WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

La cartographie des risques dans une emf.


par HENRI EMALIEU
UNIVERSITE DE DOUALA - DESS CAC 2014
  

sommaire suivant

INTRODUCTION GENERALE

« La banque possède deux caractéristiques essentielles, elle doit durer, c'est - à - dire traverser différents formes de crises, mais surtout elle prête l'argent des autres qu'elle collecte ou emprunte. De ce fait, elle doit s'assurer qu'elle sera capable de le récupérer pour le rendre à son propriétaire »1(*).

Les récents scandales financiers couplés à la crise financière (débutée en 2006) placent le risque au coeur de l'activité des établissements financiers. Les EMF2(*) dans leur rôle d'intermédiaire financier sont confrontés à la même réalité de survie que les banques. En ce sens, elles traversent différents crises qui trouvent leur origine dans les risques qu'elles prennent au quotidien dans la gestion de leurs opérations.

Ces risques en effet, sont générateurs de revenus qui améliorent la rentabilité de l'EMF car, c'est en prenant le risque de prêter l'épargne des agents économiques disposant des excédants de trésorerie à ceux qui sont dans le besoin que l'EMF prise à part tire l'essentiel de ses revenus, il en est de même pour tous les placements et engagements qu'ils prennent pour le compte des tiers. ne dit-on pas que : « qui ne risque rien n'a rien »3(*).

Le risque est donc présent dans toutes les décisions prises par l'entreprise et est au coeur de toute l'activité des EMF. Fort de cela et vu le nombre croissant des défaillances observées dans le secteur de la micro finance au Cameroun ces dernières années (COFINEST, FI PME, FIFA, CAPCOL) ajouté à la liste interminable de fermeture de certains EMF publiée par le MINFI le 17 Juillet 20134(*), montre en n'en point douter l'importance et la considération que chaque EMF doit accorder à la notion du risque, mais surtout la manière dont ces risques sont appréhendés et gérés.

Il faut tout de même remarquer que c'est généralement à la fermeture d'un établissement de micro - finance suivi de la grogne des épargnants et des effets sociaux inhérents que l'on se rend véritablement compte de la fragilité du dispositif de gestion de risque et du contrôle interne des EMF.

La gestion des risques est une approche systématique destinée à identifier, à mesurer, à surveiller et à gérer les risques commerciaux au sein d'une EMF (Anita Campion)5(*)

Le Petit Robert définit le risque comme un « Danger éventuel prévisible »,  « Eventualité d'un événement ne dépendant pas exclusivement de la volonté des parties et pouvant causer la perte d'un objet ou tout autre dommage ».

Selon IIA6(*), le risque est « la possibilité qu'il se produise, un événement susceptible d'avoir impact sur la réalisation des objectifs. Le risque se mesure en termes de probabilité et d'impact. »

Les risques sont insuffisamment maîtrises par les dirigeants des EMF au Cameroun. Ceci est dû, d'une part, une insuffisance de culture du risque et du changement, et d'autre part, une absence de responsabilisation des acteurs, la clarification de leurs objectifs. La forte concentration des capitaux entre les mains d'un seul actionnaire.

Dés lors, il semble nécessaire que les EMF engagent des évolutions de leurs modes d'organisation et outils de pilotage dans ce sens. En termes méthodologiques, ce contrôle interne suppose l'identification des risques par domaines d'activité (missions ou macro processus), leur cotation, l'élaboration de plans d'actions de maîtrise des risques et l'analyse des résultats de ces actions pour l'ajustement de ces mesures. La cartographie des risques, document d'orientation qui présente l'analyse des risques (identification et cotation), est l'outil central de cette démarche et constitue donc un vecteur d'amélioration de leurs pratiques pourvu qu'elle soit bien comprise par les dirigeants et intégrée comme outil de pilotage.

Selon l'IFACI7(*) (2003), la cartographie des risques est « le positionnement des risques majeurs selon différents axes, tels que l'impact potentiel, la probabilité de survenance ou le niveau ou le niveau actuel de maitrise des risques »

A l'heure où CREDIT MUTUEL SA prends davantage de risques pour soutenir sa rentabilité : dans quelle mesure établir une cartographie des risques peut -elle l'aider à formaliser son processus de gestion des risques ?

Quel type de risque menace la survie du CREDIT MUTUEL ?

Qu'entend-ton par cartographie des risques, qu'elle démarche employée pour l'élaborer ?

L'objectif que nous voulons atteindre au terme de cette étude est de parvenir à élaborer une cartographie des risques au service de la gestion des risques dans les EMF en générale et en particulier dans notre entreprise d'accueille, nous précisons que le CREDIT MUTEUL dans sa politique de gestion des risques n'utilise pas la cartographie des risques comme outil de pilotage. Ceci nous permettra de façon spécifique :

· D'étudier le risque, le mangement des risques dans leurs aspects théoriques

· D'avoir une meilleure compréhension de la notion de cartographie des risques comme outils de gestion des risques

Le thème de notre rapport nous offre l'occasion de mettre en pratique de façon concrète ce qui a été apprise en classe, il nous permet également de favoriser la compréhension des notions de risque et cartographie et d'ouvrir les pistes de recherches pour nos futurs travaux.

Ce travail sera articulé autour de deux parties principales :

La première partie sera consacrée : à la gestion du risque au CREDIT MUTUEL qui se déclinera par une étude panoramique de EMF d'accueille ainsi que sur la pratique de la maitrise des risques dans cette institution. La deuxième partie quant à elle sera consacrée à l'analyse critique de la démarche d'élaboration d'une cartographie qui passera nécessairement par une étude des aspects théoriques.

* 1 François-Xavier FERARIO, Inspecteur Général du CREDIT FONCIER, France, Cité par : Hicham ZMARROU,  2006.

* 2 Etablissement de Micro-Finance

* 3 Langage populaire

* 4 Décision du Ministre finances Alamine Ousman Mey

* 5 « Améliorer le contrôle Interne » 2000

* 6 Institute of Internal Auditors

* 7 IFACI : Institut Français de l'Audit et du Contrôle Interne

sommaire suivant