WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Diagnostic du fonctionnement du réseau d'assainissement de la commune de Yopougon: cas du quartier Niangon en Côte d'Ivoire

( Télécharger le fichier original )
par Tekéhi Pacôme WAYOU
Université d'Abobo- Adjamé Côte d'Ivoire - Master I de sciences et gestion de l'environnement 2010
  

Disponible en mode multipage

    Diagnostic du fonctionnement du réseau d'assainissement de la commune de Yopougon : Cas du quartier Niangon

    Wayou Tekehi P . Maîtrise Sciences et Techniques de l'Eau/ Université d'Abobo-Adjamé/ 2009-2010

    1

    Diagnostic du fonctionnement du réseau d'assainissement de la commune de Yopougon : Cas du quartier Niangon

    Wayou Tekehi P . Maîtrise Sciences et Techniques de l'Eau/ Université d'Abobo-Adjamé/ 2009-2010

    2

    Wayou Tekehi P . Maîtrise Sciences et Techniques de l'Eau/ Université d'Abobo-Adjamé/ 2009-2010

    3

    Diagnostic du fonctionnement du réseau d'assainissement de la commune de Yopougon : Cas du quartier Niangon

    4

    Diagnostic du fonctionnement du réseau d'assainissement de la commune de Yopougon : Cas du quartier Niangon

    Wayou Tekehi P . Maîtrise Sciences et Techniques de lEau/ Université dAboboAdjamé/ 20092010

    Diagnostic du fonctionnement du réseau d'assainissement de la commune de Yopougon : Cas du quartier Niangon

    Wayou Tekehi P . Maîtrise Sciences et Techniques de l'Eau/ Université d'Abobo-Adjamé/ 2009-2010

    5

    Wayou Tekehi P . Maîtrise Sciences et Techniques de l'Eau/ Université d'Abobo-Adjamé/ 2009-2010

    6

    Diagnostic du fonctionnement du réseau d'assainissement de la commune de Yopougon : Cas du quartier Niangon

    Wayou Tekehi P . Maîtrise Sciences et Techniques de l'Eau/ Université d'Abobo-Adjamé/ 2009-2010

    7

    Diagnostic du fonctionnement du réseau d'assainissement de la commune de Yopougon : Cas du quartier Niangon

    Wayou Tekehi P . Maîtrise Sciences et Techniques de l'Eau/ Université d'Abobo-Adjamé/ 2009-2010

    8

    Diagnostic du fonctionnement du réseau d'assainissement de la commune de Yopougon : Cas du quartier Niangon

    Diagnostic du fonctionnement du réseau d'assainissement de la commune de Yopougon : Cas du quartier Niangon

    Wayou Tekehi P . Maîtrise Sciences et Techniques de l'Eau/ Université d'Abobo-Adjamé/ 2009-2010

    9

    Wayou Tekehi P . Maîtrise Sciences et Techniques de l'Eau/ Université d'Abobo-Adjamé/ 2009-2010

    10

    Diagnostic du fonctionnement du réseau d'assainissement de la commune de Yopougon : Cas du quartier Niangon

    Diagnostic du fonctionnement du réseau d'assainissement de la commune de Yopougon : Cas du quartier Niangon

    INTRODUCTION

    L'assainissement des eaux usées est devenu un impératif de nos jours (Cherqui et al., 2009). En effet, l'accroissement démographique et l'urbanisation s'accompagnent inévitablement d'une production croissante de rejets polluants (Shafiul et Syed, 2006). Ceux-ci, dans les pays développés sont collectés dans des réseaux d'assainissement qui les acheminent vers des stations d'épuration où ils subissent des traitements de dépollution (Altmeyer et al., 1990). Les effluents résultant de ces différentes étapes peuvent être rejetés dans l'environnement sans dommages. Malheureusement, la situation ne se présente pas de la même façon dans les pays en développement. Dans ces pays, l'insuffisance des réseaux d'assainissement et la non connexion de la majorité de la population à l'égout font qu'on observe des rejets d'eaux usées sans traitement dans le milieu naturel. Cette pratique est susceptible d'entraîner une pollution permanente de l'environnement et des risques épidémiologiques (Gomez et al., 2008). Dans le District d'Abidjan, en Côte d'Ivoire, seulement 30 % de la population est raccordée au réseau (Anonyme 1, 1994). Il y a donc un intérêt à surveiller périodiquement l'état de fonctionnement de ces ouvrages. Or la gestion des réseaux d'assainissement passe par une connaissance de l'existant, des risques technologiques et sanitaires associés à ces infrastructures. C'est dans cette optique que cette étude est menée. Son objectif général consiste à faire l'état des lieux du fonctionnement du réseau d'assainissement dans le quartier de Niangon de la commune de Yopougon. Les différents objectifs spécifiques se résument à effectuer l'inventaire des ouvrages du réseau d'assainissement existant, à évaluer le niveau de connaissance de la population dans le domaine de l'assainissement et à faire des propositions de solutions adéquates.

    Pour bien mener notre étude, le travail est organisé en trois chapitres :

    . la généralité sur le diagnostic du fonctionnement du réseau d'assainissement ;

    . le matériel et les méthodes;

    . les résultats obtenus et une discussion suivie de recommandations.

    Wayou Tekehi P . Maîtrise Sciences et Techniques de l'Eau/ Université d'Abobo-Adjamé/ 2009-2010

    11

    PREMIERE PARTIE :

    GENERALITES

    Diagnostic du fonctionnement du réseau d'assainissement de la commune de Yopougon : Cas du quartier Niangon

    Wayou Tekehi P . Maîtrise Sciences et Techniques de l'Eau/ Université d'Abobo-Adjamé/ 2009-2010

    12

    Diagnostic du fonctionnement du réseau d'assainissement de la commune de Yopougon : Cas du quartier Niangon

    1-1 SODECI

    1-1-1 Présentation Générale

    La Société de Distribution d'Eau de Côte d'Ivoire (SODECI) est une société de droit privé créée en 1960 et concessionnaire du service de l'Eau depuis 1988. Elle gère les réseaux d'égout, d'eaux pluviales et les secteurs de l'eau du District d'Abidjan. Elle a l'exclusivité de la distribution de l'eau, de la facturation et du recouvrement de la redevance. Elle assure aussi le financement des travaux de mise à niveau, la réalisation des travaux de branchement et de renouvellement (Lapka, 1994). Par un contrat d'affermage, signé le 30 juin en 1999, l'Etat Ivoirien a confié à cette société, l'exploitation et l'entretien des réseaux d'assainissement et de drainage, les stations de pompage et de traitement du district d'Abidjan. En revanche, le développement de ces réseaux, l'entretien des canaux à ciel ouvert, la fixation du montant de la redevance et le contrôle du fermier sont assurés par l'Etat. D'ailleurs ce dernier a réalisé, à environ, 200 milliards de FCFA, 2000 km de réseaux, dont 850 pour les eaux usées, 1040 pour les eaux pluviales (dont 390 à ciel ouvert) et 140 km de réseaux unitaires (Anonyme 2, 2003).

    1-1-2 Intervention de la SODECI sur le réseau d'assainissement La SODECI effectue deux types d'entretiens sur le réseau.

    1-1-2-1 Entretien préventif

    Il est effectué pour prévenir les incidents sur les ouvrages suivant un programme de six à douze mois. Par exemple, le curage systématique des canalisations enterrées, etc.

