WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

àČtude du phénomène d'infiltration de l'eau en fonction du débit dans un sol sablo-limoneux et essai de modélisation.

( Télécharger le fichier original )
par Dellyn Karl Aymar HOUNSEGBE
Université Abdelhamid Ibn Badis de Mostaganem (UMAB) - ALGERIE - Ingénieur Agronome, Option: Hydraulique Agricole 2006
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

1.1.2 : La structure du sol

Elle traduit la manière dont les constituants élémentaires (sables, limons, argiles) et complexes (agglomérats, éléments structuraux) du sol sont disposés les uns par rapport aux autres.

La structure est le résultat d'interaction multiple entre ces constituants, d'une part et un ensemble de facteurs liés au climat, à l'activité de la faune et des racines et aux techniques culturales, d'autre part.

On distingue généralement trois types de structures du sol :

. Structure particulaire : pas de cohésion entre les éléments constitutifs. . Structure continue : type ciment, gris et poudings.

. Structure fragmentaire : les particules grossières englobées par un ciment argileux

1.1.3 : Les densités du sol

C'est le rapport du poids d'un mètre cube d'un corps par rapport à un mètre cube d'eau.

Deux types de densités revêtent une importance capitale en agronomie.

4

1.1.3.1 : La densité réelle (dr)

Elle correspond à la masse volumique des éléments constituant la phase solide. Constante pour un sol donné, elle varie avec les proportions de ces éléments. Elle est, en général comprise entre 2,4 et 2,8. Ce n'est qu'exceptionnellement qu'elle peut s'en écarter : dans le cas des sols humifères par exemple, elle peut descendre à des valeurs voisines de 2.

dr=

Ms (1)

Vs

Avec : dr = densité réelle, en g/cm3. Ms = masse du solide, en g ; Vs = volume du solide, en cm3.

1.1.3.2 : La densité apparente (da)

La densité apparente est le rapport de la masse de terre sèche d'un échantillon au volume en cm3 qu'occupait cet échantillon se sol non remanié à l'état humide.

da=

Ms (2)

Vt

Avec : da = densité apparente, en g/cm3.

Vt = volume apparent du sol en place, en cm3.

La densité apparente est variable selon la nature et l'état structural (degré de compaction ou d'ameublement) du sol. Elle peut prendre des valeurs entre 0,8 et 2 ; mais sa valeur moyenne est de l'ordre de 1,45. Les résultats obtenus varient selon divers auteurs, entre les limites suivantes (Anonyme, 1977) :

-Sols sableux :

da = 1,50 à 1,80

-Sols limoneux :

da = 1,30 à 1,50

-Sols argileux :

da = 1,10 à 1,30

précédent sommaire suivant






La Quadrature du Net