WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Variabilité et tendances pluviométriques dans le nord-ouest de la Centrafrique: enjeux environnementaux


par Bertrand DOUKPOLO
Université d'Abomey-Calavi - DEA 2007
  

précédent sommaire suivant

4. Objectifs de l'étude

L'objectif général de l'étude permet d'une part d'analyser la vulnérabilité des écosystèmes naturels et d'autre part de proposer des mesures et des activités prioritaires visant à réduire les effets néfastes des changements climatiques sur les écosystèmes naturels, l'agriculture et le secteur agroalimentaire en appliquant des politiques de prévision. Les facteurs de la vulnérabilité ont besoin d'être élucidés afin de concevoir des stratégies d'adaptation pour les humains et leurs activités agropastorales au N/SW de la Centrafrique. De façon spécifique, les objectifs sont :

§ Extrapoler le climat centrafricain à l'horizon 2025 et 2050 dans le cadre des scénarios d'un accroissement continu des gaz à effet de serre dans l'atmosphère ;

§ Analyser les conséquences des changements climatiques sur les écosystèmes naturels et les activités agricoles ;

§ Analyser le rôle des activités agro-économiques dans la vulnérabilité et la dynamique des écosystèmes naturels ;

§ Evaluer l'efficacité des stratégies d'adaptation existantes, en préconiser si possible des nouvelles options.

5. Méthodes et Outils

§ Travaux de terrain, collecte et constitution d'une base de données statistiques, de sources climatologique, agro-écologique et socio-économique. Etat des lieux et démarche d'évaluation environnementale ;

§ Mise en place des données régionales spatialisées de climatologie, de végétation et autres connexes au sein d'un SIG afin de fournir les principaux paramètres nécessaires au fonctionnement du modèle de végétation qui sera choisi ;

§ Scénarios climatiques : SAS, SAH et HadCM2. Les données météorologiques réelles (stations météorologiques) et simulées (présent et futur) par le modèle MAGGIC-SCENGEN seront analysées et spatialement interpolées;

§ Couplage du modèle de prévision utilisé par l'ONASA et du système DIAgnostic PERmanent (DIAPER) du CILSS, pour les calculs du bilan agroalimentaire ;

§ Analyse des cartes au niveau régional et local de risques climatiques (sécheresse,...) permettront d'identifier les zones phytogéographiques les plus vulnérables.

6. Grandes lignes du plan

La thèse est structurée en trois parties. La première partie présente le cadre méthodologique. Elle analyse les grands traits bioclimatiques et les indicateurs environnementaux et socio-économiques dans le N/SW de la Centrafrique. La deuxième partie décrit et quantifie les interactions entre le climat et la végétation, ceci permettra d'établir la vulnérabilité des milieux à la variabilité et au changement climatique actuels (échelles saisonnière et interannuelle). Une section est consacrée à l'estimation des risques agricoles consécutifs à un climat modifié dans les deux régions d'étude ainsi que ses impacts socio-alimentaires au regard des tendances futures. La troisième partie de la thèse présente les principaux résultats d'analyse issus des scénarios climatiques, de la simulation des climats futurs et du bilan de la susceptibilité des écosystèmes naturels. Dans cette dernière partie, il sera envisagé l'évaluation de l'efficacité des mesures d'adaptation existantes afin d'étudier la possibilité de préconiser des nouvelles options d'adaptation des agrosystèmes.

précédent sommaire suivant