WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Conception d'un service vidéo pour terminaux portables de type smartphone

( Télécharger le fichier original )
par Rodrigue Monjouo Mounjouopou
Ecole Supérieure Multinationale de Télécommunication - Licence Professionnelle / Ingénieur des Travaux de Télécomunication 2009
  

sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

YAOUNDE-CAMEROUN

Mémoire de fin de formation pour l'obtention du diplôme de :
Ingénieur des Travaux de Télécommunications
option
Technologies de l'Information et de le Communication
Thème :

CONCEPTION D'UN SERVICE VIDEO POUR

TERMINAUX PORTABLES DE TYPE

SMARTPHON ES

Présenté et soutenu par :
MONJOUO M. RODRIGUE

Promotion : 2008 2009

Sous la direction de :
EYEBE TANGA
Ingénieur des Télécommunications

SOMMAIRE ii

DEDICACE iii

REMERCIEMENTS iv

LISTE DES ABBREVIATIONS v

INTRODUCTION GENERALE vii

PROBLEMATIQUE ix

PARTIE 1 : Présentation Générale et Evaluation de l'Existant 1

Chapitre 1 : Etat de l'Art, le monde des services mobiles 1

I.1 Les Terminaux Portables : la diversité des périphériques et des réseaux 1

I.2 Les réseaux téléphoniques 6

Chapitre 2 : Présentation Générale du Projet 13

II.1 Les services existants dans le domaine du mobile 13

II.2 Présentation générale du projet 15

PARTIE 2 : Méthodologie d'Analyse et de Conception 20

Chapitre 3 : Méthodologie de la recherche et de l'implémentation 20

III.1 L'analyse 20

III.2 La conception 21

III.3 L'implémentation 21

III.3.2 Choix d'une méthode d'analyse et de conception 23

Chapitre 4 : Gestion du Service Mobile 27

IV. 1 Définition des concepts 27

IV. 2 Contraintes de gestion 32

PARTIE 3 : Mise en Place du Système / Implémentation de la Solution 38

Chapitre 5 : Choix des Outils et des Technologies d'Implémentation 38

V. 1 Les plateformes applicatives 38

V.2 Les plateformes de développement pour clients mobiles 40

V.3 Les sources de données 46

V.4 Choix des outils d'implémentation adéquats 53

Chapitre 6 : Implémentation de la Solution 55

VI. 1 Création de la MIDlet 55

VI.3 Sécurité de la plateforme 57

PARTIE 4: Business Plan 61

Chapitre8: Business Plan 61

CONLUSION GENERALE 68

BIBLIOGRAPHIE 70

DEDICACE

A monsieur MONJOUO MOISE, Tu es bien plus qu'un père pour moi : un modèle, un héros.

«Si j'ai pu voir aussi loin, c'est parce que j'étais juché sur des épaules de géants»1

--Isaac Newton

Je n'ai certainement pas vu aussi loin que Newton, mais je ne suis pas pour autant monté sur les épaules de moins géants que les siens. J'aimerais donc, exprimer mes sincères remerciements à tous ces géants qui ont oeuvré à l'aboutissement de ce projet. J'adresse tout particulièrement mes remerciements à :

· M. PAUL BANYOCK & CHRISTIAN BISSAI pour m'avoir gentiment accueilli au sein de l'entreprise facilitant grandement mon insertion dans le rude monde de l'emploi.

· M. EYEBE TANGA de la CRTV de la pour m'avoir soigneusement encadré non seulement pendant tout mon cycle, mais aussi tout au long de l'élaboration de ce travail.

· M. MOISE MONJOUO, Mme JACQUELINE MONJOUO, Mme. ANNETTE NGBWA FOUNSIE & M. CYRILLE NGBWA SALLA pour leur amour, leur soutien affectif moral et matériel, leurs prières, leurs conseils et surtout leur confiance.

· M. JOSEPH KAMGANG & Mme. LUCRECE KAMGANG pour leur immense générosité et leur hospitalité. Je ne vous dirais jamais assez merci.

· Tous les KOUNISSEURS de Ngoa-Ekélé. Pour leur présence, leur affection fraternelle, leurs conseils et leur soutien.

· M. PASCAL MONJOUO, Mme THERESE MONJOUO, Mlle NICOLE

MONJOUO, Mlle CATHY INGRID YO'O & KERRA POUNTOUGNIGNI.

