WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Les représentations du "devoir de mémoire" en contexte de démocratie plurielle: analyse de discours des leaders afro-descendants du Québec

( Télécharger le fichier original )
par Brice Armand Davakan
Université du Québec à Montréal - Maîtrise 2005
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

4.2. L'objet de la mémoire collective

Nous avions vu plus haut que les représentations des lieux de mémoire étaient à géographies variables parmi les Africains et Afro-descendants. Or, tout comme l'identité et ces lieux de mémoire, le contenu même de la mémoire collective est aussi à dimensions variables ; il se traduit tantôt par des éléments culturels :

The reason I did it, because I wanted Jamaicans in Montreal to tell the rest, in particular, the French-Canadians that we are also a people with a history. And Jamaica Day, it's like an Open House. We bring our crafts, crafts like that, we bring our music, we bring our food, and we ask people, Come and eat with us, in a park, so you'll see we have a history (ANG02).

... tantôt par des faits historiques :

...nous savons tous, il y a eu un moment d'esclavage au Québec, c'est aussi important de le rappeler. Faut bien se souvenir que celui qui a été le principal historien n'était pas noir ; c'est Marcel Trudel, le grand historien de l'esclavage au Québec qui a tenu à rappeler l'existence de l'esclavage au Québec. Donc nous rappelons la présence de Noirs au Québec et de communautés dès les débuts de la conquête...(HTI03).

Mais au-delà de toutes ces divergences, la volonté de trouver des bases communes aux différentes trajectoires historiques des Africains, des Caribéens, et des Afro-descendants était aussi perceptible. Cette rhétorique opère en retraçant l'histoire à gros traits, en réduisant la place des histoires nationales, en aplanissant les conflits et les polémiques internes, et en mettant l'accent sur les aspects unificateurs et glorieux. Cette logique permet de constituer une histoire des Noirs et de la mieux articuler dans la revendication :

Where is the African history, where is the Black history? A great people are the African people, who were building the pyramids, and who understand geography, who understand science, who understand medicine, who understand architecture. Where is that for their kid to read? I have a problem for that in the schools there, and I fight for that. To put in the schools books and photographs of great leaders, and photographs of great things that have been done in Africa. You don't see that in the schools in Montreal and in Quebec and in Canada (ANG02).

La volonté d'être et de se maintenir comme groupe passe donc par le maintien d'une mémoire, d'une partie de l'histoire que l'on s'approprie, que l'on entretient et que l'on essaie de rendre visible et vivante, à travers des manifestations culturelles, artistiques, etc., mais surtout à travers l'éducation des générations suivantes. Ce sentiment de responsabilité devant l'avenir est un facteur d'identité, de perpétuation du groupe, et la mémoire collective en est le support. Mais les obstacles qui se présentent dans l'accomplissement de cette responsabilité sont nombreux, et ont fait l'objet de réflexion chez les leaders africains et afro-descendants.

précédent sommaire suivant






La Quadrature du Net