WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Problématique de gestion d'une aire protégée face aux pressions permanentes de la population riveraine. Cas du domaine de chasse et réserve de Bombo Lumene en RDC


par Don King Don King LUBUTA MPIA
Intitut supérieur des techniques appliquées Kinshasa - Ingénieur technicien en météorologie 2012
  

précédent sommaire suivant

4.3. Sources de financement

La création d'une couverture végétale artificielle et la mise en place des unités d'élevage dans les périphéries de la Réserve et Domaine de Chasse de Bombo Lumene passe par divers sources de financement, lesquels émanent du gouvernement central par le biais du Ministère de l'Environnement, Conservation de la Nature et Tourisme à travers son organe officiel de gestion des Aires Protégées, l'Institut Congolais pour la Conservation de la Nature, ainsi que des organismes internationaux qui, matérialiseraient la perspective de la création d'une forêt artificielle d'une cinquantaine d'hectares dans les environs de ce Domaine.

Ainsi, tous ces organes sont appelés à conjuguer beaucoup d'effort pour la recherche des financements auprès des bailleurs en vue de la sauvegarde des espèces et la survie durable du Domaine de Chasse et Réserve de Bombo Lumene et, anéantir ainsi les pressions anthropiques éventuelles.

4. 3.1. Le Gouvernement Central

Le Gouvernement central fait partie des acteurs majeurs qui participent impérativement à l'instauration d'une forêt artificielle dans l'hinterland de la ville de Kinshasa par l'entremise du ministère de l'Environnement Conservation de la Nature et Tourisme (MECNT). La politique qu'a adopté le Ministère en cette matière de conservation se concrétise à travers les actions que mène sur terrain, l'organe de gestion qu'est l'ICCN.

En dotant la Station d'un corps paramilitaire et d'un matériel d'ordonnancement pour sa surveillance, l'ICCN s'appuie sur certaines actions d'envergure pour éradiquer tout ces phénomènes destructeurs de l'écosystème de Bombo Lumene.

Ainsi, la construction des maisons des éco-gardes, la dotation en véhicule pour les patrouilles..... sont des actes à encourager.

4.3.2. Les Organismes internationaux

Les organismes internationaux oeuvrant dans le secteur de l'environnement et de la gestion durable des ressources naturelles sont des partenaires du Ministère de l'Environnement, Conservation de la Nature et Tourisme (MECNT) lesquels mobilisent des moyens colossaux , dans le but non seulement de soutenir les actions de la préservation des écosystèmes ,mais également de promouvoir la gestion judicieuse et durable de la biodiversité qu'abrite le réseau des aires protégée de la RDC en général et du domaine de Bombo-Lumene en particulier .Les organismes internationaux entre autre le Fond Mondial de la Nature ( WWF ), la Banque Mondiale ( BM ),la Coopération Technique Allemand ( GIZ ) ,l'Union Mondiale pour la Nature (UICN) , le Réseau des Aires Protégées d'Afrique Centrale ( RAPAC ) etc., aident et mobilisent des moyens importants pour soutenir l'Institut Congolais pour la Conservation de la nature dans ses activités de protection de la diversité biologique ainsi que de la création des forêts artificielles, tout en encourageant la conservation communautaire sous le financement des Organismes internationaux.

précédent sommaire suivant