WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

La conservation du dugong en nouvelle- Calédonie. La mobilisation et la confrontation de savoirs et pratiques pour la protection d?une espèce « emblématique » menacée.

( Télécharger le fichier original )
par Audrey DUPONT
Université Aix-Marseille - Master Professionnel Anthropologie et Métiers du Développement durable 2014
  

précédent sommaire

Annexe IV - Situation des aires marines protégées dans la Zone Côtière Ouest

Figure 3 : Situation de l'aire marine de Nekoro dans la commune de Poya (c) Dolorès BODMER, 2010

RÉSEAU D'AIRE 1 A R I N E PROTÉGÉES

Yre-

Y ~FRIY

Verus gourai o

/ 2

ee

r

§ Weill-do 0_

§ hL'k

0 C..rr.o-

1k4 rraypo, 1Eon6,rKo

PRO Ir lc€ SLIP

ACCttt4tF4... 0ak...w.4I

04 nuw.twr oa4t~rwal.nwwl4.rr. oe.r.. no bJ.. a.alrQarl~ fl's.
·

a.aw.eNR.A15s ]F-Jv.an t'. a-cq_a:

iawfY.rmtl }...1 pooaP a4:ir Wo


·

4. .* 0.4.14., .... w.10 44.1.sti
·* [P .F. y%'W-' W h 4r 4.i N.F 4dI! W.F+rwr+ OGp%V

u~at~~ryn~rb~ o]1a1WÇ1 M 4DI 4 U rgIN1Mr iftlil

C4., ..r!n
·,1a*. a,r aa+as.i1.*u^L
`r.

mas sm ~alorri m a`. rrt a.
·..
aa o[ asm 1~~ Cod co~. aJ.lyrrwdo r
·+c9Fa*ranr fr r-0ow,KanNnoFglnr

raf4N 1.c\.4F4Wi .,nW

uS.r E remuo[ur,..ia11ra2us I1FFwI I:r S. LI PflE

AA::..0. ASAM DI Q a WVa

31r61la13A 1ciS o1
~r la 4010a014 4E n1a7{FU Ç; 4a$ 95.Mul04U

Mall1:4PoM9opaint + DM ANS

q {05 n4y1a41/1b o'>~lw2ulm

1. /w 1oi6Jn*rcIs Sb. rJrlx4 1.7

COI& ovunata 411rI dNF441 E.r ç.*440E..
· go ma* w4.4

f*...re.aw1.. a,n~`a.C+. nr:ac~a ripwriel.E. IMOI'H. MW= b b,ir'e. b.r rbi'


·
· ww~.M.alr+Ma~.abr
·

'uului

uilull

a7 iF a!

udmdmduuhudm~lu~

Ici Ah.c1.

1 i 3 + 1 4 i l
· M

UIIIPVITTIlllldlllllllllllllllllllllllll:IIII:;.!l!i:IIIIIIÎJIIII.IIIIIi,IIII ;IIII+:IIII

Parc marin ZO centsone ctière Ouest)

ri1 HAPJ LIES 1111~9lA1

~IrJI ~aIYF

Ila~ &11r1 O O !101. t40'14

Îld 1.v8p1Ero a

k
·
k~

Gallted

.ni.rr.itli. bbda

r& wwri

4 ~. ~

611o1.Mar4 ~
·
..~P1 .

Parc marin GIS . (Gmrei lagon 51141)

ri

--
· $

The


·

Figure 4 : Réserves Naturelles du parc marin de la Zone Côtière Ouest encadrées en rouge (c) Province Sud, 2009

Annexe V - Tableau des acteurs environnementaux rencontrés dans la Zone Côtière Ouest

Acteurs

Caractéristiques et
statuts légaux

Éventuelles tensions

Positionnement et modes opératoires par rapport à la protection de la mer et du dugong

Comité de Gestion ZCO

Association de loi
1901 créé en 2007 à
l'initiative de la
Province Sud lors de
l'inscription des lagons
de Nouvelle-Calédonie
(dont la Zone Côtière
Ouest) sur la liste des
sites classés au
Patrimoine Mondial de
l'Humanité par
l'UNESCO.

