WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Inondation à l'embourchure du fleuve Sénégal: hydraulique fluviale et aménagements


par Mouhamat SECK
Ecole Inter Etats des Ingénieurs de l'Equipement Rural/ B.Faso - DESS en Hydraulique et Aménagement 2003
  

sommaire suivant

Formation post-universitaire de spécialisation en Eau pour l'Agriculture et l'Approvisionnement des Communautés (FPU-EAC/2003-2004) Option : Mobilisation en eau souterraine et Approvisionnement des Communautés (MESAC)

Mémoire pour l'obtention du DESS sur le thème :

INONDATIONS A L'EMBOUCHURE DU FLEUVE
SENEGAL : HYDRAULIQUE FLUVIALE ET
AMENAGEMENTS

Soutenu par Mouhamat SECK (Ingénieur- IST),
Le 14 décembre 2004 à l'EIER

Encadré par monsieur :

Gora NDIAYE DGPRE

Devant le jury composé de messieurs:

André MERMOUD EPFL

Amadou Lamine MAR EIER

Laurent Moussa COMPAORE EIER

Babacar DIENG EIER

Louange à Allah Seigneur de l 'Univers, le Pardonneur, Le Miséricordieux. Il est certes avec les endurants.

MEMORANDUM

A mon regretté Père Serigne M'backé rappelé à DIEU le 7 janvier 1994 ;

A celui dont l'enseignement et l'éducation ont nourri l'esprit et guidé nos pas sur le chemin de la droiture ;

Père ! que le Miséricordieux te rétribue les efforts que tu as consentis durant toute ta vie à notre formation et à celle de tant d'autres ;

Père ! Nous ne te mériterons vraiment que lorsque nous ferons parti De ceux aux âmes apaisées ;

Dors Père ! Dors ! que le Très Miséricordieux t'élève parmi

ses élus et nous maintienne sur la voie que tu as tracée ;

Oui, ton bien-aimé Mouhammad (PSL) sera touj ours à tes côtés.

« Le sommeil des savants vaut mieux que l 'adoration des ignorants »

Mouhammad (PSL)

Au terme de ce travail qui représente une modeste contribution à la compréhension des phénomènes d'inondations à Saint-Louis du Sénégal, permettez moi d'adresser mes remerciements :

~ A madame Anta Seck, ingénieur, Directrice de la DGPRE

Vous m'avez chaleureusement accueilli dans votre structure sans ménager aucun effort pour la réussite de ce stage. Par votre nom je remercie tout le personnel de la DGPRE.

~ A monsieur Gora Ndiaye, ingénieur, chef Division Hydrologie/ DGPRE Vous m'avez aidé à mieux comprendre ce milieu tant complexe qu'est l'embouchure du fleuve Sénégal. Votre dévouement et votre abnégation nous servirons de leçon. Que le Tout Puissant vous rétribue vos efforts. Merci !

~ A monsieur Samba Bâ, chef de la Division Planification et Informatique, Votre intéressement à notre travail ainsi que vos suggestions nous ont beaucoup servi. Je ne saurai oublier l'appui de toute l'équipe de la DPI toujours présente à mes nombreuses sollicitations.

~ A monsieur Amadou Lamine Mar Docteur-ingénieur, enseignant à l'EIER Vous avez participé considérablement à notre formation dans le domaine de l'hydraulique. Et depuis qu'on s'est connu vous n'avez cessé de me faire bénéficier de votre savoir et de votre soutien avec dévouement et abnégation, je ne saurai vous remercier assez. Que DIEU vous assiste!

~ A tout le corps professoral de la FPU-EAC2003 -2004,

Merci d'avoir fourni tant d'efforts pour nous former. Nous ne saurons jamais vous payer mais souhaitons que la reconnaissance s'en suive à jamais.

~ A monsieur MERMOUD André, Professeur à l' EPFL,

Vos efforts pour rehausser le niveau de formation ne nous sont pas inconnus. Merci d'avoir accepter de présider ce jury.

Ce travail qui est le fruit de mes efforts et celui de tant d'autres que je ne saurai oublier, est dédié:

 

mon Père, qui nous a touj ours incités à donner le meilleur de nous mêmes ;

ma mère Sokhna, nous serons touj ours fiers de toi ;

mon épouse Awa qui, toute sa tendresse aidant, ne cesse de m'appuyer sur la voie de la réussite.

mes frères, soeurs et cousins : Ibrahim, Astou et Oumy Kalsoum ; les mamans constituent une école ;

toute la promotion EAC 2003-2004 , la réussite est au bout de l'effort et la connaissance constitue une mine d'or.

« IL n' y a pas de route royale pour la science, et ceux là, seulement ont la chance d'arriver à ses sommets lumineux, qui ne craignent pas de se fatiguer à gravir ses sentiers escarpés ».

Karl MAX

RESUME

Durant la dernière décennie, il y'a eu une recrudescence des inondations à Saint-Louis, ville située à l'embouchure du fleuve Sénégal. La Direction de Gestion et de Planification des Ressources en Eau du Sénégal (DGPRE), de par ses prérogatives, est l'un des acteurs principaux qui interviennent dans la gestion du fleuve Sénégal. Ce travail qui a été mené au sein de cette structure sur la question des inondations, est articulé en différentes phases.

La première phase de l'étude est consacrée à la présentation générale du fleuve Sénégal avec une synthèse plus explicite de la partie estuarienne. En effet la ville de Saint-Louis se trouve dans le bief limité au nord par le barrage de Diama où s'opère les débits lâchés en période de crue, au sud par son embouchure caractérisée par une forte mobilité. Ce milieu est marqué par un dynamisme fluvio-maritime lié à l'action des vents et des marées. La bathymétrie a également permis de montrer un dynamisme morpho-sédimentaire, origine d'une variabilité du lit et une sédimentation entraînant la formation d'une barre sableuse très redoutée par les piroguiers.

La seconde phase de l'étude concerne les inondations proprement dites et leurs impacts sur les aménagements. En effet les inondations existent depuis 1950 mais elles étaient surtout liées à la crue du fleuve. De nos jours existent d'autres facteurs tels que l'occupation anarchique des zones inondables et un manque de système d'assainissement adéquat qui aggravent le phénomène.

Cependant en 2003, l'ouverture d'un canal de délestage à 7 Km au sud du pont Faidherbe a sauvé la ville de l'immersion. Mais le suivi de l'évolution de cette brèche a permis d'observer les menaces qui guettent l'équilibre fragile de la flèche sableuse qu'est la Langue de Barbarie. Il découle de l'analyse du comportement hydraulique qu'avec la position actuelle de l'embouchure, jusqu'à 2000 m3s-1 la ville est sauvée des eaux.

La troisième phase de l'étude est surtout consacrée aux moyens et méthodes à mettre en oeuvre pour une meilleure gestion de cette brèche. Toutefois l'application de ces éléments de solutions ne sera pas sans impact sur l'environnement. Néanmoins une gestion participative avec les populations permettrait une bonne gestion de la crue fluviale.

Mots dles : barrage de Diama, brèche, crue, débits, delta, embouchure, estuaire, fleuve Sénégal, hauteurs d'eau, marée.

sommaire suivant