    1-1-2-2 Entretien palliatif

    Il concerne les interventions ponctuelles sur le réseau après un incident. Par exemple le curage d'un regard bouché avec écoulement d'eaux usées après des pluies torrentielles

    Wayou Tekehi P . Maîtrise Sciences et Techniques de l'Eau/ Université d'Abobo-Adjamé/ 2009-2010

    13

    Diagnostic du fonctionnement du réseau d'assainissement de la commune de Yopougon : Cas du quartier Niangon

    1-2- Zone d'étude

    1-2-1 Situation géographique

    Yopougon fait parti des 13 communes du district d'Abidjan. De par sa superficie (8.500 ha), elle est la plus grande commune de Côte d'Ivoire et comptait 800.000 habitants en 2005 (Koné, 2008). Elle est située au sud ouest du District d'Abidjan et délimitée au nord par les communes d'Abobo et d'Anyama, au sud par la lagune Ebrié, à l'est par la commune d'Attécoubé, et à l'ouest par la commune de Songon. C'est dans cette commune que se trouve notre zone d'étude qui est le quartier Niangon nord et sud

    Zone d'étude

    Figure 1 : Carte de la Commune de Yopougon (BNEDT- 1993)

    Wayou Tekehi P . Maîtrise Sciences et Techniques de l'Eau/ Université d'Abobo-Adjamé/ 2009-2010

    14

    Diagnostic du fonctionnement du réseau d'assainissement de la commune de Yopougon : Cas du quartier Niangon

    1-2-2 Données climatiques

    La commune de Yopougon est régie par le même climat que celui du District d'Abidjan. En effet, elle appartient au climat de transition ou Attiéen. Quatre saisons composent son cycle pluviométrique annuel (Dongo, 2001) :

    - une grande et une petite saison de pluies respectivement de mai à juillet et d'octobre à novembre,

    - une grande et une petite saison sèche, respectivement de décembre à avril et d'août à septembre. La pluviométrie moyenne annuelle y varie de 1500 à 2000 mm de pluie.

    1-3 Assainissement

    1-3-1 Définition

    L'assainissement des agglomérations a pour objet d'assurer l'évacuation de l'ensemble des eaux pluviales et usées, ainsi que leur rejet dans l'exutoire naturel sous des modes compatibles avec les exigences de la santé publique et de l'environnement (Coste et Loudet, 1980).

    1-3-2 Types d'assainissement

    Selon la nature de l'habitat et le choix de la collectivité, on distingue deux types d'assainissement : Assainissement non collectif et assainissement collectif

    1-3-2-1 Assainissement non collectif

    Pour une zone d'habitats dispersés, des systèmes d'assainissement sont mis en place pour chaque habitat (assainissement individuel) ou pour un groupe d'habitations (assainissement autonome) (Dagerskog, 2006).

    1-3-2-2 Assainissement collectif

    En zone urbaine ou d'habitats regroupés, les eaux usées sont collectées dans un réseau d'assainissement et drainées vers une station d'épuration où elles sont traitées avant tout rejet dans l'environnement (Monnier, 1994).

    Wayou Tekehi P . Maîtrise Sciences et Techniques de l'Eau/ Université d'Abobo-Adjamé/ 2009-2010

    15

    Diagnostic du fonctionnement du réseau d'assainissement de la commune de Yopougon : Cas du quartier Niangon

    1-3-3 Systèmes d'Assainissement

    1-3-3-1 Système unitaire

    Le réseau unitaire ou `'tout à l'égout» collecte dans les mêmes canalisations les eaux usées et les eaux pluviales. Il est dimensionné pour supporter les variations importantes de débits lors des pluies (Monnier, 1994). Il cumule les avantages de l'économie (un seul réseau à construire et à gérer) et de la simplicité (pas d'erreur de branchement) (Achleitner et al., 2007).

    1-3-3-2 Système séparatif

    Il consiste à réserver un réseau à l'évacuation des eaux usées domestiques (eaux vannes et eaux ménagères) et de certains effluents industriels, alors que l'évacuation des eaux météorologiques est assurée par un autre réseau (Crompton et Savioli, 1993). Comme avantage, il évite le risque de débordement d'eaux usées dans le milieu naturel lorsqu'il pleut, permet de mieux maîtriser le flux et la concentration en pollution. Par ailleurs, il permet de mieux adapter la capacité des stations d'épurations (Achleitner et al., 2007).

    1-3-3-3 Système pseudo séparatif

    C'est un système dans lequel on divise les eaux météorologiques en deux parties (Monnier, 1994) :

    - l'une provenant uniquement des surfaces de voirie, qui s'écoule par des ouvrages particuliers déjà conçus par les services de la voirie municipale (caniveaux, fossés avec évacuations directes dans la nature) ;

    - l'autre provenant des toitures, cours, jardins et qui se déverse dans le réseau d'assainissement via les mêmes branchements que ceux des eaux usées domestiques. Ce système peut être retenu dans de nombreuses zones périurbaines où les habitations sont encore à forte densité, mais relativement proches de la nature (Coste et Loudet, 1980).

    1-3-3-4 Système composite

    C'est une variante du système séparatif. Il prévoit, grâce à divers aménagements, une dérivation partielle des eaux les plus polluées du réseau pluvial vers le réseau d'eaux usées en vue de leur épuration (Crompton et

    Wayou Tekehi P . Maîtrise Sciences et Techniques de l'Eau/ Université d'Abobo-Adjamé/ 2009-2010

    16

    Diagnostic du fonctionnement du réseau d'assainissement de la commune de Yopougon : Cas du quartier Niangon

    Savioli, 1993). Il est recommandé dans les grandes villes où la structure importante de la voirie concentre énormément de déchets sur toute l`étendue des chaussées, trottoirs et parcs de stationnement (Coste et Loudet, 1980).

    1-4 Réseau d'assainissement

    1-4-1 Définition

    Le réseau d'assainissement est l'ensemble des ouvrages qui permettent d'évacuer les eaux usées vers les stations d'épuration afin de subir un traitement, avant leur rejet dans le milieu récepteur (Farida, 2007). Les eaux usées peuvent être subdivisées en trois catégories :

    a) Eaux usées domestiques

    Elles se repartissent en : eaux ménagères (provenant des douches et de cuisine. De par leur provenance, ces eaux sont chargées de détergents, graisses, solvants, debrits organiques, etc.) et eaux vannes ou de w.c. qui sont chargées de diverses matières organiques azotées et de germes fécaux (Edine, 1996).

    b) Eaux industrielles

    Leurs caractéristiques varient d'une unité industrielle à l'autre. En plus de matières organiques azotées ou phosphorées, ces eaux peuvent contenir des produits toxiques, des solvants, des métaux lourds, des hydrocarbures, etc. Elles peuvent être mélangées aux eaux domestiques lorsqu'elles ne présentent pas de dangers pour les réseaux de collecte et ne perturbent pas le fonctionnement des usines de dépollution (Gomella et Guerre, 1978).

    c) Eaux pluviales

    Elles peuvent être contaminées par les polluants atmosphériques (dioxyde de soufre, oxyde d'azote, etc.) dûs aux activités anthropogéniques (Garnaud, 1999). Par ailleurs, en ruisselant, ces eaux se chargent de résidus des toits et chaussées (huile de vidange, carburants, etc.).

    Wayou Tekehi P . Maîtrise Sciences et Techniques de l'Eau/ Université d'Abobo-Adjamé/ 2009-2010

    17

    Diagnostic du fonctionnement du réseau d'assainissement de la commune de Yopougon : Cas du quartier Niangon

    1-4-2 Réseau d'eaux usées

    Le réseau d'eaux usées ne doit collecter que des eaux susceptibles d'être épurées à la station d'épuration (Shafiul et Syed, 2006). Afin de permettre l'entretien et le bon fonctionnement du réseau d'assainissement, la distance entre deux regards consécutifs sur les réseaux primaires et secondaires est comprise entre 40 et 50 m. Sur le réseau tertiaire, cette distance peut varier entre 20 et 30 m (Koné, 2009).