Comité de Gestion à
vocation participative,
rassemblant la
population locale de
toutes origines
confondues. Il est
subventionné par la
Province Sud et
possède un plan de
gestion réalisé par et
avec ses membres.

Représentativité de
tous les corps de
métiers et légitimités :
2 représentants pour la
pêche, l'agriculture,
les coutumiers...

Tensions avec les grands
fraudeurs récidivistes.

Tensions avec les
membres d'autres
associations dont les
revendications et manières
d'opérer ne sont pas
partagées

Volonté d'une synergie
des efforts en matière de
protection
environnementale,
notamment avec la
Province Sud.

Réseau d'amitiés
anciennes entre les
personnes, même si
certains membres de la
ZCO peuvent avoir des
différends qui ne
concernent pas
directement l'association.

Mettre en place des
actions basées sur la
communication, la
sensibilisation et le suivi
des procédures judiciaires
engagées contre les
fraudeurs.

Sensibiliser la population
locale et la mobiliser sur
les questions
environnementales de la
région.

Rassembler toujours plus
les populations en étant
sur tous les fronts.

Faire reconnaître leur
efficacité sur le terrain à
la Province Sud.

Protéger l'environnement
terrestre comme maritime,
surtout lorsqu'il s'agit des
espèces
« emblématiques »
menacées de disparition
comme la tortue ou le
dugong.

Bwärä-Tortues marines

Association crée en
2006 par deux
Calédoniens d'origine
européenne et un
Européen qui habitent
La Roche Percée.

Volonté de préserver la

Négociation parfois
difficile avec les
coutumiers qui sont
« légitimes » pour parler
de La Roche Percée.

Sentiment d'être
« marginalisé » par

Mettre en place des
mesures pour protéger la
tortue marine en
favorisant sa reproduction
- la problématique du
dugong est clairement
secondaire.

1 Cf. le magazine de la Province Sud n°16, juillet-août 2012 et http://www.mairie-bourail.nc/les-associations

 

tortue marine en tant
qu'espèce menacée de
disparition et reconnue
comme telle par les
organismes
internationaux

Jumelée avec les
visites éco-touristiques
du Gîte de Nekweta

presque l'ensemble des
acteurs de la protection
environnementale présent
sur la région.

Crédibilité amoindrie face aux autres acteurs par des accusations de fraudes sur la pêche à la langouste de

l'un de ses fondateurs.

Protéger un des sites de ponte les plus importants

de Nouvelle-Calédonie, celui de La Roche Percée.

Valoriser le travail de
sensibilisation, de prise de
conscience et d'actions
« concrètes » sur le
terrain.

 

ABLEPIC

Regroupement
volontaire de
broussards et de
Calédoniens d'origine
européenne.

Association reconnue en tant que telle par la Province Sud et par la mairie de Bourail.1

Réappropriation des
terres confisquées en
installant des
campements sur 8 km
de plage dans le
Domaine de Deva, au
marais Fournier.

Accusée régulièrement
d'être une association de
« braconniers » par la
population locale de la

commune.

Tensions avec les autres
associations de la région
qui ne partagent pas les
mêmes modes opératoires
ni les mêmes
revendications.

Tensions avec la Province
Sud, accusée de ne jamais
prendre en compte les
intérêts des usagers.

Défendre les accès

maritimes confisqués par la Province Sud et

défendre le droit d'usage des espaces côtiers.

Créer une « maison des
Caldoches », comme il
existe la maison des
Kanak au centre Tjibaou.

Faire respecter leur droit
de regards sur les projets

de développement
orchestrés par la Province

Sud.

Préserver la ressource
halieutique en général
pour permettre aux
usagers de continuer d'en
jouir.

Protéger le dugong en tant
qu'espèce en voie de
disparition.

Habitants de Kélé,
tribu de bord de mer

Utilisateurs de la zone de pêche face à la tribu.

Installés sur « leurs terres » ou accueillis dans la tribu par les habitants.

