvreté dans les pays en voie de développement (PVD) doit partir à satisfaire nombreux problèmes à savoir : la vulnérabilité de sa population, les besoins physiques, matériels, sociaux et psychologiques.

En dépit de toutes potentialité que la R.D.Congo regorge sur tous les plans, richesses naturelles du sol et sous-sol, richesses humaines c'est-à-dire les capacités intellectuelles, l'esprit d'initiative, de créativité et les capacités de gestion, sa population vit dans des conditions infrahumaines, 0,30$ de revenu par habitant et par jour (en 1998) selon les statistiques disponibles dans le Document Stratégique de Réduction de la Pauvreté (DSRP) de l'année 2002. (1(*)) Aussi son PIB/hab. est -il estimé à près de 74 $ Américain en 2001, selon le même Document.

En 2002, KOFI Anan, dirigea un sommet dit « Millénaire ». Celui-ci prévoit la réduction de l'extrême pauvreté de moitié d'ici 2015. La micro finance figure parmi les moyens d'action. (2(*))

Cependant la micro finance en est un des pistes de solutions dans la mesure où elle est considérée à l'heure actuelle comme une nécessité. De façon générale, la micro finance est l'offre des services financiers aux populations pauvres à travers les Institutions de micro finance (IMF). Elles aident les ménages exclues du secteur bancaire, les petits et moyennes Entreprises, à accéder aux services financiers, la micro finance contribue à la croissance, à la création d'emploi, et donc « à la lutte contre la pauvreté ».

Sachant que le coût de service de micro crédit à des pauvres est élevé, comment donc trouver les moyens nécessaire de promouvoir et plus précisément financer de manière durable cette lutte contre la pauvreté ?

Ce service représente des coûts énormes pour les IMF, pouvant compromettre leur fonctionnement. Il s'y pose un réel problème de gestion des IMF cette fois.

Seules cette gestion peut rechercher une nette conciliation entre la lutte contre la pauvreté et la pérennisation des IMF. Au démarrage, dans laquelle elles sont presque toutes, il est exigé d'elles une bonne situation financière pour espère être durablement engagées dans cette lutte.

Aussi, reste-t-il par ailleurs incontestable qu'une bonne situation financière soit recommandée pour une lutte réelle contre la pauvreté (celle qui est menée d'une façon durable).

Une question mérite cependant d'être posée : « la situation financière des Institutions de micro finance, cas de la CAMEC Lukala, peut-elle lutter durablement contre la pauvreté. »

* 1 Ministère du Plan, Document Stratégique de la Réduction de la Pauvreté, Ministère du Plan, Kin 2002, p6

* 2 www.microcreditsummit.org

sommaire suivant