WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

àČtude du phénomène d'infiltration de l'eau en fonction du débit dans un sol sablo-limoneux et essai de modélisation.

( Télécharger le fichier original )
par Dellyn Karl Aymar HOUNSEGBE
Université Abdelhamid Ibn Badis de Mostaganem (UMAB) - ALGERIE - Ingénieur Agronome, Option: Hydraulique Agricole 2006
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

11

1.5.1.2 : L'eau hygroscopique

Elle est formée d'une fine pellicule d'eau, de quelques molécules d'épaisseur, qui est adsorbée à la surface des particules de sol. Cette eau n'est pas utilisable par les végétaux. En laboratoire, elle lors du séchage à l'étuve à 105°C mais elle se reconstitue presque instantanément à partir de l'humidité atmosphérique.

1.5.1.3 : L'eau capillaire non absorbable

L'eau capillaire non absorbable est l'eau qui est retenue par les particules de sol avec une force de succion qui dépassent celle que les plantes peuvent exercer. Elle occupe les pores les plus fins du sol et de ce fait sa quantité dépend de la granulométrie. Il y en a plus dans les sols argileux que dans les sols sableux. Elle peut cependant être limitée par évaporation dans les conditions de sécheresse. Elle se reconstitue par humectation du sol lors des précipitations.

1.5.1.4 : L'eau capillaire absorbable

C'est l'eau qui est la plus utile pour la croissance de la végétation, car elle est retenue par le sol à cause de la capillarité et elle est absorbable par les végétaux. Elle leur permet donc de survivre entre deux pluies et de résister aux périodes de sécheresse. On la mesure "in situ" en saturant le sol et en le laissant égoutter 24 heures (capacité au champ) ou en le saturant et en le plaçant sous une trompe à vide au laboratoire pendant une heure (humidité équivalente). L'eau capillaire est absorbable correspond à la réserve utilisable (RU) nécessaire aux calculs du bilan hydrique.

1.5.1.5 : L'eau de gravité

L'eau de gravité est celle que le sol ne peut pas retenir par capillarité et elle s'écoule verticalement dans le profil du sol. Alimentant l'écoulement hypodermique et souterrain et causant ce que les pédologues appellent le lessivage du sol, responsable de l'évolution pédologique et de l'apparition des horizons. Ce lessivage est, en effet, accompagné par la migration des éléments dissous avec l'eau de gravité, formant les horizons A d'où les éléments comme les oxydes de fer et les carbonates sont enlevés, et les horizons B, enrichis par la précipitation d'une partie d'entre eux.

12

1.5.2 : Expression du potentiel hydrique

Le potentiel hydrique est la résultante des différents phénomènes agissant sur l'eau, et dont les plus importants sont :

1.5.2.1 : La gravité : le potentiel gravitationnel (Wg)

Indépendant des propriétés du sol, de la plante ou même de l'atmosphère, le potentiel gravitationnel dépend en effet uniquement de la distance verticale entre la référence (établie à toute hauteur adéquate, telle que la surface du sol) et le point considéré. Son amplitude absolue est presque insignifiante.

g=zxg (11)

Avec : z = distance au-dessus du plan de référence ; g = accélérateur de la pesanteur.

précédent sommaire suivant






Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy








"Un démenti, si pauvre qu'il soit, rassure les sots et déroute les incrédules"   Talleyrand