    1-4-3 Réseau d'eau pluviale

    Le réseau d'eau pluviale est constitué des conduites enterrées de diamètre supérieur à 300 mm et de canaux à ciel ouvert construits en béton (Vaillant, 1983). Il doit collecter uniquement des eaux de ruissellement ou des eaux de toitures.

    1-4-4 Ouvrages du réseau d'assainissement

    Le transport des eaux usées et pluviales s'effectue dans des canalisations ou collecteurs. L'eau s'écoule dans ces conduites par gravité, refoulement ou sous dépression (Gomella et Guerre, 1978). Les canalisations sont en ciment, en fonte ou en PVC. Différents ouvrages (pompage et stations de refoulement) sont mis en place afin de faciliter l'acheminement des eaux collectées vers les stations d'épuration lorsque la configuration du terrain rend leur écoulement difficile.

    1-4-4-1 Canalisations principales

    Elles correspondent au développement de l'ensemble du réseau jusqu'à l'entrée des effluents dans la station d'épuration. Les ouvrages principaux sont constitués de tuyaux cylindriques ou ovoïdes, ou d'ouvrages visitables pour les grandes évacuations (Satin et Béchir, 1999).

    1-4-4-2 Canalisations annexes

    Ils constituent toutes les constructions et les installations ayant pour but de permettre l'exploitation rationnelle et correcte du réseau (Coste et Loudet, 1980). Les ouvrages annexes sont constitués de bouches d'égout ou bouches avaloirs, de regards de visite, de déversoirs d'orages, de branchements, de cheminés de descentes, etc. (Tableau I)

    Wayou Tekehi P . Maîtrise Sciences et Techniques de l'Eau/ Université d'Abobo-Adjamé/ 2009-2010

    18

    Diagnostic du fonctionnement du réseau d'assainissement de la commune de Yopougon : Cas du quartier Niangon

    Tableau I : Quelques ouvrages et leurs rôles (Assemian, 2007).

    Ouvrages

    Emplacement

    Rôle

    Regard

    - à chaque changement de direction - à chaque jonction de canalisation (à l'exception des branchements réalisés par des culottes, des raccords de piquages ou des boites de branchements)

    - dans les parties droites et en pentes régulières tous les 80 mètres au maximum

    Pour les ouvrages non visitables, l'accès à ceux-ci par des engins de curage ou par les caméras.

    Par ailleurs, ils servent à la ventilation des ouvrages

    Branchements

    sous la voie publique et partiellement sous le domaine privé dans les propriétés des riverains.

    Assurent le raccord des immeubles au réseau de transport principal

    Déversoirs d'orage

    sur les réseaux unitaires dans le but de limiter les apports au réseau aval et en particulier dans les stations d'épuration en cas de pluie.

    permettant le rejet direct d'une partie

    des effluents au milieu naturel lorsque le débit à l'amont dépasse une certaine valeur.

    Cheminées de descentes

    sous les trottoirs pour améliorer leur accessibilité.

    Permettent l'accès aux réseaux visitables en association avec une galerie (branchement de regard)

    1-5 Concept du diagnostic du réseau d'assainissement

    Le diagnostic du réseau consiste à évaluer l'état (structure) et le fonctionnement (efficacité hydraulique) d'un réseau d'assainissement, afin d'en améliorer son exploitation et d'envisager les priorités en termes d'investissement et d'intervention nécessaires à sa bonne évolution.

    Le diagnostic du réseau se compose de deux parties (Monnier, 1994):

    Wayou Tekehi P . Maîtrise Sciences et Techniques de l'Eau/ Université d'Abobo-Adjamé/ 2009-2010

    19

    Diagnostic du fonctionnement du réseau d'assainissement de la commune de Yopougon : Cas du quartier Niangon

    - un diagnostic fonctionnel basé sur l'efficacité hydraulique (débits et flux polluants). Il porte sur le transfert sans perte ni dégradation des effluents colletés. Ce diagnostic concerne le bassin versant.

    - un diagnostic structurel basé sur l'état de la structure. Il porte sur la pérennité des ouvrages et les dommages éventuels susceptibles d'être provoqués par leur dysfonctionnement. Ce diagnostic concerne l'ouvrage (regard, déversoir, poste de relèvement) ou le tronçon de collecteur (défini par deux regards consécutifs).

    Il faut relever que ces deux types de diagnostic sont liés. En effet, ils sont complémentaires puisque des problèmes hydrauliques peuvent avoir des conséquences sur la structure, et inversement (exemple : les fissures provoquent des infiltrations qui déstabilisent l'ouvrage par entraînement de fine).

    1-6 Causes du dysfonctionnement d'un réseau d'assainissement

    Sur les réseaux d'assainissement, différents types de défauts peuvent entraîner le dysfonctionnement de ceux-ci (Bauer et al., 2008) :

    - les inversions de pente entraînent des poches d'eaux usées ;

    - la défaillance du joint d'étanchéité entraîne l'infiltration d'eaux claires dans le réseau et l'exfiltration d'eaux usées ;

    - les problèmes de branchements pénétrants liés à un défaut de pose. Ceux-ci réduisent la section de la canalisation principale et entraînent à long terme son obturation ;

    - les problèmes de fissuration, de déboîtement, d'effondrement, etc. peuvent apparaître sur les canalisations mal placées ou mal conçues ;

    - l'encrassement du réseau dû au transport permanant des eaux polluées ; - l'érosion, la corrosion et le bouchage ;

    - les dépôts de matières (solides, boues, sable, etc.) dans le réseau d'assainissement réduisent considérablement la vitesse d'écoulement des eaux usées (Oms, 2003).

    - détérioration des ouvrages d'assainissement, manque d'étanchéité, la présence de produits toxiques (hydrocarbures, etc.) dans le réseau ou surcharges par temps de pluie (Satin et Béchir, 1999 ; Wethe et al., 2003).

    Wayou Tekehi P . Maîtrise Sciences et Techniques de l'Eau/ Université d'Abobo-Adjamé/ 2009-2010

    20

    Diagnostic du fonctionnement du réseau d'assainissement de la commune de Yopougon : Cas du quartier Niangon

    1-7 Conséquences du dysfonctionnement du réseau d'assainissement

    1-7-1 Sur les réseaux d'assainissement

    Les perturbations engendrées peuvent être de nature hydraulique. Dans ce cadre, les collecteurs sont obstrués temporairement ou même progressivement du fait des rejets. Par exemple, le rejet des graisses provenant d'activités agro-alimentaires. En effet, les graisses rejetées chaudes sous forme liquide se refroidissent à l'intérieur du réseau et se solidifient pour former des blocs qui réduisent localement la capacité du réseau (Bick et al., 2009). D'autres conséquences peuvent être de nature structurelle à cause des rejets acides ou basiques qui attaquent les collecteurs. De même, des rejets à haute température (laveries, liquides de refroidissement) augmentent la température dans les collecteurs, ce qui peut accélérer la production du sulfure d'hydrogène (H2S) qui, en présence d'oxygène de l'air se transforme en acide sulfurique (H2SO4) très dommageable aux collecteurs en béton (Chen et al., 2009). Le risque potentiel de cette attaque acide est la ruine complète de l'ouvrage. Quant à l'inversion de pente, celle-ci entraîne une obturation du réseau d'assainissement. Relativement à l'infiltration d'eaux claires, celle-ci surcharge le réseau et la station d'épuration, ce qui entraîne un surcoût dans le traitement de ces eaux. Enfin, le dépôt de sédiments dans les ouvrages d'assainissement cause d'énormes difficultés d'écoulement des eaux et bouchent ces ouvrages (Ouattara, 2004).

