WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

La grande pauvreté dans l'agglomération bordelaise en 2006: Etat des lieux


par Maia MICHEL
Université Bordeaux 2 - Master 2 Professionnel Chargé d'études sociologiques 2006
  

sommaire suivant

Introduction

Cet état des lieux de la grande pauvreté dans l'agglomération bordelaise en 2006 a été réalisé pour l'antenne bordelaise d'ATD Quart Monde, mouvement international de lutte contre la misère et l'exclusion sociale. Celui-ci a été créé en 1957 par le père Joseph Wresinski et les familles d'un camp de sans-logis à Noisy-le-Grand, en région parisienne. «Aide à toute détresse» (ATD) est le nom de la première association qui donnera naissance au Mouvement et «Quart Monde» désigne les plus pauvres du monde entier. En France, le Mouvement est présidé par Pierre Saglio depuis 2002, à la suite de Joseph Wresinski, Geneviève Anthonioz De Gaulle et Paul Bouchet. ATD Quart Monde agit grâce à l'engagement de «volontaires permanents» salariés du mouvement, de «militants» vivant ou ayant vécu dans la très grande pauvreté, et d' «alliés» bénévoles engagés dans leur vie quotidienne. Le Mouvement compte 373 volontaires de 33 nationalités différentes, dans 23 pays ; 4 000 alliés et militants du Quart Monde ; 100 000 amis ou correspondants en Europe.

Les équipes d'ATD Quart Monde agissent en partenariat avec les familles très défavorisées qu'elles rencontrent et développent des actions destinées à permettre l'accès de tous aux droits fondamentaux : accès à la culture et au savoir, accès à la formation et à l'emploi, accès à la santé, accès à la justice. Le Mouvement mène une action auprès des pouvoirs publics, des organismes et institutions, afin d'obtenir la représentation des familles du Quart Monde, la garantie de leurs droits, de leurs responsabilités, de leurs possibilités de s'exprimer sur tous les domaines qui les concernent. Il milite pour le respect de la pensée, de l'expérience et des aspirations de ces familles et se fait leur porte-parole auprès des principales organisations internationales :

« Les volontaires, tous différents, choisissent de lier leur vie avec celle des familles les plus pauvres et s'entraînent à les connaître et à identifier les mécanismes d'exclusion qui les frappent. Avec peu de moyens et des initiatives nouvelles, ils essayent de faire respecter les droits des plus pauvres... » 1(*)

Le Mouvement est présent dans de nombreuses villes de France et du monde entier. Son installation dans la région bordelaise date du début des années 1960, et différentes actions y ont été engagées depuis auprès des personnes en grande difficulté sociale. On compte aujourd'hui notamment : la bibliothèque de rue, le groupe d'animation pour les enfants Tapori, le journal Liens, le groupe Culture, le service de la diffusion du livre, l'atelier d'écriture, l'accompagnement des familles, la journée mondiale du refus de la misère le 17 octobre etc. Parmi ces diverses initiatives, le groupe Jeunes est une priorité dans l'action d'ATD Quart Monde à Bordeaux. En effet les volontaires permanents ont reçu de la part du collectif national la mission spécifique d'accompagner ce groupe. Il s'adresse aux adolescents et jeunes adultes de 16 à 30 ans vivant des situations de grande pauvreté et d'exclusion :

« C'est un groupe où des jeunes parmi les plus exclus, peuvent avec d'autres reprendre confiance en eux-même, mettre en valeur leurs capacités, exprimer leurs aspirations, prendre part au débat dans la vie locale, à travers des projets artistiques, des rencontres et débats sur un thème d'actualité, une réflexion personnelle sur sa propre place dans la société. » 2(*)

En janvier 2006, le groupe Jeunes rassemble une vingtaine de personnes pour des temps de rencontre hebdomadaires, en particulier les mercredis après-midi, dans les locaux de la «Maison Quart Monde» qui accueille les membres et les visiteurs de l'association. Chacun est libre de participer aux discussions, aux activités ou à l'élaboration des projets collectifs. Certains membres font partie du Mouvement depuis leur enfance, soit plus de vingt ans, mais les portes sont ouvertes à tous et les nouveaux venus y côtoient les plus anciens. Mais d'autres jeunes défavorisés qui désireraient peut-être assister aux réunions du groupe sont encore laissés de côté. Or une des préoccupations principales d'ATD Quart Monde est d'aller toujours à la rencontre des plus démunis, des plus exclus. L'association cherche donc à rejoindre ces jeunes restés à l'écart, afin de pouvoir faire leur connaissance, nouer un dialogue avec eux, dans des relations de confiance mutuelle et toujours avec un souci de discrétion et de respect. C'est en particulier le souhait des volontaires permanents responsables du groupe Jeunes à Bordeaux.