M. ATENGAN & sa famille. Ma famille de Mendong, Ma famille de Nlongkak, Mes nombreux frères et soeurs de Ngoa-Ekélé, et de Foumbot, ANNIE LAURE TCHUISSEU, ALIMA MBALLA JEANNE ESTELLE et NOUBISSI N. LAWRENCE pour leur amour et leur chaleur.

· Mes camarades de classe de la promotion 2006-2009 de l'ESMT Yaoundé

· M. YIMGNA MBIANKOP RENVY-ULRICH, un vrai géant dans son domaine. Merci pour ta précieuse aide, ta clairvoyance, ta sagesse pratique et ton coaching.

· M. MOUTHE AROGA ETIENNE, un autre géant dans son domaine. Merci pour ta générosité, ton hospitalité et ton dévouement. Je te dois énormément gars !

1 The Correspondance of Isaac Newton, éditée par H. W. Turnbull, F.R.S., Cambridge, 1961, Vol. I, p. XVII.

LISTE DES ABBREVIATIONS

3GPP 3rd Generation Patnership Project

AUC AUthentication Center

ATM Asynchronous Transfer Mode

BER Bit Error Rate

BTS Base Transceiver Station

CDMA Code Division Multiple Access

CLPC Closed Loop Power Control

CN Core Network

CTCH Common Trafic Channel

DPCCH Dedicated Physical Control Channel

DPDCH Dedicated Physical Data Channel

DL Down Link

DTCH Dedicated Trafic Channel

DSCH Downlink Shared CHannel

DS-CDMA Direct Sequence-Code Division Multiple Access

EIR Equipment Identity Register

EIRP Effective Isotope Radiated Power

FDD Frequency Division Duplex

FACH Forward Shared Channel

GGSN Gateway GPRS Support Node

GPRS General Packet Radio Service

GSM Global System Mobile

HLR Home Location Register

HSDPA High Speed Downlink Packet Access

IN Intelligent Network

IP Internet Protocol

MAPL Maximum Allowable PathLoss

ME Mobile Equipment

MSC Mobile Switching Center

MSISDN Mobile Station International Subscription Digital Number

NF Noise Factor

OLPC Open Loop Power Control v

OVSF Orthogonal Variable Spreading Factor Codes

PDSCH Physical Downlink Shared CHannel

PN Pseudorandom Noise

PIRE Puissance Isotrope Rayonnée Equivalente

QoS Quality of Service

RNC Radio Network Controller

SF Spreading Factor

S-CCPCH Secondary Common Control Physical Channel

SGSN Serving GPRS Support Node

SIR Signal to Interference Ratio

TDD Time Division Duplex

TDMA Time Division Multiple Access

UE User Equipment

UICC Universal Integrated Circuit Card

UL Up Link

UMTS Universal Mobile Telecommunications System

USIM UMTS Subscriber Identity Module

UTRAN UMTS Terrestrial Radio Access Network

VLR Visitor Location Register

WCDMA Wideband Code Division Multiple Access

INTRODUCTION GENERALE

Les deux caractéristiques des télécommunications, au cours de la dernière décennie, sont le développement explosif des radiocommunications mobiles et l'apparition de nouveaux services en particulier l'Internet et les applications multimédia. Les radiocommunications mobiles de troisième génération associent les développements effectués dans ces deux domaines.

D'autre part, Les services des télécommunications qui n'entravent pas la mobilité sont de plus en plus préférés. Fort heureusement, Les progrès technologiques récents ont permis l'apparition d'une grande variété de nouveaux moyens permettant à un utilisateur d'accéder et d'utiliser l'information qui l'intéresse en tout lieu couvert par le réseau et à tout moment. L'accès au contenu ne s'effectue plus exclusivement de la même façon ni par les mêmes appareils qu'il y a quelques années. Ces nouveaux appareils, fruits d'une véritable révolution technologique, ont pour nom : assistants personnels, téléphones cellulaires, smartphones, etc. Le nombre d'utilisateurs de ces nouveaux appareils continue sa croissance exponentielle. Les moyens d'accès au contenu ont également évolué, avec de nouveaux réseaux tels que les réseaux sans fil WiFi, GPRS, UMTS, etc. Ces réseaux se sont développés et se sont intégrés à l'Internet. L'utilisation du World Wide Web ne ressemble donc plus à ce qu'elle était à l'origine, où l'utilisateur accédait à l'information depuis son ordinateur personnel et à travers le réseau filaire. Le concept de terminal mobile est ainsi né. Par définition c'est un appareil qui peut être déplacé ; par principe c'est un appareil de taille réduite. Cette taille n'est pas seulement le produit des avancées technologiques mais elle est tributaire de la puissance, du reste, limitée des terminaux mobiles.