    1-7-2 Sur l'environnement

    Le dysfonctionnement du réseau d'assainissement peut engendrer le rejet des eaux usées dans l'environnement, notamment dans les hydrosystèmes. Cela peut causer des déséquilibres écologiques et la dégradation de ceux-ci (Wethe et al., 2003). Par exemple, le rejet de matières organiques biodégradables dans un cours d'eau et la dégradation de celles-ci par les microorganismes va entraîner une prolifération de microorganismes et une consommation d'oxygène, ce qui va diminuer sa concentration dans la colonne d'eau. Ainsi, les organismes sensibles au gradient d'oxygène vont migrer (Dufour et al., 1994). Quant aux métaux lourds (mercure, chrome, etc.), ceux-ci peuvent avoir des effets sur les espèces

    Wayou Tekehi P . Maîtrise Sciences et Techniques de l'Eau/ Université d'Abobo-Adjamé/ 2009-2010

    21

    Diagnostic du fonctionnement du réseau d'assainissement de la commune de Yopougon : Cas du quartier Niangon

    aquatiques les plus fragiles. Ils peuvent également s'accumuler le long de la chaîne trophique et avoir un impact sur l'homme. La présence excessive de nutriments (azote et phosphore) dans les hydrosystèmes peut entraîner leur eutrophisation. Enfin la stagnation des eaux usées et pluviales dans les rues entraîne l'insalubrité, la contamination des sols par la dégradation de leur qualité et la dégradation du cadre de vie (Wethe et al., 2003).

    1-7-3 Sur l'homme

    Les eaux contaminées peuvent transmettre à l'homme des maladies, en cas d'ingestion, de contact ou par piqûres de vecteurs. Par exemple, les zones lagunaires polluées d'Abidjan sont sources de choléra (Dosso et al., 1984). L'utilisation de l'eau de la lagune pour divers usages domestiques expose les populations, compte tenu de la contamination de celle-ci par divers polluants (métaux lourds, pesticides) à des risques de maladies (Metongo, 1991). Quant aux eaux usées domestiques, celles-ci contiennent des agents pathogènes tels que les virus, les bactéries, les protozoaires et les helminthes (Faby et Brissaud, 1997) qui peuvent être à la base de plusieurs maladies hydriques dont les plus courantes restent les affections diarrhéiques et dysentériques (choléra, fièvre typhoïde et poliomyélite) (Leroy, 1986).

    Wayou Tekehi P . Maîtrise Sciences et Techniques de l'Eau/ Université d'Abobo-Adjamé/ 2009-2010

    22

    MATERIEL ET METHODES

    DEUXIEME PARTIE :

    Diagnostic du fonctionnement du réseau d'assainissement de la commune de Yopougon : Cas du quartier Niangon

    Wayou Tekehi P . Maîtrise Sciences et Techniques de l'Eau/ Université d'Abobo-Adjamé/ 2009-2010

    23

    Diagnostic du fonctionnement du réseau d'assainissement de la commune de Yopougon : Cas du quartier Niangon

    2-1 Matériel

    2-1-1 Plans disponibles

    Les plans de notre zone d'étude (Niangon) présentant les différents ouvrages ont été utilisés. Ceux-ci donnent avec précision la configuration des réseaux sur lesquels figurent les éléments constitutifs (regards, avaloirs, etc.) indispensables pour des reconnaissances approfondies sur le terrain (Tableau II).

    Tableau II : Quelques plans et leurs sections

    Plans

    Sections

    EA2

    2002

    EB1

    2003

    EB2

    2004

    DM

    2103

    DL

    2104

    DW

    2105

    DX

    2106

    DK

    2107

    DN

    2108

    DO

    2112

    2-1-2 Appareil photo numérique

    Les prises de vue ont été effectuées à l'aide d'un appareil photo numérique de marque PRAKTICA DPIX 530Z pour matérialiser l'état du réseau.

    2-1-3 Fiche d'enquête

    Une fiche d'enquête a été administrée afin de recueillir l'opinion des populations sur l'utilisation et l'existence des ouvrages d'assainissement. Un exemplaire de fiche d'enquête est présenté en annexe.

    2-1-4 Mètre

    Les longueurs de certains caniveaux et les distances entre certains regards de visite sur les différents tronçons ont été déterminées à l'aide d'un ruban de 50 m de longueur et de marque NANTAI MEASURING TAPE.

    Wayou Tekehi P . Maîtrise Sciences et Techniques de l'Eau/ Université d'Abobo-Adjamé/ 2009-2010

    24

    Diagnostic du fonctionnement du réseau d'assainissement de la commune de Yopougon : Cas du quartier Niangon

    2-2 Méthodes

    La méthode utilisée pour la collecte des informations est l'enquête. Celle-ci s'est déroulée pendant un mois. Pour la caractérisation du fonctionnement du réseau d'assainissement, nous avons parcouru la plupart des rues pouvant disposer d'ouvrages d'assainissement. L'échantillonnage a pris en compte au total 122 habitations, à savoir 52 questionnaires pour Niangon Sud et 70 pour Niangon Nord. L'enquête s'est effectuée par deux types de techniques : l'observation et l'administration du questionnaire.

    2-2-1 Observation

    La photographie a été utilisée pour illustrer l'aspect de l'environnement. 2-2-2 Administration du questionnaire

    Pour une bonne perception des réactions, des attitudes des enquêtés et au besoin leur expliquer le sens des questions, le relevé des informations a été effectué directement sans dépôt de fiche d'enquête.

    Wayou Tekehi P . Maîtrise Sciences et Techniques de l'Eau/ Université d'Abobo-Adjamé/ 2009-2010

    25

    Diagnostic du fonctionnement du réseau d'assainissement de la commune de Yopougon : Cas du quartier Niangon

    RESULTATS ET DISCUSSION

    TROISIEME PARTIE :

    Wayou Tekehi P . Maîtrise Sciences et Techniques de l'Eau/ Université d'Abobo-Adjamé/ 2009-2010

    26

    Diagnostic du fonctionnement du réseau d'assainissement de la commune de Yopougon : Cas du quartier Niangon

    3-1 Résultats

    3-1-1 Caractéristiques du réseau du quartier Niangon

    Le réseau de collecte des eaux de Niangon est du type séparatif, c'est-à-dire qu'il comprend d'une part un réseau de collecte d'eau usée et d'autre part celui d'eau pluviale.

    3-1-1-1 Réseau d'eau usée

    Le réseau d'eaux usées de Niangon est constitué d'un réseau primaire, d'un réseau secondaire et d'un réseau tertiaire. Le réseau primaire est constitué par les collecteurs secondaires nommés 3A, 3B, 2A, 2B, 1A, 1B. Ce sont des conduites en béton armé de diamètre compris entre 800 mm et 1000 mm. Elles reçoivent les eaux du réseau secondaire et traversent plusieurs quartiers avant de les déverser de façon gravitaire dans la lagune. Quant au réseau secondaire, il est composé des canalisations de quartiers. Celles-ci drainent les eaux de chaque quartier vers les collecteurs primaires et ont des diamètres de 400 mm. Enfin, le réseau tertiaire est constitué des canalisations d'eaux usées des maisons.

    Les ouvrages d'assainissement recensés à Niangon se composent essentiellement de conduites enterrées et de regards et sont disposés sur une distance totale de 12,45 km (238) (Figure 2).

    3-1-1-2 Réseau d'eau pluviale

    Il collecte uniquement des eaux de ruissellement et celles de toitures. Celui de la zone d'étude est constitué de canalisations enterrées (regard-avaloirs, avaloirs, etc.) et à ciel ouvert (caniveaux, etc.). Sur une distance totale de 12,45 km parcourue, les ouvrages recensés se composent essentiellement d'avaloirs (240) et de 13 regards avaloirs (Figure 2). A Niangon, 8 caniveaux bouchés ont été recensés.