L'équipe actuelle est composée de quatre volontaires arrivées récemment dans la région, en 2004 et 2005, pour prendre le relais des précédents responsables. Ils doivent tout d'abord apprendre à connaître les jeunes, les familles et les alliés qui se retrouvent à ATD Quart Monde depuis un certain temps, et se familiariser avec les habitudes et le fonctionnement du Mouvement à Bordeaux. D'autre part, ils découvrent la ville et n'ont pas encore de connaissance approfondie de la situation locale. La nouvelle équipe de volontaires cherche donc à évaluer la façon dont elle peut envisager son action, avant d'aller effectivement à la rencontre des jeunes du Quart Monde et de leurs familles. C'est pour cette raison que les bénévoles ont décidé d'engager un travail d'exploration du contexte bordelais. Le projet envisagé est de réaliser un état des lieux de la grande pauvreté dans l'agglomération bordelaise, en procédant par étapes. Il s'agit de mettre au jour quelles situations de misère ou d'exclusion existent dans Bordeaux et ses communes environnantes, et de savoir où résident les plus pauvres pour pouvoir les rejoindre. Par la suite, le but des volontaires sera également de connaître quelles sont les actions déjà mises en oeuvre en direction des publics en grande difficulté sociale, quelles personnes ou structures les côtoient et peuvent éventuellement aider à les rencontrer.

Dans le cadre de mon cursus universitaire de sociologie, j'ai proposé aux volontaires de m'associer à eux pour cette recherche. A la suite d'un entretien il a été convenu que je suive un stage à l'association pendant cinq mois, de février à juillet 2006. Au cours des premières réunions nous nous sommes mis d'accord sur les objectifs de l'enquête et sur la façon dont elle pourrait se dérouler. Ce travail d'investigation doit se faire en collaboration entre les bénévoles de l'association. Les informations recueillies de différentes manières au cours de l'état des lieux sont échangées lors de réunions mais aussi de façon informelle, pour que chacun puisse profiter des découvertes des autres et acquérir une plus grande proximité avec le terrain. Par ailleurs, comme l'ont souligné les volontaires, cette étude est également l'occasion d'inviter autant que possible les jeunes, les militants et les alliés du Mouvement à participer au projet, à exprimer leur point de vue, à faire part de ce qu'ils connaissent déjà de la situation. Cette approche de la réalité bordelaise sous l'angle de la grande pauvreté doit aboutir à la rédaction d'un rapport de stage, ainsi qu'à la constitution d'un dossier de documentation. Ceux-ci resteront internes à l'association et pourront servir de façon pratique dans les futures démarches du Mouvement à Bordeaux à la rencontre des familles du Quart Monde.

Les trois grandes parties de ce mémoire correspondent au déroulement de l'état des lieux, conformément à la commande et au calendrier prévisionnel fixé pour la réalisation de l'enquête. La première étape est l'exploration du sujet, avec un travail de documentation et de lecture, pour aboutir à la définition précise de l'objet de recherche et de la méthodologie. C'est ce que nous verrons avec la présentation de la démarche d'enquête (partie I). La phase suivante regroupe la collecte et l'analyse des données statistiques disponibles au niveau de l'agglomération bordelaise, puis à l'échelle plus fine des quartiers. Nous présenterons les principaux résultats de l'étude de la répartition spatiale de la grande pauvreté (partie II). Enfin, le dernier temps de l'état des lieux sera consacré à un portrait socio-démographique détaillé des zones de l'agglomération bordelaise les plus touchées par le phénomène de la pauvreté (partie III).

* 1 ATD Quart Monde - UNICEF, 1996, Atteindre les plus pauvres.

* 2 Extrait du Power Point de présentation du Mouvement à Bordeaux élaboré par un volontaire en 2006.

sommaire suivant