Divers engagements :
certains sont membres
de la ZCO, d'autres
sont non-encartés.

Tensions internes au
niveau de l'autorité
coutumière.

Tensions avec certains
voisins qui polluent leur
zone de pêche.

Tensions avec certains
employés de la Protection
Lagon.

Doutes sur l'efficacité de

S'établir comme acteurs
de la protection
environnementale, de la
mer et du dugong sur leur
périmètre.

Protéger le dugong pour faire valoir leur identité kanak singulière (totem dugong).

Protéger le dugong parce
qu'il possède sa place

Juin 2015 11

DUPONT A, ETHT7, La conservation du dugong en Nouvelle-Calédonie : la mobilisation et la confrontation de savoirs et pratiques pour
la protection d'une espèce « emblématique » menacée

 

Un des clans légitimes

la Province Sud.

dans le panthéon des

 

sur la zone, il a le

 

espèces importantes dans

 

dugong comme totem.

 

la tradition kanak.

NOM : DUPONT

Prénom : Audrey

Soutenance : 18 juin 2015

DIPLÔME : Master Professionnel « Anthropologie & Métiers du développement durable » Département d'anthropologie - Université Aix-Marseille

TITRE : La conservation du dugong en Nouvelle-Calédonie : la mobilisation et la confrontation de savoirs et pratiques pour la protection d'une espèce « emblématique » menacée

RESUME en français:

Le dugong est un mammifère marin fréquentant les côtes de Nouvelle-Calédonie, classé parmi les « espèces emblématiques » de l'archipel et les espèces vulnérables dans la liste rouge de l'Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN) depuis 2010. Pour le protéger, des organismes internationaux, nationaux, provinciaux se sont mobilisés pour construire des politiques de conservation, dont le « Plan d'actions dugong 2010-2015 », dans lequel s'ancre cette étude. Cette dernière a pour objectif de définir et d'analyser la place de l'animal dans les diverses communautés de la société néo-calédonienne.

À travers l'analyse des différents savoirs et pratiques liés à cette espèce et réunis dans ce projet de conservation, notre réflexion vise finalement à mettre en avant le fait que le Plan d'actions dugong est une « arène » où s'affrontent divers groupes sociaux, notamment les acteurs « locaux » et « institutionnels ». Dans une moindre mesure, nous posons quelques jalons qui nous permettent de comprendre le processus de mise au rang de « patrimoine » d'un élément naturel dans le contexte de la Nouvelle-Calédonie, autrement dit de cerner la dynamique de « patrimonialisation » du dugong.

MOTS CLES : Nouvelle-Calédonie, Espèces emblématiques, Conservation, Patrimonialisation, Savoirs traditionnels, Savoir scientifique, Relations sociaux-ethniques

TITLE : Dugong's conservation in New-Caledonia : mobilizing and confronting different knowledge and practice for the protection of an « emblematic » endangered specie

ABSTRACT in english :

Dugongs are marine mammalian inhabitants of New Caledonians coasts, classified as emblematic species of the island but also as vulnerable species in the red list of the International Union for Conservation of Nature (UICN) since 2010. In order to protect them, international, national and provincial organisms decided to develop conservation politics, such as the « Plan d'actions dugong 2010-2015 », in which this study takes part. The objectives of this study are to define and analyze

the place of the animal in the different communities of the New Caledonian society.

Through the analysis of knowledge and practices linked to this species and joined in this conservation project, we finally point out the several confrontations between the social groups included into this conservation project, especially between "local" and "institutional" actors. Moreover we expose some keys to understand the heritage recognition process of a natural element in the New Caledonian context.

KEY WORDS : New-Caledonia, Emblematic Species, Conservation, Patrimonialization, Traditional Knowledge, Scientific Knowledge, Inter-ethnic relations

CENTRE DE FORMATION : Département d'anthropologie, Université Aix-Marseille, Maison Méditerranéenne des Sciences de l'Homme : 5 rue du Château de l'Horloge - B.P. 647,13094 Aix-en-Provence CEDEX 2 France

précédent sommaire