    Wayou Tekehi P . Maîtrise Sciences et Techniques de l'Eau/ Université d'Abobo-Adjamé/ 2009-2010

    27

    Diagnostic du fonctionnement du réseau d'assainissement de la commune de Yopougon : Cas du quartier Niangon

    Nombre d'ouvrages

    250

    200

    150

    100

    50

    0

    Regards Regard-avaloirs Avaloirs

    Types d'ouvrages

    Figure 2 : Ouvrages d'assainissement recensés dans le quartier Niangon Nord et Sud, commune de Yopougon.

    3-1-2 Etat de fonctionnement des ouvrages d'assainissement

    3-1-2-1 Réseau d'eau usée

    La figure 3 présente l'état de fonctionnement des regards de la zone d'étude. En effet, 230 des regards recensés sont fonctionnels contre 8 dégradés. Ces regards dégradés renferment ceux qui sont sans tampons (5) ou fissurés (3).

    ayou Tekehi P . Maîtrise Sciences et Techniques de l'Eau/ Université d'Abobo-Adjamé/ 2009-2010

    28

    Diagnostic du fonctionnement du réseau d'assainissement de la commune de Yopougon : Cas du quartier Niangon

    Nombre de regards

    250

    200

    150

    100

    50

    0

    Regards fonctionnels

    Regards sans
    tampons

    Regards Fissurés

    Regards

    Figure 3 : Etat de fonctionnement des regards dans la zone d'étude.

    3-1-2-2 Réseau d'eau pluviale

    La figure 4 présente l'état de fonctionnement des avaloirs. La quasi-totalité de ceux-ci sont bouchés (200). On note cependant 29 qui sont fonctionnels, 8 sans grilles et 3 fissurés. Quant au regard -avaloirs, ils sont tous non fonctionnels (12 bouchés et 1 seul sans grilles)

    Wayou Tekehi P . Maîtrise Sciences et Techniques de l'Eau/ Université d'Abobo-Adjamé/ 2009-2010

    29

    Diagnostic du fonctionnement du réseau d'assainissement de la commune de Yopougon : Cas du quartier Niangon

    Nombre d'avaloirs

    200

    180

    160

    140

    120

    100

    40

    80

    60

    20

    0

    Avaloirs Avaloirs Avaloirs sans Avaloirs

    fonctionnels bouchés grilles fissurés

    Avaloirs

    Figure 4 : Etat de fonctionnement des avaloirs de la zone d'étude

    3-1-3 Niveau de perception des populations sur le rôle des ouvrages d'assainissement.

    La figure 5 présente le pourcentage de la population ayant différencié les réseaux d'eaux usées des réseaux d'eaux pluviales. On peut remarquer que la majorité (70 %) ignore les différences entre les types de réseaux tandis que 30 % savent le faire.

    Definition exacte Ignorance

    70 %

    30 %

    Figure 5: Niveau de perception des populations sur les réseaux d'eaux usées et d'eaux pluviales

    Wayou Tekehi P . Maîtrise Sciences et Techniques de l'Eau/ Université d'Abobo-Adjamé/ 2009-2010

    30

    Diagnostic du fonctionnement du réseau d'assainissement de la commune de Yopougon : Cas du quartier Niangon

    3-1-4 Attitudes des populations face aux dysfonctionnements

    La figure 6 présente le pourcentage des personnes qui sollicitent plus ou moins des structures en cas de dysfonctionnement du réseau. On peut constater que plus de 53 % des personnes interrogées ont recours à la SODECI-Assainissement en cas d'écoulement des eaux usées. Par contre, 42 % contactent des particuliers. Cependant, 5 % ne font rien en cas de difficultés.

    Personnes sollicitant La SODECI

    42 % 53 %

    5 %

    Personnes sollicitant des particuliers

    Personnes ne sollicitant aucune structure

    Figure 6: Pourcentage des personnes ayant recours ou non à des structures en cas d'écoulement des eaux.

    3-1-5 Statistique de quelques interventions réalisées par la SODECI : Année 2009

    La figure 7 présente les demandes d'interventions reçues ou traitées par la direction SODECI-Assainissement Abidjan Nord pendant l'année 2009. Sur 5273 demandes d'interventions reçues, 4230 ont été exécutées et 1043 non exécutées. On remarque que la SODECI reçoit beaucoup de demandes d'interventions sur la période d'avril jusqu'à octobre et moins de janvier à Mars et de novembre à décembre. Enfin, ces demandes sont peu exécutées de juin jusqu'à août.

    Wayou Tekehi P . Maîtrise Sciences et Techniques de l'Eau/ Université d'Abobo-Adjamé/ 2009-2010

    31

    Diagnostic du fonctionnement du réseau d'assainissement de la commune de Yopougon : Cas du quartier Niangon

    Nombre de demandes

    600 500 400 300 200 100

    0

     

    Nombre de demandes reçues

    Nombre de demandes executées

    J F M A M J J A S O N D

    Mois

    Figure 7 : Nombre de demandes d'interventions reçues ou exécutées par la SODECI en 2009

    3-1-6 Problèmes d'évacuation des eaux usées liées aux différentes saisons

    La figure 8 présente les proportions des personnes qui rencontrent plus ou moins des difficultés à évacuer leurs eaux usées selon les saisons. En saison pluvieuse, 60 % de la population interrogée rencontre des difficultés pour l'évacuation des eaux usées contre 23 % en saison sèche. Cependant, 17 % affirment ne pas rencontrer de problèmes quelque soit la saison.

    17 % 23 %

    60 %

    Personnes rencontrant des difficultés en saison sèche

    Personnes rencontrant des difficultés en saison pluvieuse

    Personnes ne rencontrant pas des problèmes quelque soit la saison

    Figure 8: Pourcentages des personnes ayant des difficultés ou non à évacuer leurs eaux usées en fonction des saisons

    Wayou Tekehi P . Maîtrise Sciences et Techniques de l'Eau/ Université d'Abobo-Adjamé/ 2009-2010

    32

    Diagnostic du fonctionnement du réseau d'assainissement de la commune de Yopougon : Cas du quartier Niangon

    3-1-7 Causes du dysfonctionnement du réseau d'eau usée de Niangon

    3-1-7-1 Causes liées à la population

    a) Obstructions des ouvrages d'assainissement

    Certains ouvrages sont pratiquement transformés en dépotoirs. En effet, ils deviennent le réceptacle privilégié d'ordures ménagères (Figure 9 A) et de pneus (Figure 9 B).

    A B

    Pneu

    Figure 9: Obstructions des ouvrages d'assainissement (A : un caniveau rempli d'ordures ; B : un regard- avaloir, bouché par un pneu provoque un écoulement)

    b) Branchements anarchiques des réseaux d'eaux usées dans les réseaux d'eaux pluviales

    Il ressort que (5 %) de la population enquêtée effectue des branchements illicites (Figure 10). Celle-ci branche des réseaux d'eaux usées sur ceux d'eaux pluviales et vice-versa. Ils déversent ainsi des eaux usées dans les caniveaux réservés exclusivement aux eaux de pluies.

    Wayou Tekehi P . Maîtrise Sciences et Techniques de l'Eau/ Université d'Abobo-Adjamé/ 2009-2010

    33

    Diagnostic du fonctionnement du réseau d'assainissement de la commune de Yopougon : Cas du quartier Niangon

     

    Conduite d'eaux usées

    Figure 10 : Branchements anarchiques d'un réseau d'eau usée dans celui d'eaux pluviales (un caniveau)

    c) Fermeture des avaloirs

    L'entrée de certains avaloirs proches des habitations ou des magasins est cimentée par les populations (Figure 11). Toute chose qui empêche l'eau de s'infiltrer dans ces ouvrages.