Conscient de l'utilité et de l'ampleur de plus en plus grandissantes de ces appareils, comment proposer aux opérateurs de téléphonie et aux détenteurs de terminaux une plateforme de services qui permettra aux mobiles de remplir leur rôle dans la mise en place d'une société de l'information compétitive et dynamique, au grand bénéfice des utilisateurs ?

C'est à cette interrogation que nous tentons d'apporter une réponse dans le cadre de ce mémoire de fin d'études. Nous nous proposons de développer un service innovent s'adressant à ces terminaux. Conscient qu'il serait prétentieux de vouloir fournir un service pour l'ensemble des terminaux portables existant, du fait de leur immense diversité, nous nous sommes concentrés sur les Smartphones, d'où le titre de ce mémoire. Bien sûr nous ne restons pas absolument silencieux en ce qui concerne les autres types de terminaux portables.

Dans la première partie de ce mémoire, nous allons présenter une vue générale du monde des télécommunications mobiles. D'abord nous définirons clairement ce qui est considéré comme un terminal portable, puis nous présenteront les principaux réseaux mobiles actuellement exploités dans le monde. Une fois ce pré requis établi, la présentation de notre projet se comprendra mieux, relevant les manquements qu'il pourrait combler.

La deuxième partie du mémoire présentera le travail de recherche, d'analyse, de conception, et de mise en oeuvre qui a précéder le développement de notre application.

La troisième partie décrira le processus de mise en oeuvre et de déploiement de la solution. Le choix des outils technologiques utilisés ainsi l'implémentation.

La quatrième partie s'efforcera d'affirmer la rentabilité du projet à travers un business plan élaboré selon des normes internationalement reconnues.

PROBLEMATIQUE

Les téléphones mobiles d'aujourd'hui sont allés au-delà de leur rôle primitif d'outils de communication et ont progressé pour devenir une extension de la personnalité de l'utilisateur. Nous assistons à une époque où ces derniers n'achètent plus ces appareils afin d'être seulement en contact avec d'autres personnes, mais d'exprimer eux-mêmes, leurs attitudes, sentiments, et intérêts. Les clients veulent continuellement plus de leur téléphone.

D'un autre côté les technologies de réseau mobiles ne cessent de se développer. De nouvelles possibilités sont envisageables. De nouveaux services peuvent être implémentés.

Alors comment exploiter le vaste domaine des données vers lequel toute l'industrie cellulaire se dirige désormais ? C'est dans ce sens que nous nous proposons de concevoir un service adapté aux besoins des mobinautes africains.

Le but de ce projet est de développer des services nouveaux qui rendront nos téléphones portables encore plus attractifs. La vie devenant de plus en plus frénétique et le temps de plus en plus précieux, les services de télécommunications qui n'entravent pas la mobilité sont préférés. Notre souci sera donc de permettre l'accès à des services audio-visuel dans un environnement mobile. La formulation première de notre projet est la suivante : La mise en oeuvre d'un service audio-visuel sur téléphones portables de 2e ou 3e génération, Smartphones, PDA et mobile TV® pourrait-elle donner une seconde vie aux chaines de télévision de façon à leur faire profiter des nouvelles technologies comme Internet ? Les chaines de télévision pourront-elles par se moyen se rendre plus interactives et accroitre ainsi leur audience ? Pourrait-on de cette manière développer de nouveaux services générateurs de revenus pour les entreprises, à la fois celles qui développent ces services et celles pour qui ces services sont développées ?

