WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Résilience de la croissance économique et persistance de chômage. Cas de la RDC.


par James James Mukanu
Université Protestante au Congo - Licence 2013
  

sommaire suivant

1

 

Université Protestante au Congo

FACULTE D'ADMINISTRATION DES AFFAIRES ET SCIENCES ECONOMIQUES

DEPARTEMENT DES SCIENCES ECONOMIQUES B.P. 4745 Kinshasa II

RESILIENCE DE LA CROISSANCE ECONOMIQUE ET PERSISTANCE DE CHOMAGE

Cas de la

République Démocratique du Congo de 2002 à 2012

Mémoire de licence présenté par

James Mukanu Makambo

Option :

Economie Monétaire

Directeur de recherche :
Prof. MABI MULUMBA

Rapporteur :

Chef de travaux KOLA BIASSO

Juillet 2013

2

Dédicace

A mes chers parents Kabamba Kabeya et Sheda Fitina et mes frères et

soeurs (Pablo et Fatu...).

3

Epigraphe

Un homme désireux de travailler, et qui ne trouve pas du travail, voilà sans doute la chose la plus triste que donne à voir sous le soleil l'inégalité de la fortune.

Thomas Carlyle

4

Remerciements

A la fin de ce travail qui a été une expérience très enrichissante pour moi, je tiens à adresser mes remerciements au professeur Mabi Mulumba pour avoir accepté d'assurer la direction de ce présent mémoire. Ses remarques et commentaires m'ont permis d'améliorer le contenu de mon étude.

Mes remerciements s'adressent aussi au chef de travaux Kola Biasso, rapporteur du présent mémoire, pour sa rigueur d'analyse et son concours si précieux. Il a été une référence pour moi tout au long de ce travail.

Merci également à mes parents, je n'oublierai jamais votre amour et les nombreux sacrifices consentis pour ma réussite tout au long de mon parcours universitaire en sciences économiques.

Et enfin, que tous ceux qui ont participé, implicitement ou explicitement, à la réalisation de cette oeuvre, particulièrement l'assistant Mbo Motema Rolly pour ses orientations et son attention, Mayenge Ebolea Daniel, Ilunga Kamene Héritier, Mukokila Manza Berry, Bissimwa Mugaruka Job, Mambu Getta Yan,trouvent en ces quelques mots l'expression de mes sincères remerciements.

5

AVANT - PROPOS

Les Etats modernes sont en perpétuel quête d'amélioration des conditions de vie de leur population. Cette quête n'est possible qu'avec deux axes traditionnels et d'un troisième qui est, de plus en plus en actualité.

Les deux axes qui constituent la préoccupation fondamentale sont entre autres :

· L'obtention et la préservation d'un pouvoir d'achat conséquent susceptible de permettre à chacun de satisfaire de multiple besoins d'une part, et de maintenir un niveau de chômage le plus bas d'autre part.

· Le deuxième axe qui constitue le leitmotiv du présent travail ne peut être satisfait que si les gents ont une occupation structurée. Cette occupation est abrégée sous forme d'emploi pour ne pas dire le travail. Du point de vue macroéconomique, une société crée beaucoup d'emploi ou offre beaucoup de travail que si la richesse produite au niveau de cette dernière ne cesse d'augmenter, alors une telle société peut offrir à sa population une panoplie d'emploi.

Dans un tel contexte, on est entrain de dire que la solution contre le chômage est tributaire à la création de la richesse attestée par un indicateur qui est le produit intérieur brut.

A ce sujet, le présent travail tentera de rester dans cette relation biunivoque entre d'une part la création ou la destruction des richesses et le chômage d'autre part. Le présent travail se penchera à cette corrélation entre la création ou la destruction des richesses et le chômage dans l'économie congolaise durant la période 2002-2012.

6

sommaire suivant