WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Carte des flux énergétiques et des perspectives d'efficacité énergetique dans une fonderie d'aluminium: Cas d'Aluminium/SOCATRAL

( Télécharger le fichier original )
par Jean-aimé NGOLLO MATEKE
Université de Yaoundé I - DEA de physique option énergétique 2008
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

II.1.2.6- La chute de tension

Les chutes de tension sont calculées par la formule :

U= b (P1

COS ço + jiL SiflÇo)IB

L
S

U: étant la chute de tension en volts

b : étant un coefficient égal à 1 pour les circuits triphasés et égal à 2 pour les circuits monophasés.

p 1 : étant la résistivité des conducteurs en service normal.

L : étant la longueur simple de la canalisation, en mètres.

S : étant la section des conducteurs en mm2.

Cos p : étant le facteur de puissance, en absence d'indication précises prendre cos p= 0,8 et sin q9 = 0,6.

ji : étant la réactance linéique d'emploi en ampères.

La chute de tension relative (en %) est égale à :

U

U0

L\U= 100

U0 : étant la tension entre phase et neutre en volts.

Les chutes de tension sont néfastes pour les appareils connectés sur le réseau.

Carte de flux énergétiques et perspectives d'efficacité dans une
fonderie d'aluminium: cas particulier d'alucam/socatral

Lorsque l'installation alimente des moteurs, il peut être nécessaire de vérifier que la chute de tension due aux courants de démarrage de ces moteurs est compatible avec les conditions de démarrage.

La chute de tension est alors calculée en remplaçant dans le calcul du courant IB , le courant déduit de la puissance des moteurs par le courant de démarrage. Il y'a lieu de s'assurer que la puissance appelée pendant le démarrage des moteurs n'est pas supérieure à la puissance de la ou les sources ; sinon il y'a lieu de tenir compte de la chute de tension interne de la source.

Photo II. 1 : Explications sur les ICC

II.1.2.7- Les harmoniques

Les courants ou tension harmoniques sont des courants ou tension « parasites » du réseau électrique. Ils sont dus aux transformateurs d'intensité, aux arcs électriques et surtout aux redresseurs et convertisseurs statistiques (électronique de puissance). Ces charges sont appelées charges déformantes. Ils déforment l'onde de courant ou de tension et provoquent :

- Une augmentation de la valeur efficace du courant ;

- La circulation d'un courant dans le neutre pouvant être supérieure au courant de phase ;

- La saturation des transformateurs ;

- Des perturbations dans les réseaux à faibles courants ; - Le déclenchement intempestif des disjoncteurs ;

- Des mesures faussées (courant, tension, énergie,...)

Solutions :

y' Il faut alimenter les charges perturbantes par des ASI (Alimentations Statistiques sans Interruption) ;

Carte de flux énergétiques et perspectives d'efficacité dans une
fonderie d'aluminium: cas particulier d'alucam/socatral

V' Utilisation des filtres anti-harmoniques ;

V' Augmentation des sections des conducteurs ; surdimensionnement de l'appareillage ; II.1.2.8- Les courants de court-circuit

Un courant de court-circuit est un courant provoqué par un défaut d'impédance négligeable entre des points d'installation présentant normalement une ddp.

On distingue trois niveaux de courant de court-circuit :

- Le courant de court-circuit crête (Icc crête) correspondant à la valeur extrême de l'onde, générant des forces électromagnétiques élevées notamment au niveau des JDB et des courants ou connexion d'appareillage.

- Le courant de court-circuit efficace (Icc eff) valeur efficace du courant de défaut qui provoque des échauffements dans les appareils et les conducteurs et peut porter les masses des matériels électriques à un potentiel dangereux.

- Icc minimum : valeur efficace du courant de défaut s'établissant dans des circuits d'impédance élevée. Il est nécessaire d'éliminer rapidement ce type de défaut dit impédant par des moyens appropriés.

précédent sommaire suivant






La Quadrature du Net