WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Sensibilisation des décideurs sur les problèmes environnementaux et les options envisageables pour la protection de l'environnement


par Abdoulhalim Hassani ZAIDOU
Faculté des lettres et des sciences humaines Antsiranana Madagascar - Maitrise ès- lettres françaises 2005
  

sommaire suivant

Fomboni, Mohéli Union des Comores, 28 novembre 2011

UNION DES COMORES

UNITE - SOLIDARITE - DEVELOPPEMENT

 

Fonds International de Développement
Agricole

Fonds pour l'Environnement Mondial

 

ATELIER DE SENSIBILISATION DES DECIDEURS SUR LES PROBLEMES
ENVIRONNEMENTAUX ET LES OPTIONS ENVISAGEABLES POUR LA PROTECTION
DE L'ENVIRONNEMENT

Par : ZAIDOU Abdoulhalim Hassani

INTRODUCTION

L'ile autonome de Mwali dispose d'un énorme potentiel environnemental comprenant les écosystèmes marins et forestiers qui se distinguent par leur riche biodiversité en espèces endémiques.

En dépit de nombreux efforts déployés par les institutions internationales PNUE, FEM et FIDA, la situation de la protection de l'environnement reste encore particulièrement délicate. Son évolution dans ces dernières années a été fortement influencée par une conjoncture socio économique marquée par la pauvreté et le taux de chômage élevé combinés par une croissance démographique considérable d'une part et le contexte sociopolitique dominé par les crises sociales et la dislocation des instances décisionnelles dans les communautés d'autre part qui ont en conséquence compromis le développement d'une politique embryonnaire de protection de ressources environnementales.

Actuellement, les menaces qui pèsent sur l'environnement de l'ile autonome de Mwali vont en crescendo. Les exploitants sont relativement nombreux et les concours de solutions paraissent cependant insuffisants pour assurer la protection de l'environnement d'une ile où la majorité de la population en particulier ceux qui détiennent un pouvoir de décision dans les communautés ne se sent pas interpellée dans la problématique de la lutte contre la déperdition des ressources environnementales.

Face à cette crise dont la maitrise est devenue un enjeu, il s'avérait nécessaire que le PNDHD/FIDA avec le concours du FEM relance la tenue d'un atelier de sensibilisation des décideurs sur les problèmes environnementaux et les options envisageables pour la protection de l'environnement, afin de susciter les débats et réflexions pour parvenir à un consensus et une implication des décideurs au niveau de l'ile autonome de Mwali dans ce processus .

.

Ainsi dans ce rapport, nous présenterons essentiellement le contexte, l'organisation de l'atelier, le recueil des questions et suggestions et les conclusion et recommandations

CONTEXTE DE L'ATELIER

La richesse en matière de biodiversité dont dispose l'ile autonome de Mwali est principalement menacée par des actions anthropiques. Déboisement des surfaces forestières, occupation des bassins versants, cultures sur brulis, déversements incontrôlés des déchets toxiques et déperdition des ressources environnementales de toute sorte apparaissent aux yeux des décideurs (autorités, agents de justice, députés, agents de la sécurité sociale, gendarmes, policiers, membres des organisations de la société civile, préfets, maires) comme des pratiques normales.

Beaucoup de projets relatifs à la protection de l'environnement sont sur le point de s'achever et le besoin de sensibilisation des décideurs se fait encore sentir et s'annonce imminent pour contourner ensemble la problématique de la préservation de l'environnement.

Cependant, jusqu'en 2005, les autorités de l'le avec l'appui des institutions internationales, avaient élaboré des politiques et stratégies de protection de l'environnement qui avaient fait ses preuves. Il s'agit de l'implication des structures communautaires dans ce processus après avoir constaté que l'état se range toujours derrière les communautés et également de l'affectation de la sauvegarde de l'environnement à l'Armée Nationale de la Défense.

A cet effet, en tenant compte de l'avis des experts, il y a intérêt à sensibiliser toutes les parties prenantes. Pour mieux étayer la position du problème, il est question d'étudier ensemble comment les décideurs peuvent-ils mieux accompagner les projets Association/ONG à cette protection effective de l'environnement.

sommaire suivant