     

    Grilles d'un avaloir

    Figure 11 : Avaloir fermé par les riverains

    Wayou Tekehi P . Maîtrise Sciences et Techniques de l'Eau/ Université d'Abobo-Adjamé/ 2009-2010

    34

    Diagnostic du fonctionnement du réseau d'assainissement de la commune de Yopougon : Cas du quartier Niangon

    3-1-7-2 Causes liées au manque d'entretien des ouvrages

    a) Construction sur les caniveaux

    Le réseau de drainage des eaux de ruissellement est parfois inaccessible à cause des diverses constructions (kiosques, magasins, etc.) qui y sont implantées. Cela rend impossible leur curage (Figure 12).

    Figure 12: Construction sur un caniveau à Niangon

    b) Emprisonnement des regards et occupation des couloirs techniques

    Certains couloirs techniques sont occupés de façon anarchique si bien qu'il n'y a pratiquement plus d'espace entre les maisons. Le curage des conduites par la SODECI devient alors difficile. En outre, des constructions sont réalisées sur les ouvrages d'assainissement. Par ailleurs, certains regards de visites sont parfois à l'intérieur des habitations (Figure 13). Celles-ci imposent de fortes charges sur les conduites en PVC enterrées. Les conduites d'évacuation d'eau usée se trouvent désormais sous des charges autres que des surcharges d'exploitation.

    Wayou Tekehi P . Maîtrise Sciences et Techniques de l'Eau/ Université d'Abobo-Adjamé/ 2009-2010

    35

    Diagnostic du fonctionnement du réseau d'assainissement de la commune de Yopougon : Cas du quartier Niangon

     

    Regard emprisonné

    Figure 13: Regard englouti dans une résidence à Niangon Sud

    c) Dégradation des ouvrages d'assainissement

    c-1) Regards de visite

    Le réseau d'évacuation des eaux usées, vieillissant et non adapté aux conditions de vie locale se dégrade au fur et à mesure.

    c-2) Conduites

    Certains défauts (fissures importants, trous, etc.) constatés sur le terrain sont liés au vieillissement et au manque d'entretien des tronçons (Figure 14).

    Figure 14 : Une conduite en béton armé dégradée à Niangon

    Wayou Tekehi P . Maîtrise Sciences et Techniques de l'Eau/ Université d'Abobo-Adjamé/ 2009-2010

    36

    Diagnostic du fonctionnement du réseau d'assainissement de la commune de Yopougon : Cas du quartier Niangon

    3-2 DISCUSSION

    Des résultats obtenus, les dysfonctionnements sur le réseau d'assainissement de Niangon nord et sud de la commune de Yopougon ont été constatés. Par ailleurs, ce réseau a une longueur insuffisante. En effet, le réseau d'eau usée renferme 230 regards dont 8 dégradés. Pour ce qui est du réseau d'eau pluviale, on a dénombré 13 regard-avaloirs non fonctionnels et 240 avaloirs dont 29 fonctionnels. Ces dysfonctionnements seraient dûs, d'une part à la population et d'autre part au manque d'entretien de ces ouvrages. En effet, ceux-ci sont obstrués par des déchets (ordures ménagères, sable, pneu, etc.) jetés par la population. Celle-ci branche des conduites d'eaux usées sur les réseaux d'eaux pluviales, obstrue certains ouvrages avec du ciment ou réduit le passage des eaux avec des constructions. Ce comportement s'explique par le fait qu'un grand nombre de ménages (70 %) ignore le rôle des réseaux d'évacuation des eaux. Des résultats similaires ont été obtenus par Abdoulaye (1998) qui a observé en moyenne que 45 % des avaloirs étudiés dans la ville de Parakou au Bénin étaient bouchés dont 15 % l'étaient délibérément par des riverains. Relativement au manque d'entretien, certains ouvrages sont inaccessibles car des constructions (kiosques, magasins, maisons, etc.) y sont implantées, ce qui rend leur curage impossible.

    L'absence de systèmes d'évacuation des eaux usées et le dysfonctionnement de l'existant entraîne le rejet de ces eaux sans aucun traitement dans la nature. Les nuisances qui en découlent sont l'écoulement permanant d'eaux usées sur la voie publique, favorisant la stagnation des eaux, le dégagement d'odeurs nauséabondes, la dégradation de la voirie. Il y a des risques sanitaires de choléra, fièvre typhoïde. En effet, Gori (2001) a relevé les plaintes de ménages contre les odeurs nauséabondes dues aux eaux usées domestiques ruisselant dans les rues et de l'existence d'insectes dans la quasi-totalité de leurs maisons. Ce même constat a été fait par Diabagaté (2007) dans le quartier de Sagbé d'Abobo.

    Le fait que la SODECI n'arrive pas à satisfaire toutes les demandes d'intervention ou accuse parfois des retards dans l'exécution de sa tâche, pourrait s'expliquer par l'immobilisation des engins pour panne, l'insuffisance de cureuses (moins de 10 pour tout Abidjan nord) ou l'extension des espaces habités par les populations aux

    Wayou Tekehi P . Maîtrise Sciences et Techniques de l'Eau/ Université d'Abobo-Adjamé/ 2009-2010

    37

    Diagnostic du fonctionnement du réseau d'assainissement de la commune de Yopougon : Cas du quartier Niangon

    couloirs techniques de servitude. Ce même constat a été fait par Assemian (2007) qui affirme que le délai d'intervention de la SODECI excède une semaine ; ce qui expliquerait le faible taux de satisfaction (28,2 %) rapporté lors de ses enquêtes. Quant aux regards sans tampons (sans couvercles), cela pourrait être lié à l'utilisation de ceux-ci par la population pour la confection de certains ustensiles de cuisine comme les marmites.

    On a obtenu une intensification des difficultés d'évacuation des eaux pendant les saisons de pluie, qui pouvait s'expliquer par l'entrainement des déchets divers dans les canalisations qui les obstruent entrainant un débordement d'eau.

    La réhabilitation cruciale des regards, des conduites délabrées avec parfois déversement d'eaux usées, etc. ou même leur curage régulier est un moyen de soulagement des populations au plan sanitaire. CREPA (2005) affirme que la réhabilitation d'un mini égout à freiné l'écoulement des eaux usées dans un quartier au Mali; ce qui a entraîné la diminution des vecteurs de maladies du paludisme dans la zone.

    Wayou Tekehi P . Maîtrise Sciences et Techniques de l'Eau/ Université d'Abobo-Adjamé/ 2009-2010

    38

    Diagnostic du fonctionnement du réseau d'assainissement de la commune de Yopougon : Cas du quartier Niangon

    SUGGESTIONS

    La SODECI

    Procéder au renouvellement de son parc automobile car l'efficacité des interventions dépend en grande partie des cureuses disponibles.

    Mettre en place un comité de suivi des ouvrages d'assainissement.

    Appliquer des sanctions en cas de branchement illicites ou dans le cas des rejets de matières solides dans le réseau d'assainissement. Cette tâche pourrait être confiée aux agents de réseau de chaque commune et aux équipes travaillant sur les cureuses.

    Les populations

    Les agents de réseau doivent faire participer la population à la gestion des ouvrages d'assainissement, c'est-à-dire avoir des séances de sensibilisation, d'explication, d'entretien sur le rôle joué par ces ouvrages. Elle doit être formée sur la gestion des eaux usées et sur les risques sanitaires liés au manque d'hygiène.