De telles offres de services seront-elles appréciées ? Seront-elles rentables ? Une brève étude menée en marge de se projet montre que 93% des 150 personnes interrogées préfèreraient se servir de leur téléphone portable pour écouter de la musique, s'informer sur l'actualité, envoyer et recevoir du courrier électronique, s'informer sur le sport, regarder des clips vidéos et procéder à des téléchargements. Autant de services qui nécessitent, dans la donne actuelle la possession de plusieurs terminaux différents. D'autre part, une bonne partie des personnes interrogées (60%), possèdent déjà des portables qui leur permettraient de bénéficier de certains des services suscités. La tendance ira croissante, en effet durant la dernière crise financière, le Smartphone a été l'un des rares gadgets électroniques dont les ventes n'ont pas baissé, au contraire près de 40 millions de Smartphones ont été vendus en 2009, et 50 millions sont prévus pour 20102.

De plus, les appareils mobiles sont de plus en plus plébiscités comme outils de communication. Une enquête menée auprès de 1 000 adultes par la firme British Gas et publiée dans le Times de Londres a révélé qu'un individu consacre en moyenne près de quatre heures de sa journée à des « techniques censées lui faire gagner du temps ». D'après l'article, « le Britannique moyen passe 88 minutes par jour au téléphone fixe, 62 minutes au téléphone portable, 53 minutes à envoyer du courrier électronique et 22 minutes à échanger des SMS ».

2 Rapports de vente publiée par Mobinate ( http://www.mobinaute.com) . Juillet 2009

Ce projet ne sera donc pas seulement fiable dans son intérêt social mais présentera aussi un gros avantage économique pour tous les acteurs qui s'y impliqueront. Le contexte Camerounais s'y prête également : Depuis la libéralisation du secteur de l'audio visuel, l'offre en matière de programmes se diversifie. Les chaines de télévision arrivent à accrocher toute les franges de la population : si les femmes se rendent maitresses de la télécommande pendant la diffusion des télénovélas, les hommes ne veulent rien entendre les soirs de football. Les adolescents sont encore plus avares de programmes télévisés : films, clips vidéo, téléréalité, dessins animés... le marché s'élève à au moins 70% de la population. D'une manière générale les services audio-visuels intéressent l'ensemble de la population sauf peut-être les enfants en bas âge. Voila donc qui constitue un puissant argument pour se lancer dans ce marché, surtout si on a une offre innovante. En effet il est peu probable de ne pas trouver de part de marché. D'ailleurs l'évolution des offres de services audio-visuels le prouve bien :

Lorsqu'en 1937 la BBC commence à diffuser les premières émissions régulières de télévision en Angleterre seul quelques individus possèdent des postes récepteurs. Mais seulement 3 ans après, les ventes grimpent au Royaume-Uni et au Etats-Unis. La télévision n'apparait en France qu'à la fin des années 1950. Avant elle n'était considérée que comme un gadget de luxe. Cela n'empêchera pas que seulement 10 ans après le nombre de postes passe de 1,4 à 11 millions. Aujourd'hui on y compte plus de 37 millions, soit plus de 90% des foyers. Ce chiffre est inférieur à celui des pays anglo-saxons où on trouve parfois des moyennes de 2 à 3 postes par foyer.3

La vulgarisation des postes de télévision ne constitue pas la seule indication de la popularité des services audio-visuels. Dès la moitié des années 1980 on a assisté à l'apparition de nouveaux équipements de réception : les antennes paraboliques. Le coût élevé de ces équipements a-t-il dissuadé les consommateurs ? En 1987 on comptait déjà 1 600 000 équipements pour la réception des émissions par satellite au Etats-Unis et 175 000 au Canada.4 Le développement et la généralisation des équipements de réception satellitaire continu encore de plus belle aujourd'hui.

Internet, le nouveau média de communication world wide n'est pas en reste. De plus en plus de sites internet proposent des contenus audio-visuels en plus des images et du texte que permettaient déjà les pages html. Le site internet You tube spécialisé dans les flux vidéos compressés apparait selon plusieurs études comme le site internet le plus visité par les internautes du monde entier après le moteur de recherche Google. Il est donc possible de récupérer ce nouveau média de communication rapide, abordable et répandu pour l'adapter à la grande attractivité des services traditionnels de la télé afin de proposer un nouveau type de service audio-visuel moderne.

3 Chiffre fournis par l'encyclopédie Encarta 2007TM

4 Chiffres fournis par la revue Réveillez-vous ! du 22 Aout 1987

sommaire suivant











Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.