WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Les théories technologiques explicatives de la crise des entreprises publiques congolaise


par Jean-Luc MALANGO KITUNGANO
Université de Lubumbashi, République Démocratique du Congo. - Master 1 Sciences Administratives 2006
  

sommaire suivant

UNIVERSITE DE LUBUMBASHI

DÉPARTEMENT DES SCIENCES POLITIQUES ET ADMINISTRATIVES

Les théories technologiques explicatives de la crise des entreprises publiques congolaise

Travail présenté par

JEAN-LUC MALANGO KITUNGANO,

malangojeanluc@yahoo.fr

Candidat au Master (Licence de la RDC)

en Sciences politiques et administratives

Université de Lubumbashi

Dirigé par Ntambwe Lumanisha

Chargé de cours à la Faculté des sciences sociales,

politiques et administratives

Université de Lubumbashi

Année Académique 2006-2007

INTRODUCTION

Dans le cadre du cours de Méthodologie et épistémologie de la science administrative, il nous a été demandé de développer les considérations sur les théories technologiques dans la science de gestion.

L'intérêt de ce thème est de trouver les causes de la faillite des entreprises publiques congolaises. La question fondamentale est celle de savoir à la lumière des théories technologiques pourquoi les entreprises publiques congolaises sont tombées en faillite.

La méthode que nous avons adoptée est systémique. Celle-ci nous a aidé à saisir le rapport de la technologie à l'environnement socio-économique et politique des entreprises congolaises. En effet, le système économique capitaliste est un système politique mondialisé, il se compose de deux groupes des pays dont les pays dominés et exploités et partant satellisés et périphériques sur le plan technologique d'une part, et les pays dominants et exploiteurs constituants le centre technologique mondial, d'autre part.

La technique utilisée est celle documentaire. Elle nous a permis de réunir les ouvrages, les revues et les articles disponibles en rapport avec le thème de notre étude et qui sont repris de manière succincte dans la bibliographie sélective.

CHAPITRE I. DÉFINITION DES CONCEPTS

Dans ce chapitre, nous définissons les concepts ci-après : théorie, technologie, faillite, entreprise.

1. THÉORIE

Le Dictionnaire universel de la Langue française entend par théorie, « l'ensemble d'opinions, d'idées sur un sujet particulier ». La théorie s'entend aussi comme « la connaissance abstraite, spéculative. » Elle est aussi « un système conceptuel organisé sur lequel est fondée l'explication d'un ordre de phénomènes ».

Dans le cadre du cours de Méthodologie et Epistémologie de la science administrative, nous avons définit la théorie comme étant « une source d'explication des phénomènes sans contenu prédicatif donné »1(*). La théorie se construit à partir de l'observation de la réalité qui conduit à formuler les hypothèses d'une part, d'autre part à l'aide du raisonnement logique ou déductif, elle se vérifie par un retour à la réalité.

* 1 C.T. NTAMBWE LUMANISHA, Cours de Méthodologie et Epistémologie de la Sciences administrative, L1. SPA, UNILU, 2006-2007.

sommaire suivant