    Le Ministère de la construction, de l'Urbanisme et de l'Habitat

    Il est chargé de la gestion des infrastructures d'assainissement et de drainage de la ville. Il approuve aussi les plans et délivre les autorisations de construire et de branchement à l'égout public. Déguerpir en collaboration avec la mairie tous les magasins, boutiques, salons de coiffures, etc. qui occupent le domaine de servitude et qui bouchent ou cachent les différents regards afin de permettre à la SODECI d'effectuer correctement l'entretien et le suivi des ouvrages. Démolir toutes les constructions sur les caniveaux bétonnés, libérer les zones de servitude pour permettre aux différents caniveaux de bien fonctionner.

    La municipalité de Yopougon

    La mairie de Yopougon se doit donc de curer quotidiennement tous les caniveaux afin de permettre un bon écoulement de ces eaux. Elle doit d'avantage construire des caniveaux afin de canaliser les eaux de ruissellement. Elle doit

    Wayou Tekehi P . Maîtrise Sciences et Techniques de l'Eau/ Université d'Abobo-Adjamé/ 2009-2010

    39

    Diagnostic du fonctionnement du réseau d'assainissement de la commune de Yopougon : Cas du quartier Niangon

    également sensibiliser les populations riveraines sur l'utilisation des caniveaux et éloigner les barques à ordures des caniveaux.

    CONCLUSION

    GENERALE

    Wayou Tekehi P . Maîtrise Sciences et Techniques de l'Eau/ Université d'Abobo-Adjamé/ 2009-2010

    40

    Diagnostic du fonctionnement du réseau d'assainissement de la commune de Yopougon : Cas du quartier Niangon

    CONCLUSION GENERALE

    Le réseau d'assainissement du quartier Niangon dysfonctionne à cause des dégradations. Ces dernières entraînent l'infiltration d'une importante quantité de sédiments et de corps divers responsables des obstructions dans le réseau. Ces obstructions permanents du réseau d'eau usée ont conduit à la dégradation d'une partie du système d'évacuation des eaux, illustré par les dégradations des caniveaux à ciel ouvert, des regards et des conduites qui sont plus le fait de la population que des attaques chimiques. Les nombreux branchements illicites entraînent une augmentation des débits des effluents dans le réseau. Cette situation est plus accentuée lors des saisons des pluies avec difficultés d'évacuation des eaux usées. Certains caniveaux à ciel ouvert sont pour la plupart bouchés, ce qui donne un aspect d'inondation dans ce quartier surtout dans les points les plus bas. L'état des voies bitumées sur lesquelles stagnent les eaux de ruissellement risque d'être affecter.

    Cette étude nous a donc permis de faire ressortir les anomalies liées au fonctionnement du réseau d'assainissement et qui peuvent être lourdes de conséquence pour l'homme et son milieu. Ce sont essentiellement :

    - la mise en péril de la pérennité des conduites par les occupations abusives de la servitude

    - la dégradation des ouvrages sous l'action des produits chimiques contenus dans l'eau usée

    - les branchements non-conformes.

    Fort de ce constat, quelques solutions sont proposées :

    . entretenir régulièrement le réseau d'assainissement et réhabiliter les ouvrages défectueux par la SODECI.

    . promouvoir des systèmes de traitement simples, efficaces, et adaptés aux conditions de vie locale tel que filtre à sable, zone humide artificielle, etc.

    . mener une bonne campagne de sensibilisation en Assainissement à l'endroit des populations. Cette action leur permettra de mieux appréhender les problèmes d'assainissement et de participer à l'entretien du réseau.

    Wayou Tekehi P . Maîtrise Sciences et Techniques de l'Eau/ Université d'Abobo-Adjamé/ 2009-2010

    41

    Diagnostic du fonctionnement du réseau d'assainissement de la commune de Yopougon : Cas du quartier Niangon

    REFERENCES

    BIBLIOGRAPHIQUES

    Wayou Tekehi P . Maîtrise Sciences et Techniques de l'Eau/ Université d'Abobo-Adjamé/ 2009-2010

    42

    Diagnostic du fonctionnement du réseau d'assainissement de la commune de Yopougon : Cas du quartier Niangon

    Références bibliographiques

    Abdoulaye R. (1998) Gestion des eaux pluviales en milieu urbain pour un développement durable: Cas de la ville de Parakou, DEA, Université d'Abomey-calavi (Bénin), 156 p

    Achleitner S., Moderl M., Rauch W. (2007) City drain- An open source approach for simulation of integrated urban drainage systems. Environ. Model. Soft. 22 : 1184-1195

    Altmeyer N., Abadia G., Schmitt S., Leprince A.(1990) Risques microbiologiques et travail dans les stations d'épurations des eaux usées Institut national de recherche et de sécurité (Paris). Fiche medico-technique n° 34, (France), 16 p

    Anonyme 1 (1994) Plan National d'Action pour l'environnement en Côte d'Ivoire (PNAE-CI) 1996-2010. Environnement de Côte d'ivoire, 202 p

    Anonyme 2 (2003) Assainissement de la ville d'Abidjan. Ministère de la Construction et de l'Urbanisme. Direction de l'Assainissement, 7 p

    Assemian J. (2007) Evaluation de la performance du réseau de collecte et d'évacuation des eaux usées du Nouveau Quartier de la commune de Yopougon, Thèse de Pharmacie, Université de Cocody, Abidjan (Côte d'Ivoire), 70 p

    Bauer T., Colin D., Dietlin J. C., Guignard J. C., Klein J., Montaut M. (2008) Contrôle et réception des réseaux d'assainissement. Agence de l'Eau. RHIN-Meuse. Etablissement public du Ministère de l'écologie, de l'énergie, du développement durable et de l'aménagement du territoire, 28 p

    Bick A., Plazas J., Yang F., Raveh A., Hagin J., Oron G. (2009) Immersed Membrane BioReactor (IMBR) for treatment of combined domestic and dairy wastewater in an isolated farm: An exploratory case study implementing the Facet Analysis (FA). Desalination 249: 1217-1222

    Wayou Tekehi P . Maîtrise Sciences et Techniques de l'Eau/ Université d'Abobo-Adjamé/ 2009-2010

    43

    Diagnostic du fonctionnement du réseau d'assainissement de la commune de Yopougon : Cas du quartier Niangon

    Chen A., Tsai T. (2009) Occurrence of pharmaceutical in Taiwan's surface waters: impact of waste streams from hospitals and pharmaceutical production facilities. National Taiwan University, graduates institute of environnemental engineering, pp 3393-3802

    Cherqui F., Werey C., Ibrahim M., Closet J. F., Gauffre P. (2009) Gestion des réseaux d'assainissement. Évaluation et calage d'indicateurs de dysfonctionnement à partir de jugements d'experts. Université Lyon 1. INSA-Lyon, LGCIE, (France), 19 p

    Coste C., Loudet M. (1980) Guide de l'assainissement en milieu urbain et rural. Concevoir-Réaliser-Exploiter-Gérer. Collection moniteur technique. Edition du Moniteur, Paris (France) 415 p

    CREPA (2005) Gestion des eaux usées domestiques par les réseaux d'égout de faible diamètre (REFAID), CREPA, 19 p

    Crompton C., Savioli L. (1993) Parasitose intestinale et urbanisation. Bulletin de l'OMS, Glasgow (Ecosse) pp 143-149

    Dagerskog L. (2006) Le système d'assainissement des excrétas humaines pour la santé, la production agricole, la protection de l'environnement .CREPA, 9 p

    Diabagaté S. Analyse de la situation de l'assainissement dans les quartiers défavorisés d'Abidjan : Cas du quartier Sagbé dans la Commune d'Abobo (Côte d'Ivoire), (consulté le 10/02/2010), http://www.memoireonline.com

