WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Les contradictions des politiques de ciblage dans les projets de lutte contre la pauvreté dans l'ouest montagneux ivoirien

( Télécharger le fichier original )
par Alexis KOFFI
Université de Bouaké - DEA 2009
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

II.3.4- Nature de l'intervention et catégories d'activités

Le projet AUDIO s'inscrit dans le volet des programmes dits d'Assistance d'Urgence aux Populations déplacées internes de la crise ivoirienne. Plusieurs activités spécifiques ont été mises en oeuvre pour apporter cet appui aux populations déplacées. Les activités mentionnées ci-dessous correspondent aux activités qui ont été effectuées sur douze mois de mise en oeuvre du projet. Elles ont concouru à la réalisation de l'objectif du projet en terme de :

a) Réhabilitation d'habitats à Blody et à Fengolo ;

b) Reconstruction et de réhabilitation de l'école primaire de Blody ;

c) Travaux de réhabilitation de la route Fengolo-N'Zo ;

d) Achèvement du marché de Fengolo et démarrage de celui de Blody ;

e) Construction et réhabilitation de points d'eau ;

f) Distribution de kits NFIs

II.3.5- Ingénierie du ciblage du projet AUDIO

II.3.5.1- Populations cibles

Les bénéficiaires de l'opération sont composés des ménages déplacés qui acceptent de retourner sur leurs sites d'origine ; qu'ils soient autochtones, allochtones ou allogènes. En ajout, elle concerne également les ménages dites `'vulnérables'' restés sur place dans les villages, les familles d'accueil sur place dans les villages et les populations impliquées dans les conflits interethniques.

II.3.5.2- Méthodologie d'identification et de sélection des bénéficiaires

Les critères de choix des bénéficiaires

Trois types de critères ont présidés à l'identification et au choix des bénéficiaires du projet AUDIO. Ils sont les suivant :

1-Critère démographique

Ce critère est important dans la mesure où, les premiers retournés accueillent leurs parents durant un bon séjour avant que ceux-ci ne réhabilitent leurs maisons. Il arrive aussi que certains accueillent sous leur toit les enfants d'un défunt parent accroissant les possibilités d'hébergement du ménage. Ce facteur met en exergue l'impact négatif en termes de nombres de personnes touchées par le conflit.

2- Critère de vulnérabilité

Les indices à partir desquels l'équipe technique a pu se rendre compte du degré de vulnérabilité d'une localité par rapport à une autre sont les suivants :

la situation sécuritaire, les niveaux sanitaire, alimentaire, vestimentaire

le degré de pauvreté globale ;

le degré d'organisation communautaire ;

le degré d'assistance humanitaire ;

le degré de cohésion sociale.

En outre, dans certains cas l'état psychologique de la population de façon générale peut donner une idée sur son degré de traumatisme vécue. C'est le cas de plusieurs localités ayant subies de pires exactions pendant la guerre et de multiples événements dramatiques. Au niveau des ménages ou des individus, l'accent a été mis sur les femmes, les enfants affectés par la crise. C'est après ces catégories de personne que l'on a prit en compte les personnes âgées, les handicapés et les jeunes.

3- Critère historique lié à la durée du retour du ménage

Les retournés récents ont plus de chance de bénéficier des projets pour leur réintégration au sein de leur communauté. Vu qu'ils n'ont pas le minimum pour leur réinstallation, ceux-ci sont prioritaires dans la sélection des bénéficiaires des projets.

Méthode d'identification et de sélection des bénéficiaires

L'outil méthodologique utilisé dans ce projet est essentiellement basé sur la MARP. Les efforts déployés par CARE pour faciliter le retour des Personnes Déplacées Internes ont commencé au début de l'année 2007. Ces efforts consistaient notamment à mieux appréhender les problématiques de cohésion sociale et les entraves susceptibles de compromettre le caractère durable et digne du retour dans les zones d'intervention du projet.

À la suite de cette étape, des comités de paix ont été mis en place pour servir d'interface entre CARE et les communautés toutes entières. Ce sont donc ces comités qui étaient chargés de produire les listes de bénéficiaires des actions. Généralement, cela se fit sur la base de la participation communautaire.

En fait, pour les projets de réhabilitation communautaire (école, construction de marché, case de santé, pompe hydraulique...) la priorisation des activités est fait sous le contrôle de CARE avec toute la communauté lors du MARP. Ces projets devant être utilisés par l'ensemble des communautés, leur implication reste une caractéristique de première importance.

En ce qui concerne la distribution de kits ou la réhabilitation de maisons privées, comme sus mentionné, les membres du comité connaissant mieux leurs concitoyens élaboraient les listings. Ces listes étaient ensuite divulgués afin de recueillir l'approbation ou les objections du reste de la communauté en rapport au travail effectué

précédent sommaire suivant






La Quadrature du Net