    Dongo K. (2001) Etude de l'évaluation du système d'assainissement `'eau usée» de la ville d'Abidjan. Diplôme d'Etude Approfondie (DEA). Université de Cocody Abidjan, (Cote d'Ivoire), 81 p

    Wayou Tekehi P . Maîtrise Sciences et Techniques de l'Eau/ Université d'Abobo-Adjamé/ 2009-2010

    44

    Diagnostic du fonctionnement du réseau d'assainissement de la commune de Yopougon : Cas du quartier Niangon

    Dosso M., Duchassin M., Lombardo A., Koné M., Edoh V. (1984) Cas sporadiques ou début d'une nouvelle épidémie de cholera. Bull. Soc. Path. Exot. 76 : 121-125

    Dufour P., Kouassi A. M., Lanusse A. (1994) Les pollution in : Environnement et ressources aquatiques de Côte d'Ivoire, tome II- Les milieux lagunaires. Durant J., Dufour P., Guiral D., Zabi S. G. Edition ORSTOM. ISBN: 2- 7099- 1136-1, pp 320331

    Edine F. (1996) L'épuration physico chimique des eaux. Edition CEBEDOC Besançon (France), 283 p

    Faby J. A., Brissaud F. (1997) L'utilisation des eaux usées épurées en irrigation. Office international de l'Eau, 25 p

    Farida H. (2007) Validation de données débitmétriques issues de réseaux d'Assainissement. Doctorat de l'Institut National Polytechnique de Lorraine (France), 171p

    Garnaud S. (1999) Transfert et évolution géochimique de la pollution métallique en bassin versant urbain. Doctorat sciences et technique de l'environnement, Université Paris XII, Paris (France), 395 p

    Gomella C., Guerre H. (1978) Les eaux usées dans les agglomérations urbaines et rurales. Edition Eyrolles, Paris (France) 47 p

    Gomez N., Sierra M. V., Cortelezzi A., Capitulo A. (2008) Effects of discharges from the textile industry on the biotic integrity of benthic assemblages. Instituto de limnologia. Buenos Aires (Argentina) pp: 472-479

    Gori Y. M. (2001) Evaluation de l'état de salubrité à Cocody- Village dans la commune de Cocody. Thèse de Médecine, Université de Cocody, Abidjan (Côte d'Ivoire), 123 p

    Wayou Tekehi P . Maîtrise Sciences et Techniques de l'Eau/ Université d'Abobo-Adjamé/ 2009-2010

    45

    Diagnostic du fonctionnement du réseau d'assainissement de la commune de Yopougon : Cas du quartier Niangon

    Koné B. (2008) Pollution lagunaire, risques sanitaires et environnementaux dans trois villages périurbains de la commune de Yopougon (Abidjan, Côte d'ivoire), Thèse de doctorat unique en Sciences et Gestion de l'Environnement, Université d'Abobo Adjamé, (Côte d'Ivoire), 290 p

    Koné L. (2009) Contribution à l'amélioration de l'activité de branchement à l'égout public : cas de la Sodeci Assainissement, Master spécialisé en Management de la qualité, IAQT Abidjan (Côte d'Ivoire), 85 p

    Lapka A. (1994) L'Assainissement de l'environnement Notions sur le traitement des eaux usées- Collecte, drainage, épuration des eaux usées. SODECI Direction Assainissement, 13 p

    Leroy J. B. (1986) Pollution des eaux. Presse Universitaire de France, 125 p

    Metongo B.S. (1991) Concentration des métaux toxiques chez les huîtres de Mangrove en zone urbaine lagunaire d'Abidjan (Côte d'Ivoire). J. Ivoir. Océanol. limnol.1 :16-25.

    Monnier E. (1994) Diagnostic permanent en réseau d'assainissement : Mesures et calculs sur sites pilotes de la Région Ouest. Diplôme d'ingénieur de ENGEES (Strasbourg), (France) 77 p

    Oms C. (2003) Localisation, nature et dynamique de l'interface eau-sediment en réseau d'assainissement unitaire. Thèse de doctorat en Sciences et Techniques de l'Environnement. Ecole nationale des Ponts et Chaussées. Marne (France)

    Ouattara P. J. M. (2004) Fonctionnement des grands collecteurs d'eaux pluviales dans cinq communes d'Abidjan Nord (Abobo, Attécoubé, Adjamé, Cocody et Yopougon). DEA en Science et Gestion de l'Environnement. Université d'Abobo-Adjamé, Abidjan (Côte d'Ivoire), 66 p

    Wayou Tekehi P . Maîtrise Sciences et Techniques de l'Eau/ Université d'Abobo-Adjamé/ 2009-2010

    46

    Diagnostic du fonctionnement du réseau d'assainissement de la commune de Yopougon : Cas du quartier Niangon

    Satin M., Béchir S. (1999) Evacuation des eaux usées domestiques et pluviales-Conception et composants des réseaux- Epuration des eaux et protection de l'environnement- Exploitation et gestion des systèmes d'Assainissement. Moniteur référence technique. Guide technique de l'assainissement, Paris (France) pp 231240

    Shafiul A. A., Syed M. A., (2006) People as partners: Facilitating people's participation in public-private partnerships for solid waste management. Habit. Intern. 30: 781-796

    Vaillant J. R. (1983) Protection de la qualité des eaux et maîtrise de la pollution contrôle de déversement d'eaux polluées. Edition Eyrolles, pp 64-80

    Wethe J., Radoux M., Tawana E. (2003) Assainissement des eaux usées et risques socio sanitaires et environnementaux en zone d'habitat planifié de Yaoundé (Cameroun), Vertigo 4 :1-20

    Wayou Tekehi P . Maîtrise Sciences et Techniques de l'Eau/ Université d'Abobo-Adjamé/ 2009-2010

    47

    Diagnostic du fonctionnement du réseau d'assainissement de la commune de Yopougon : Cas du quartier Niangon

    Wayou Tekehi P . Maîtrise Sciences et Techniques de l'Eau/ Université d'Abobo-Adjamé/ 2009-2010

    48

    Wayou Tekehi P . Maîtrise Sciences et Techniques de l'Eau/ Université d'Abobo-Adjamé/ 2009-2010

    49

    Diagnostic du fonctionnement du réseau d'assainissement de la commune de Yopougon : Cas du quartier Niangon

    Wayou Tekehi P . Maîtrise Sciences et Techniques de l'Eau/ Université d'Abobo-Adjamé/ 2009-2010

    50

    Diagnostic du fonctionnement du réseau d'assainissement de la commune de Yopougon : Cas du quartier Niangon

    Diagnostic du fonctionnement du réseau d'assainissement de la commune de Yopougon : Cas du quartier Niangon

    Wayou Tekehi P . Maîtrise Sciences et Techniques de l'Eau/ Université d'Abobo-Adjamé/ 2009-2010

    51

    Diagnostic du fonctionnement du réseau d'assainissement de la commune de Yopougon : Cas du quartier Niangon

    Wayou Tekehi P . Maîtrise Sciences et Techniques de l'Eau/ Université d'Abobo-Adjamé/ 2009-2010

    52

    Diagnostic du fonctionnement du réseau d'assainissement de la commune de Yopougon : Cas du quartier Niangon

    Wayou Tekehi P . Maîtrise Sciences et Techniques de l'Eau/ Université d'Abobo-Adjamé/ 2009-2010

    53

    Diagnostic du fonctionnement du réseau d'assainissement de la commune de Yopougon : Cas du quartier Niangon

    Diagnostic du fonctionnement du réseau d'assainissement de la commune de Yopougon : Cas du quartier Niangon

    Wayou Tekehi P . Maîtrise Sciences et Techniques de l'Eau/ Université d'Abobo-Adjamé/ 2009-2010

    55











9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.



La Vita e Bella - Gite - Livinhac le haut